Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 08:02
le GR 34 de Morlaix à Brest par les Abers (Wrac'h - Benoît - Ildut ) et les Phares (de l'île de Batz, de la Vierge, du Four, de Trézien, de St Mathieu, du Petit Minou)

GR 34 par le " Sentier des Douaniers " , 306 kms, en solo et pédibus, de Morlaix à Brest par Roscoff, Brignogan, l'Aber Wrac'h, l'Aber Benoît, Portsall, l'Aber Ildut, le Cap Corsen, Le Conquet, Ste Anne du Portzic et Brest.

Rappel: le GR 34 est un parcours côtier qui relie, "à la douanière", le Mont St Michel à St Nazaire - 1700 kms de régal pédestre qui enlace la Bretagne. 70/80 jours pour qui veut le réaliser d'une traite. Un environnement extraordinaire, entre les rias, les plages de sable fin, les rochers dantesques, la mer et les cieux bretons riches de leurs couleurs ajoutées aux fragrances envoûtantes des marées.

En mai dernier, avec Thérèse, Claude et Michel nous avions parcouru le Tour du Golfe du Morbihan (également Gr 34), lors d'une amicale randonnée vraiment "goûteuse" de 180 kms avec bonheur et extraordinaires souvenirs partagés.

Je choisis, cette fois, de parcourir cette "randonnade" finistérienne, en solo, en autonomie, (sac en lourd, 14/15 kgs avec tente Coleman solo, duvet 0/-5°, sans réchaud).

En solo, il faut d'abord bien gérer/écouter son corps, assumer et toujours tout anticiper par une logistique très attentive, s'ouvrir à toutes les opportunités de découvertes et rencontres constructives. Faire fi de l'appréhension trop fréquente (hélas souvent avancée par beaucoup) de la marche en solitaire où les sensations et les satisfactions sont pourtant maximales.

du lundi 13 juin 2016 au vendredi 23 juin 2016 - 11 étapes de 24kms à 34 kms

Trouver l'endroit stratégique pour le stationnement du véhicule nécessaire au retour:

ce sera le Camping Municipal de Santec (qualité et accueil super) - plage du Dossen (fameux spot de glisse) - Morlaix/Roscoff/Santec par SNCF et marche de liaison pour le retour.

les 11 étapes:

1 - Morlaix à Carantec (îlot Callot) - lundi 13 juin 2016 - 24 kms

2 - Carentec à Santec (Dossen) - mardi 14 juin - 26 kms

3 - Santec à Porz Gwen (Plouescat) - mercredi 15 juin - 30 kms

4 - Porz Gwen à Menez Ham - jeudi 16 juin - 27 kms

5 - Menez Ham à Corejou (Plouguerneau) - vendredi 17 juin - 27 kms

6 - Corejou à Ste Marguerite (l'Aber-Wrac'h) - samedi 18 juin - 34 kms

7 - Ste Marguerite à St Pabu (les Dunes) - dimanche 19 juin - 26 kms

8 - St Pabu à Prosporder(Portsall) - lundi 20 juin - 27 kms

9 - Porspoder à Plouezal - mardi 21 jui - 30 kms

10 -Plouezal à Anse de Berthaume - mercredi 22 juin - 28 kms

11 - Berthaume à Brest - jeudi 23 juin - 26 kms

12 - retour Brest/Morlaix en Ter, puis Car et marche vers Santec, récupération T4 vw

Sachez qu'en cliquant sur les photos à suivre......vous pouvez les agrandir !

Etape 1: de Morlaix à Carantec - îlot Callot - 24 kms

Tout juste revenu d'un Tour du Golfe du Morbihan pédestre avec la dream team (Port Navalo-Locmariaquer), les pieds, le corps et le mental sont rodés pour entreprendre ce nouveau parcours en solo.

Il faut tout de même s'y remettre, par expériences répétées, je sais que c'est toujours la tête qui emmène le corps. A Morlaix sous l'emblématique " pont de Morlaix" , tout juste sorti de l'illustre Office du Tourisme (magnifique Maison Penanault) , l'encre du "tampon/scello" sur le "carnet de randonneur" n'est pas encore sèche, un selfie pour l'histoire (!). Je remonte le bassin du port de plaisance ( déjà fréquenté lors d'escales nautiques en navigations channelesques), un regard à l'ex Manufacture des Tabacs dont la résistance d'après suppression appartient à la mémoire locale encore toute fraîche.

Le Gr 34 dirige vers Porz en Trez et le Bois de Bergevin (souvenirs familiaux)

La Rivière de Morlaix est "marée basse", ce qui lui donne cet aspect lunaire, au moins jusqu'à Locquénolé - Dorduff en face, port des peintres paysagistes du 19 ième -

A Locquénolé, un salut à l'Arbre de la Liberté/Gwezenn ar frankiz ( planté le 30 nivôse an II de la République Française) amoureusement et attentivement entretenu depuis.

La rade de Morlaix à tribord jusqu'à la Pointe de Penn ar Lann, la magnifique entrée de la ria de Morlaix, avec majestueusement alignés l'Ile Louet et son phare et le Chateau du Taureau. Le soleil breton salue le pérégrino. Le GR 34 frôle la "Chaise du Curé", je ne peux résister à une photo iconoclaste mécréante afin de "bénir" ce parcours tout juste entamé.

Ce soir, je bivouaquerai sur l'îlot Callot (chaussée recouvrable, les marées correspondent à mes impératifs horaires) . Je m'endors au pied de la Chapelle de Notre Dame de Callot (lieu propice aux siestes de l'âme dit-on ! ).

 

le Carnet du Randonneur "perso" - Départ du Pont de Morlaixle Carnet du Randonneur "perso" - Départ du Pont de Morlaix

le Carnet du Randonneur "perso" - Départ du Pont de Morlaix

la Manu des Tabacs à Morlaix et "Carmen la cigarettière de Morlaix" - le nouveau pont de Morlaix
la Manu des Tabacs à Morlaix et "Carmen la cigarettière de Morlaix" - le nouveau pont de Morlaix
la Manu des Tabacs à Morlaix et "Carmen la cigarettière de Morlaix" - le nouveau pont de Morlaix

la Manu des Tabacs à Morlaix et "Carmen la cigarettière de Morlaix" - le nouveau pont de Morlaix

ria de Morlaix avant Dorduff - l'Arbre de la Liberté à Locquénolé - l' île Louet et son phare devant le Chateau du Taureauria de Morlaix avant Dorduff - l'Arbre de la Liberté à Locquénolé - l' île Louet et son phare devant le Chateau du Taureauria de Morlaix avant Dorduff - l'Arbre de la Liberté à Locquénolé - l' île Louet et son phare devant le Chateau du Taureau

ria de Morlaix avant Dorduff - l'Arbre de la Liberté à Locquénolé - l' île Louet et son phare devant le Chateau du Taureau

un "bijou d'acajou" restauré par les Chantiers Jézéquel de Carantec - la chaussée submersible de l'îlot Callot -N Dame de Callot
un "bijou d'acajou" restauré par les Chantiers Jézéquel de Carantec - la chaussée submersible de l'îlot Callot -N Dame de Callot
un "bijou d'acajou" restauré par les Chantiers Jézéquel de Carantec - la chaussée submersible de l'îlot Callot -N Dame de Callot

un "bijou d'acajou" restauré par les Chantiers Jézéquel de Carantec - la chaussée submersible de l'îlot Callot -N Dame de Callot

la Chaise du Curé de Carantec et non d'Ar Minic'hi - régal d'un lever de soleil au bivouac sur Callotla Chaise du Curé de Carantec et non d'Ar Minic'hi - régal d'un lever de soleil au bivouac sur Callot

la Chaise du Curé de Carantec et non d'Ar Minic'hi - régal d'un lever de soleil au bivouac sur Callot

Etape 2 : de Carantec à Santec (Dossen) - 26 kms

Un lever de soleil envoûtant vécu de l'îlot Callot face à St Pol de Léon.

Pliage tente et sac 1/2 h, passage du "gois de Callot", petit café et croissants chauds à Carantec à 7h puis direction du Pont de la Corde sur la Penzé, un contour de St Yves (stèle) pour rejoindre la Pointe St Jean et sa tendre chapelle de Kerrigou (dédiée à saint Charles Borromée).

Détour par St Pol de Léon, où officia au VI ème siècle St Pol Aurélien, l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne - le Tro-Breizh (souvenirs pédalus/solo en octobre 1987). Jour de Marché à St Pol de Léon, une coiffeuse "ambulante et colorée" attend les cheveux à sculpter (!), dégustations diverses de cochonailles et de légumes léonards.

Une larme devant la collection de "chefs" à la cathédrale de St Pol Aurélien. Les vénéré(e)s notables léonards faisaient em-boiter pour la postérité leur crâne dans des châsses qui ont défié le temps......la preuve.

Il reste 7 kms pour rejoindre Roscoff ( port des Ferries du Blascon - souvenir d'un refuge voileux en catastrophe lors d'un coup de tabac en août 1979, queue d'un Fasnet destructeur)

La chapelle Ste Barbe et le joli bourg de Roscoff qui attend déjà "ses touristes" en partance pour l'île de Batz, juste en face.

Un oeil humide sur un "ancien Abri du Marin " (transformé en salon de coiffure..... décidément le Breton aime être propre et net du chef (à une époque guère ancienne, il est vrai, les Bretonnes vendaient déjà leurs cheveux pour faire bouillir la marmitte, non mais ! ). les Abris du Marin étaient réservés aux marins bretons repentants trop enclin à la dive bouteille, initiés par l'humaniste Jacques de Thézac.

Roscoff est aussi le port de départ vers l'Angleterre (aujourd'hui et depuis peu brixitée) pour les "Johnnies", ces oignons-boys mythiques.

Ile de Batz, île légumière et son curieux Jardin Delaselle, son phare, juste en face, une escale agréable hors gr 34, qui fit remonter de bons souvenirs.

Rejoindre ensuite Santec et la plage du Dossen - spot surfing très fréquenté - Accueil vraiment chaleureux au Camping Municipal, cadre idyllique sous le soleil face à l'île de Siec.

Ce soir l'aventure prend vraiment forme, les pieds et le corps répondent à merveille. Les automatismes nécessaires à la marche en autonomie portée sont revenus.

L'appel vers l'Ouest contre les vents et les marées est entendu.

Vivement demain matin pour repartir galoper sur le chemin côtier beurzouk.

la ria de Taulé vue du pont de la Corde - la chapelle ste Barbe avant St Pol - les 7 saints fondateurs bretons à St Pol de Léonla ria de Taulé vue du pont de la Corde - la chapelle ste Barbe avant St Pol - les 7 saints fondateurs bretons à St Pol de Léonla ria de Taulé vue du pont de la Corde - la chapelle ste Barbe avant St Pol - les 7 saints fondateurs bretons à St Pol de Léon

la ria de Taulé vue du pont de la Corde - la chapelle ste Barbe avant St Pol - les 7 saints fondateurs bretons à St Pol de Léon

les châsses des "chefs" ou crânes léonards en la cathédrale de St Pol Aurélien - sur le marché de St Pol une délicieuse coiffeuse ambulante bretonneles châsses des "chefs" ou crânes léonards en la cathédrale de St Pol Aurélien - sur le marché de St Pol une délicieuse coiffeuse ambulante bretonneles châsses des "chefs" ou crânes léonards en la cathédrale de St Pol Aurélien - sur le marché de St Pol une délicieuse coiffeuse ambulante bretonne

les châsses des "chefs" ou crânes léonards en la cathédrale de St Pol Aurélien - sur le marché de St Pol une délicieuse coiffeuse ambulante bretonne

la chapelle Ste Barbe au dessus de Roscoff - gloire aux "Johnnies" les oignoons/boys roscovites -embarcadère vers l'île de Batzla chapelle Ste Barbe au dessus de Roscoff - gloire aux "Johnnies" les oignoons/boys roscovites -embarcadère vers l'île de Batzla chapelle Ste Barbe au dessus de Roscoff - gloire aux "Johnnies" les oignoons/boys roscovites -embarcadère vers l'île de Batz

la chapelle Ste Barbe au dessus de Roscoff - gloire aux "Johnnies" les oignoons/boys roscovites -embarcadère vers l'île de Batz

un "Abri du Marin" transformé en salon de coiffure à Roscoff - le spot de Santec/le Gossen devant l'ile de Siecun "Abri du Marin" transformé en salon de coiffure à Roscoff - le spot de Santec/le Gossen devant l'ile de Siec

un "Abri du Marin" transformé en salon de coiffure à Roscoff - le spot de Santec/le Gossen devant l'ile de Siec

Etape 3 :

de Santec/le Gossen à Porz Gwen (Plouescat)

30 kms

Départ à l'aube (7h-1/4) du camping Municipal de Santec - le ciel est clair et joyeux pour encourager le pérégrino breton. Traversée de la forêt domaniale de Santec, puis pont submersible de Kerbrat (l'heure de marée fut respectée autrement obligé de faire un détour spécial marée haute, ce qui sera fréquent sur ce parcours de fonds de rias et abers)

Je shunte le détour possible vers le Chateau de Kérouzéré (+3kms, l'étape prévue du jour est déjà de 30 kms) . A travers les champs d'artichauts et de légumes de la ceinture dorée bretonne, le pas du matin est joyeusement léger. Les épaules sont au troisième jour donc déjà presque formatées à la charge bâtée. Les 14/15 kgs du sac se font presque oublier, sauf lors des montées des escaliers aménagés fréquents sur ce parcours côtier.

L'anse de Guillec contournée par un joli chemin, après Moguirec (un café allongé à l'Hotel du Marin, je serai à Kerissien juste avant midi pour déguster un sandwich/andouille de Guémené au Bar des Embruns -

Ambiance spéciale pêcheurs retraités refaisant sans fin le mauvais monde qui se prépare. Des canons de petits rouges s'ajoutent aux canons de petits blancs, et/ou quelques rôteuses aux houblons, mélanges improbables pour une dégustation verticale vécue dans un nuage de fumée clopesque qui convient difficilement aux poumons du pataugazier voyageur. Un mix de bonne vie, de convivialité, pourtant qui me ravit. Les prochains méandres à l'air libre du chemin côtier chasseront rapidement les excès "un tantinet" nicotinisés inhalés dans cette tanière de vieux "pêchous attachants".

Cette étape est rendue hallucinante par la profusion de rochers dantesques et exceptionnels. Le menhir de Cam Louis et la Fontaine de Saint Eden. Prat Bihan, Mentig et Mez Dréan. Les rochers roses de Ploumanac'h pourraient bien craindre une inégale concurrence, n'est-il pas.

Il est vrai que depuis le célèbre plasticage du "Zizi de Pépé" le 12 juin 1987, sur ordre du maire de droite de l'époque René Dincuff, la roche phallique immorale plouescataise, en forme d'un joli gland turgescent, qui dérangeait les culs-bénis et les mal-baisées, sur la commune de Plouescat (29) en ce Bro Pagan (le Pays Pagan) est orpheline de son célèbre phallus en granit. Il reste aux jeunes "rosières de la commune" à polir une nouvelle pierre jusqu'à l'obtention d'un nouveau Zizi à la forme du précédent pour rivaliser avec les glands de Ploumanac'h (22) !

Il y a du boulot sur l'ouvrage, n'est-il pas ?

Une profusion de "fours à goèmons" . Une activité de brûlage des algues exercée jusque dans les années 1955, il s'agissait par combustion d'obtenir des pains de soude puis de l'iode destinée à la pharmacie.

Les maisons de Corps de Garde rencontrées tout le long de ce sentier côtier, sont des abris destinés au refuge des surveillants de la côte, au temps de Vauban. Intégrés aux rochers, elles n'étaient guère visibles des marins assaillants éventuels. Vauban le malin !

Le pas est devenu un peu lourd cet après midi (30 kms au compteur) pour arriver à l'objectif: le Camping de l'Anse de Kernic. Camping intégré à une chaîne de campings commerciaux et rentables, qui le rend in-intéressant pour le "pataugazier". Une belle piscine, un bar à boissons fraîches exotiques, quelques bungalows pour famille.....idéal pour recevoir les "fans-clubs" bruyants en tous genres, mais in-approprié pour le repos du même "pataugazier abérien". Le ciel s'assombrit étrangement en ces contrées magnifiques.

Demain sera un autre jour. Je pressens qu'il faut absolument s'endormir avant les beugleries footballistiques à venir (21h) donc, incessamment sous peu !

Départ de l'agréable Camping de Santec/Le Dossen - pont submersible de Kerbrat - "Pataugazier mécréant parmi les artichauts léonardsDépart de l'agréable Camping de Santec/Le Dossen - pont submersible de Kerbrat - "Pataugazier mécréant parmi les artichauts léonardsDépart de l'agréable Camping de Santec/Le Dossen - pont submersible de Kerbrat - "Pataugazier mécréant parmi les artichauts léonards

Départ de l'agréable Camping de Santec/Le Dossen - pont submersible de Kerbrat - "Pataugazier mécréant parmi les artichauts léonards

jetée de Moguirec au petit matin - Serait-ce l'Ankou léonard ? - la grève avant Poulennoujetée de Moguirec au petit matin - Serait-ce l'Ankou léonard ? - la grève avant Poulennoujetée de Moguirec au petit matin - Serait-ce l'Ankou léonard ? - la grève avant Poulennou

jetée de Moguirec au petit matin - Serait-ce l'Ankou léonard ? - la grève avant Poulennou

les roches avant Kerfissien - le four à goèmon - la Grève de Carrec ar Feuillansles roches avant Kerfissien - le four à goèmon - la Grève de Carrec ar Feuillansles roches avant Kerfissien - le four à goèmon - la Grève de Carrec ar Feuillans

les roches avant Kerfissien - le four à goèmon - la Grève de Carrec ar Feuillans

la maison du Corps de garde de Lavillo - roches de Kerfissen -la maison du Corps de garde de Lavillo - roches de Kerfissen -la maison du Corps de garde de Lavillo - roches de Kerfissen -

la maison du Corps de garde de Lavillo - roches de Kerfissen -

Feu le "Zizi de Pépé" dynamité le 12 juin 1987 par les culs-bénis de Plouescat (photo de photo)

Feu le "Zizi de Pépé" dynamité le 12 juin 1987 par les culs-bénis de Plouescat (photo de photo)

le sandwich "à l'andouille" de Kerfissien - Bar des Embruns ! - Roche torturée avant Taven Meur - l'Hippocampe en granit de Porz Gwenle sandwich "à l'andouille" de Kerfissien - Bar des Embruns ! - Roche torturée avant Taven Meur - l'Hippocampe en granit de Porz Gwenle sandwich "à l'andouille" de Kerfissien - Bar des Embruns ! - Roche torturée avant Taven Meur - l'Hippocampe en granit de Porz Gwen

le sandwich "à l'andouille" de Kerfissien - Bar des Embruns ! - Roche torturée avant Taven Meur - l'Hippocampe en granit de Porz Gwen

Etape 4 : de Porz Gwen à Menez Ham - 27 kms

Je quitte l'Anse de Kernic, sous une petite pluie qui ne durera pas bien longtemps.

Le ciel du matin est admirable de nuances. C'est marée basse et l'anse est vaseusement jolie. Les Dunes de Ker Emma s'offrent à moi - réserve et Conservatoire du Littoral - quelques kms de méditations et rêveries - le matin ce sont les meilleurs moments des "pataugaziers".

Après la chapelle de Saint Gouévroc - (retrouvée par hasard (?) sous le sable ainsi que celle de Soulac/Mer (33) cf le Camino Littoral) - l'arrivée à la Maison des Dunes - Conservatoire du Littoral - camping possible à savoir - L'hôtesse du lieu m'offre un café bienvenu. Une déviation pour travaux sur le GR 34 - si, si, si....ça existe aussi sur les GR

Problèmes de balisage que je ne retrouve pas, j'ai craint un moment avoir loupé "la Digue" .....mais encore une fois le Saint des Mécréants me remettra vite sur le bon sentier vers Plounéour-Trez.

A la gare désaffectée de Plounéour je découvre "Groupe-Ouest" une association dédiée aux créations cinématographiques bretonnes. Visite expresse qui me ravit. Insolite en ce lieu vraiment perdu.....que vive la Bretagne des images.

Avant Kéréva le missionnaire mécréant que je reste en toutes circonstances flashera sur une "croix" . Une croix de granit, un rien tassée mais puissante.....elle semble m' interpeller:......... viens ici espèce de sans Dieu !

Je débâte et lui demande alors de porter mon faix de pataugazier indépendant.

Topez-là "granit à prières", je vous remercie de votre gentillesse et de votre regard bienveillant.

Quelle belle charge as-tu la mon bon mécréant confie-t-elle à mon oreille attentive.

Nous nous quitterons bons ami(e)s. (photos à suivre)

Nous sommes en Bretagne bénie.....profusion de chapelles, de croix, de fontaines miraculeuses chacune dédiée à un saint en particulier, si, si, si.....sachez que plus de 7000 saints sont recensés en Beurzouland......comment voulez-vous passer à côté et rester avec une âme grise et souillée.......même les mécréants en conviennent......alors ?

Vivement que les futur(e)s 1000 saint(e)s Bretons de la Vallée des Saints (Carnoët-29160) soient tou(te)s réuni(e)s.

Brignogan-Plages n'est pas loin, j'y serai pour midi. Bien m'en a pris, car au restaurant La Corniche je me délecterais d'un fabuleux foie de veau persillé. Merci la Croix de Kéréva.

Etape de 27 kms prévue. Après Brignogan, quelques campings sont indiqués sur le topo-guide FFRP n°347. Je redouble d'attention et à la Pointe de Beg Pol, le Camping du Phare se présente, je descends du GR pour rejoindre l'accueil du lieu. Quelques mètres avant le bureau d'accueil un molosse énervé se précipite sur ma faible personne. Je batonne en moulinant du bourdon, dissuasivement, afin de repousserr l'agressif canidé, pourtant attaché, mais sa laisse est trop longue. Je m'éloigne vers le bureau d'accueil où tout n'est que lambeaux et tristesse.

Reviens sur mes pas, repassant alors calmement devant la même bestiole qui en remet une deuxième couche, si, si, si...alors surgit le Maître du molosse, qui m'engueule avec un très fort accent d'Outre-Quiévain. Chapeau de cow-boy, chaussures de country qui regardent vers le ciel.....je sens que l'affaire pourrait tourner vinaigre. Je réitère ma volonté de vouloir camper en ces lieux un rien délabrés. Le " Francis" (c'est ainsi qu'il fut baptisé il y a plus de 70 ans) monte sérieusement dans les tours, m'avoue remplacer bénévolement le propriétaire (82 ans) envoyé d'urgence à l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest. Le "Francis" éructe et tremble de partout, le "Stetson du Francis" s'envole.

Sa femme aux aguets, aidée d'une camping-cariste dévouée le rattrape par les bras afin qu'il ne démolisse point le client potentiel que je ne suis plus. La tentative de demande d'hébergement en restera là, je reprends ma progression vers l'Ouest à la recherche d'un autre lieu plus accueillant.

Le Camping de Kerlouan, à 500 m du précédent Camping du Phare belliqueux m'accueillera excellement et fort gentiment, ainsi que les nombreux autres clients refoulés pour les mêmes raisons que les miennes.

Je devrais retourner voir le " Francis " afin de lui suggérer de changer sa communication quelque peu querelleuse. " Cor-ki-du "

l'Anse de Kernic - pièce de chalut agonisant sur la plage de Kernic - les Dunes de Ker Emmal'Anse de Kernic - pièce de chalut agonisant sur la plage de Kernic - les Dunes de Ker Emmal'Anse de Kernic - pièce de chalut agonisant sur la plage de Kernic - les Dunes de Ker Emma

l'Anse de Kernic - pièce de chalut agonisant sur la plage de Kernic - les Dunes de Ker Emma

landes de Ker Emma (Conservatoire du Littoral) - entre deux pieds au Goulven -landes de Ker Emma (Conservatoire du Littoral) - entre deux pieds au Goulven -landes de Ker Emma (Conservatoire du Littoral) - entre deux pieds au Goulven -

landes de Ker Emma (Conservatoire du Littoral) - entre deux pieds au Goulven -

le GR 34...je prends vraiment mon pied ! - Mon amie la Croix de Kéréva - le Groupe Ouest (oeuvres et ciné bretons)le GR 34...je prends vraiment mon pied ! - Mon amie la Croix de Kéréva - le Groupe Ouest (oeuvres et ciné bretons)le GR 34...je prends vraiment mon pied ! - Mon amie la Croix de Kéréva - le Groupe Ouest (oeuvres et ciné bretons)

le GR 34...je prends vraiment mon pied ! - Mon amie la Croix de Kéréva - le Groupe Ouest (oeuvres et ciné bretons)

Tranche de foie de veau persillé(e) à Brignogan - les pierres pleurent aussi....la preuve (face à Kerlouan) - bivouac / camping avant Menez HamTranche de foie de veau persillé(e) à Brignogan - les pierres pleurent aussi....la preuve (face à Kerlouan) - bivouac / camping avant Menez HamTranche de foie de veau persillé(e) à Brignogan - les pierres pleurent aussi....la preuve (face à Kerlouan) - bivouac / camping avant Menez Ham

Tranche de foie de veau persillé(e) à Brignogan - les pierres pleurent aussi....la preuve (face à Kerlouan) - bivouac / camping avant Menez Ham

panoramique de la Plage de Menez Ham - Trempette après 27 kms de pédibus: le bonheur salé et iodépanoramique de la Plage de Menez Ham - Trempette après 27 kms de pédibus: le bonheur salé et iodé

panoramique de la Plage de Menez Ham - Trempette après 27 kms de pédibus: le bonheur salé et iodé

Etape 5 : de Menez Ham à Coréjou/Ploudalmézeau

(la Grande Grève) - 27 kms

Temps magnifique ce matin du 17 juin. Arrêt au village restauré de Menez Ham. Un Gîte d'Etape à connaître. Une maison de Corps de Garde. Un village à l'ancienne: four à pains, granges et remises, habitations en chaume. Belle reconstitution.

Kerlouarn, Boutrouille, Trésseny, Kermarguet, Kerbrézant, Dibernou, la digue de Nodéver, la longue Sècherie, Kervélogan et Coréjou. Une assez longue étape, mais gérable maintenant que le corps et les pieds sont rodés à l'exercice. Les 2-3 premiers jours sont toujours délicats, ensuite si le temps reste au sec il suffit de mettre un pied devant l'autre et de recommencer, n'est-il pas.

La pluie aura la gentillesse de me tenir compagnie durant quelques kms, je l'en remercie.

Arrêt (bières fraîches) chez Marie au Bistro An Dolenn au Coréjou (il est 14h) . Une soirée humanitaire s'y prépare, le témoignage de Zimaco le créateur de l'Ecole Publique de la Jungle de Calais - ce soir à 20h30.

3 kms par la côte enchanteresse et je plante ma tente au Camping de la Grande Grève ( à conseiller pour tout: prestations, accueil et situation). Douche, soins du patrimoine pédestre personnel, écritures diverses et à 18h30 je déguste de "fabulous Galettes et Crêpes" - à la Crêperie le Lizen.

Grosse averse orageuse qui se calmera rapidement et je rejoins le Bistro de Marie "Ann Dolenn" à Kergoff pour la soirée de Zimaco - Un bien beau combat contre la misère humaine des migrants parqués à Calais et maintenant à Grande Sainte. Zimaco aidé de Erika vont convaincre vraiment leur auditoire de leur juste cause. Petite contribution personnelle mais grand rappel du monde pourri dans lequel on doit crapauter. Mes yeux se voilent, entends-tu, petit garçon, les clochettes tintinnabuler......(Greame Allwright)

Le sommeil sera difficile à trouver ce soir, et pourtant demain samedi je passe à l'attaque du premier Aber programmé: l'Aber Wrac'h

le village restauré de Menez Ham et la Maison du Corps de Garde de Menez Hamle village restauré de Menez Ham et la Maison du Corps de Garde de Menez Ham

le village restauré de Menez Ham et la Maison du Corps de Garde de Menez Ham

le pluie du matin à Kerlédut, c'est bon pour le moral du pèlerin, dit-on - avant Perros en approche de l'Aber Wra'ch - petit contour de petit ria qui deviendra sans doute grand avant Bilou Bihanle pluie du matin à Kerlédut, c'est bon pour le moral du pèlerin, dit-on - avant Perros en approche de l'Aber Wra'ch - petit contour de petit ria qui deviendra sans doute grand avant Bilou Bihanle pluie du matin à Kerlédut, c'est bon pour le moral du pèlerin, dit-on - avant Perros en approche de l'Aber Wra'ch - petit contour de petit ria qui deviendra sans doute grand avant Bilou Bihan

le pluie du matin à Kerlédut, c'est bon pour le moral du pèlerin, dit-on - avant Perros en approche de l'Aber Wra'ch - petit contour de petit ria qui deviendra sans doute grand avant Bilou Bihan

à Coréjou/Kergloff chez Marie / An Doleen - soirée humanitaire, Zimaco et l'Ecole Publique de la Jungle de Calaisà Coréjou/Kergloff chez Marie / An Doleen - soirée humanitaire, Zimaco et l'Ecole Publique de la Jungle de Calais

à Coréjou/Kergloff chez Marie / An Doleen - soirée humanitaire, Zimaco et l'Ecole Publique de la Jungle de Calais

Etape 6: de la grande Grève (Coréjou) à Ste Marguerite (sortie de l'Aber Wra'ch) - 34 kms

Une longue étape, la plus longue - 34 kms - les Abers sont profonds, il faut aller toucher les fonds de rias et remonter sur l'autre rive, c'est assez simple sur la carte, si, si, si....

Départ tôt le matin (6h30) pour Kélerdut, puis Lilia (seul ravito possible avant la commune de l'Aber Wrac'h).

Le Phare de l'île de la Vierge (83 m - le plus haut d'Europe) domine tout le paysage. A l'entrée de l'Aber Wrac'h, port refuge lors des navigations difficiles quelquefois en Manche.

A Kélerdut rencontre avec un "camping-car de luxe type". Il est 7h du petit matin, "Papa" en babouches de laine brodée en sort ex-abrupto, le chihuahua à pedigree "Kiki" en laisse. "Papa et Kiki " vont pisser en duo face au Phare de la Vierge, au loin. Ca c'est de l'aventure, n'est-il pas?

"Papa" s'enquiert de savoir s'il n'y avait point une Boulangerie/Croissanterie de bonne tenue à proximité, afin de pouvoir réveiller "Maman" par l'odeur du beurre chaud viennois. Insolite situation où le "vagabond pataugazant" est appelé à renseigner un aventurier d'opérette pris par une envie pressante et concomittente de pipi et de viennoiserie. Le comique de la situation, pour moi, c'est d'avoir été pris de vitesse par la sortie non prévue de Papa et de Kiki, car j'ai pour habitude, lors de mes aventures pédalus et pédibus, de beugler le plus tôt possible, à proximité des "palaces à roues jumelées"......."Croissants chauds, croissants chauds......je prends les commandes" .

Laissons les camping-cars aux romantiques......à Lilia je réalise mes emplettes énergétiques (raisins secs, dattes et jus d'orange...) avant de m'engager dans le gouffre profond qu'est l'Aber Wrac'h.

10 kms pour aller jusqu'au Pont de Paluden, puis 15 kms de Paluden jusqu'à Ste Marguerite, le topo-guide FFRP n° 347, ne trompe jamais ses clients!

Pour la mémoire et le fun breton: quelques noms de lieux-dits beurzouk, un vrai régal !

C'est un enchantement, des sous bois qui contournent toutes les petites rias où quelques vieilles coques sont venues finir leurs jours. Parcouru cet aber à marée basse, le décor est encore plus fort. Aucune rencontre, seuls deux joggeurs à l'entraînement.

Une forte pensée pour le Père Michel Jaouen, récemment décédé, pour qui l'Aber Wrac'h fut le havre de paix pour ses deux "navires du bonheur" le Rara Avis et le Bel espoir II. Havre de paix itou pour nous aussi navigateurs quelquefois en fuite ou en dérive dans ces eaux quelquefois difficiles.

Je me régalerai, à midi pile au Safran, sur le port de l'Aber Wrac'h d'un menu "randonneur" terminé par un régaleux café-gourmand. Un tour à la Capitainerie, pour un tampon/scello. Quelques Anglais voileux (ils adorent ces fonds de rivières) devisent et pérorent pédantement (le Brexit ne va pas tarder nous l'ignorons pour l'instant encore ! )

De l'Aber-Wrac'h (bourg) rejoindre le Camping de Penn-Enez, me prendra une heure et demie. Le repos sera bien venu. Deux bières fraîches locales permettront au pataugazeur mécréant d'étudier et d'envisager la deuxième étape " abérienne " de demain: l'Aber Benoît. Repas pris dans la réserve pour ce soir: pain et beurre salé à volonté pour supporter un saucisson sec de sous le sac et un conté goûteux à souhait. Elle n'est pas belle la vie ?

Ce fut l'étape la plus longue (34 kms) et sans fatigue excessive. Les pieds sont en bon état, entretenus comme il se doit avec toute l'attention requise. Les épaules, porte-manteaux du sac de 15 kgs, résistent à la charge et aux secousses inhérentes de la marche. Tout est encore sec et propre. La météo des jours à venir n'est guère encourageante....le confort va donc sans doute subir quelques aléas inévitables.

le Phare de la Vierge occupe tout l'horizon - le Camping-Car de luxe de "Papa, Maman et Kiki" -le Phare de la Vierge occupe tout l'horizon - le Camping-Car de luxe de "Papa, Maman et Kiki" -

le Phare de la Vierge occupe tout l'horizon - le Camping-Car de luxe de "Papa, Maman et Kiki" -

les noms des villages bretons qui chantent, qui chantent...... ils ont de beaux villages....vive les Bretonsles noms des villages bretons qui chantent, qui chantent...... ils ont de beaux villages....vive les Bretons
les noms des villages bretons qui chantent, qui chantent...... ils ont de beaux villages....vive les Bretonsles noms des villages bretons qui chantent, qui chantent...... ils ont de beaux villages....vive les Bretons

les noms des villages bretons qui chantent, qui chantent...... ils ont de beaux villages....vive les Bretons

l'Aber Wrac'h d'abord (Landeda) - criques, bébés rias, vasières,
l'Aber Wrac'h d'abord (Landeda) - criques, bébés rias, vasières,
l'Aber Wrac'h d'abord (Landeda) - criques, bébés rias, vasières,

l'Aber Wrac'h d'abord (Landeda) - criques, bébés rias, vasières,

au fond de l'Aber Wrac'h, à Poulfougou: un Bar à Nonnes ? - Mouillages de rêve - Bienvenue à l'Aber Wrac'h (bourg)au fond de l'Aber Wrac'h, à Poulfougou: un Bar à Nonnes ? - Mouillages de rêve - Bienvenue à l'Aber Wrac'h (bourg)au fond de l'Aber Wrac'h, à Poulfougou: un Bar à Nonnes ? - Mouillages de rêve - Bienvenue à l'Aber Wrac'h (bourg)

au fond de l'Aber Wrac'h, à Poulfougou: un Bar à Nonnes ? - Mouillages de rêve - Bienvenue à l'Aber Wrac'h (bourg)

Café-gourmand après l'entrecôte frites ! - la plage de Ste Marguerite en panoramique
Café-gourmand après l'entrecôte frites ! - la plage de Ste Marguerite en panoramique

Café-gourmand après l'entrecôte frites ! - la plage de Ste Marguerite en panoramique

Etape 7 :

de Ste Marguerite à St Pabu (Corn ar Gazel) - 26 kms

à 6h45, le ciel est clair sur la presqu'île de Ste Marguerite.

Sympathique Camping de Penn-Enez adossé à une plage divine.

Direction l'Anse de Brouennou, le sentier est très sableux, mou sous les galoches, usant avec une charge lourde, jusqu' à l'entrée de l'Aber Benoît.

L'Aber Benoît est plus long (je trouve) à envelopper que l'Aber Wrac'h, plus sauvage. Sentier en sous-bois magnifique, solitude absolue en ce dimanche matin.....les paroissiens doivent être à la messe ! Quel régal, peu de dénivelé, mais de nombreuses marches/escaliers aménagé(e)s, de vrais casse-pieds, surtout avec le mochilla/backpack pourtant bien ajusté sur les reins.

A Coum (magnifique fontaine) un gros problème de balisage disparu me fera perdre une demi-heure. A Prat-ar-Coum je salive devant tous ces parcs à huîtres.

Encore 9kms pour aller virer Penn ar Pont (quasi fond de ce deuxième aber). Sur l'autre rive en remontant vers St Pabu, j'observerai en face la guérite bucolique de Roch Diaoul. Le recto-verso de l'Aber offre quelques surprises étonnantes. A la cale de Porz ar Vilin le GR remonte vers St Pabu (bourg) .Courses au Proxi, retrait d'argent au Bar de l'Albatros (correspondant banque CMB), un croque-monsieur goûteux au Ruzven à Korn ar Gazel, le bistrot se remet tout juste d'un "festival rock" d'hier soir, les têtes sont vitreuses à l'évidence mais l'ambiance est à la convivialité. Le camping de l'Aber Benoît est à 200m. Le ciel se charge, rien de bon pour les deux jours à venir !

les Abers Wrac'h et Benoît : pour mieux comprendre

les Abers Wrac'h et Benoît : pour mieux comprendre

l'Aber Benoît  - bébé ria de l'Aber Benoît -
l'Aber Benoît  - bébé ria de l'Aber Benoît - l'Aber Benoît  - bébé ria de l'Aber Benoît -

l'Aber Benoît - bébé ria de l'Aber Benoît -

En Bretagne......tout n'est qu'histoires de marées, si, si, si....la preuve !

En Bretagne......tout n'est qu'histoires de marées, si, si, si....la preuve !

Etape 8 :

de St Pabu (Corn ar Gazel) à Argenton/Prospoder

27 kms

Sentier longeant les dunes jusqu'à la cale de Dourlanoc. Sentier très sableux canalisé entre des ganivelles de bois, assez pénible à la marche. Un "point rouge" qui avance à quelques encablures devant moi, caractéristique d'un autre pataugazeur revêtu de sa cape "tempête". Je rejoindrai Roby, un Suisse francophone quasi jumeau en âge. Parti du Mont St Michel et allant aussi jusqu'à Brest. Première rencontre pour moi depuis le départ avec un pataugazeur semi-lourd (sans tente ni couchage)

Le ciel est vraiment bouché. Humidité crachinesque. Les capes, pourtant de qualité, ont l'avantage de protéger de la pluie extérieure mais ne règle pas l'humidité intérieure.

A Portsall, Roby et moi, nous nous réfugions au "Récif" pour nous réchauffer d'un café/croissant. Nous devisons un peu sur nos parcours réciproques, et chacun reprendra son baton de pèlerin.

Portsall : souvenirs du naufrage de l'Amoco Cadiz en mars 1978. J'étais venu quelques jours ainsi que beaucoup de bretons, apporter une petite contribution au gigantesque nettoyage face à l'ignoble affront pétrolier.

Je me prends la tête au téléphone avec la mairie de Ploudalmezeau, qui gère (?) le Gîte d'Etape de Portsall - celui-ci est réservé exclusivement à une association locale de retraités (!) . Le randonneur n'y est guère attendu voire plutôt refusé: un comble. Heureusement qu'en avril 1978 le bénévole n'était point ainsi sélectionné, non mais.

Le GR 34 passe devant l'ancre de l'Amoco-Cadiz, étrange et lugubre prise de guerre pour ce petit port adorable qui n'en demandait pas tant évidemment. La bestiole pèse ses 20 tonnes quand même, ce n'est pas le souvenir que l'on charge dans son sac à dos, n'est-il pas ?

Je reprends le sentier sous la pluie drue et retrouverai par hasard pour quelques minutes, Roby, à l'excellente Crêperie des Chardons Bleus (Prospoder).

" Je serai seul campeur ce soir, avec mes rêves et ma solitude...." sous une tente Coleman minimum en volume mais maximale en qualité, au Camping Saint Goven (Landunvez). Les sanitaires pour moi tout seul et deux chats tout mignons qui ne parlent que le breton du nord !

Demain sera un autre jour, vu l'état du ciel problablement sans grosses pluies mais chargé d'humidité brumeuse et crachinesque. Dommage pour la visibilité vers le large, je suis tout près de l'emblématique Phare du Four et j'aurai bien voulu le caresser des yeux.

Roby et Dany avant Portsall - l'étrave du monstre Amoco Cadiz (photo de photo), l'épave fut pétardée - sècherie en crêperie  - Roby et Dany avant Portsall - l'étrave du monstre Amoco Cadiz (photo de photo), l'épave fut pétardée - sècherie en crêperie  - Roby et Dany avant Portsall - l'étrave du monstre Amoco Cadiz (photo de photo), l'épave fut pétardée - sècherie en crêperie  -

Roby et Dany avant Portsall - l'étrave du monstre Amoco Cadiz (photo de photo), l'épave fut pétardée - sècherie en crêperie -

l'ancre de l'Amoco Cadiz à Portsall étrange prise de guerre n'est-il pas ?l'ancre de l'Amoco Cadiz à Portsall étrange prise de guerre n'est-il pas ?

l'ancre de l'Amoco Cadiz à Portsall étrange prise de guerre n'est-il pas ?

Etape 9 :

d'Argenton (Prospoder) à Porz Trévigné( Plouarzel) - 30 kms

Au petit matin du mardi 21 juin à Prospoder l'atmosphère est humide et fraîche. Démonter la tente et ranger le bardas se fera sans tergiverser et le plus vite possible, heureusement je dispose des sanitaires pour moi tout seul - le confort et le luxe à l'abri des embruns.

La côte entre l'Aber Benoît et l'Aber Ildut ( le troisième) est pourtant superbe lorsque l'horizon n'est pas bouché comme aujourd'hui. Souvenirs de belles navigations lors de contours de cette côte nord Bretagne dans le légendaire chenal du Four.

Le dénivelé du sentier côtier est plus important que lors des étapes précédentes, la côte se ré-hausse un peu, sans doute pour mieux résister aux fréquents coups de bélier de la Mer d' Iroise en furie.

De Prospoder à l'entrée de l'Aber Ildut j'emprunterai la petite route D27 par Kerivoret, Kervéoc et le Pontic. La côte est bouchée et sans visibilité. A 9 h je serai à Lanildut, un café croissant à l'Auberge panoramique de la Mer. Pont Reun, le fond de l'aber est à 4 kms. Un régal de sentier, l'Aber Ildut le plus petit mais non pas le moins joli. A la cale de Kerglounou on m'indique un resto-ouvrier à Porscav, j'y serai à 12h30.

Le temps s'étant nettement amélioré depuis le milieu de la matinée, le pataugazeur solitaire retrouve son antrain naturel. Ce soir un autre Camping municipal , celui de Porz Trévigné, où là aussi je me régalerai d'une solitude avec vue sur le large ....et l'Amérique. La vie est vraiment belle !

Petit matin brumeux entre Prospoder et Kervéoc le 21 juin, c'est l'été, si, si, si....Petit matin brumeux entre Prospoder et Kervéoc le 21 juin, c'est l'été, si, si, si....

Petit matin brumeux entre Prospoder et Kervéoc le 21 juin, c'est l'été, si, si, si....

en rejoignant l'entrée de l'Aber Ildut

en rejoignant l'entrée de l'Aber Ildut

Lanildut, entrée de l'Aber Ildut

Lanildut, entrée de l'Aber Ildut

" Face Nord " de l'Aber Ildut et les vacances en famille d'un cormeran" Face Nord " de l'Aber Ildut et les vacances en famille d'un cormeran" Face Nord " de l'Aber Ildut et les vacances en famille d'un cormeran

" Face Nord " de l'Aber Ildut et les vacances en famille d'un cormeran

"Face Sud de l'Aber Ildut - vue sur le Manoir de Bel Air (1600)
"Face Sud de l'Aber Ildut - vue sur le Manoir de Bel Air (1600)"Face Sud de l'Aber Ildut - vue sur le Manoir de Bel Air (1600)

"Face Sud de l'Aber Ildut - vue sur le Manoir de Bel Air (1600)

panoramique entre l'île Segal et Porz Trévigné - avant le Cap Corsen

panoramique entre l'île Segal et Porz Trévigné - avant le Cap Corsen

Dans l'intimité du bivouac ! - de Trézien, l'Amérique ne doit pas être loin, la preuve ! - il faudra attendre pour être servi, si, si,si..
Dans l'intimité du bivouac ! - de Trézien, l'Amérique ne doit pas être loin, la preuve ! - il faudra attendre pour être servi, si, si,si..
Dans l'intimité du bivouac ! - de Trézien, l'Amérique ne doit pas être loin, la preuve ! - il faudra attendre pour être servi, si, si,si..

Dans l'intimité du bivouac ! - de Trézien, l'Amérique ne doit pas être loin, la preuve ! - il faudra attendre pour être servi, si, si,si..

Etape 10 :

de Porz Trévigné à l'Anse de Berthaume - 28 kms

Beaucoup d'envies ce matin car l'étape d'aujourd'hui promet un maximum de belles sensations: cap Corsen, Le Conquet, la Pointe saint Mathieu, entrée du Goulet de Brest.

Il fait doux et l'humidité ambiante s'estompe. Un grand regret encore de ne pouvoir voir le Phare de Trézien, juste à côté, et une visibilité minimum au Cap Corsen (qui, hormi l'île de Ouessant, est la terre française la plus à l'Ouest).

La table d'orientation du Cap Corsen me permettra de jouer avec mon fidèle Lumix, quel plaisir cet objet de mémoire infinie et portatif.

Le sentier côtier est en montagnes bretonnes à défaut d'être russes, un réel plaisir. Le Conquet est à portée de babouches tous terrains. Après la plage des Blancs Sablons, la passerelle du Croaë qui évite le long contour de la ria vaseuse du Conquet permet de se retrouver rapidement dans le centre " pour touristes" du joli bourg du Conquet. Passage par l'Office du Tourisme, la mairie, la meilleure boulangerie pour divers tampons du souvenirs. Un excellent repas ouvrier, avec vue panoramique à " l'Ar Dagenta" pour refaire les forces jusqu'à ce soir.

Je privilégie toujours si possible un repas chaud le midi (repas ouvrier lorsqu'il se présente d'où bien se renseigner auprès des autochtones et locaux dévoué(e)s, laissant au dîner du soir le repas dit sur le pouce. Bien gérer l'alimentaire est essentiel pour voyager sans fringales ( vrai en pédibus et en pédalus) .

La tête doit gérer la belle mécanique des jambes, toujours compter d'abord sur soi et éviter d'attendre l'opportunité apportée par les autres.

Le Conquet, escale et/ou embarcadère pour Molène et Ouessant est une jolie bourgade activement touristique. Souventes fois la question de l'origine du "pataugazier" m'est posée....pas peu fier alors d'évoquer Rochefort en Terre, Cité de caractère morbihannaise, fraîchement baptisée pour 2016 de Village préféré des Français, non mais !

Le "bourdon et son petit mécréant sculpté dans du houx arminichilandais" se redresse dignement mais sans arrogance ni suffisance devant les félicitations spontanées.

Le GR 34 sort du Conquet par le port, passant sous un lugubre décor en instance de restauration d'un laid bâtiment hôtelier décati. Heureusement qu'après la Pointe des Renards tout redevient fantastique jusqu'à la pointe St Mathieu.

La Pointe St Mathieu, lieu hautement touristique s'il en est. Le Mausolée aux "péris en mer", son Phare éponyme et les vestiges de l'abbaye bénédictine (fondée par saint Tanguy au VI ème).

De la mer, l'endroit est magique, que vous arriviez de Camaret/Crozon, du raz de Sein, de Brest, des Abers, ou d'un retour d'Ouessant, le moment est toujours impressionnant.

De la terre, j'ai quelque peu pressé le pas pour rejoindre à 9 kms l'Anse de Berthaume. Le final de cette étape fut un peu difficile, le sentier côtier est devenu un peu plus physique (pas de panique, c'est relatif tout de même). Le corps a besoin d'un peu de relaxation pour mieux rebondir demain. Depuis les jours de pluie précédents, les pieds humidifiés ont quelque peu "grincé des ongles et des phalanges", il faut laisser le calme revenir à l'intérieur de la chaussure.

Séjour en mobil-home au Camping des Terrasses de Berthaume: charcutailles et salade exotique au thon, un flan pâtissier monstrueux, deux bières achetées à la baraque à frites de la plage au dessous. Séchage du matériel de bivouac et de la petite lingerie puis long repos horizontal du pataugazeur mécréant.

le Cap Corsen en panoramique lors d'un matin brumeux

le Cap Corsen en panoramique lors d'un matin brumeux

la poupe est offerte aux embruns américains - GR 34 sableux et ganivellisé avant Le Conquet - la poupe est offerte aux embruns américains - GR 34 sableux et ganivellisé avant Le Conquet - la poupe est offerte aux embruns américains - GR 34 sableux et ganivellisé avant Le Conquet -

la poupe est offerte aux embruns américains - GR 34 sableux et ganivellisé avant Le Conquet -

ah ces escaliers aménagés ! - la pointe de Brenterc'h avant Le Conquet - la passerelle de Croaë au Conquet ah ces escaliers aménagés ! - la pointe de Brenterc'h avant Le Conquet - la passerelle de Croaë au Conquet ah ces escaliers aménagés ! - la pointe de Brenterc'h avant Le Conquet - la passerelle de Croaë au Conquet

ah ces escaliers aménagés ! - la pointe de Brenterc'h avant Le Conquet - la passerelle de Croaë au Conquet

le Phare de St Mathieu et les vestiges de l'abbaye bénédictine éponyme -
le Phare de St Mathieu et les vestiges de l'abbaye bénédictine éponyme -

le Phare de St Mathieu et les vestiges de l'abbaye bénédictine éponyme -

panoramique entre St Mathieu et l'Anse de Berthaume

panoramique entre St Mathieu et l'Anse de Berthaume

dans la brume, face à la pointe de Créac'h, les tas de Pois (Presqu'île de Crozon) et un croiseur qui prend le large - chalet au camping de Berthaume
dans la brume, face à la pointe de Créac'h, les tas de Pois (Presqu'île de Crozon) et un croiseur qui prend le large - chalet au camping de Berthaume

dans la brume, face à la pointe de Créac'h, les tas de Pois (Presqu'île de Crozon) et un croiseur qui prend le large - chalet au camping de Berthaume

Etape 11 : de Berthaume à Brest - 26 kms

du Camping des Terrasses à la plage de Berthaume (tous commerces), 2 petits kms. Un super café/croissant à la Boulangerie.

Remontée du goulet de Brest, l'une des plus belles rades du monde dit-on.

Le mouillage de l'Anse de Berthaume fait partie de mes bons souvenirs marins, l'escale idéale lorsqu' après avoir viré le Raz de Sein il est confortable et sur d'attendre la renverse des forts courants d'Iroise afin de s'engager dans le Chenal du Four. Idem dans l'autre sens de l'Aber Wrac'h vers Audierne ou les Glénan (sans s).

Le GR 34 après les plages de Porsmilin et de Trégana, rend un tout petit peu de hauteur (!) vers la Grève de Déolen, le Port de Toulbroc'h et la pointe du Petit Minou pour rejoindre ensuite Ste Anne de Portzic, après Dellec et la pointe du Diable.

Escaliers, montées et descentes alternent le long de la côte. Le GR est juste face à la Pointe des Espagnols (tout en face sur l'un des bras de la presqu'île de Crozon).

Juste derrière, l'île Longue et son arsenal nucléaire sous-marinier ( mais chut - secret défense) se planque à l'abri des tempêtes.

Au dessus de Déolen, un petit détour vers la Maison des Douaniers et l'ancien Moulin. Suivent ensuite les vestiges indestructibles des batteries al-le-man-des qui tentent de se faire oublier maintenant qu'elles sont taggées et décorées.

Un balisage impeccable est en place depuis les Abers. Sur cette partie le GR 34 n'attend que les randonneurs hélas fort peu nombreux.

Quel gâchis, l'environnement est somptueux et surnaturel. Les espaces marins, un habitat propre, de qualité et non bétonné. Des habitants généreux et réceptifs à "l'estranger" ( je suis Morbihannais, cela aide sans doute un peu lors des échanges).

Soudain une grosse frayeur au dessus de le grève de Déolen, en vitesse de croisière sur le sentier côtier, parmi la végétation et les ajoncs, soudain j'entends, sans pouvoir encore voir, des cris d'orfraie......je m'inquiète et presse le pas afin d'éventuellement aider l'agitée à retrouver son souffle. En fait, une bien jolie et jeune naïade, tout juste sortie d'un fourgon quelque peu babos, a voulu profiter de la douche/toilette gratuite de la Plage de Deolen. Elle s'est risquée à recevoir un flux d'eau froide municipale ......d'où les vocalises stridentes en réponse à l'eau glaciale surprise. Lorsque j'arrive en bas au niveau du sanitaire à l'air libre, la belle naïade a déjà revêtu son "drap de bain" . Je m'inquiète de sa santé post-douchale.....j'eus alors le plus beau sourire encore glacé de la matinée.

Le GR 34 est fréquenté par des gens propres, n'en doutez point, la preuve !

Arrivée à Ste Anne du Portzic à 12h, une rude montée vers le resto-ouvrier L'Huîtrier, excellent pour nourrir le corps avant de gagner Brest, tout près. Port Militaire, pont de Recouvrance, rue de Siam et gare SNCF.

Un TER opportun (non grèviste) me permettra de rejoindre d'abord Morlaix le jeudi soir, d'y séjourner un nuit en la vraiment superbe Auberge de Jeunesse, près de Porz-en-Trez.

la Maison des Douaniers avant Déolen - la Ponte du petit Minou est tout au bout - les batteries al-le-man-des taggées
la Maison des Douaniers avant Déolen - la Ponte du petit Minou est tout au bout - les batteries al-le-man-des taggées
la Maison des Douaniers avant Déolen - la Ponte du petit Minou est tout au bout - les batteries al-le-man-des taggées

la Maison des Douaniers avant Déolen - la Ponte du petit Minou est tout au bout - les batteries al-le-man-des taggées

la Sirène de Déolen sous la froide douche municipale - la pointe du Petit Minou: vue de l'Ouest puis vue de l'Est
la Sirène de Déolen sous la froide douche municipale - la pointe du Petit Minou: vue de l'Ouest puis vue de l'Est
la Sirène de Déolen sous la froide douche municipale - la pointe du Petit Minou: vue de l'Ouest puis vue de l'Est

la Sirène de Déolen sous la froide douche municipale - la pointe du Petit Minou: vue de l'Ouest puis vue de l'Est

après Ste Anne du Portzic.....Brest, tout près, dont j'entends déjà les voiles claquées dans le port !

après Ste Anne du Portzic.....Brest, tout près, dont j'entends déjà les voiles claquées dans le port !

la ligne d'arrivée à Brest (avant un autre départ sur le GR 34? ) - le Pont de Recouvrance
la ligne d'arrivée à Brest (avant un autre départ sur le GR 34? ) - le Pont de Recouvrance
la ligne d'arrivée à Brest (avant un autre départ sur le GR 34? ) - le Pont de Recouvrance

la ligne d'arrivée à Brest (avant un autre départ sur le GR 34? ) - le Pont de Recouvrance

panoramique au dessus de la Penfeld et Recouvrance.

panoramique au dessus de la Penfeld et Recouvrance.

Gare de Brest et l'Auberge de Jeunesse de Morlaix (près de la manu et du Bassin à flot
Gare de Brest et l'Auberge de Jeunesse de Morlaix (près de la manu et du Bassin à flot

Gare de Brest et l'Auberge de Jeunesse de Morlaix (près de la manu et du Bassin à flot

Etape 12 : Morlaix à Santec par Roscoff - 15 kms

Morlaix à Roscoff par Car SNCF: l' Autocar 32103 piloté par une jolie chauffeuse fort prudente et compétente...... il geint, il couine, il pleure et il piaule à chaque virage ou freinage....l'amortisseur avant gauche semble avoir suivi les consignes de grèves de la CGT.....il refuse de travailler.

Nous sommes 4 dans un véhicule de 55 places. Les regards se croisent, interrogatifs et angoissés. L'angoisse de terminer le voyage dans le décor léonard ou en "stop" entre St Pol de Léon et la gare de Roscoff hante chacun(e).

A Roscoff, enfin atteint sans encombres ni déconvenues, je re-bâte le sac à dos pour rejoindre le Dossen (Santec) où mon véhicule est en stand-by depuis lundi 13 juin le premier jour de ce parcours pédibus.

A Santec un couvreur m'invite à terminer le parcours sur les hauteurs d'un toit......j'hésite encore !

La " boucle abérienne" sur le GR 34 est fermée

Un régal de randonnée qu'il n'est pas besoin de vous recommander, vous avez sans doute compris que le bonheur fut total.

Le sac est sur votre dos........

l'Anse de Perharidi au sortir de Roscoff vers Santec - Invitation par un couvreur à randonner sur les hauteurs de Santec
l'Anse de Perharidi au sortir de Roscoff vers Santec - Invitation par un couvreur à randonner sur les hauteurs de Santec

l'Anse de Perharidi au sortir de Roscoff vers Santec - Invitation par un couvreur à randonner sur les hauteurs de Santec

Les bonnes adresses:

Camping Municipal de Santec/le Dossen - rue de Theven Bras - 02.98.29.75.34

accueil, situation, environnement, gentillesse - Mme Patricia - vraiment à conseiller.

Camping de Kerlouan (près du vieux village de Menez Ham)

situation, qualité de l'ensemble, gentillesse du gérant

An Dolenn - le Bistro de Marie - Kergoff (Plouguerneau) 02.98.04.72.51

l'ambiance, l'humanité à fleur de peau chez Marie

Camping de la Grève Blanche - Loïg Roudaut - Plouguerneau - 02.98.04.70.35

excellent commerçant dans l'accueil et ses attentions. Face à la mer au bord du GR 34

Crêperie Le Lizen , non loin de la Grève Blanche - Ambiance à l'ancienne sans chichis

un régal de crêpes et galettes.

Camping Municipal de Penn-Enez (presqu'île Ste Marguerite) le gérant vraiment sympathique - 02.98.04.99.82 - proximité d'une plage sublime et sur le GR 34.

Bar " à l' Abordage" agence CMB - 02.98.89.84.63 - Saint Pabu (en haut près du Proxi)

Les Chardons Bleus - Crêperie à Prospoder - 02.98.89.40.34 - la crêpière est douée !

Camping Municipal de Saint Gonven- Landunez - 02.98.89.91.00 - plage et GR 34

" Ar Dagenta " au Conquet - repas ouvrier de qualité - 02.98.89.01.80

Camping les Terrasses de Berthaume - chalet, plage, sur le GR 34 - accueil et qualité 02.98.48.32.37

Restaurant ouvriers " l'Huîtrier" près du Technopole - Ste Anne du Portzic -02.98.45.82.02 - le patron a beaucoup oeuvrer pour le GR 34

Auberge de Jeunesse de Morlaix - près de la Manufacture et du bassin à flot - situation près du GR 34 et gare SNCF - 02.98.15.10.55 - idéalement compétitive à Morlaix.

Published by danydarminichi
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 15:24
LE TOUR DU GOLFE DU MORBIHAN à PIED - mai 2016

Le Tour du Golfe du Morbihan à pied:

du mardi 17 mai au mercredi 25 mai 2016,

Thérèse, Claude, Michel, Daniel.

160 kms sur les 180 kms reconnus et déjà réalisés pour ma part il y a quelques années. Ce fut encore et encore un régal pour les yeux, une promenade de santé pour les "âmes", les corps et les pieds, ainsi qu' une vraie communion pour mesurer l'amitié entre les participants.

Au programme :

9 étapes pédestres, au départ de Port Navalo ( port du Crouesty) afin de rallier la Pointe de Kerpenhir, en Locmariaquer, tout en face et juste en face .....à 180 kms !

Retrouvailles anticipées (des grèves et gênes diverses sont annoncées) de la troupe des élites à Malestroit, le lundi après midi 16 mai ( la Pentecôte et son Saint Esprit à flammèches nous auront bien conseillés à l'évidence, vu la tournure des évènements sociaux)

La question des hébergements étant réglée, il ne nous reste qu'à endosser le sac léger cette fois. En effet il est quasiment impossible de séjourner en gîtes d'étapes ou hébergements collectifs sur ce parcours ainsi que nous l'avions pratiqué sur d'autres sentiers.

Chambres d'hôtes, hôtels grand confort quant à eux sont nombreux mais ne correspondent pas à notre pratique de randonneurs .

Lors des deux premières étapes en Presqu'île de Rhuys nous séjournerons au Gîte de Quintin en Sarzeau - Yannick Le Goff - 02.97.26.42.54. Idéalement situé à quelques encablures de St Colombier - Tout y est: l'accueil, l'ambiance, la qualité du gîte et de son hôte. Sachez que la presqu'île ne dispose que de deux vrais gîtes d'étapes de ce type, pour une foison de Chambres d'hôtes ou Hôtels .

Concernant les quatre étapes suivantes, dont Vannes, Arradon et Larmor Baden et Auray, nous séjournerons à l'Espace Montcalm (ancien séminaire diocésain) . à 200m au dessus du port de Vannes - Chambre pour deux, petit déjeuner hélas un peu tardif. Ambiance pieuse favorisant la récupération pour les corps ...et pour les âmes en détresse. 02.97.68.15.68

L'étape de Locmariaquer, la dernière, nous logerons en Chambre d'Hôtes/Gîtes de France " La TYKOUMAD", Mr et Mme Coudray - 02.97.57.33.16 .

Un ravissement dans l'accueil, dans la qualité des prestations, l'ambiance, les rencontres. Une jolie cerise sur notre gâteau pur beurre salé que fût notre Tour du Golfe cru 2016.

Du fait de l'impossibilité d'organiser une itinérance par gîtes successifs, nous avons opté pour la navette autos, entre chaque étape.

Repartant le matin en lieu et place de l'arrivée de la veille au soir.

Nos étapes successives - 20 à 25 kms journaliers - nous apprécions le temps des pauses photos, des longs babils et des collations variées. Une sincère pensée tout de même pour les concurrent(e)s du Raid Ultra Marin Tour du Golfe - 177 kms sur le même parcours, mais en continu - fin juin de chaque année.

Etape 1 , mardi 17 mai 2016 - 12 kms

12 kms sur l'Ile d'Arz, par la Pointe de Berno et son Moulin à marées, le bourg, la Pointe de Liouse, Brouel et Rudevent. L'île des Capitaines, encore sauvage ou tout du moins encore naturelle, contrairement à l'île aux Moines " trop et mieux fréquentée" (!)

Etape 2 , mercredi 18 mai - 19 kms

18 kms - Port-Navalo/Le Net - par le Port du Crouesty, tombeau du Petit Mousse, Bilgroix, Pointe de Penbert, Bernon, Pointe de Kerners, Béninze, Port Nèze et Le Net.

Etape 3 , jeudi 19 mai - 23 kms

23 kms - Le Net/le Passage de St Armel - par le Logeo, Kerassel, Bottan, Brillac, Kerollet, Fournevray, St Martin (chapelle) Bénance, Pont Févis, Château de Néret, chateau de Truscat, château de Kergeorget, Pointe du Duer, et sa réserve ornithologique, St Colombier, Lasné et ses Marais salants, et le Passage de St Armel.

Etape 4, vendredi 20 mai - 22 kms

22 kms - Le Passage(Montsarrac) / Vannes - par Kerarden - réserve de Falguérec (en transit lors de la navette du matin) - Ozon,Moustérian, Cadouarn, Port Anna (pique-nique) Bararac'h, Le Gorneveze, Séné, Rosvelec, Kérino (Vannes)

Etape 5, samedi 21 mai - 20 kms

20 kms - Vannes/Pointe d'Arradon - par Pointe des Emigrés, Conleau, contour de la rivière du Vincin - Campen, Haliguen, Roguédas, Penboc'h ( pique-nique), Kerbilouet, Kerrat et Pointe d'Arradon.

Etape 6 , dimanche 22 mai - 22 kms

22 kms - Pointe d'Arradon/Larmor-Baden par Pen Rabine, Pen er Men, Le Moustoir, Moulin de Pomper, le Bois Bas, Keriboul, Port-Blanc (pique-nique), Toulindac, Marais de Pen en Toul, île de Berder.(Larmor Baden)

Etape 7, lundi 23 mai - 22 kms

22 kms - Larmor Baden/ St Goustan(Auray) par Locmiquel, le Barrage, Mériadec (chapelle), le Parun, Rohello, château de Kerdréan, Minihy, Kernours (cairn) (pique-nique), Le Bono, Ste Avoye (chapelle) , Kerplouz, St Goustan

Etape 8, mardi 24 mai - 11 kms

10 kms - Boucle St Goustan et île de Gravinis (cairn)- A/R bateau

Etape 9, mercredi 25 mai 2016 - 11 kms

12 kms - Locquidy/Locmariaquer - par Kerouarc'h, Fétan-Stirec, le Bourg, le Guilvin, Pointe de Kerpenhir, les Pierres Plates, Kerlud, le Grand Menhir (Table des Marchands)

les étapes du Tour du Golfe à pied - mai 2016  - GR 34

les étapes du Tour du Golfe à pied - mai 2016 - GR 34

Etape 1

le tour de l'île d'Arz - 12 kms

Embarcadère de Kérino, 30 minutes de bateau/bus avec escale à Bararac'h, passage oblige devant l'île Boëdic, et son moine blanc, propriété jusqu'en 2013 de l'avocat Olivier Metzner, retrouvé mort sur sa plage, île rachetée depuis 2015. Un écrin dans le Golfe.

Débarquons à la Pointe de Béluré et entamons un grand huit, par le Moulin à marées du Berno, le Bourg, pointe de Liouse, et Rudevent. Une île qui donna et donne encore de grands marins à la Royale et à la Marchande.

Naturelle encore, contrairement à l'île aux Moines sa grande voisine, sérieusement urbanisée par l'apport de la faune du show-bizz entre autres.

En se déplacant sur cette île d'Arz ( île de l'Ours ) nous obtenons un coup d'oeil à 360° sur ce majestueux Golfe du Morbihan

Un premier régal qui augure de ce qui nous attend " around the Gulf " les jours à venir.

Pique-nique près de la cale de Pen Raz, près de la base de l'école des Glénan (pas de "s" à Glénan, non mais) . Le temps est magnifique ......nous sommes en Bretagne, il n'est pas la peine de rappeler qu'en Armorique il ne pleut de toute façon que sur les con(ne)s. Dont acte , définitivement, si, si, si !

le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau
le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau
le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau
le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau
le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau
le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel,  les Sinagots à Conleau

le Moulin à marées de Berno, le Bourg, la Pointe de Brouel, les Sinagots à Conleau

Etape 2

du Crouesty (Port-Navalo) au Net (Logeo) - 19 kms

Sortie du Port du Crouesty, les balises babord/rouge et tribord/vert sont alignées, sous une petite pluie fine crachineuse spéciale jardinage, l'envolée des quatre " aventuriers du Golfe" a lieu à 9h (a.m.).

Salut en passant à la Tombe du Petit Mousse, puis chemin côtier jusqu'à Port Navalo, le goulet et son courant légendaire est actif, la mer monte. Un "café con leche" au Tabac/Loto/Cartes de pêche de l'anse de Bourgneuf, avant de rejoindre Bilgroix, son cairn reconstitué, son menhir "en granit gonflable" taillé en Vierge de Bilgroix.

Le pendant ou l'écho de Notre Dame de Kerdro à Kerpenhir en Locmariaquer (Vierge à l'Enfant datant de 1946), juste en face, de l'autre côté du goulet, le futur bouquet final de notre petite aventure.

Le sentier est déjà un régal, à chaque épingle ou montée, le paysage est changeant. Les couleurs de ce matin, juste après la pluie fine qui n'a pas duré, sont labellisées "bretonnes". Nous serpentons, l'île Longue est en face et sépare les rivières d'Auray et le chenal de Vannes, l'île d'Er Lannic et ses "petits pingouins" , petits menhirs alignés qui plongent et/ou émergent deux fois par jour avec les marées.

Pointe de Penbert puis celle de Kerners. L'étang de Pen Castel réservoir du Moulin à marées du lieu, Béninze puis Le Net, terminal de cette première étape.

Ce soir l'aventure golfique est en marche. Avant de rejoindre le Gîte de Quintin, une grimpette sur la Butte de César, un monticule/observatoire qui reçut l'empereur romain, en visite dans la péninsule armorique, paraît il. (petite variante du GR34).

Arrivée au Gîte vers 17h, où là je découvre que le propriétaire du lieu, Yannick Le Goff exerça, avec moi le dur métier de pion d'externat ( années 1970). Le monde est petit dit on, la preuve. Sans parti pris, ce gîte est un modèle. Equipement, environnement, accueil, un hébergement incontournable sur la presqu'île pour tout randonneur.

explications "étroitesse du sentier" (voir photo) .....du fait les bisbilles sans fin des propriétaires qui jouxtent le chemin, incapables qu'ils sont à se mettre d'accord, alors qu'obligés d'accorder un passage normal. Procédures interminables lorsqu'il s'agit de céder quelques cm2. Le pire en la matière est à venir, surtout entre Arradon et Larmor-Baden, les moyens pécuniers qu'ont certains propriétaires permettent de faire durer, durer, durer.....

photos à suivre :
sortie du Port du crouesty - la Tombe du petit Mousse - la Vierge de la pointe de Bilgroix - le cairn de Bilgroix - le sentier - la résistance des autochtones au passage des mules bâtées en pataugas - la Butte de césar - le Moulin de Bernon
Départ du Tour, Tombe du Petit Mousse, Entrée du Golfe Locmariaquer/Port-Navalo
Départ du Tour, Tombe du Petit Mousse, Entrée du Golfe Locmariaquer/Port-Navalo
Départ du Tour, Tombe du Petit Mousse, Entrée du Golfe Locmariaquer/Port-Navalo

Départ du Tour, Tombe du Petit Mousse, Entrée du Golfe Locmariaquer/Port-Navalo

Borne N° 1 - la Vierge de Bilgroix- étroitesse du chemin (voir explications)
Borne N° 1 - la Vierge de Bilgroix- étroitesse du chemin (voir explications)
Borne N° 1 - la Vierge de Bilgroix- étroitesse du chemin (voir explications)

Borne N° 1 - la Vierge de Bilgroix- étroitesse du chemin (voir explications)

île d'Er Lanig , sentier côtier avant Bernon,- et avant Pointe de Kerners
île d'Er Lanig , sentier côtier avant Bernon,- et avant Pointe de Kerners
île d'Er Lanig , sentier côtier avant Bernon,- et avant Pointe de Kerners
île d'Er Lanig , sentier côtier avant Bernon,- et avant Pointe de Kerners

île d'Er Lanig , sentier côtier avant Bernon,- et avant Pointe de Kerners

Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon
Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon
Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon
Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon
Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon

Colloque d'annexes à Kerners - Bernon - avis aux promeneurs (tout est dit) - la Butte de César à Arzon

Etape 3

du Net (Logeo) au Passage de St Armel - 23 kms

l'Anse du Logeo, au petit matin, mi-marée et ses odeurs de varech, calme plat, juste les vaguelettes qui chantent sur le sable. Kerassel et Bottan, puis Brillac (Baie de Lindin). Le pied en redécouvrant ces superbes Pointe de l'Ours et Pointe de Bernon.

Pique-nique à Kerollet, avant de rejoindre la chapelle St Martin, Pont Févis. Nous saluerons les trois châteaux successifs (Néret, Truscat, Kergeorget) .

La Pointe du Duer, ses anciens marais salants devenus réserves ornitho - Arrêt observation de la tour de guet.

Après Saint Colombier obligation de contourner Ludré et son étang ( là encore un "impossible" passage en négociation). Jusqu'à Lasné: goudron.

Aussitôt la chaussée découvrable qui permet l'accès à l'île Tascon, nous traversons le Marais salant de St Armel (31 hectares - 8 tonnes de sel en 2005) tout juste réhabilité, mais que le paludier médiatisé (Thalassa) vient de quitter pour un autre lieu. Une remplaçante doit très bientôt arriver.

L'isthme nous permet de rejoindre le Passage de st Armel.

Le "Passage" qu'est-ce : une navette, l'après midi, ou quelquefois à la demande (!) permet de rejoindre Montsarrac (Séné) juste en face à quelques encablures, évitant ainsi le contour par Noyalo et Theix ( 30 kms). 1,5 € (piétons et vélos). 06.20.23.62.64

Nous avons opté de ne point réaliser, cette fois, la liaison par Noyalo et St Léonard afin de rejoindre la Réserve de Falguérec (Séné). Chemin en bordure de la Départementale D780 toujours en travaux, sans vraiment d'intérêts, la Rivière de Noyalo est extrêmement vaseuse et ne permet pas à l'évidence la réalisation d'un sentier côtier durable.

Aussi, le vendredi matin, nous reprendrons le parcours à Montsarrac (partie ouest du Passage face à St Armel) - un détour express est prévu vers Falguérec pour saluer les oies bernaches et les tadornes de Belon.

photos à suivre:
le départ du "quadrille " du Logeo - Pointe de l'Ours - moulin du Lindin - marais du Duer et sa réserve ornithologique - l'île Tascon - le marais de Lasné - le Gîte de Quintin en Sarzeau
le "quadrille" au départ du Logeo (20/5) - la Pointe de l'Ours - Moulin à marées du Lindin - le sentier après la Pointe de Bernon -
le "quadrille" au départ du Logeo (20/5) - la Pointe de l'Ours - Moulin à marées du Lindin - le sentier après la Pointe de Bernon -
le "quadrille" au départ du Logeo (20/5) - la Pointe de l'Ours - Moulin à marées du Lindin - le sentier après la Pointe de Bernon -
le "quadrille" au départ du Logeo (20/5) - la Pointe de l'Ours - Moulin à marées du Lindin - le sentier après la Pointe de Bernon -

le "quadrille" au départ du Logeo (20/5) - la Pointe de l'Ours - Moulin à marées du Lindin - le sentier après la Pointe de Bernon -

à rhododendrons que veux-tu - le plein soleil breton génère de l'ombre, si, si, si... - sentier aménagé: la preuve - ah les fontaines d'eau douce : nombreuses
à rhododendrons que veux-tu - le plein soleil breton génère de l'ombre, si, si, si... - sentier aménagé: la preuve - ah les fontaines d'eau douce : nombreuses
à rhododendrons que veux-tu - le plein soleil breton génère de l'ombre, si, si, si... - sentier aménagé: la preuve - ah les fontaines d'eau douce : nombreuses
à rhododendrons que veux-tu - le plein soleil breton génère de l'ombre, si, si, si... - sentier aménagé: la preuve - ah les fontaines d'eau douce : nombreuses

à rhododendrons que veux-tu - le plein soleil breton génère de l'ombre, si, si, si... - sentier aménagé: la preuve - ah les fontaines d'eau douce : nombreuses

entre Pont Févis et Truscat - Observation du Marais du Duer - les oiseaux du Golfe - la chaussée recouvrable pour accès à l'île Blascon
entre Pont Févis et Truscat - Observation du Marais du Duer - les oiseaux du Golfe - la chaussée recouvrable pour accès à l'île Blascon
entre Pont Févis et Truscat - Observation du Marais du Duer - les oiseaux du Golfe - la chaussée recouvrable pour accès à l'île Blascon
entre Pont Févis et Truscat - Observation du Marais du Duer - les oiseaux du Golfe - la chaussée recouvrable pour accès à l'île Blascon

entre Pont Févis et Truscat - Observation du Marais du Duer - les oiseaux du Golfe - la chaussée recouvrable pour accès à l'île Blascon

balisage bi-lingue s'il vous plaît - le Marais salant de Lasné - le Gîte de Quintin en sarzeau - le Quadrille et Yannick hôte du Gîte.
balisage bi-lingue s'il vous plaît - le Marais salant de Lasné - le Gîte de Quintin en sarzeau - le Quadrille et Yannick hôte du Gîte.
balisage bi-lingue s'il vous plaît - le Marais salant de Lasné - le Gîte de Quintin en sarzeau - le Quadrille et Yannick hôte du Gîte.
balisage bi-lingue s'il vous plaît - le Marais salant de Lasné - le Gîte de Quintin en sarzeau - le Quadrille et Yannick hôte du Gîte.

balisage bi-lingue s'il vous plaît - le Marais salant de Lasné - le Gîte de Quintin en sarzeau - le Quadrille et Yannick hôte du Gîte.

près du lieu-dit: la VACHE ENRAGEE (Saint Armel) - le UGENE et la MARIE LULU - deux beaux charolais de l'ARGOUAT en vacances sur la côte en ARMOR

près du lieu-dit: la VACHE ENRAGEE (Saint Armel) - le UGENE et la MARIE LULU - deux beaux charolais de l'ARGOUAT en vacances sur la côte en ARMOR

Etape 4

Passage de Saint Armel (côté Montsarrac) à Vannes

22 kms

Un détour technique par l'Observatoire de Falguérec (réserve ornithologique) puis le sentier des douaniers par Kerarden, Ozon, Moustérian, Cadouarn, Canivarc'h, Port Anna (pique-nique) cabane à frites Chez Wanda - excellent - Redépart par Bararac'h, le Ranquin, Séné, Rosvelec, Larmor Gwened et Kerino ( ah, le tunnel de Vannes/Kérino, en verra-t-on le bout un jour ! )

A Moustérian nous évitons la Pointe du Bill, superbe sentier longeant l'île de Boëde d'abord, puis l'île de Boëdic ensuite. Port-Anna, petit port sinagot actif (de Séné) et ses cinq "Sinagots" ( les 3 Frères, Ma Préférée, Jean et Jeanne....) amoureusement entretenus par des passionné(e)s des vieilles voiles.

Bararac'h et son activité portuaire intense (!) avant de rejoindre Séné/bourg et ses tadornes et oies bernaches à Cantizac.

L'arrivée sur Vannes sera tout en douceur, et là nous commencerons seulement à rencontrer quelques promeneurs urbains. En effet , bien que fin mai et son joli printemps pourtant nous ne rencontrons guère de monde, à peine trois/quatre randonneurs en port léger (sur 75 kms depuis le départ de la boucle).

Quel gâchis, sur un tel environnement naturel et préservé. Attendons l'invasion touristique aoûtienne !

photos à suivre:
la Réserve de falguérec - le Passage, côté Montsarac - les adresses en "sinagots " - l'île de Bouëde - la méduse - Port Anna et Wanda - " à crottes que veux-tu ! - les oiseaux du Golfe
clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère  -
clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère  -
clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère  -
clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère  -
clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère  -

clic/clac sur la Réserve de Falguérec - le Passage de St Armel (côté Montsarrac) - Marais de Montsarrac - joli Sinagot en plaque de maison à Moustérian - et son frère -

Médusons ensemble .....plage de Cadouarn - Joli Jumper à Canivarc'h - Ile de Boëde (réserve ornitho) - avant Port Anna
Médusons ensemble .....plage de Cadouarn - Joli Jumper à Canivarc'h - Ile de Boëde (réserve ornitho) - avant Port Anna
Médusons ensemble .....plage de Cadouarn - Joli Jumper à Canivarc'h - Ile de Boëde (réserve ornitho) - avant Port Anna
Médusons ensemble .....plage de Cadouarn - Joli Jumper à Canivarc'h - Ile de Boëde (réserve ornitho) - avant Port Anna

Médusons ensemble .....plage de Cadouarn - Joli Jumper à Canivarc'h - Ile de Boëde (réserve ornitho) - avant Port Anna

chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -
chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -
chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -
chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -
chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -

chez Wanda à Port Anna (le midi) - à qui sont-ce ces offrandes sauvages ? - Tadorne ou Oie Bernache ? - lapinière sauvage, ça grouillait de toutes parts ? -

Vannes

Nous y séjournerons quatre jours, occupant deux chambres à l'Espace Montcalm

( ancien séminaire) - Idéalement situé au dessus du Port. Chaque soir nous aurons le choix en ville d'une restauration abondante et variée ( ce qui ne fut pas toujours le cas sur beaucoup de caminos et autres parcours antérieurs).

Vannes (Venetis ou Vennes en latin) est une magnifique ville: remparts, lavoir, Vannes et sa femme, maisons à colombages....que nous arpenterons volontiers.

Espace Montcalm, gestion sérieuse et efficace, ambiance pélerinage diocésain, ordre et rigueur - 02.97.68.15.68 - résa obligatoire - parking facile.

Nourritures terrestres du soir : repas asiatique - repas grill - repas italien.......afin de recharger au mieux les accus nécessaires aux efforts de chaque lendemain matin.

Dès potron-minet chaque matin nous procédions aux navettes véhicules (organisation des retours du soir aux gîtes) . Un rien fastidieux quand même, pour nous qui étions habitués aux parcours continus, sans logistique mécanique.

Nécessité de bien calculer ses étapes et ses arrivées, mais avouons que le confort du randonneur est au bout.

à suivre photos de VANNES:
ses vieilles maisons, son Lidl , ses pizzas, ses remparts, son lavoir, son séminaire (Espace montcalm) ........et Vannes et sa femme
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir
Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir

Vannes ses vieilles maisons - son LIDL (!) - Vannes ses pizzas - Vannes son séminaire (espace Montcalm) - Vannes ses remparts - Vannes et sa femme - Vannes so lavoir

Etape 5

de Vannes à la Pointe d'Arradon - 20 kms

Départ de Kérino (port de Vannes au bout de la Rabine ) à quelques pieds de l'Espace Montcalm, (Kérino et son tunnel qui n'en finit toujours pas d'être creusé ! )

Parc du Golfe, Multiplast chantier naval des voiliers géants des mers, Pointe des Emigrés, Conleau (la Riviera vannetaise), contour de la Rivière de Vincin par Campen, nous retrouvons le goulet de Conleau (coté ouest) .

Les riches propriétés se succèdent, interdisant souvent le passage même minimum aux pataugazeurs. (multiples procédures en cours pour encore quelques dizaines d'années sans doute) . Nous nous inclinerons devant la fresque taggée (et renouvelée) à la gloire de la bretonnitude.

Roguédas (loin détour obligatoire, là encore) Penboc'h (lieu de prières et de récollection) où nous pique-niquerons. Kerbilouët et la pointe d'Arradon dont nous ferons le tour.

Arradon , la classe vannetaise !

photos à suivre:
marais de Conleau - Rivière du Vincin - tag à la bretonnitude à Moréac - Penboc'h lieu de récollection et de prières - la Maison Rose l'amer de Port Anna - Avertissement aux touristes indélicats à la Pointe d'Arradon.....ne nous faites plus ch... sinon nous faisons donner les CRS ( Crabes Régulateurs de Sécurité)
Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude
Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude
Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude
Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude
Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude

Marais de Conleau - sentier champêtre - doux genêts au parfum vanillé - Rivière du Vincin - vive la bretonnitude

contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon
contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon
contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon
contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon
contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon

contour de propriété...la Maison Rose à Port Anna (amer remarquable en navigation) - à Roguédas une riche glycine n'est-il pas ? - Penboc'h lieu de récollection - avertissement aux touristes indélicats ! au port d'Arradon

Etape 6

de la Pointe d'Arradon à Larmor Baden - 22 kms

Départ de la Pointe d'Arradon par Kervero, Pen er Men, le Moustoir, Moulin de Pomper, le Bois Bas, Keriboul, (châtaignier remarquable estimé à + de 400 ans) Port Blanc (embarcadère Ile aux Moines) - pique-nique . Marie Bé nous y rejoindra. Toulindac, et le grand tour de l'Anse de Kerdelan, puis le Marais de Pen en Toul.

Arrivée à Larmor Baden devant la chaussée découvrable de l'île de Berder.

Superbe parcours accompagné d'une toute petite averse drue à Kerdelan ( la seule en 9 jours....vive la Bretagne, ses cieux d'enfer et son soleil inépuisable de chaque jour.....non mais ! )

photos à suivre:
Moulin de Kervero - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané Moustran en baden ( + de 400 ans) - Sinagot dans le courant du goulet de Port-Blanc - pique-nique au dessus de Port Blanc - le Tour du Golfe , si, si, si... - bucoliquement vôtre - parcs à hûitres - chaussée découvrable accès à l'île de Berder
le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)
le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)
le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)
le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)
le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)

le Moulin de Kervero au matin - Moulin de Pomper - le châtaignier de Mané-Moustran en Baden (+ de 400 ans) au milieu du sentier cotier - Sinagot dans le courant du Bois d'Amour (ile aux Moines/Port Blanc)

pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah  les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder
pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah  les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder
pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah  les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder
pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah  les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder
pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah  les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder

pique-nique à Port Blanc le dimanche 22 mai - si, si, si,....c'est bien le Tour du Golfe du Morbihan - ah les parcs à huîtres - chaussée découvrable de l'île de Berder

Etape 7

de Larmor Baden à Saint Goustan - 22 kms

Lors du transfert logistique des véhicules, une visite d'émotion au cimetière du Bono, où repose depuis 1994 l'homme référence de ma jeunesse navigante, à savoir Bernard Moitessier. Le palmier au pied duquel repose ce grand marin d'exception a bien grandi depuis 20 ans, les gris-gris toujours en nombre également. Pensées pour toi l'ami solitaire.

Retour à Larmor Baden pour entamer gaillardement cette septième étape. Pour moi, j'ai le souvenir qu'elle est sans doute la plus belle et complète "around the Morbihan Gulf ".

Pensées affectueuses à René parti rejoindre le paradis des randonneurs botanistes.

D'abord nous enlaçons l'Anse de Locmiquel, laissant partir devant mes co-randonneurs afin de pouvoir trouver téléphoniquement l'hébergement de mardi soir prochain. Problème de communication et de consignes mal enregistrées, je me retrouve devant la troupe, la Pointe de Locmiquel, face à l'île de Radenec. Attente au " Barrage" que les six pataugas me rejoignent.

Nous entamons alors l'Anse de Baden, magnifique jusqu'à Mériadec (un village typé beurzouk avec sa douce chapelle bretonne, dommage qu'elle fût encore fermée ) et rencontre avec un étrange jardinier motorisé (le flan de sa voiture est couvert d'outils de nettoyage et d'élagage....une vraie tête de gondole sur quatre roues de chez Leroy/Merlin ou Castorama, celui-la, il m'a scié la main bricoleuse ! ).

En face de nous, la Pointe de Blair, territoire privé et forbidden for the people. Concentration de quelques villas luxuriantes, avec accès sécurisé par cartes es-spéciales et autres dissuasions. Il ne faut pas faire ch... le riche chrétien partageur.

Le manant pataugazeur peut toujours passer s'il le souhaite jusqu'au niveau des plus hautes marées d'équinoxe, non mais !

Le Parün, vieux village et son port de gardiennage de bateaux à sec, la Pointe Noire, le Rohello, le Golf de Baden. Nous enroulons la Baie de Kerdréan (et son magnifique château tout au fond) jusqu'à Minihi (cela me rappelle Ar Minic'hi, ma "sauvetée" des Landes de Lanvaux.).

L'objectif partagé (!) , la mission consentie (!) , le but final est d'atteindre le Cairn de Kernous (à l'entrée du Bono) pour s'y sustenter. Chose faite à 13h. Visite du Cairn (attention les têtes) et une petite mousse fraîche en ville au Bar des Alizées.

Le vieux pont suspendu du Bono, encore et toujours un peu frémissant et tremblant sous nos pas (si, si, si...) nous permettra de rejoindre rapidement la Chapelle de Ste Avoye (au dessus de la Rivière du Bono) - au passage un clin d'oeil au cimetière de vieux bateaux (c'est toujours émouvant d'y voir autant de carcasses à l'agonie).

Nous serons à Kerplouz, au dessus de saint Goustan en milieu d'après midi , ce lundi 23 mai.

Une autre superbe chapelle, celle de N.D. de Becquerel, sur l'autre rive par le Moulin de Kervilio vaut également le détour en cul-de-sac (5kms). Un choix difficile .....lorsque l'on est à pied.

Une bien belle étape, où toute l'entité du Golfe est présente: vasières (anses et baies) les marées basses, les chemins serpentueux et racineux, entre les pins, cyprès et chênes verts, les parcs à huîtres, les moulins, les chapelles, les châteaux, landes, cairns....un régal sans nom !

photos à suivre:
tombe de Bernard Moitessier au cimetière du Bono, sentier de Locmiquel, moulin à marées interdit de passage à Toulvern, gentils coquelicots Mesdames, fontaine de Mériadec, chapelle de Mériadec, petit Camping-Car d'aventuriers en chaussons de conduite et couverture chauffante (!) - voiture du Géo/bricole tout à Mériadec - baie de Kerdréan, près du golf de Baden - sentier aménagé dans les vasières - château de Kerdréan - Cairn de Kergrous - le vieux pont suspendu et tremblant du Bono - Cimetière de bareaux de Govilo avant Ste Avoye - Saint Goustan - C'est aussi sur le tro-Breizh - Bon anniversaire René (23 mai)
le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec
le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec
le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec
le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec
le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec

le palmier de Bernard Moitessier, moulin interdit de Toulvern, fontaine de Mériadec

le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -
le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -
le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -
le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -
le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -

le Camping-Car de Mr et Mme Jyaidroit- la voiture atelier du jardinier bricoleur à Mériadec - chapelle de Mériadec - Baie de Kerdréan près du Golf de Baden -

Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono
Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono
Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono
Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono
Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono
Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono

Château de Kerdréan - marée base à Minihy - Cairn de Kergrous près du Bono - pont suspendu du Bono

cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "
cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "
cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "
cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "
cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "

cimetière de bateaux de Govillo - chapelle de Ste Avoye - Saint Goustan et Tro-Breizh - Bon anniversaire "René "

Etape 8

Saint Goustan et Cairn de Gavrinis - 11 kms

Une étape un peu spéciale, car divisée en deux parties.

De Saint Goustan (port d' Auray) nous rejoindrons là-haut la chapelle de St Cado, puis le Mémorial de Cadoudal (chouan royaliste anti-républicain) dans le Parc de Kerléano (lieu de sa naissance)

Le retour se fera par le centre d' Auray (environ 10 kms) . Un petit tour et puis s'en vont chez "A l'aise Breizh" et à l'Office du Tourisme pour un tampon sur notre carnet du chemin.

Demain nous shunterons l'étape du Parc de Kerléano à Locquidy (après Crac'h).

Par expérience, elle est fade et sans intérêts véritables. Du bois, des landes, de la route....et jamais de mer.

Le choix étant fait de retourner à Larmor Baden afin de nous rendre sur l'île de Gavrinis et d'y flirter avec son extraordianire cairn ( la Chapelle Sixtine des Mégalithes, dit-on) .

Le passage pour quatre est réservé à 14h30 avec guidesse. Les visites sont contingentées (groupe de 20, soit deux fois 10 personnes pour les visites du cairn in-door). Bateau passeur au départ seulement de Larmor Baden ( ainsi l'occasion d'une jolie balade nautique entre Gavrinis et Er Lanig. L'île de Berder est à gauche toute !

Pique-nique sur Berder, marée descendante....la chaussée encore humide du plein d'eau nous permet quand même l'accès.

Ce soir nous changeons d'hébergement. Nous quittons le séminaire Montcalm de Vannes pour une Chambre d'Hôtes à Locmariaquer, chez Mr et Mme Coudray - "La Tykoumad " 02.97.57.33.16 - Acceuil, qualité, vraiment à connaître, à 200m de la Table des Marchands. Egalement un super compliment à l'Office du Tourisme de Locmariaquer pour sa disponibilité, ses connaissances, et son acceuil.

photos à suivre :
le saint Goustan de Saint Goustan (!) - la chapelle st Cado à Auray - le mémorial du chouan Cadoudal à Kerléano - héron et ron petit patapon - le "quadrille magique " sur la chaussée de Berder - le Cairn de l'île de Gavrinis - (extérieur et intérieur) - île d'Er Lanïg vue de l'île de Gavrinis - petits bateaux sur l'eau entre Er Lanïg et Gavrinis - ça mousse pour nous sur le port de Locmariaquer - Chambre d'Hôtes "la Tykoumad" - la Semaine du Golfe....pensez-y c'est tous les deux ans ! - Galettes...crêpes..le "Vahiné " à Locmariaquer....pensez-y...succulentement vôtre !
saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder
saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder
saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder
saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder
saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder

saint Goustan - la chapelle saint Cado - le Mémorial de Cadoudal - le "quadrille" à Berder

le Cairn de Gavrinis -
le Cairn de Gavrinis -
le Cairn de Gavrinis -
le Cairn de Gavrinis -
le Cairn de Gavrinis -

le Cairn de Gavrinis -

de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad  à Locmariaquer -
de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad  à Locmariaquer -
de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad  à Locmariaquer -
de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad  à Locmariaquer -
de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad  à Locmariaquer -

de la bière...des galettes....des crêpes...- la Tykoumad à Locmariaquer -

Etape 9

Crac'h (Locquidy) à Locmariaquer (Table des Marchands) - 11 kms

Une soirée crêperie à Locmariaquer : le Vahiné (face au port) n'hésitez surtout pas d'y rentrer.....tout y est goûteux (l'accueil d'abord....puis les galettes et les crêpes)

le matin du mercredi 25 mai, nous entamons notre dernière étape. Les jambes et les pieds après une semaine de pédibus intensif sont au top de la forme et répondent au quart de tour.

Environ 11/12 kms aujourd'hui. Le soleil est de la partie, nous savons que toute la Frââânce est sous la pluie et les orages.......cela nous apaise, si, si, si...l'exception bretonne n'est-il pas ?

Départ de Locquidy pour Kerouarc'h, Fétan-Stirec, le bourg, le Guilvin (embarcadère pour Port Navalo, juste en face).

Arrivée à la Pointe de Kerpenhir et Notre Dame de Kerdro - la Vierge à l'Enfant.

Normalement c'est le point final ( ou départ, c'est selon le sens de la marche ) de la boucle golfique morbihannaise.

Nous ajouterons à notre délicieux pensum pédestre (!) quelques kms afin de rejoindre la Table des Marchands et le Grand Menhir couché, emblématiques mégalithes s'il en est.

les photos à suivre:
départ de Locquidy au joli petit matin - ça ravaude Emile - pour dissuade les vaches de venir prier à la Chapelle ? - Entrée du Golfe vue de Locmariaquer - ND de Kerdro pointe de Kerpenhir à Locmariaquer - Tout est bien qui finit bien pour le "quadrille à huit pataugas" - la Table des Marchands et le Grand menhir couché à Locmariaquer - La fin du sentier: tout en douceur et en sucreries beurzouks ainsi que fut ce féérique Tour pédibus du Golfe du Morbihan
départ de Locquidy - ça ravaude ? - dissuasif le tourniquet en granit ? - Entrée du Golfe vue de locmariaquer
départ de Locquidy - ça ravaude ? - dissuasif le tourniquet en granit ? - Entrée du Golfe vue de locmariaquer
départ de Locquidy - ça ravaude ? - dissuasif le tourniquet en granit ? - Entrée du Golfe vue de locmariaquer
départ de Locquidy - ça ravaude ? - dissuasif le tourniquet en granit ? - Entrée du Golfe vue de locmariaquer

départ de Locquidy - ça ravaude ? - dissuasif le tourniquet en granit ? - Entrée du Golfe vue de locmariaquer

Notre Dame de Kerdro, la Vierge à l'enfant à la Pointe de Kerpenhir (Locmariaquer) - Tout est bien qui fint bien pour le "quadrille à huit pataugas"
Notre Dame de Kerdro, la Vierge à l'enfant à la Pointe de Kerpenhir (Locmariaquer) - Tout est bien qui fint bien pour le "quadrille à huit pataugas"

Notre Dame de Kerdro, la Vierge à l'enfant à la Pointe de Kerpenhir (Locmariaquer) - Tout est bien qui fint bien pour le "quadrille à huit pataugas"

la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -
la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -
la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -
la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -
la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -

la Table des Marchands et le Grand Menhir à Locmariaquer -

le plein de gâteaux bretons et de sucreries beurzouk en quittant le Golfe (La Trinitaine- Crac'h)......que des douceurs ainsi que fut ce Tour pédibus du Golfe du Morbihan - Kenavo

le plein de gâteaux bretons et de sucreries beurzouk en quittant le Golfe (La Trinitaine- Crac'h)......que des douceurs ainsi que fut ce Tour pédibus du Golfe du Morbihan - Kenavo

Epilogue golfique

Mai 2016, ce Tour du Golfe du Morbihan en pédibus, un projet pour nous depuis longtemps inscrit sous la semelle de nos pataugas.

Pour avoir bourlingué , en pédibus et pédalus , et réalisé de multiples équipées, celle-ci restera un des meilleurs parcours déjà en bonne place sur le podium des aventures pédestres.

Une petite équipe passionnée, un "quadrille à huit pataugas" , où la complicité et l'amitié sont préceptes, aura parcouru 160 kms de pur bonheur.

Un environnement de rêves, de soleil, de peu de pluie pour le fun breton (si, si, si, ...), paysages somptueux accompagnés de fragrances de marées exceptionnelles.

A la portée de toutes et tous. Un peu de logistique et d'organisation, de bonnes semelles, une gourde et un bourdon.

Elle n'est pas belle la vie !

Kenavo ar wech all !

Dany d'Ar Minic'hi

Published by danydarminichi
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 10:49

Quatrième semaine de septembre 2015

Quelle est belle ma Bretagne:

- Lac de Guerlédan (Bon Repos, Trégnanton, St Aignan, anse de Sordan) - lac asséché de avril à novembre 2015

- La Vallée des Saints à Carnoët(22) entre Carhaix et Guingamp

- Les Mégalithes de Saint Just (35) entre La Gacilly(56) et Pipriac (35)

Afin de conclure une année 2015 bien remplie en "pédaleries et randonneries" (Guernsey/Sark - la Voie Régordane - Budapest/Athènes) la dernière semaine de septembre organisation d'un périple en Bretagne intérieure.

Thérèse, Marie Bé, René, Claude et Dany (pensées pour Michel retenu à son corps défendant) nous nous retrouvâmes cette fois sur cinq destinations bretonnes vraiment attractives.

Le Lac de Guerlédan, mis à sec pour la dernière fois - de avril à novembre 2015 - nous permettra de randonner en milieu dantesque, par un retour de 80 ans dans le passé.

Une quasi boucle de 40 kms, d'abord au fond du lac asséché parmi les ruines, les arbres moignons, les écluses agonisantes....et la foule de curieux, puis sur le GR dominant tout là-haut en boucle le lac.

Hébergement au gîte communal de Gouarec, idéalement situé, remarquablement et chaleureusement géré par Chantal Aveline - 06.77.38.05.95.

De ce gîte nous rayonnerons autour de Guerlédan/St-Aignan/Sordan/Trégnanton/Beau Rivage/Abbaye de Bon Repos d'abord en concluant par une excursion vers l'extraordinaire Vallée des Saints à Carnoët (l'Ile de Pâques bretonne, si, si, si...) .

Les Forges de Salles étant à cette période fermées, nous déciderons alors d'aller caresser les premiers saints de granit bretons ( une soixantaine déjà érigés sur un projet programmé de 1000 saints bretons choisis parmi les 7000 saints recensés en Beurzoukland), non mais !

Changement de site le mardi 29/9 en rejoignant les Mégalithes de St Just (entre La Gacilly/56 et Pipriac/35), un arrêt coup de coeur entre-temps à Josselin et son emblématique château de Rohan.

Les Mégalithes de St Just (35), sis sur la lande de Cojoux sont remarquables, beaucoup moins fréquentés que Carnac-land......les alignements du Moulin, les "Demoiselles de Cojoux", le Château Bû, le Tribunal et son Four Sarrazin pour conclure "pieusement" autour de l'allée couverte de Tréal.

Natif de Pipriac, à quelques kms de là ce sont de forts souvenirs d'enfance pour moi que j'apprécie de partager avec des gens de qualité, intéressés et passionnés.

Une déambulation en passant au retour vers Malestroit(56) parmi l'Exposition photos 2015 de La Gacilly (photographes italiens cette année).

le Gîte communal de Gouarec, une ancienne gare parfaitement aménagée et un régal d'accueil par madame Chantal Avelinele Gîte communal de Gouarec, une ancienne gare parfaitement aménagée et un régal d'accueil par madame Chantal Aveline

le Gîte communal de Gouarec, une ancienne gare parfaitement aménagée et un régal d'accueil par madame Chantal Aveline

Du dimanche matin jusqu'au soir nous déambulerons en fond du lac asséché. De l'écluse de Bellevue jusqu'à Trégnanton (parkings géants et marchands du temple attendent là les candidats à l'aventure - très nombreux en ce dernier dimanche ensoleillé). Pique-nique et saucissonnage livrés par René, venu nous rejoindre pour la collation, avant de redescendre parmi les ardoisières vers le halage pour terminer la première étape à Beau Rivage.

Une foule impressionnante de curieux à la queue-leu-leu piétine numériques et tablettes à la main. Les prévisions de visites pour cette dernière vidange et son assec portaient sur 3 millions de visiteurs, les chiffres définitifs ne devraient pas dépasser le million et demi, quand même.

Les 17 écluses ensevelies depuis 1930 (inauguration 12/10/1930) agonisent depuis 85 ans sous 52 millions de m3 d'eau, apportés par le Blavet.

Décors dantesques: maisons éclusières en lambeaux, quelques résidus de barques souffreteuses, de fours à pain maintenant éventrés, de moignons d'arbres résistants, d'ardoisières abandonnées, de halage "emboué".....le spectacle est surprenant !

Le deuxième jour nous arpenterons le GR du Lac, tout là-haut. Magnifiques paysages en suspension. De l'anse de Sordan et ce jusqu'à l'aplomb du barrage à Saint Aignan.

Un festin pour les yeux, nous dégustons l'environnement baigné qui plus est par un soleil breton et des couleurs merveilleuses.

Quelques photos sélectionnées à suivre: photos d'émotions prises par Marie Bé, Claude et Dany pour être partagées avec celles et ceux qui n'ont pas participé à l'évènement.

Thérèse, Claude, Marie Bé, dany au départ de l'écluse de Bellevue, près de Bon Repos - les restes de l'écluse de Logeau - le halage boueux et craqueléThérèse, Claude, Marie Bé, dany au départ de l'écluse de Bellevue, près de Bon Repos - les restes de l'écluse de Logeau - le halage boueux et craquelé
Thérèse, Claude, Marie Bé, dany au départ de l'écluse de Bellevue, près de Bon Repos - les restes de l'écluse de Logeau - le halage boueux et craquelé

Thérèse, Claude, Marie Bé, dany au départ de l'écluse de Bellevue, près de Bon Repos - les restes de l'écluse de Logeau - le halage boueux et craquelé

pause et pose à l'abri des restes éclusiers - environnement boueux/craquelé: une chaussée des Géants irlandaise - ça "queue-leu-leute"pause et pose à l'abri des restes éclusiers - environnement boueux/craquelé: une chaussée des Géants irlandaise - ça "queue-leu-leute"pause et pose à l'abri des restes éclusiers - environnement boueux/craquelé: une chaussée des Géants irlandaise - ça "queue-leu-leute"

pause et pose à l'abri des restes éclusiers - environnement boueux/craquelé: une chaussée des Géants irlandaise - ça "queue-leu-leute"

avertissements sécuritaires...Ecluse de Tréganton - halage piétiné en attente du retour de l'eauavertissements sécuritaires...Ecluse de Tréganton - halage piétiné en attente du retour de l'eauavertissements sécuritaires...Ecluse de Tréganton - halage piétiné en attente du retour de l'eau

avertissements sécuritaires...Ecluse de Tréganton - halage piétiné en attente du retour de l'eau

La visite du site est sécurisée, les visites et balades doivent être accompagnées par des guides habilités, non mais ! Il est vrai qu'au début de l'assec -mai 2015 - les risques étaient sérieux (boue, absence de repères...) depuis quatre mois maintenant la nature a repris du service, l'herbe verte et les jeunes pousses arboricoles se sont réveillées, diminuant hélas ou tant mieux l'aspect lunaire du site.

Ainsi que le plus grand nombre de candidats nous nous aventurerons , à nos risques et périls (!) en fond de lac, point de guide, point de commentaires et circuits formatés, point de taxes touristiques ....vive la visite libre !

foultitude de curieux au rendez-vous - restes d'habitat à l'écluse de Sordan -foultitude de curieux au rendez-vous - restes d'habitat à l'écluse de Sordan -

foultitude de curieux au rendez-vous - restes d'habitat à l'écluse de Sordan -

QUELLE EST BELLE MA BRETAGNE (Guerlédan, Vallée des Saints, Mégalithes de st Just, La Gacilly, Brocéliande) - Septembre 2015

Retour au gîte de Gouarec après une escale " tisane de houblon " face à l'Abbaye de Bon Repos. Le petit marché " babos/bio" a replié et rangé ses étales, nous avons tout juste eu le temps d'investir dans une motte de beurre salé, baratté à l'ancienne....une jolie motte qui fera le bonheur de nos attablées à venir, si, si, si...

Le soir "menu campagnard" à l'Auberge du Bout du Pont ( à 200m du gîte) où chacun(e) trouvera son plaisir entre pièces de boeuf et profiteroles

incontournable sur une table bretonne, n'est-il pas ? meuh...meuh...meuh - restes de l'écluse de Kergoff- pose sur le GR après Sordanincontournable sur une table bretonne, n'est-il pas ? meuh...meuh...meuh - restes de l'écluse de Kergoff- pose sur le GR après Sordanincontournable sur une table bretonne, n'est-il pas ? meuh...meuh...meuh - restes de l'écluse de Kergoff- pose sur le GR après Sordan

incontournable sur une table bretonne, n'est-il pas ? meuh...meuh...meuh - restes de l'écluse de Kergoff- pose sur le GR après Sordan

au dessus de l'écluse de Castel Finans - le barrage de St Aignan - épave agonisante  sous le Bois de Caurelau dessus de l'écluse de Castel Finans - le barrage de St Aignan - épave agonisante  sous le Bois de Caurelau dessus de l'écluse de Castel Finans - le barrage de St Aignan - épave agonisante  sous le Bois de Caurel

au dessus de l'écluse de Castel Finans - le barrage de St Aignan - épave agonisante sous le Bois de Caurel

Ce lundi matin, nobody at all, l'affluence du dimanche a laissé place au calme serein et apaisant du lundi. Nous réaliserons une grande boucle par le haut du GR entre l'anse de Sordan et St Aignan avec retour par le halage sous Caurel jusqu'à Beau Rivage et traversée par la passerelle de l'écluse de Kergoff.

Magnifique parcours parmi les vestiges restants (four, maisons éclusières, déchetteries ardoisières, écluses agonisantes, moignons d'arbres...). Après un "salut des ombres à la borne 228 kms " sauvée momentanément des eaux, un demat au vieux four à pain du Pouldu, nous quitterons le site du lac en milieu d'après midi......nous avons rendez-vous avec tous les saints bretons en la Vallée de Carnoët !

Concernant le four à pain de l'écluse du Pouldu, il est à craindre qu'il ne survive point à cette vidange 2015. J'ai le souvenir de l'avoir salué en 1985 ( la précédente vidange) il arborait encore fièrement son chapeau tel un breton se rendant à un festnoz entraîné par les Frères Morvan ou les Soeurs Gouadec.....ses pierres vont bientôt se confondre hélas avec la glaise du halage tout proche:

Paix à son âme de vieux four méritant, si, si, si...

borne 228 kms - four à pain du Pouldu - remontée vers Sordanborne 228 kms - four à pain du Pouldu - remontée vers Sordanborne 228 kms - four à pain du Pouldu - remontée vers Sordan

borne 228 kms - four à pain du Pouldu - remontée vers Sordan

QUELLE EST BELLE MA BRETAGNE (Guerlédan, Vallée des Saints, Mégalithes de st Just, La Gacilly, Brocéliande) - Septembre 2015

Il nous faudra guère de temps de Gouarec pour rejoindre Carhaix(29) puis Carnoët(22) ....nous avons rendez-vous avec l'Ile de Pâques bretonne.

La Vallée des Saints à Carnoët (site choisi pour réaliser 1000 saints bretons de granit).

Projet récent (2009)à l'instigation de Philippe Abjean - à ce jour de 9/2015 plus de 60 statues sont déjà nées et occupent le tertre au dessus de la chapelle de St Gildas.

Irréel, saisissant, fantastique, surprenant et prenant les tripes.

7j sur 7j, 24h sur 24h vous êtes invité(e)s librement à déambuler parmi ces bienheureux, ces consacré(e)s, ces vénérables.....ces ermites beurzouk ! si, si, si...

Une "nursery granitière" qui extirpe du froid granit de Lanhélin, du Hinglé, de Péaule, de Perros-Guirec de monumentales statues expressivement fortes.

Les "burineurs et burineuses" sont à l'oeuvre pour le meilleur.

Les sept saints fondateurs bretons vous attendent au sommet du tertre....les autres s'égaillent à qui mieux mieux alentour pour notre bonheur !

les sculpteurs de la Vallée - la nursery granitière
les sculpteurs de la Vallée - la nursery granitière

les sculpteurs de la Vallée - la nursery granitière

saint Ronan

saint Ronan

les saints bretons s'égaillent ....sainte Brigitte et son âme double ! - admirateurs ébahisles saints bretons s'égaillent ....sainte Brigitte et son âme double ! - admirateurs ébahisles saints bretons s'égaillent ....sainte Brigitte et son âme double ! - admirateurs ébahis

les saints bretons s'égaillent ....sainte Brigitte et son âme double ! - admirateurs ébahis

QUELLE EST BELLE MA BRETAGNE (Guerlédan, Vallée des Saints, Mégalithes de st Just, La Gacilly, Brocéliande) - Septembre 2015

mardi matin dès potron-minet le convoi rejoindra un autre lieu "granitier" constitué de dolmens et menhirs celui-là:

Passage express par Josselin afin de saluer le magnifique château privé des Rohan, largement subventionné par les deniers publics.

Le Site Mégalithique de Saint Just (35)

Moins ostentatoire que Carnac-land mais aussi dense et riche en pierres levées, dolmens et menhirs. D'abord la Lande de Cojoux au dessus du Lac du Val sans oublier l'allée couverte et la "carrière d'Obélix" de Tréal à 2 kms.

Terrain de jeux de mon enfance (né à Pipriac à 5 kms) ces pierres ont participé à toutes nos gamineries, si, si, si...

Les Alignements du Moulin, deux files de menhirs est-ouest et une file nord-sud

Les "Demoiselles de Cojoux" la légende pipriataine et saint-justoise veut que ce soit deux jeunes filles désobéissantes en se rendant au bal malgré l'interdit et qui furent transformées en pierre...non mais !

Le Château Bû, le Tribunal.

L'allée couverte de Tréal (16 m de long redressée récemment)

Environnement de landes et d'ajoncs, sauvage et rustique, l'âme du pays gallo-breton.

les Alignements du Moulin - le Château Bû - réunion de druidesses et druides bretonsles Alignements du Moulin - le Château Bû - réunion de druidesses et druides bretonsles Alignements du Moulin - le Château Bû - réunion de druidesses et druides bretons

les Alignements du Moulin - le Château Bû - réunion de druidesses et druides bretons

"Demoiselles contrites" revenant du bal à papa - danseurs peu farouches en attente d'une valse !"Demoiselles contrites" revenant du bal à papa - danseurs peu farouches en attente d'une valse !

"Demoiselles contrites" revenant du bal à papa - danseurs peu farouches en attente d'une valse !

allée couverte de Tréal en Saint Just - carrière d'Obélix paraît-il !allée couverte de Tréal en Saint Just - carrière d'Obélix paraît-il !

allée couverte de Tréal en Saint Just - carrière d'Obélix paraît-il !

le retour à Malestroit/Malestred/Maltrë (56) se fera après une halte photographique à La Gacilly(56)

Ainsi que depuis 15 ans , de juin à fin septembre la citée gacillienne s'habille de photos géantes autour du labyrinthe végétal, de l'espace Rocher et le long des rues commerçantes. Cette année 2015, honneur aux photographes italiens....couleurs flashies, chaud soleil et douceur toscane.

15 ème Festival photos de La Gacilly15 ème Festival photos de La Gacilly15 ème Festival photos de La Gacilly

15 ème Festival photos de La Gacilly

Le mercredi afin de terminer en beauté les visites non exhaustives de notre belle Bretagne intérieure, une balade en terres arthuriennes s'imposait.

Brocéliande nous voila !

Départ du château de Trécesson (près de Campénéac) pour une magnifique montée vers la délicieuse chapelle de st Jean et ensuite par quelques chemins bien choisis une descente au milieu de l'emblématique Val sans retour vers son allusif Arbre d'Or.

Arbre d'Or, oeuvre symbolique de la résistance populaire à la bêtise "missiliaire" incendiaire (année 1976 puis années suivantes; erreurs de tirs lors de manoeuvres). Arbre mort recouvert d'or, tronçonné mal-intentionnellement plusieurs fois, protégé à présent par des douves et obstacles repoussants la même bêtise missiliaire.

Nous remonterons ensuite jusqu'à l'étier/l'hostier de la Fée Viviane (tombe) et le Tombeau du Géant, situé à quelques centaines de mètres de la Croix Lucas (croix dont il manque une aile, lieu de rencontres des chouans pourchassés par les Bleus républicains).

Château de Trécesson - la chapelle St Jean - l'Arbre d'Or (Val sans retour)Château de Trécesson - la chapelle St Jean - l'Arbre d'Or (Val sans retour)Château de Trécesson - la chapelle St Jean - l'Arbre d'Or (Val sans retour)

Château de Trécesson - la chapelle St Jean - l'Arbre d'Or (Val sans retour)

l'Etier de la Fée Viviane - la Croix Lucas et 4 ombres chouannesl'Etier de la Fée Viviane - la Croix Lucas et 4 ombres chouannes

l'Etier de la Fée Viviane - la Croix Lucas et 4 ombres chouannes

le Tombeau des 2 Géants
le Tombeau des 2 Géants

le Tombeau des 2 Géants

Nous nous quitterons le jeudi matin, en bonne santé et de bonne humeur.....de sympathiques projets 2016 pédestres et vélocypèdes déjà dans les cartons......nous passerons sceller le compromis de ce programme à venir devant quelques succulentes bières bretonnes Lancelot : la Bonnet Rouge, la Blanche Hermine, la Telenn Du au blé noir.....à Ploërmel saluant au passage la contestable et contestée statue de bronze de Jean Paul Dieu et de son chimérique "N'ayez pas peur ".

A Ploërmel, nous profiterons également de remettre nos montres à la bonne heure devant l'horloge astronomique du Frère Bernardin.

l'horloge astronomique du Frère Bernardin et le monument contesté de JP Dieul'horloge astronomique du Frère Bernardin et le monument contesté de JP Dieu

l'horloge astronomique du Frère Bernardin et le monument contesté de JP Dieu

Published by danydarminichi
commenter cet article
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 15:33
l'Europe
l'Europe

de Budapest (Hongrie) à Athènes (Grèce) par Belgrade (Serbie par le Danube rive Croatie) puis Sköpje (Macédoine) et Thessalonique pour Athènes et Patras (Péloponèse).

15OO kms de vélo/sacochard/solo - 3500 kms de train(s) pour rejoindre d'abord Budapest, puis le retour vers la Bretagne par l'Italie (Ancona/Milano/Parighi).

Patras/Ancona : 1000 kms de ferry grec .

Du sport, de la logistique, du mental afin de pouvoir au final retourner " entier dans mes courtils bretons"

La chose étant dite, rien ni personne ne m'obligeaient d'y aller, n'est-il pas ?

Mais quel bonheur, celui d'être sur mon "Mout-Mout François" , mon farrhad François, et surtout celui de rencontrer au fil des kilomètres parcourus tous ces gens merveilleux et toutes ces vies si différentes, ces vies inédites et riches de tout, si, si, si...

Juste une carte simplifiée de notre Europe qui rit mais qui pleure beaucoup aussi .....

Un très long et pénible parcours de liaison de Bretagne à Budapest.

En juin 2006, j'avais déjà rallié Donaueschingen à Budapest par Vienne et Bratislava, (1600 kms) il me tardait de retourner côtoyer ce fleuve magique et envoûtant qui transperce l'Europe jusqu'à la Mer Noire. (les dernières sections roumaine et bulgare seront encore pour une autre fois ).

TGV et trains de nuit ont sans doute un certain charme, encore faut-il conditionner le vélo aux exigences des "chemins de fer". Cette fois-ci, les expériences accumulées lors des retours d'aventures précédentes vont me servir....le "bagage" doit répondre aux règles édictées par les têtes d'oeuf du transport ferroviaire européen à savoir:

colis de 1 m par 0,9Om (guidon, pédales, scelle, roue avant...démontés et emmaillotés), le tout dans un emballage propre et net....non mais.

Avantages: tu peux circuler dans tous les trains sans taxe ni prises de tête avec les képis/chefs.

Inconvénients: 1/2 à 3/4 d'heure de mise en oeuvre au départ et à l'arrivée, et les manutentions pénibles si correspondances. Je ne regrette pourtant pas cette option pour ce voyage compliqué, sachant dès le départ qu'il m'aurait fallu pratiquer pour le retour de Grèce les trains " de luxe" souvent interdits eux aux vélocypèdes aventureux (TGV, ICE, Thélos..).

" Mout-Mout François" emmailloté comme un bébé/vélo. le Farrhad François beurzouk, et à l'arrivée de Budapest/Kély le samedi 13 juin" Mout-Mout François" emmailloté comme un bébé/vélo. le Farrhad François beurzouk, et à l'arrivée de Budapest/Kély le samedi 13 juin

" Mout-Mout François" emmailloté comme un bébé/vélo. le Farrhad François beurzouk, et à l'arrivée de Budapest/Kély le samedi 13 juin

BUDAPEST - ( Danube ) - BELGRADE - SKÖPJE - ATHENES en vélo/solo- juin 2015

Vendredi 12 juin : Gare de Rennes (merci Jean Mi pour le convoyage).....début d'un long périple ferroviaire à travers l'Europe. Strasbourg, Stuttgart, Munchen, Vienne, Györ, Budapest (tout le monde descend) 1800 kms de trains (controleur/euses compris, correspondances galèreuses..)

Arrivée en gare de Budapest//Kéli à 9h le samedi 13, remontage de mon Farrhad François, le couple vélo/destrier retrouve vie.

Je retrouve aussi Buda et Pest ainsi que je les avais laissées en 2006. Cette fois-ci je ne bivouaquerai pas parmi les "péripatétitiennes de l'île Margit-Sziget mais au Camping Haller (quasi en centre-ville).

Budapest for ever, magnifique ville à l'empreinte du vielle empire austro-hongrois.

Son Parlement emblématique qui se reflète sur les eaux du Danube/Donaü//Duna.

Ses ponts chargés de toute l'histoire du pays: Széchenyi hid (Pont des Chaînes), Margit hid, Erzsébet hid, Szabadsag hid...( je suis un pont-ophile passionné, si, si, si ).

Je hume, renifle et respire sur la ligne de départ de mon périple (compliqué) 2015.

Change immédiat afin de pouvoir me sustenter d' un en-cas mérité (le goulasch de 2006 m'a laissé un souvenir qui ne m'incite pas à renouveler l'opération " un goulasch pour tous" .

En Hongrie nous monnayons en forint (1€=312Ft).

Rencontre au camping Haller avec André, homme de qualité, ( un frère cyclo/sacochard à crinière en queue comme moi) échanges d'expériences. Le soleil continental et son corollaire, la chaleur, sont au rendez-vous. Tout est de bonne augure pour l'envolée danubienne imminente.

Une prise de tête au camping (breton du sud-Morbihan - j'ai sans doute un peu de sang chaud en réserve) avec un teuton camping-cariste qui, pour marquer son territoire déplace la gamelle de son molosse berger/allemand devant l'entrée de ma petite Quetchua Ultra light - Farrhad François bien que Allemand d'origine n'y pourra rien : le territoire d'un camping-cariste est inviolable, très large périmètre de sécurité oblige. " Ja, Angela bite - peace and love/Freiden und Liebe "

(toutes les photos jointes sont défilantes en activant les flèches à gauche ou à droite)

le Chateau de Buda, Schéchenyi hid (pont de Chaînes), débonnairement austro-hongrois, Erzsébet hid
le Chateau de Buda, Schéchenyi hid (pont de Chaînes), débonnairement austro-hongrois, Erzsébet hid
le Chateau de Buda, Schéchenyi hid (pont de Chaînes), débonnairement austro-hongrois, Erzsébet hid
le Chateau de Buda, Schéchenyi hid (pont de Chaînes), débonnairement austro-hongrois, Erzsébet hid

le Chateau de Buda, Schéchenyi hid (pont de Chaînes), débonnairement austro-hongrois, Erzsébet hid

Dimanche 14 juin, six o'clock, : "Bonjour Danube, à nous deux".

Le parcours est simple.....suivre le fleuve dans le sens du courant......mais, mais, mais il faut savoir choisir sa rive. Je suis sur l'Euro-vélo 6 - de St Brévin les Pins (44) à Constenza (Mer Noir).

Relativement bien balisé, avec quelques "blancs" (merci les fonds européens). En Hongrie l'EV6 emprunte essentiellement les départementales ( la E73 est interdite aux vélos).

Première nuitée à Rackeve (Zimmer en local associatif, au bord du Donaü).

Tass, Dunaujvaros, Apostag, Solt, Kalocsa (Panzion-Hotel), Donauzesko(Panzion), Biilje....350 kms ( 90kms/jour en moyenne). Petites routes tranquilles ou certaines plus busy. Souvent des portions bucoliques sur la "levée du Donaü" bitumée ou herbeuse. De très rares rencontres cyclos.

Un phénomène saisonnier en Hongrie danubienne: une convergence démentielle vers le Danube et villages limitrophes de faucheurs/faucheuses.

Qui, équipé(e)s de faucilles, serpettes, faux et débroussailleuses pétaradantes et fumantes s'activent à tout nettoyer et couper ce qui ressemble à de l'herbe ou du foin. Pratiques séculaires, ai-je compris, corvées civiques conviviales et écologiques. La nuée des faucheurs est impressionnante sur plusieurs centaines de kms.

un arrosage puissant (très puissant, si, si, si ) de champs de maïs après Donaszekcsö m'oblige à un arrêt prolongé. Réfléchir à la fréquence de passage du jet destructeur, à la balistique de l'arrosage......conclusion après observations et calculs:

un créneau de moins de 10 secondes est laissé pour franchir le mur d'eau, donc bien calculer son élan cyclopède afin de parvenir au moment de la suspension (très court) du passage de l'arrosage. Un petit fourgon téméraire juste avant moi a failli être retourné par le jet monstrueux. J' incante la Madone mécréante de l'Arrosage et me lance..... j'ai foi en mes calculs balistiques. Merci Madone des Eaux, tu auras l'affection mécréante pour toujours.

Le bonheur et le régal des bacs traversiers danubiens. A Gerjen, d'abord pour rejoindre Fadd et Skekszard afin de retrouver le Duna Drava Nemzeti Park. Les bacs sont nombreux, fréquents et peu onéreux. Changements de rives nécessaires afin de suivre la meilleure piste (souvent se renseigner en plus des indications EV6 défaillantes).

Le Duna Park (50kms de levée danubienne) territoire des sangliers en sur-nombre (hélas pour mon bivouac souhaité et programmé avant Baja). Ma Quetchua Ultra Light n'offrant pas les commodités exigées pour une famille entière de sangliers/marcassins. Impressionnant. Traversées soudaines et fréquentes de familles grouinantes de cochons . "T'as toujours par contre le bonjour du petit dernier marcassin".

Ne parlant pas le langage des cochons sauvages hongrois des bois je passe le plus vite possible mon chemin...

A Mohacs (jolie ville danubienne) ravito, change préventif en kunas croate (1€=7,55 kuna), la frontière hongro/croate n'est plus loin, à Udvar/Dubosevica.

Froide frontière et contraste immédiat.

La Croatie ainsi que la Hongrie progressent vite vers " l'européenisation" à l'évidence.

toutes les photos sont défilantes en activant les flèches à droite ou à gauche

Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,
Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,

Une bise à la "Coco-Traban" en passant, carte danubienne, compréhension du texte pancartier quelquefois difficile, routes et levée danubienne, Apostag (un village dédié aux 12 apôtres -si, si, si). Difficulté pour franchir un mur d'eau ! , dans le Donaü Park une fouin-erie géante,

Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar
Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar
Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar
Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar
Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar
Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar

Soproni gouleyante bière hongroise dans une arrière-ferme, time-table d'un bac danubien, carte du Donaü Park, bac de Mohacs, frontière hongro-croate à Udvar

La Rive Croate (frontière danubienne) est plus roulante que la rive Serbe.

Après Batina, direction Knezevi/Vinogradi, Bilje (panzion) et Ozijek.

La guerre des Balkans pris fin entre 1991 et 1995 (selon les ex-pays yougoslaves concernés) . Ici tout est encore à la mémoire vive de ce carnage.

Cimetières à profusion, ex-votos, musées de la guerre. La douleur est encore palpable, difficile de communiquer sans pratiquer le serbo-croate, mais l'environnement, les regards, les rencontres attestent des horreurs récentes.

Vukovar, emblématique bataille serbo-croate, la ville n'a pas encore tout effacé des horreurs. Timisoara plus au nord/est, Sarajevo au sud, deux villes inscrites à jamais parmi les abominations de cette "guerre encore toute fraîche" !

Séjour court à Vukovar, le temps d'essayer de comprendre (sans y parvenir vraiment), et d'y déguster une fraîche cerveza au "Bar de Dani " .

Musée, maisons, Office du Tourisme conservant quelques stigmates de ce moment d'histoire, je quitterai Vukovar avec une boule dans le ventre. Il me faut à présent rejoindre la frontière serbo-croate à Ilok, pour ensuite changer de rive vers Novi Sad (Serbie) et Belgrade (Beograd).

Entre Opatovac et Savengrad ( en Croatie) un fort moment d'angoisse.

Bien qu'ayant accumulé les kms à pédales depuis plus de dix ans, je n'avais pas encore connu ce genre de rencontre. Sur un dizaine de kms , trois motos me croisent et me re-croisent à allures chaque fois différentes....je commence à sentir une impression belliqueuse chez ces motards sans doute croates ( je suis motard et connais la redoutable vélocité de nos engins s'ils doivent être utilisés à d'autres fins que le déplacement ou la balade). Deux kms avant Sarengrad, dans un virage à gauche, en descente à 8%....je repère les trois motos en stand-by, sans leurs pilotes. Déboulant à plus de 45 km/h ( 120 kgs de viande bretonne et de bagages) peuvent laisser quelques traces en cas de choc frontal, même avec un ou deux motards casqués attendant leur proie chargée d'Euros sonnants et trébuchants. Ma vitesse m'a sans doute épargné l'interception fatale.

Profitant de la descente pour garder ma vitesse protectrice, j'atteins, le coeur en chamade, l'entrée du village, où deux vignerons entretiennent leurs vignes. Arrêt immédiat pour une discussion prétexte.

Les trois motos arrivent, ralentissent, discutent entre elles.....et repartent sans laisser d'adresse vers d'autres lieux. Petite suée et angoisse rétrospective, mains et cuissard moites, angoisse exprimée par les yeux sans doute que je n'arrive pas à expliquer aux deux tailleurs de javelles croates.

A l'entrée du village, l'apparition soudaine, mais bienvenue, de deux vélos/sacochards teutons me soulage. Un oncle et son neuveu qui réalisent le Donaüradweg à qui j'explique mon dernier avatar. Nous ferons quelques kms ensemble, l'union faisant la force.

Ami(e)s motards: "Poignée dans les coins"

J'arriverai vite à Ilok (Croatie), village frontière où la Madone Mécréante des Vélos/Sacochards me récompensera. Sortant d'une boulangerie, une jeune femme m'interpelle et m'indique l'existence d'une pension de famille (chez ses parents) , Vladimir son fils, arrive illico en scooter pour me diriger vers leur maison hospitalière. La "pension Sobe Ana" , extraordinaires Mickaël et Vladimir, nous discuterons (en anglais avec Valdech) de tous les malheurs de ce drôle de monde. Un moment de vraie communion.

Ami(e)s sacochards c'est le gîte familial incontournable sur cette partie danubienne. Demain frontière croate-serbe à Ilok ( frontière non commune - passage en deux temps - on sent les restes d'une guerre fratricide récente ! )

EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans
EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans

EV6 et son panneautage, cimetières et tombes à profusion à Vukovar, Musee souvenirs à Vukovar, vestiges de guerre des Balkans

grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar
grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar

grenier à grains croate, "sur la route....sur la route" , Pension Sobe Ana" à Ilok, Mickaël et Vladimir à Ilok, à Ilok frontière serbo-croate, le bar "Dani" à Vukovar, distributeur de lumignons à Vukovar

attention aux mines baladeuses !
attention aux mines baladeuses !

Guerre toute récente, fin juin triste anniversaire "les 20 ans du massacre/génocide de Sebrenica - juillet 1995". Le beau Danube Bleu, fort prisé et convoité des cyclos pédaleurs fut donc tout récemment témoin de la folie des hommes. Présence encore partout de cette guerre. Inquiétudes encore justifiées lorsqu'il s'agit de bivouaquer "anywhere" . Quelques mines/vestiges sont encore dans l'attente de....je ne pus planter ma tente n'importe où, souvent devoir repartir à reculons à la recherche d'un lieu plus sûr (pension, hostal, zimmer).

A la sortie de Vukovar, surpris par un distributeur automatique de "candles/lumignons" . Je reste un collectionneur compulsif de ces " gadgets à fumée bénie qui permettent la remise à zéro du compteur à péchés des propriétaires d'âmes devenues pas nettes" (si, si, si...! )

Le contraste environnemental entre la Croatie et la Serbie cette fois est révélateur.

Deux pays ( encore ennemis ? ) qui n'avancent sans doute pas à la même vitesse économique. Lorsque les deux frontières successives sont franchies, le cyclo-pédaleur doit redoubler d'attention, le déplacement cyclopède en Serbie est plus " à risques" : camions d'un autre âge, voitures plus rentre-dedans, conducteurs/trices (si, si, si...) formé(e)s autrement ?

Vigilance absolue....un oeil (le gauche dans le rétroviseur en permanence et le droit vers l'avant pour anticiper les agressions en préparation ). Routes étroites, chaussées délabrées en attente d'un cantonnier titulaire du secteur. Des ex-votos tous les 500m à la mémoire post-mortem de jeunes conducteurs impétueux maîtrisant mal les chevaux-vapeur, cela interpelle quand même n'est-il pas ?

Palankä, Celarevo, Glozan, Futog, Novi Sad, Petrovaradin, Sremski/Karlovici, Inöija, Stara Pazova et Zemun (banlieue de Beograd), plus de 130 kms où il faut beaucoup de concentration et d'humilité cyclopède ( évitements immédiats et sans discuter vers l'herbe grasse du bas-côté afin d'éviter la rédaction d'un constat amiable en serbo-croate réputé difficile à pratiquer même pour un breton polyglotte )

J'arriverai à Zemun en fin d'après midi du 19 juin. Trouvé une chambre d'hôtel "trois stars Hotel Fortuna" où je fus le seul client. Mout-Mout François restera monter la garde dans le hall pendant que son cavalier récupérera de la rude étape serbe. Demain : Beograd

La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun
La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun

La frontière serbo-croate à Ilok/Palanka. Des cheptels de camions en attente. Serbe fier de son trou du cul à Novi Sad. Chateau de Novi Sad. Hall du Fortuna Hotel de Zemun

Belgrade est à quelques vingt kms. 6h du matin, je rejoins le bord du Danube pour y parvenir. Aucune impression majestueuse ainsi qu'à Budapest, l'arrivée sur Beograd est fade. Quelques restos/dancings finissent la nuit bruyamment (doum-doum-doum...), des têtes hagardes chargées par une nuit musicale d'enfer s'extirpent des boites flottantes. Un survivant de la nuit, ébouriffé jusque sous les aisselles m'indique le meilleur moyen pour rejoindre le centre de la capitale serbe. Merci à lui.

Je dois outre-passer une bande de chiens errants agressifs (problème vraiment récurrent en ces pays baltes....j'y reviendrai plus tard). Un jeune cyclo belgradois me renseigne et m' accompagne pour rejoindre le centre tout près. Près du Parlement, deux cyclos Français, Jean-Louis et Patrick, en direction de la Mer Noire, m'indiquent l'adresse du Modern Hotel - 26 Makeconska - ( albergue pour sacochards et backpakers ), en centre ville.

20 juin, ambiance franchouillarde du 12/7/1998, l'équipe nationale des footeux serbes de moins de 20 ans, vient de battre le Brésil en finale.....ça corne, ça gueule, ça picole et "drapeaute" à tout va. Pour ma part, cyclopédaleur breton je me contente de passer la ligne d'arrivée de la dernière étape du Tour de Serbie vélos......non mais...chacun son sport favori !

Direction l'Hotel Modern afin d'y remiser en sécurité mon Farrhad François et ensuite partir, allégé, à la découverte de Belgrade:

son Parlement (Narodna skupstina), son théatre ((Narodno pozoriste), sa forteresse (Beogradska tvrdava), l'artère commerçante Uzun Mirkova et Vasina. le Parc de la Forteresse et ses joueurs d'échecs. Un tour à la gare ferroviaire pour renseignements concernant les trains vers Skopje (Macedoine) par et depuis Niss. Le quartier des gares fer et bus est envahi, investi de migrants en stand-by (Syriens, Irakiens, Afghans et Roms) inextricable errance de la misère totale, hors espace Schengen, les espoirs hélas illusoires de jours meilleurs sont à portée, croient-ils, des frontières hongroises. Des milliers de migrants ( en famille, enfants très très jeunes, en détresse absolue ) le choc est total, incommensurable, larmoyant. Folie totale du monde des armes (merci à tous les fabricants Follamour de bombes en tous genres) qui les chasse de leurs habitats et biotopes. La confrontation est énorme, les illusions misent à bas définitivement en ce qui me concerne.

Après Beograd descendre à Nis par Markovac, Jagodina, Paracin et Aleksina: 250 kms, puis train pour Skopje - visite - et re-départ pour Thessaloniki (Grèce) .

Les nouvelles de Grèce sont inquiétantes. J'arrive en plein milieu du cyclone.

Course aux € avant fermeture du champ de course.

Toutes les photos sont défilantes en activant les flèches à droite ou à gauche

une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux
une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux

une Lada serbe de collection. Arrivée à Belgrade.Chiens errants anywhere. Merci cycliste belgradois ! Le Parlement serbe (Narodna). Jean Louis et Patrick cyclos français. Foire au foot et aux footeux

Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie
Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes.  Arrivée du Tour de Serbie

Contrôle technique OK ! Moscou Hotel ! Joueurs d'échecs à Beogradska tvrdava.Devant le Modern Hotel. Danses folkloriques serbes. Arrivée du Tour de Serbie

Rencontre heureuse à Belgrade avec "M. l' Invisible" - une personne vraiment intéressante exigeant l'anonymat. Rencontre à suivre !

Un tour le long du Donaü jusqu'au Milan Muskatirovic Sports Center (l'antre de Djokovic), que je vais quitter demain matin pour Nis (Serbie) et Sköpje (Macédoine) ....j'y déposerai, ainsi que lors de mes passages dans les 20 capitales précédentes fréquentées sur mes pédales, mes "petits cailloux de la mémoire".

Paix et amour aux âmes de bonne volonté, n'est-il pas !

Beograd est une petite capitale, telle Bratislava ou Dublin. Le Danube continue à serpenter d'abord vers les Portes de Fer, avant d'être la frontière naturelle entre la Bulgarie et la Roumanie. Il plonge en Mer Noire par un delta géant autour de Constanza.

Un regret de ne pas me détourner par les Portes de Fer (entre Berzasca et Dobreta Turnu Severin, mais le temps m'est compté pour rejoindre la Grèce).

Confrontations permanentes de la migration de masse, partout et ailleurs.

Insupportable détresse, regards d'anxiété, regards d'envies justifiées, s'il te plaît...s'il te plaît...s'il te plaît....rumeurs avérées de grillages électrifiés, transhumance désordonnée vers un autre ailleurs de paix, sans bombes ni missiles assassins, dénuement, trafics multiples pour la survie, pudeurs rentrées et/ou honteuses.....

Vogués "petits cailloux messagers" ! Extrême misère migratoire des gares....
Vogués "petits cailloux messagers" ! Extrême misère migratoire des gares....
Vogués "petits cailloux messagers" ! Extrême misère migratoire des gares....

Vogués "petits cailloux messagers" ! Extrême misère migratoire des gares....

J'arriverai à Sköpje (compteur 900kms) par le train serbe de Nis (Serbie). Sköpje capitale depuis 1991 de la Macédoine. Sans doute l'un des plus miséreux pays de notre belle Europe. Une gare "internationale" démentement et salement bétonnée. Lieu de tous les trafics, échanges et passages négociés. Une tension et une vigilance en sur-tension...retenue permanente devant toutes provocations, la mèche est à combustion lente mais déjà allumée. (photos tentantes mais que je m' interdis modestement et humblement)

Je rejoins le Centrum. Un amas de bâtiments pompeusement mégalos. Du Néron, du Caucescu, du Hodja, tous " grands hommes (!) égaux dans la démesure de pseudo-démocrates/dingues autoproclamés" .

Depuis mes premiers voyages pédestres et cyclopèdiques je pratique la "chasse aux tampons/stample/scellos" pour mon carnet de voyage arminichilandais personnalisé.

Cette fois-ci devant l'entrée du Ministère des Affaires Etrangères Macédonien (si, si, si cela existe ) j'essaie l'obtention d'un tampon. Reçu par un jeune coq d'élite, diplômé des meilleures écoles internationales, celui-ci me promène dans 4 ou 5 bureaux remplis d'oiselles ébaubies, à la recherche d'un caoutchouc tamponneur . Que dalle, pas de caoutchouc tamponneur.....le coq prétentieux, allumé d'un flash soudain, me conseille alors d'aller voir à la Sister Térésa House ( chose qui fut faite et où j'obtins un tamponnage indélébile macédonien).

Maison/Musée à la mémoire et gloire de Soeur Térésa, native de Sköpje. Un havre de paix et d'eau bénite parmi des égouts nauséeux. Une mosquée avec minaret/rampe de lancement pour muezzin est en construction en toute proximité. Mariage entre la carpe et le lapin ? Affaire à suivre. Visite libre et émue (!) de cette oasis de paix.....une photo/selfie en curé mécréant officiant derrière l'autel à palabres. De la tendresse et beaucoup d'admiration pour vous extraordinaire Petite Soeur des trop pauvres.

Monnaie : le dinar macédonien, j'échange quelques euros en dinars afin de dîner justement. Offre un repas/café à un déshérité belgeo/macédonien (si, si, si...) et reprendrai ma visite pédalesque parmi les palais de la démesure et le vieil Sköpje musulman. (mosquée , hamman, souk....).

Quel gâchis là encore, jusqu'à quand ?

Une longue attente jusqu'au lendemain matin 4h (en fait 6h puisquet rain bloqué en douane en amont ), heure du train international serbe (!) Belgrade/Thessalonikki...... le Hellas

Ville des statues mégalos ( vieux réflexes mégalos des "rouges" ! ), de l'art merdeux offert au peuple qui trime, rame et se paupérise sans fin

Quelques moments de tendresse dans ce monde de brutes épaisses: le petit moineau et son/mon croissant, le fils assistant filialement son père diminué, la serveuse légèrement vêtue en transparence,ou quelques constats de catastrophe annoncée: le poubellique Centre de Tri Postal Macédonien et le répugnant quai de la gare "internationale" de Sköpje, clichés révélateurs de l'état d'un pays en déliquescence avancée.

Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui
Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui

Sköpje et son art merdeux. Soeur Térésa House et un Selfie béni/oui/oui

clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje
clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje
clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje
clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje
clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje
clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje

clichés photographiés à Sköpje - pot-pourri de monnaies sans valeur réelle- Petit oiseau au croissant - Quai de la gare internationale de Sköpje

le " Hellas " train international, dit de nuit circule de Belgrade à Thessalonique, une fois par jour dans les deux sens, il est loin de ressembler à nos TGV Alsthom ou à nos TER Bombardier. Un foutoir sur rails. Le matériel a déjà beaucoup servi, le tout c'est de pouvoir le relancer après chaque arrêt.....et les arrêts sont nombreux. Le passage en frontière demande des heures. Du fait de l'invasion d' innombrables migrants Syriens, Irakiens, Afghans et Africains, toutes et tous stationné(e)s en attente en gares frontières de Gevgelija et de Bogodorica (Macédoine/Grèce) le train est bloqué en douane jusqu'à vérification de tous les passeports des passagers embarqués. Ce même train est régulièrement ralenti voire stoppé volontairement par des candidats à l'entrée en espace Schengen afin de pouvoir y monter. Misère de tous ces pauvres migrants fuyant avec leur famille entière les bombes et missiles qui les décimeraient de toute façon s'ils devaient rester chez eux. Des pensées et non pas les meilleures pour les " Poodle/Follamour " metteurs au point lâchement et sans état d'âme de tous ces engins de mort certaine.

Un mur de la honte ( la Hongrie a déjà commencé les travaux) s'installe le long des frontières de notre encore paradis économique afin de contenir quoiqu'il en coûte ces morts-vivants. Ce même train emprunte depuis Sköpje la vallée du Vardar, sur des dizaines de kms c'est un long cortège de "crève la faim" qui déambule à pied, à vélos à la recherche du meilleur passage vers une liberté européenne pourtant aléatoire. Démonté devant ce spectacle dantesque, des gestes, des regards insoutenables, des attitudes de survie de la dernière chance. Quel monde, mais quel monde ! L'arrivée à Tessaloniki aura lieu avec quelques heures de retard (à ce niveau de retard il n'est plus nécessaire de compter les heures....).

Les rails ayant trop chauffé sous le cagnard héllènique ils se sont donc dilatés plus que la norme européenne de Bruxelles l'autorise, une longue procession de trains en tous genres, en attente, s'alignent à la queue-leu-leu. Ca descend sur les rails de partout, évidemment, car maintenant tous les possesseurs de portables/GPS ont compris que la gare d'arrivée n'était pas loin. Le contrôleur grec en a perdu son latin (un comble quand même pour un Grec !) il s'est enfermé dans son local technique ....en pleurs !

Remontage de mon Mout-Mout François afin de pouvoir me précipiter vers un automate bancaire et faire le plein d'€. (un vrai plein d'espèces)

Ici en Grèce, c'est panique générale, plus de "biffetons à la tireuse". Les cartes de crédit commencent à refuser leur chaleureuse collaboration, si, si, si... Les Grecs sont les premiers impactés de la décision des "banquiers rapaces"

Ma précipitation d'un retour express en Grèce m'a sauvé le mise, à quelques heures/jours près je devenais un sans le sous. Merci Zeus, merci Apollon le programme/itinéraire initial va pouvoir être presque respecté.

Thessaloniki, deuxième ville grecque, ville universitaire, tout en haut de la Mer Egée (Thermaikos Kölpos). Jolie et chaleureuse ville qui mérite d'y séjourner.

Gare frontière, Certifié hygiène aux normes, le Hellas train international, si, si, si...
Gare frontière, Certifié hygiène aux normes, le Hellas train international, si, si, si...
Gare frontière, Certifié hygiène aux normes, le Hellas train international, si, si, si...
Gare frontière, Certifié hygiène aux normes, le Hellas train international, si, si, si...

Gare frontière, Certifié hygiène aux normes, le Hellas train international, si, si, si...

Moussaka....si, si, si ! Les olives, si, si, si...! les Poissons de la Mer Egée,.... si, si, si ! Feta,.... si, si,si
Moussaka....si, si, si ! Les olives, si, si, si...! les Poissons de la Mer Egée,.... si, si, si ! Feta,.... si, si,si
Moussaka....si, si, si ! Les olives, si, si, si...! les Poissons de la Mer Egée,.... si, si, si ! Feta,.... si, si,si

Moussaka....si, si, si ! Les olives, si, si, si...! les Poissons de la Mer Egée,.... si, si, si ! Feta,.... si, si,si

Longue balade en front de mer Egée, puis chasse aux tampons grecs pour mon carnet de route. Difficile, le Grec est méfiant, fonctionne congénitalement au black et il s'imagine toujours qu'une demande de tampon sera transmise au percepteur ( la bête noire du commerçant Grec).

Visite de l'Eglise orthodoxe des Saints Apôtres, du vrai byzantin orthodoxe comme je les aime, rencontre avec les bedeaux de l'église, non mais...un détour aussi par la brûlerie de lumignons orthodoxes (la recette en pièces traîne parterre en attendant d'être relevée par le Pope Picsou-toulos. ( vrai ! ).

Des camionnettes "haut-parleur" sillonnent la ville appelant le citoyen à la révolte ( je me doute qu'il ne s'agit pas d'un appel aux dons pour les armateurs grecs ni pour l'Eglise orthodoxe ou les Popes machos du Mont Athos exempts, eux, de toutes taxes confiscatoires. L'ambiance générale est vraiment morose.

Dommage que je ne puisse lire le cyrillique car je passe évidemment à côté de beaucoup de commentaires nécessaires à la compréhension du schmilblick grec. Référendum dans quelques jours, la pression monte encore d'un cran. C'est du live intégral pour moi. L'Etat grec est à l'évidence évanescent, inutile, sans autorité, sans règles même règles simples pour être profitables à un début de vie commune.

Chacun fait , fait, fait.....ce qu'il lui plaît, plaît, plaît....le soleil chauffe, la mer et les îles sont enchanteresses ....et nom de Zeus tout baigne et macère dans l'huile d'olives, si, si, si....

Les transhumants/sacochards d'Ouest en Est empruntent la voie royale pédalière par Kalambaka (les Météores). Pour ma part de Thessaloniki je dois pointer Larissa plein sud et Lamia avant de rejoindre Athènes. Bonjour au Mont Olympe en passant. Ayant amputé mon séjour d'une huitaine il me faut être à Athènes vers le 26 juin. Compteur à 1200 kms

Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque
Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque
Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque
Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque
Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque
Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque

Front de mer à Thessalonique, l'Eglise des saints Apôtres à Thessaloniki,et ses bedeaux. Sac de pièces au brûloir de lumignons. Une camionnette haut parleur de la CGT grecque

la soutane de plage à Thessaloniki se porte ample et flottante en 2015, si, si, si.....et je certifie que les voies du Seigneur sont recevables par portable agréé, si, si, si...

la soutane de plage à Thessaloniki se porte ample et flottante en 2015, si, si, si.....et je certifie que les voies du Seigneur sont recevables par portable agréé, si, si, si...

Athènes en ce jeudi 25 juin est sous le cagnard. Il me faut un hôtel rapidement afin de sécuriser mon Farrhad François - chose faite pour deux nuits, au Marion Hôtel d'abord et à l'Hotel Ana ensuite (même proprio, même pratique....tarif discutable évidemment et en espèces hors taxes...tout va donc s'arranger prochainement me dit-on, promis-juré ce sont les toutes dernières magouilles avant de rentrer dans le droit chemin fiscal européen.. Angéla/François je n'ai rien dit hein ! )

Il n'y a qu' une ville comme Athènes.....c'est Athènes (souvenirs avec Marie Bé il y a plus de vingt ans).

L'Acropole, la Plaka, le Parlement, l'Agora, le Panathenaic Stadium, la colline de Lycabettus, l'Olympieion....Vingtième capitale européenne en vélo/sacoches pour moi

tournée générale d'ouzo !

Le bonheur de "vélocypéder" en centre-ville d'Athènes, ruelles de la Plaka comprises, nom de Zeus de nom de Zeus, si ce n'est pas cela le bonheur à la grecque. J'en profite jusqu'à plus soif, n'est-il pas ?

Un méchante attaque surprise en règles d'un chien grec ( berger allemand celui-là, ach ! ) juste devant le Palais de la Présidence (Irodou Attikou) . Un comble, des flics partout, partout... qui attendrons pour intervenir....il m'a fallu aboyer plus fort que le molosse héllènique pour que les en-bottés interviennent et éloignent enfin l'agressif museau de mes mollets bretons rendant visite à la Présidence seulement symbolique de l'Etat grec.

Lors de ce parcours ce problème des chiens errants et mordeurs fut quasi-journalier. Mon sifflet, vraiment très strident et insupportable pour l'oreille, les surprend d'abord, effet surprise me permettant ainsi de m'éloigner des crocs canins (à Budapest, à Belgrade, en Macédoine et en Serbie....partout des chiens errants sans collier. Une plaie sans solution là aussi.

Dans ma tête de pâtre celte je me suis convaincu de "faire mon marathon" . Le vrai Marathon, celui qui part du "Tumulus des Athéniens" à Marathonas pour rejoindre le Panathenaic Olympique Stadium, la voie bleue mythique, mais, mais.... mais avec mon Mout-Mout, mon Farrhad François. Samedi 26 juin 2015 donc Marathonas et retour dimanche 27 vers le Stadium mythique.

Visite d'Athènes et détour par le Ministère du Tourisme près du Panathéikos FC ( le stade celui-là des "Charolais tout en ballon" grecs ).

Une prise de tête dans un bureau officiel de l'Etat grec, ou la Secrétaire en Chef du Service refusa de sortir le "tampon du Tourisme" malgré l'ordre comminatoire d'un Grand Chef du Bureau d'en haut, un bel homme grec à la teinture auburn toute fraîche, à la Jean-Touffic. Ayant rallié à moi les quatre autres secrétaires agitées de l'Etat grec, la Chef ....céda enfin son Caoutchouc du Tourisme grec, sous les huées. L'administration grecque est un monde vraiment à part, je vous prie de me croire. Je suis ressorti fier comme un celte de m'être fait tamponné (!) par un Chef du Tourisme grec....non mais !

l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.
l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.
l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.
l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.
l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.

l'Acropole au dessus du Théâtre de Dionysus. L'Olympieion, l'Agora publique. le Cordonnier des sandales grecques à la Plaka. le Parthénon à l'Acropolis.

Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium
Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium
Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium
Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium
Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium

Mt-Mt François s'invite à 6h du matin au Parlement Grec - Discussion animée et sportive au Ministère du Tourisme à Athènes - Un Garde Présidentiel en démonstration - le Panathenaic Stadium

le samedi 27 juin je rejoins Marathonas (à 42 kms au N/E d'Athènes), camping à Marathon Beach afin d'être en place dès potron-minet le dimanche 28 juin pour "mon marathon".

Je n'ai jamais été un coureur de fond mais en pédestre ou en cyclo je sais durer longtemps à mon rythme. D'autres marathon-men, tel un "Bigame Nogentais malheureusement toujours resté prisonnier et captif de ses lourds mystères inavouables ", auraient voulu sans doute, sinon pu, améliorer leurs performances dans un tel contexte historique. Pas de performances recherchées pour moi ni pour mon Farrhad François ni pour son cavalier celte arminichilandais, juste la joie d'être sur mon âne de métal à pédales et à cheval sur la ligne bleue du mythique s'il en est, parcours originel:

de la Butte/Tombe des Athéniens à Marathonas au Panathénaic OlympiqueStadium d'Athènes, le parcours emblématique est en fait devenu une longue traversée de zones activement industrielles par Nea Makri, Rafina, Pikerni, Pallini et Katechaki. Profil et dénivelé assez doux, surtout pour un bicycle des temps modernes. Du réel plaisir et du bonheur à "participer c'est essentiel n'est-il pas ? "

Nom de Zeus de nom de Zeus" que ce fut bon !

Camping de Marathon Beach et Marathon beach
Camping de Marathon Beach et Marathon beach

Camping de Marathon Beach et Marathon beach

Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -
Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -

Marathon Race - la Butte/Tombe des Athéniens (départ vrai ) -

D'Athènes au Pirée en ce dimanche 28 juin il ne me fallu guère de temps.

Le Pirée - port d'Athènes - antre des armateurs privilégiés et autres fortunes diverses exemptes de toutes taxes solidaires - est un affront à ciel ouvert à toute la misère latente du peuple grec qui souffre.

Les arrogants et démentiellement somptueux bateaux de luxe - tous immatriculés à Londres ou aux Bahamas narguent ostensiblement le petit peuple qui vient rêver là d'une autre vie. C'est dans l'ordre des choses sans doute. J'y dormirai dans un hôtel "encore négocié en espèces". Un ancien très bel hôtel le "Covo d'Oro Hotel " bien décati par les années. Trois générations de dindes gèrent en s'engueulant le bazar hôtelier. Poillade assurée pour qui veut suivre les inter-relations familiales du lieu. Mout-Mout François dormira dans le hall d'entrée comme on laisse sa Ferrari ou sa Jaguar en place d'honneur: moi d'abord et devant !

Plus de cartes de crédit acceptées anywhere, les banques fermées depuis plus d'une semaine refusent d'intervenir. Les restaurateurs sont catastrophés, la clientèle s'énerve de ne plus pouvoir dépenser. Les Grecs attendent des heures devant les quelques distributeurs encore approvisionnés en billets. Les commerces ne peuvent plus acheter pour renouveler leurs stocks ( faute de transactions faciles - tou(te)s gardent leurs précieuses et rares espèces en €. Joli bordel que voila n'est-il pas?

Le programme pour les jours à venir est de longer le Péloponèse nord pour rejoindre Patras (250 kms d'Athènes). D'abord atteindre Corinthe et son emblématique isthme, puis Kiato, Dervini et Egio.

Du Pirée pour Mégara la route côtière est une 4 voies, donc interdite aux vélos. Il m'est alors conseillé de rejoindre l'île de Salamina par un premier ferry et d'en sortir par un deuxième à l'ouest de l'île. Les bacs et ferries en Grèce sont very cheap (souvent moins d' 1 € la traversée)

Le lundi matin donc direction Péramas pour le premier ferry - traversée de l'île de Salamina pour ensuite Mégara (pique nique le midi). L'isthme de Corinthe en début d'après midi. Une cérémonie "petits cailloux du souvenir" en ce lieu impressionnant tout de même. Spectacle surprise alors soudain d'un cyclo nerveux déboulant à toutes beurzingues qui se coince la roue avant entre deux planches disjointes du pont et effectue sans le vouloir: le plus beau soleil de sa vie - hélas j'ai loupé la photo pour m'être rendu à son secours tout sonné/groggy qu'il était au lieu de cliquer.

Comment dit-on merde c'est raté en grec ancien ?

Camping de Corinthe, le Blue Dolphin, un coucher de soleil fabuleux ce soir là. Une cigale me tiendra compagnie "craquettant" parmi mes sacoches sous la tente, une Madone réincarnée sans doute, une bonne fée pour veiller sur un Mécréant à pédales.

resto sardines/poissons au Pirée - le luxe extrême sur l'eau - Hotel au Pirée - ferry pour l'île de Salima
resto sardines/poissons au Pirée - le luxe extrême sur l'eau - Hotel au Pirée - ferry pour l'île de Salima
resto sardines/poissons au Pirée - le luxe extrême sur l'eau - Hotel au Pirée - ferry pour l'île de Salima
resto sardines/poissons au Pirée - le luxe extrême sur l'eau - Hotel au Pirée - ferry pour l'île de Salima

resto sardines/poissons au Pirée - le luxe extrême sur l'eau - Hotel au Pirée - ferry pour l'île de Salima

des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos
des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos
des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos
des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos
des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos

des centaines d'ex-votos en mémoire de dcd de l'asphalte - Gigantesque bordures de lauriers-roses - entre Agi Théodori et Korinthos

l'Isthme de Corinthe - Camping du Blue Dolphin - une cigale pour la nuit !
l'Isthme de Corinthe - Camping du Blue Dolphin - une cigale pour la nuit !
l'Isthme de Corinthe - Camping du Blue Dolphin - une cigale pour la nuit !
l'Isthme de Corinthe - Camping du Blue Dolphin - une cigale pour la nuit !

l'Isthme de Corinthe - Camping du Blue Dolphin - une cigale pour la nuit !

Mardi 30 juin, lever tôt pour un départ à 6h1/4, à la fraîche le rendement est meilleur. Douceur de vivre, un décor de rêve sur le Korinthiakos Kolpos regard vers Patras tout à l'Ouest. Ce sera la journée des " bonnes choses" et des bonnes rencontres. Tout d'abord j'entre à "Velo" (joli nom pour un village) et passe quasi simultanément le cap des 1500 kms. Le cagnard pointera son nez tôt ce matin là....quand une camionnette des Grecques Télécom, par la fenêtre du passager, me tend une bouteille d'eau fraîche. Je retrouverai Gregory et Spirio un peu plus loin en train de remettre en état une armoire télécom. Le repas en "portage" suivra une heure plus tard, une autre camionnette qui de la même façon me tendra une pêche et une orange juteuse par le portière comme pour un coureur du tour de France dans la montée du Tourmalet. Petits gestes simples mais quel réconfort pour la tête et pour le corps qui ahane en essayant de trouver un passage sur une route côtière en proie actuellement à des travaux gigantesques. Gros orages en fin de journée. Arrivée au Camping Tsolis juste avant Labiri. Décor magique. Mt-Mt François dormira près de la tente plantée face à la mer sur une terrasse en suspension.

Patras est à 25 kms, j'y serai le mercredi 1 juillet avant 8h.

Rencontre avec un cycliste Grec, professeur d'allemand en lycée, 55 ans, qui m'accompagne quelques kms, nous discuterons évidemment de l'état de la Grèce et de son avenir plus qu'incertain. Il fondra soudain en larmes !

Patras, 3 ème ville de Grèce, grand port de ferries. Relayé depuis plus de 10 ans par un magnifique pont, Rio- Andirrion, au continent grec en face. Souvenirs du ferry qui "navettait" il y a encore 20 ans en lieu et place de ce remarquable pont.

Ambiance économique lourde ici aussi, les queues aux distributeurs et banques sont énormes, dans le calme et la discipline en apparence, tout le monde "queutte" ....Pope compris (les pièces jaunes de la quête et des lumignons ne suffisent plus pour vivre sans doute).

Obtention facile d'un billet ferry chez Anek Compagnie sur l'Hellenic Spirit - 1000 kms environ entre Patras et Ancona (Italie), escale à Igoumenista face à Corfou

Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !
Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !
Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !
Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !
Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !

Bienvenue à "Vélo" (côte nord du Péloponèse) - cap des 1500 kms - Grégory et Spirio mes ravitailleurs généreux - ravitailleurs fruitiers !

salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -
salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -
salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -
salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -
salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -

salade grecque (plat national avec la moussaka" - Quand il pleut....il pleut ! - Camping Tsolis à Labiri: vue imprenable ! -

Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa
Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa

Pont de Patras entre Rio et Andirrion - queue d'attente devant les banques grecques - le Ferry Anek Cie - on donne à manger à la "bête" ! - invasion de Roms à l'escale de Igoumenitsa

Longue traversée confortable, le ferry est loin d'être surbooké. Quelques camions occupent essentiellement les garages du monstre. Des dauphins nous salueront devant l'étrave au lever du jour, un joli spectacle. A l'escale de Igoumenitsa une centaine ou plus de Roms investissent le pont semant la panique (!) parmi les croisiéristes de la croisière s'amuse, ils rentreront vers l'Albanie après avoir refait les niveaux en € en Italie.

Ancona, le matin du 2 juin, à la gare de la Trenitalia, le retour ferroviaire vers Parighi (Paris) par Milan et Lausanne est vite organisé. Je rencontre Muharrem, jeune aventurier cyclo-alpiniste Turc aux mains et pieds gelés - www.muharremirmak.com - moment fort et respect.

Arrivée à Milan et longue attente du Thello "Venizia-Milano-Parighi".

23h, un cirque ferroviaire, précipitation d'une faune migrante vers le sésame européen. Train et couchettes investis rapidement. Russes, Irakiens, Syriens, Africains, Européens s'entassent dans les compartiments réservés - train de nuit réputé pour sa lenteur - transit par le tunnel du Simplon et Brig (frontière italo-suisse).

Train bloqué en frontière pendant 2 h - "Kontröl papier bitte" - Plus d'une cinquantaine de migrants en situations difficiles sont "extraits manu militari" du Thello - vécu le processus dans mon propre compartiment, la tension était énorme - ach-ach-ach, la rigueur suisse n'est pas une légende de type Guillaume Tell et Pomme d'Api.

Cela interpelle une fois de plus sur le monde dans lequel nous vivons !

A l'arrivée à Paris remontage de mon destrier celte sur le quai de la Gare de Lyon - 20 mns plus tard escalator de la Gare Montparnasse et TGV direction Rennes et Beurzoukland.

Bilan kilométrique:

Trains divers et variés, Bretagne-Budapest et Ancone-Paris-Bretagne : 3500 kms (!)

Ferry entre Patras et Ancona : 1000 kms

Vélo : 1500 kms

Extraordinaire voyage en centre Europe - riches rencontres - Voyage émotionnellement difficile et de nombreuses interpellations qui obligent à de fortes réflexions sur l'avenir de notre drôle de monde, n'est-il pas

Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.
Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.
Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.
Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.
Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.

Muharrem jeune cyclo alpiniste Turk - le Thello (Venizia-Milano-Parighi) - Moment de "concentration" chez nos voisins suisses en attendant le tri (!) - Lever de soleil sur la Frââânce le 3 juillet 2015.

Published by danydarminichi
commenter cet article
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 09:06
Mécréant d'Ar Minic'hi en instance de pérégrination
Mécréant d'Ar Minic'hi en instance de pérégrination

Avertissement aux fidèles lecteurs: évitez de cliquer sur les termes et mots "bleutés" il s'agit de liens automatiques publicitaires, procédé hélas indépendant de ma volonté !

on n'arrête pas le progrès me direz-vous !

En cliquant sur les photos jointes vous les agrandirez pour une meilleure lecture, là aussi on n'arrête pas le progrès !

Le 11 mai 2015, Thérèse, Claude, Michel et Daniel votre serviteur, nous nous donnons rendez-vous à La Bastide Puy Laurent (Lozère).

Cette année encore et toujours les Cévennes,le paradis du pataugas !

La Bastide Puy Laurent est idéalement située sur la ligne SNCF du Cévenol (train emblématique des Cévennes), à la jonction du chemin de Stevenson (GR 70) et du GR 700/72, la voie Régordane.

Nous connaissons tou(te)s déjà la première partie du Puy en Velay à la Bastide (Stevenson way réalisé plusieurs fois) aussi nous décidons de débuter l'aventure 2015 à partir de cette bourgade perchée à 1024m, si, si, si...

Soirée étape à l'Hotel des Genêts, afin d'être fin prêts mardi 12 mai dès potron-minet.

Pot des retrouvailles en lieu et place (?) du Che (oui, oui, le vrai Che, Ernesto Guevara, venu en "cure de méditation" à Notre Dame des Neiges, tout proche, sans doute en manque de tisane de houblon, il serait venu en ce lieu refaire le niveau. Nous n'avons pu savoir lequel d'entre nous avait posé son séant sur le trône guévaresque, nous pourrons donc tous continuer à nous laver le fondement, si, si, si...).

Bon accueil (déjà fréquenté en septembre 2005, du temps de Jacques (hélas décédé) l'hôtel à quelque peu vieilli.

le Chemin de Régordane (240 kms) - l'un des sept chemins différents pour rejoindre St Gilles du Gard, - 10 jours de marche sur cette ancienne voie de transhumance et d'échanges. Chemin marchand des muletiers, le Cami Regourdan, vers le tombeau de St Gilles (le saint à la biche).parallèle au Chemin de St Guilhem que nous avions réalisé l'année précédente.

Topo-guide excellent,par la FFRP n°7000-ISBN 978-2-7514-0568-6 nécessaire pour s'y rendre.

au départ en ce matin du 12 mai, devant les Genêts à la Bastide Puy Laurent

au départ en ce matin du 12 mai, devant les Genêts à la Bastide Puy Laurent

le Chemin de Régordane vers St Gilles du Gard
le Chemin de Régordane vers St Gilles du Gard

Première étape: de La Bastide-Puy-Laurent à Morangiès/Villefort - 21 kms - mardi 12 mai

sans doute la plus belle étape - soleil radieux .

Après quelques courses à la boulangerie/épicerie, direction le Thort et la Molette. Dans notre joie de se retrouver et de marcher gaiement nous ne verrons pas une balise montante vers le Thort et nous rejoindrons la D 906 avant la Molette. Les cerveaux cogiterons pour les pieds afin de se remettre sur le bon chemin vers Prévenchère où nous pique-niquerons parmi les genêts et leurs senteurs vanillées. Une bien belle mise en jambes. Avertissement nous est fait par cet incident sans conséquences que le balisage sur ce chemin est très inégal, voire absent ou non revu. l'attention doit être constante. Un randonneur averti en vaut deux n'est-il pas ?

Rencontre surprise avec un ex-voto à la mémoire sans doute d'un randonneur rappelé vers le Dieu des Semelles Vibram et des Lacets. Une pensée pour lui.

du genêt, du genêt, du genêt.....et des senteurs vanillées envoutantes

du genêt, du genêt, du genêt.....et des senteurs vanillées envoutantes

merveilleuses Cévennes, le paradis des cheminants

merveilleuses Cévennes, le paradis des cheminants

balisage et pannotage du GR 7OO - quelquefois inégal concentration nécessaire

balisage et pannotage du GR 7OO - quelquefois inégal concentration nécessaire

Inconnu du GR puisses-tu être au Paradis des Randonneurs......

Inconnu du GR puisses-tu être au Paradis des Randonneurs......

chemin de Régordane et les traces de charrois dans le sol

chemin de Régordane et les traces de charrois dans le sol

une allée en OR les Cévennes en Bretagne ?

une allée en OR les Cévennes en Bretagne ?

descente "pierreuse" concentration nécessaire

descente "pierreuse" concentration nécessaire

une "draille cévenole " qui demande là aussi de l'attention.....

une "draille cévenole " qui demande là aussi de l'attention.....

table d'orientation au dessus des Gorges de Chassezac, peu avant la Garde Guérin

table d'orientation au dessus des Gorges de Chassezac, peu avant la Garde Guérin

un gué et un petit "chemin de boue " ......nous arrivons à la Garde Guérin
un gué et un petit "chemin de boue " ......nous arrivons à la Garde Guérin

un gué et un petit "chemin de boue " ......nous arrivons à la Garde Guérin

l'Auberge de la Régordane - accueil un rien classieux
l'Auberge de la Régordane - accueil un rien classieux

la Garde Guérin - 900 m d'altitude, village fortifié du XII ème -

les "pariers " y défendaient les voyageurs et les marchandises .

Magnifique village - 5 ou 6 autochtones dont 4 et demi à l'Auberge de la Régordane. Nous avions voulu y séjourner, tarifs prohibitifs pour les randonneurs basiques que nous sommes - accueil un rien suffisant - passons notre chemin nous sommes attendus à Morangiès, 3 kms plus loin à l'Auberge du Lac.

Un magnifique village, à cette date pas encore envahi, le "camping-car" doit s'y développer plus vite que les pâquerettes ......

Une tour du XII ème, à gravir pour les plus téméraires (passage d'un boisseau..en voie ferrata !). Surprenant qu'il soit autorisé aux tout-venants. Mémés à talons et boucles d'oreilles tintinnabulantes ou pépés bedonnants en babouches relâchées méfiez-vous .....de ne pouvoir redescendre ! Là-haut vue exceptionnelle.

Eau fraîche aux toilettes municipales, derrière l'ancienne chapelle St Michel.

la Garde Guérin - village fortifié du XII ième - sa Tour -sa chapelle - ses rues -
la Garde Guérin - village fortifié du XII ième - sa Tour -sa chapelle - ses rues -
la Garde Guérin - village fortifié du XII ième - sa Tour -sa chapelle - ses rues -
la Garde Guérin - village fortifié du XII ième - sa Tour -sa chapelle - ses rues -

la Garde Guérin - village fortifié du XII ième - sa Tour -sa chapelle - ses rues -

une manif de moutonsssss sur le GR 700
une manif de moutonsssss sur le GR 700

de la Garde Guérin nous descendrons vers le lac de Villefort, longue descente pierreuse fatigante, rencontre impromptue avec des moutons en pâture.

Beau final d'une magnifique étape ensoleillée.

Nous avons réservé à l'Hôtel du Lac à Morandiès - au bord du GR -

Bien que fermé le mardi les propriétaires nous attendent. Une étape de qualité dans l'accueil d'abord puis dans les prestations culinaires (truites du lac) .

Chaleur et attention des hôtes qui exercent là depuis plus de trente ans.

Incontournable auberge sur le Régordane.

Nous retrouverons le lendemain matin Saïd, l'hôte du Lac, à Villefort juste après le Pont St Jean. Chambres avec vue sur lac, frondaisons, gentillesse. la soirée étape fut "royale" ce soir du 12 mai. De bonne augure pour la suite.....le Dieu des Semelles Vibram est avec nous !

le lac de Villefort et l'Hôtel du Lac - vraiment à recommander pour la qualité de l'accueil et la gentillesse
le lac de Villefort et l'Hôtel du Lac - vraiment à recommander pour la qualité de l'accueil et la gentillesse
le lac de Villefort et l'Hôtel du Lac - vraiment à recommander pour la qualité de l'accueil et la gentillesse

le lac de Villefort et l'Hôtel du Lac - vraiment à recommander pour la qualité de l'accueil et la gentillesse

Deuxième étape - Morandiès/Villefort à Genolhac - 18-19 kms - mercredi 13 mai

Villefort est à 2,5 kms de l'Hotel du Lac - nous y sommes rapidement après avoir traversé le barrage EDF - année 1964 - au dessus des gorges de l'Altier.

Arrivée à Villefort par le pont St Jean - photo "groupir" de la dream team - une marque symbolique posée au milieu du pont lors de l'inauguration en 2007 du Chemin de la Régordane - chapelle romane St Jean transformée en habitation privée

( nous connaissons son propriétaire, si, si, si ...).

Rencontre impromptue avec Saïd, l'hôte de l'Hôtel du Lac (photo) -

Courses au Vival, Banque pour les sous, Maison de la Presse pour les infos, Office du Tourisme pour le tampon/scello.

Re-départ, passage devant la magnifique mairie du XV, Madame la Maire est au balcon, engageons la conversation, présentation de l'écharpe et cocarde (non mais...).puis nous reprenons le métier de grimpeurs (et peuse) vers St André-Capcèze, Vielvic, Concoules et Genolhac que nous atteindrons vers 15h .

Passage en mairie pour la clef du gîte communal. Gîte simple à l'ancienne comme on les aime. Déjà occupé par un couple hollandais - Jehanne et Franz - bons marcheurs chaleureux et rayonnants- conversons en anglais - nous les retrouverons plusieurs fois sur ce chemin ainsi qu'au final à St Gilles du Gard

Un marcheur taiseux enfermé dans sa bulle qui fait barrière à tous contacts

Un 8 à 8 , commerce alimentaire propriété du maire de la commune, situé non loin du gîte, quelques bières fraîches et un repas du soir royal (potage/pizzas/yaourts).

Sur ce chemin se pose le problème quelquefois du ravitaillement, les bourgs (sans commerces) nous obligent à anticiper et à prévoir les réserves.

La soirée étape de demain jeudi (après le col de Portes au gîte des Sentiers des Meynes chez Alain Boulzaguet) .épicerie à Chambourigaud normalement, nous prévoyons.

Soirée ronflante s'il en fut pour ne pas changer les bonnes habitudes et nos pratiques caminesques.

le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac
le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac

le Pont St Jean à Villefort - Rencontre avec Saïd - mairie et Madame à Villefort - clocher à peigne XII de Concoules - salut mécréant au clergé cévenol - "groupir en miroir" avant Génolhac

Troisième étape : Genolhac à Affenadou (Sentiers des Meynes) - 20 kms - jeudi 14 mai

Départ matinal, avec pain frais (la boulangerie côtoie le gîte....hummmm).

Beaucoup de goudron sur de petites routes, en fond de vallées le plus souvent, chemin bucolique et fleuri, jusqu'au Pont de Rastel avant Chambourigaud ( le pays de Jean Pierre Chabrol ).

Courses nécessaires (attention dernière station alimentaire avant péage ! ) .

Croisons furtivement Jehanne et Franz qui ont mis le turbo dans leurs semelles Vibram, Franz fumant le cigare gras laisse derrière lui quelques remugles tabagiques.

Il fait chaud, 28°, en sous bois heureusement, nous atteindrons le col de Portes à midi, au pied du magnifique château éponyme.

Quatre mousses de houblon fraîches au seul estaminet ouvert du lieu (nous sommes jour férié d'Ascension) . Sandwiches au jambon serano et oeufs durs générateurs de gaz "traçants" poussés par une banane qui n'a pas eu le temps de mûrir: la troupe repartira illico.

Un passage envoûtant sous le château médiéval/renaissance de Porte (617m).

La troupe ne ahanera pas longtemps puisque nous arriverons tôt au Gîte de Meynes (avant l'Affenadou). Super gîte en libre service après réservation. A retenir, à 500 m hors GR. Y avons passé une bien belle étape de réconfort et de quiétude.

Rencontre d'émotions avec un berger passionné par son pays, son chemin et ses moutons. Un regard attendrissant sur de vrais gens de qualité et de simplicité.

le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes
le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes
le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes
le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes
le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes
le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue !  -  avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes

le chemin - Jehanne et Franz - le bon Berger - non,non ce Regordane n'est pas sans issue ! - avant Portes la mi-chemin - le Château médiéval de Portes

Michel spécialiste des chemins en Guy Degrenne de collection
Michel spécialiste des chemins en Guy Degrenne de collection

Ce soir, sommes isolés de tous commerces, mais avons donc prévu le dîner "spécial randonneurs": pâtes, lardons, emmental - le basique du cheminant, en plus d'un potage aux petits oignons, lyophilisé.

Règlement des nuitées dans la boîte prévue à cet effet.

Coach et troupe d'élites gambergent sur l'étape de demain. Impossibilité de trouver un hébergement à Alès, étape initialement programmée: c'est la Féria d'Alès.

Chargés d'une solide (!) expérience pédibus, la solution va vite apparaître aux rois de la draille que nous sommes (?)

Rogner la partie le Pradel/Alès (GR 700) en descendant par l'asphalte vers la Grand Combe afin de trouver le "Cévenol" - tortillard aux 92 tunnels et 20 viaducs, débarquer à Alès et descendre vers St Hilaire de Brethmas. Economie de kms et "d'emmerdements taurins".

Réservation in extremis à l'Hotel de l'Ecusson (sortie d'Alès) avant St Hilaire. Tout est surbooké avec la foire aux taureaux en liberté.

Merci à saint Pédibus, le cousin de St Gilles qui lui, répond paraît-il à toutes les demandes et souhaits.

Les randonneurs vaquent alors à leurs occupations qui littéraires, qui bobos/soins des arpions, qui rêveries d'aventures.... quand un grand ramdam indescriptible fait sursauter les "en-repos" de leurs sacs à viande en soie. Michel, notre technicien de surface patenté, s'est attaqué au tiroir à fourchettes et petites cuillères. Dans un geste sans doute maladroit (c'est surprenant de sa part ! ) a répandu la collection d'époque de couverts Guy Degrenne sur le sol, s'affairant à remettre la dite collection dans le bon ordre........Michel !

Gîte des Sentiers des Meynes 'l'Affenadou/Portes - surveillance collective du séchage des oripeaux de randos
Gîte des Sentiers des Meynes 'l'Affenadou/Portes - surveillance collective du séchage des oripeaux de randos

Gîte des Sentiers des Meynes 'l'Affenadou/Portes - surveillance collective du séchage des oripeaux de randos

la Grand Combe et le puits Ricard
la Grand Combe et le puits Ricard

Quatrième étape:l'Affenadou à St Hilaire de Brethmas (par Alès) 10 + 20kms - vendredi 15 mai

Départ tôt le matin afin de rejoindre la gare de la Grand Combe (10 kms) car nous ne disposons pas des horaires des trains.

Michel, sans doute inquiet de louper son train, lors d'une montée soudaine et emporté par le sur-poids de son sac....un grand soleil exécuta . Pas de sang, pas de déchirures, pas d'hématomes donc pas de service secours en montagne sollicité pour cette fois.

Arrivée à 9h dans une ancienne ville minière sinistrée - le fameux Puits Ricard (musée) . le prochain train est à 11h, attente à la caféteria de l'ITM et au Café des Boulistes Cévenoles.

Train annoncé en retard, nous comprendrons rapidement qu'il se passe quelque chose :

la manif pro-train Cévenol.

Les têtes d'oeuf du rail voulant se débarrasser des lignes non-rentables......ils sabrent à tout va, et le "Cévenol" est une belle cible de non-rentabilité. La population et les autochtones revendiquent le maintient de ce magnifique et emblématique train de petites montagnes.

Les têtes d'oeufs déraillent à l'évidence. Pancartes, slogans et autres formules revendicatrices embelliront donc toutes les gares traversées, générant accessoirement des retards cumulés.

Nous serons les seuls à nous acquitter d'un billet en bonne et due forme (non mais ! ). Précipitation excessive faute d'observation attentive, la belle mécanique randonnesque a été prise en défaut !

Alès ! Alès ! Alès !......une demi-heure de retard, tout le monde descend .

La Féria, ses bodegas, les urines puissantes des taureaux et des aviné(e)s, les bières et autres Costières de Nîmes sont au rendez-vous.

Un plat du jour suivi de son dessert de la veille seront vite dégustés au "Rabelais" avant que nous reprennions la direction sud de la ville. Passage à l'Office du Tourisme, qui, à notre réelle surprise ne semble pas connaître le "camino de Régordane" que nous descendons.

Voila encore des gens bien informés, non mais !

gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom !  - les ombres du matin avant la Grand Combe !
gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom !  - les ombres du matin avant la Grand Combe !
gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom !  - les ombres du matin avant la Grand Combe !
gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom !  - les ombres du matin avant la Grand Combe !
gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom !  - les ombres du matin avant la Grand Combe !

gare de la Grand Combe: attente - "ce n'est qu'un début, continuons le combat - le Bon Diable d'Alès - " un grand soleil exécuta....de profundis pom-pom-pom ! - les ombres du matin avant la Grand Combe !

" groupir " de Cruviers-Lascours
" groupir " de Cruviers-Lascours

Cinquième étape : St Hilaire de Brethmas à Brigon - 20 kms - samedi 16 mai

Hotel "l'Ecusson" , idéalement placé le long du GR 700 , 6 kms après Alès, ville toute en longueur et sans grand intérêt (qui plus est un jour de Féria).

Les hébergements le long de ce chemin Régordane doivent être bien pensés et distancés. Le choix est assez limité en gîtes randonneurs, il faut donc envisager des séjours hôteliers.

A quatre randonneurs, la chose est relativement facile, c'est moins vrai à six ou huit. Nos choix jusqu'ici ont tous été parfaitement choisis ( je revendique le droit à l'auto-congratulation, si ! ). Ce soir, nous pressentons déjà que le choix sera du top de top: une suite en "Chambre d'hôtes" aux Remparts à Brignon, mais l'étape, petite, 16 kms, ne fait que débuter.

A dix heures nous descendons vers la cité de caractère de Vézénobres - ma/gni/fi/que -......un enterrement chrétien en l'église du village dans la descente aurait pu nous glacer d'effroi, mais non, car nous arriverons vite au coeur de la jolie bourgade.

Immédiatement une conjonction de rencontres chaleureuses et amicales. Chantal devant son café et son amie, d'abord, d'autres touristes (non péjoratifs) avec qui nous deviserons.

Puis l'arrivée de Madame Véronique Brès, adjointe au maire, qui doit baptiser civilement deux chérubins, nous fera l'honneur de ceindre l'écharpe républicaine.

Une boulangerie, un café/resto, un gîte : voila une jolie cité pour soirée étape randonneuse. Echanges de blogs.

La progression reprendra jusqu'à Ners, où nous escomptions ravitailler, hélas l'épicerie est out depuis deux ans. Cruviers-Lascours idem - et comble de l'ironie à Brignon ( l'Epicerie est exceptionnellement clause ce samedi après-midi).

Rien dans les sacs, ni dans les poches et encore moins dans les estomacs. Que le Dieu des Semelles Vibram nous vienne en aide, foi de mécréant........"Jarnidieu" !

Auparavant lors de la descente vers Cruviers, une rencontre heureuse avec deux vrais cheminants. Michel et Claude ( l'inverse des nôtres : le lourd est le maigre chez eux ! )

Sur le chemin menant d'Avignon à Mende, notre rencontre à l'ombre, car il fait chaud et soif, sera constructive, Claude le Lyonnais avouera rapidement être habité comme moi, d'une sévère mécréance. Claude le Lyonnais entonnera comme un curé défroqué le chant des Canuts en guise de ralliement. Echanges d'adresses mailiques. Photos "groupir" pour la postérité.

L'arrivée à Brignon vers 16h nous conduira vite à sonner chez nos hôtes, Agnès et Patrick Michaud. Une demeure du bonheur où nous attend "une suite randonneuse ".

Chambres very cosy,piscine, salle d'eau, patio.....la vie de château nous attend ce soir......avec les estomacs vides sans doute !

Heureusement notre hôte conduira n'tre Thérèse au petit Vival de Moussac afin de nous permettre de remettre à niveau nos estomacs nécessiteux. Bières à volonté. Excellente nuit douce pour la troupe. Petit déjeuner du matin d'une parfaite qualité tout en devisant avec deux hôtes d'une égale qualité.

Chambre d'hôtes "Les Remparts " à Brignon (30190) -www.gard-lesremparts.fr

Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon
Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon
Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon
Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon
Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon
Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en  Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon

Vézenobres - Mme Brès - la cité de caractère - séjour en Chambres d'Hôtes les Remparts à Brignon

l'Olivier,arbre tortueux, entre Vézenobres et Brignon
l'Olivier,arbre tortueux, entre Vézenobres et Brignon

l'Olivier,arbre tortueux, entre Vézenobres et Brignon

à l'ombre du tilleul de Russan
à l'ombre du tilleul de Russan

Sixième étape : Brignon à Russan - 16 kms - dimanche 17 mai

Petite étape de 16 kms en ce dimanche cuisant, par Moussac d'abord puis Saint Chaptes, le mas du Luc, le mas d'Arnet et Ménouret.

Pique nique avec "meurienne longue et profonde " , il nous reste croit-on 5/6 kms pour Russan et le Gîte. En sortant de la "meurienne" voulant appeler le gîte afin d'obtenir le code d'accès, une magnifique pancarte avenante nous indique en riant dirait-on que le gîte des Figourières où nous nous rendons est à ......1 km. Le bonheur est sur le chemin, n'est-il pas !

Nous serons à Russan un quart d'heure plus tard, pour la douche, la lecture, l'écriture et les lois à refaire sans cesse.....Nous avions prévu le repas du soir en passant ce matin à Moussac, l'affaire est dans le sac. Avec Michel nous prospecterons, en vain hélas, afin de trouver un estaminet détenteur de bières-pression. Que nenni......l'eau du Gardon tout proche est fraîche paraît-il.

Agréable gîte, agréable nuit, agréables hôtes. A recommander.

Gîte des Figourières, Mr Mme Brémond, 92 av de la république à Russan (30190)

A la lecture du topo-guide, je constate que nous pouvons réduire au mieux l'étape pour la Calmette, en longeant le Gardon, puis Dions.

Demain gros morceau avec la traversée de Nîmes.

Septième étape - Russan à Nîmes par La Calmette - 22 kms + 10 kms - lundi 18 mai

Départ 7h30, après petit déjeuner au gîte.

Longeons le Gardon (au départ petite erreur de chemin, vite corrigée)

Traversons un gué sur un "petit Gardon affluent " - rencontre avec une Bergère jeune et odorante qui surveillait ses blancs moutons, ses veaux, et ses ânes .... avant de rejoindre la D22, traversons le pont submersible et reprenons la D22 jusqu'au Mas de la Mourigue où nous retrouvons le GR pour la Calmette.

Le bonheur est dans le Gard à la Calmette puisque nous y faisons nos emplettes au LIDL (si, si, si, au LIDL et ses promotions spéciales du lundi matin pour retraités bricoleurs) .

Une envie d'urgence pour n'tre Thérèse !

le Super U sollicité refuse tout net le droit à miction....encore un nouveau commerçant qui veut bien vendre des liquides mais sans assurer le service après-vente.

Monsieur Serge Papin alors quoi-qu'est-ce que cette obstruction à miction de la clientèle avec carte "Système U" ?

Une belle étape lors de la traversée du Clos de Gaillard et ses "capitelles"

Un aperçu du mode opératoire quant à la fin de vie des voitures volées chez les sudistes, écologiquement bien vu n'est-il pas ?

Traversons la D 907, tangente à la voie ferrée du "Cévenole", atteignons le Chemin de la Cigale et pique-niquons en attendant le bus pour nous retrouver en centre-ville près du Jardin des Fontaines.

Une visite des monuments essentiels de Nîmes: les Jardins des Fontaines, la Maison Carrée, les Arènes et son toréador de bronze portant à gauche (si, si, si c'est vérifié ! )

Là aussi, cela va sentir le taureau en rut, la bière et les Costières de Nîmes, la grande Féria de printemps débute ce soir.......les bodégas sont en place. Olé !

Une bière fraîche , un tampon à l'Office qui là aussi se fout du GR 700 comme des coronès du premier taureau de Simon Casas ( et oui ! )

Face à la gare, nous serons pris en charge par le bus 12 jusqu'au Camping de la Bastide où nous avons retenu un mobil-home pour quatre (deux jours minimum de location obligatoire....cela reste tout de même avantageux mais la vente forcée n'est quand même pas loin ? )

Excellemment situé le long du Régordane, demain matin il n'y aura qu'à sortir du mobil-home pour cheminer vers le Saint à la Biche.

Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée
Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée
Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée
Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée
Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée
Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée

Gîte des Figourières à Russan - gué sur le Gardon à Russan - le Gardon à Russan - Capitelle du Clos Gaillard - voiture volée/brulée

mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador
mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador
mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador
mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador
mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador
mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador

mur de pierres sèches - Nîmes : Jardins des Fontaines - groupir à la Maison carrée - la Maison Carrée - Taureau de la Féria - Arênes de Nîmes et le Toréador

putaingggg que c'est bon ! - miam-miam que c'est bon ! - devant le Mobil-Home du Camping de la Bastide
putaingggg que c'est bon ! - miam-miam que c'est bon ! - devant le Mobil-Home du Camping de la Bastide
putaingggg que c'est bon ! - miam-miam que c'est bon ! - devant le Mobil-Home du Camping de la Bastide

putaingggg que c'est bon ! - miam-miam que c'est bon ! - devant le Mobil-Home du Camping de la Bastide

Huitième étape - de Nîmes à St Gilles du Gard - 21 kms - mardi 19 mai - le Final du GR 700 - la voie Régordane

Petit déjeuner à la Bastide - en rang serré le long de la D13 - ça roule dur - ensuite quittons la route pour le Chateau de la Tuilerie par petite route condamnée, la ligne TGV Marseille/Barcelone est en construction -

long détour du GR pour contourner les chantiers....nous nous perdons faute de marques disparues.

Des viticulteurs nous renseignent de a façon de retrouver le GR mais aussi d'éviter le détour par Générac ,( sans intérêts).

De la Tuilerie longue petite route jusqu'à Estagel puis le Mas des Chênes.

Des vignes, des fruitiers, jusqu'à St Gilles du Gard.

Ce matin, de la pluie durant une heure ou deux heures .....agréables senteurs !

Arrivée à St Gilles à 13 h . Cherchons un petit resto avant de gagner l'abbatiale.

Le "Français/Valmi" nous régalera d'une entrecôte/frites, d'oeufs meurettes, avec gentillesse et bonheur

Merci (?) saint Gilles d'y avoir remédié

Passage à l'Office du Tourisme où nous laissons nos commentaires et nos remarques constructives à la Directrice qui nous a écouté et qui malheureusement n'y peut mais.

Notre étonnement d'y rencontrer aussi peu de monde.

La promotion est insuffisante à l'évidence, le balisage quelquefois manquant et défaillant, les hébergements randonneurs mal espacés.

La Voie Régordane est pourtant attrayante, variée et apaisante.

D'excellents souvenirs seront classés dans nos mémoires de cheminants passionné(e)s.

Que Saint Gilles et sa biche le sachent et le disent.

Une première visite à l'abbatiale, occupée à l'heure de notre arrivée par un enterrement (décidément nous produisons les sépultures ! )

Installation à la Maison des Pélerins, ou n'tre Thérèse reconnait une payse "Françoise de Mareuil-sur-Lay" , hospitalière en ce gite pour une quinzaine.

Egalement arrivés hier, Jehanne et Franz, les deux hollandais d'Appeldorn.

"Jehanne.....au secours" pour parodier la Terreur hélas celte à un oeil !

Lorenzo, un jeune italien débute d'Arles son camino vers Compostelle.

Douches, installation, bavardages .....puis direction l'abbatiale pour une visite de la crypte et un salut au tombeau du saint.

Nous nous entre-bisons afin de communier une dernière fois pour conclure ce beau chemin de Régordane.

C''est pour vous maintenant.....allez-y , il vous faudra comme nous plus descendre que monter alors pourquoi se gêner n'est-il pas ?

Mécréantement et Ar Michilandaisement vôtre !

travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie
travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie
travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie
travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie
travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie
travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie

travaux ligne TGV après Nîmes - merci à eux pour leurs renseignements - hein Claude....tombe la pluie ! - bébés vignes - vieille vigne - figues de Barbarie

le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -
le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -
le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -
le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -
le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -
le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -

le "Français/Valmi" pour votre arrivée à St Gilles - l'excellent O du T. de St Gilles - l'Abbatiale de St Gilles du Gard - le Saint à la Biche - le tombeau de St Gilles dans la crypte - la Maison des Pélerins -

Soirée pélerine à la Maison des Pélerins de St Gilles du Gard - Qu'en termes justes ces choses sont dites !
Soirée pélerine à la Maison des Pélerins de St Gilles du Gard - Qu'en termes justes ces choses sont dites !

Soirée pélerine à la Maison des Pélerins de St Gilles du Gard - Qu'en termes justes ces choses sont dites !

Published by danydarminichi
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 09:42
les îles anglo-normandes dont Guernsey et Sark
les îles anglo-normandes dont Guernsey et Sark

Une balade de santé à pieds sur les Anglo-Normandes en ce joli mois d'avril 2015 :

GUERNSEY la riche et SARK la féodale cette année, afin de permettre aux "Par-Cheminants" de renouer avec la tradition d'une île par an en guise de mise en jambes pour la saison "pédibus"

En mai cette année nous nous retrouverons sur le chemin de St Gilles (la Régordane).du Puy en Velay à St Gilles, par Nîmes.

Après les îles du Ponant des années précédentes, nous nous attaquons (!) aux anglo-normandes.

Guernsey plutôt que Jersey, Sark son île satellite "féodale" , un havre insulaire seigneurial d' une autre époque........et à la sauce anglaise.

Guernsey , d'une surface quasi-égale à celle de Belle-Ile (environ 70km2) mais à la densité de population phénoménale ( 65000 hab. contre 5000 hab. pour Belle Ile).

Tout y respire l'aisance (paradis fiscal trop bien connu) mais l'environnement est "too much anglois" .

Dépaysement immédiat pour nous "continentaux européens".

Guernsey n'est pas à l'évidence une île "piétonne", quelques sentiers mal balisés qui essayent difficilement de trouver un "passage" entre un habitat dense et luxueux....nous le savions avant de débarquer.

C'est le pourquoi de notre excursion vers l'île féodale de Sark, à quelques miles nautiques de St Peter, qui elle est un paradis pour les pieds de cheminants

Mardi 7 avril 2015,

Rendez-vous est convenu en la gare maritime du Naye à St Malo, afin d'embarquer à 18h sur le Condor Rapid (un monstre marin ! ) .

Retrouvailles chaleureuses pour nous cinq cette fois, habitué(e)s aux transhumances vers les îles depuis quelques années maintenant.

Dream team de "Par-cheminants" composée cette fois de Thérèse, René, Claude, Michel et Daniel votre serviteur. Nous quittons l'espace Schengen, après les formalités d'embarquement, il nous faudra satisfaire aux contrôles douaniers ( retour à l'ancienne).

Le "Condor Rapid" s'éloignera rapidement de St Malo, étincelante cité corsaire sous le soleil ce soir là.

Cap d'abord sur St Hélier à Jersey, escale de transition avant de rejoindre après transbordement St Peter, en l'île de Guernsey.

Arrivée de nuit, après deux heures de traversée grande vitesse.

L' Anglois (ainsi que le Portuguais, et oui, va savoir pourquoi ! ) vit avec un décalage d'heure (- 1h) sur les continentaux européens que nous sommes. Direction notre St Georges Hotel, tout poche du port. Installation confortable cette année, en chambres "cosy" . Un plus indéniable par rapport à nos séjours en gîtes quelquefois rustiquement chaleureux et conviviaux.

L'hébergement sur les Anglo-Normandes est plus onéreux. Il est difficile, voire impossible, d'y trouver des logements collectifs (gîtes ruraux ou municipaux, mobil-home....) que nous pratiquons d'habitude.

Le St Georges ( St George's Esplanade - St Peter Port) est idéalement situé pour une aventure sur l'île.

Mme Davina Sweet : O1481 721027.

English breakfast. Chambres simples mais"very cosy". Pubs et restos à proximité - lignes de bus. Nous en garderons un excellent souvenir et le conseillerons à l'évidence.

Le gîte étant assuré, nous rejoindrons le pub tout proche - the Piette Pub - afin de lever le verre de " Breda/Royal Lager " pour marquer " royalement " notre arrivée. Vive la Reine !

 

St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel

St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel

Mercredi 8 avril, au petit matin, nous avions reculé d'une heure afin de nous conformer aux horloges "angloises" locales.

Dès potron-minet, à l'assaut d'un copieux English Breakfast nous prendrons ainsi des forces pour entreprendre l'aventure en terres féodales sur l'île de Sark.

Le "Sark Belle" un traversier performant nous promènera parmi le dédale des roches affleurantes et traîtresses des anglo-normandes.

( Souvenirs en ce lieu précis, pour ma part, d'un quasi-naufrage, en mai 1994, entre Herm et Jethou, sur "Hélène" mon Shipman 29 irlandais. Séquence émotions, je n'avais pas re-salué les "Roches Barbées" depuis ) .

Une petite heure plus tard, débarquement de la troupe sur l'île aux calèches et aux tracteurs:

Sark Island (ou Serck).Très rude montée à partir de Masseline Harbour pour rejoindre le village rustique et sa "Main Avenue". René, notre sage, aura profité du "tracteur-bus" (une spécialité locale) afin de nous attendre confortablement près du parc à calèches tout là-haut Calèches que nous ignorerons pour satisfaire à la pause-café du matin(so british, isn'it).

Cette île est un vrai plaisir, petits chemins, magnifiques petites ( et grandes) demeures. Climat insulaire toujours meilleur qu'ailleurs ! Balisage suffisant pour ne pas s'égarer.

Au programme: rejoindre " la Coulée " , le trait d'union qui relie la grande île de Sark à "Little Sark" , un couloir de pierres étroit, maçonné par l'autochtone ( et re-construit par les envahisseurs allemands restés prisonniers après 1945) .Un isthme en suspension au dessus de la mer

Un point de vue qui marque le visiteur, tellement il est rare. Nous y pique-niquerons gaiement.

le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street

le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur le tracteur bus - calèches/main street

Nous gambaderons sur l'île jusqu'au départ du bateau (16h), arpentant petits chemins et petits ports déserts à cette époque de l'année, évitant les bouses et crottins oubliés.

Avons constaté que les marchands du temple attendent le chaland, la ruée touristique ne saurait tarder. Retour vers St Peter/Guernsey à 17h, par mer calme et soleil radieux.

L'équipage des "Par-Cheminants" est en extrême cogitation. Tou(te)s à la réflexion concernant le problème des marées: la question étant de savoir s'il fallait mesurer la hauteur du marnage (très important en ces lieux) en mètres, en pieds......ou en pneus (Michelin ou Dunlop, isn't it ? )

L'île de Sark est vraiment l'étape incontournable pour qui veut s'imprégner d' angloiseries.

Féodalité et seigneurie : un autre monde !

shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage

shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage

Jeudi 9 avril :

Tout encore à l'envoûtement sarkois d'hier, nous allons aujourd'hui d'abord vénérer la mémoire de notre grand homme de lettres: Victor Hugo.

Celui-ci demeura à Guernsey, en sa maison de Hauteville House, acquise avec les royalties des Contemplations, en 1856, après un autre exil sur Jersey (chassé d'avoir insulté la reine Victoria).

Hauteville House :un moment fort pour nous tou(te)s.

Le lieu, la mémoire d'Hugo le républicain, la démesure du personnage dans ses choix et ses réalisations, nous avons dégusté les commentaires d'une guide passionnante, Charlène.

Nous en sortirons à midi "hugosiens confirmés" pour l'éternité.

du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,

du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,

Après un rapide en-cas et afin de découvrir l'île " around " ,

décision est prise d'en faire le tour en Tourism/Bus.

C'est ainsi que nous devrons faire la queue à la Bus Station, parmi de nombreuses Ladies emperlousées toutes fraîchement débarquées par navettes de luxe d'un Cruise Ferry, le Marco Polo ( genre Costa Bling-Bling).

Cinq places assises dans le troisième bus, au milieu des subtiles fragrances de duty-free, et les gling-gling délicats des boucles d'oreilles en or massif.

Non mais !

Deux heures par les petites routes saturées et very busy de Guernsey:

St Martin, la côte N-Est , Fort Hommet, Cobo Bay, Port Soif et Pembroke Bay

l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.

l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.

Journée chargée, sera ce jeudi 8 avril:

d'abord Victor Hugo, ensuite Bus around the Guernsey Island. Nous sommes venu(e)s marcher, et aussi l'exercice pédestre reprendra le dessus.

Claude, notre spécialiste es-mégalithes et docteur en pierres dressées/levées/couchées, a repéré sur l'île la présence de quelques "exemplaires préhistoriques remarquables ".

La chasse aux cailloux d'époque est donc ouverte.

C'est d'un pas alerte et volontaire que nous trouverons la Gran' Mère du Chimquière, sise près de St Martin Church. Nous la caresserons du regard et des mains, étonné(e)s tout de même que nous sommes, de constater que ni informations ni balisages ne soient présentés aux nombreux visiteurs de l'île. (il en sera de même pour le Déhus, un cairn remarquable au N/E de l'île).

Mais que fait The Queen Lizbeth, le Prince Charles et leur descendance oisive ?

Le retour vers St Peter se fera par la côte S/E, Germain Bay et un magnifique sentier côtier sauvage. (le seul sans doute sur cette île saturée !)

René, notre vénérable et respecté sage attend quant à lui notre retour, près de la minuscule chapelle de Weigh Bridge, stratégiquement installé regard aligné dans l'axe de la déambulation des foules, observant et relevant les "meilleures cheminées à grand tirage" de ce paradis fiscal anglois. Il nous fera son rapport et ses commentaires à notre arrivée, si, si, si...

Ce soir là nous choisirons hélas une mauvaise restauration italienne où pensions-nous, nous attendaient quelques poissons frais guernesayiens.(les dits-poissons avaient du débarquer à Jersey, avons nous alors pensé).

Nous nous rattraperons au pub avec quelques larges gorgées de houblons subtilement mélangés.

la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,
la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,
la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,

la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,

vendredi 10 avril : tout ayant une fin n'est-il pas ?

Dernier English Breakfast au St Georges Hotel, pour le plaisir de tou(te)s.

Au programme ce dernier matin d'expédition anglo-normande, après s'être sustenté,nous attend la visite du "Déhus", un cairn situé près de Bordeaux Harbour, au N/E de l'île près de La Rochelle Road.

Nous éviterons un triste aller-retour pédestre à travers la seule zone industrielle et son furoncle, la centrale thermique, grâce à la ligne 11.

Quelques difficultés pour trouver le lieu (encore ce manque de balisage récurrent sur l'île). Pour cause d'obscurité persistante, à l'intérieur du Déhus cairn nous ne trouverons pas la gravure rupestre promise.

Un magnifique "ancient monument" attestant d'une occupation pré-historique de l'île.

Retour à St Peter, visite du centre-ville commercial et bancaire. Nous récupérons les luggages/backpacks laissés en garderie au St Georges Hotel.

Lente déambulation en centre ville en attendant l'heure de l'embarquement sur le Condor:

vue sur Banques (Crédit Suisse, HSBC, Lloyds, Barclay's...), vue su petits commerces so-british (Boots, Mark & Spencers...) et une pensée pour l'hospitalité anglo-normande !

English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,

English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,

Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter
Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter
Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter

Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter

vendredi 10 avril:

les Mangeurs de Grenouilles que nous sommes......

laisserons les "ânes de Guernsey" et les "crapauds de Jersey" sur leur archipel

( I am sorry, c'est ainsi qu'ils s'interpellent ! )

Deux heures à donf sur le Condor Rapid et nous reverrons St Malo.

les ânes de Guernsey, le Condor Rapid
les ânes de Guernsey, le Condor Rapid
les ânes de Guernsey, le Condor Rapid

les ânes de Guernsey, le Condor Rapid

Published by danydarminichi
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 15:07

le Canal de Nantes à Brest - été 2014

Il ne s'agit pas aujourd'hui de relater une aventure pédalière canalesque qui pour nous, habitant près de Malestroit (56) à 100 mètres du CANAL, serait un lieu commun mais de consigner quelques photos, réflexions, commentaires et coups de coeur concernant ce long serpent d'eau breton qui relie Nantes (écluse Saint Félix) à Chateaulin/Port Launay (écluse maritime de Guily Glas)

36O kms et 236 écluses réparties en trois sections (pour trois biefs de partage)

de Nantes (44) à Redon

de Redon (35) à Pontivy

de Pontivy (56) à Chateaulin (Port Launay) (29)

Toute une histoire depuis l'ère napoléonienne jusqu'à aujourd'hui sous l'ère de la République à Pépère

L'histoire et la réalisation du canal en quelques liens directs pour les curieux et/ou passionnés d'histoire:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Nantes_%C3%A0_Brest

http://www.canauxdebretagne.org/canaux-de-bretagne_canal-de-nantes-a-brest.htm

http://www.bretagne-rando.com/voies_vertes.php

de nombreux blogs traitent du sujet mais le site idéal pour prendre connaissances de discussions "canalement " intéressantes pour tou(te)s les candidats cyclotouristes/sacochards est de vous rendre sur :

http://voyageforum.com/v.f?do=resultats_recherche&search_string=canal+de+nantes+%E0+brest+%E0+v%E9lo&search_optimization=Yes&discussion=1&search_type=AND&search_fields=sb&search_des_id=&search_forum=&first_post=0&pas_petites_annonces=0&pas_tout_inclus=0&photo=0&search_users_username=&search_user_usern

( site canadien francophone idéal pour tout savoir sur toutes sortes de petites et grandes aventures )

le Canal de Nantes à Brest - été 2014
le Canal de Nantes à Brest - été 2014
le Canal de Nantes à Brest - été 2014

Pour notre part "cyclo-sacochards au long cours" malestroyens nous avons ce privilège de toujours débuter nos périples cyclos par notre

"serpent d'eau préféré " quelquefois vers l'Ouest pour rejoindre le Finistère, mais le plus souvent c'est notre tremplin de départ pour nous élancer par les voies vertes et l'Ille et Rance vers St Malo, le Mont St Michel, l'Angleterre et fréquemment vers la Loire , le Sud France ou l'Espagne.

Malestroit (56) est un noeud de pistes, halages et voies vertes idéal pour notre plus grand bonheur .

de Nantes à Redon:

la première section (bief de Bout de Bois - altitude 20 m )

Pour le fun après un faux départ de l'écluse St Félix (près de l'ancien stade Marcel Saupin), à Nantes, là où le canal rejoint la Loire indomptée.

Faux départ, car pour sortir du bassin il faut emprunter un long tunnel interdit aux vélos et piétons ( il passe sous la cathédrale) avant de rejoindre l'Erdre à l'île Versailles, puis les plaines de Mazerolles, Sucé sur Erdre, et l'écluse de Quiliex ( la première en fait juste avant Nort-sur Erdre ).

Une vingtaine de kms balisés "vélos" entre Nantes et Quiliex

L'Erdre, quelques vingt kms, est navigable et magnifique, mais ne possède pas de halage, il nous/vous faut pédaler sur de petites routes lorsque les pistes cyclables nantaises s'estomperont. C'est tout plat et sans soucis.

de Quiliex, départ du vrai canal qui vous emmènera jusqu'à Chateaulin/écluse de Quily Glas ( et non Brest c'est l'Aulne maritime ensuite), jusqu'à Redon - 20 mètres de dénivelé pour ce premier bief, sur un halage sablé damé et goudronné en amont de Redon. Un coup d'oeil au château de Blain en passant, une photo de l'étang de Bout de Bois (alimentation haute du bief), vous serez alors rapidement à Guenrouet (44) où plusieurs fois nous avons " halté " au camping/piscine municipal . Vraiment sympa. Les commerces sont au bourg juste en-haut.

A Pont-Miny (Fégréac-44) un petit musée fluvial et un gîte municipal.

Bellion ( petit camping ) quelques kms avant Redon à la confluence du canal et de la Vilaine.

Redon le berceau de la Bretagne. La Vilaine y croise le Canal et y reçoit l'Oust

( un pays d'eau qui fait souvent parler de lui lors des crues hivernales fréquentes ). De Redon, possibilité de monter vers Rennes par la Vilaine et ensuite St Malo par l'Ille et Rance.

Le seul intérêt à Redon, outre sa sous-préfecture autrefois souvent envahie par les cochons de la FNSEA , le cloître St Sauveur à l'intérieur du Collège éponyme. Pas de camping proche du canal ( si mais à St Jean le Poterie - Aucfer).

de Redon (35) à Pontivy (56)

la deuxième section ( bief d'Hilvern - alt. 128 m)

Une quinzaine de kms après Redon, direction plein Ouest : l'étape de l'île aux Pies est incontournable (son cadre magnifique - camping et bar resto - Ravito à St Vinçent sur Oust tout là haut. Une halte que les enfants apprécieront (possibilité de canoë/cayak - parc accrobranche - rochers d'escalades).

Vous laisserez le marais de Glénac et l'Aff qui rejoint La Gacilly (pas de halage) sur votre droite pour entreprendre le long bief jusqu'au Pont d'Oust (bas de Peillac - un camping municipal avec piscine et mini golf - ravito au village tout là-haut)

St Martin sur Oust n'est pas loin - petit camping municipal et commerces -

St Congard ( à 8kms en aval de Malestroit) - petit camping municipal mais aussi une Vélociste à recommander: "Cy'glon" 06.11.87.94.57, une championne VTT.

Malestroit (56) : la Perle de l'Oust (non, non, non, il n'y pas d'huîtres perlières dans l'Oust, mais le cadre est sympathique - camping municipal (sans taxes de séjour, à signaler) - tous les vendredis soir, place du Bouffay , chants et musiques souvent bretonnes. Crêperie Mael Trec'h (et sa galette complète à l'andouille de Guémené ). Malestroit et l'arnaque (?) du "petit Jésus" !

Médiatiquement connue pour ses crues récurrentes, la petite ville chargée d'histoire mérite quand même un arrêt sinon d'étape mais de visite.

au départ de Nantes, la Tour du P'tit Lu, près du tunnel fluvial passant sous la cathédrale -écluse St Félix

au départ de Nantes, la Tour du P'tit Lu, près du tunnel fluvial passant sous la cathédrale -écluse St Félix

Devant l'entrée du Chateau, Anne de Bretagne converse avec un troubadour/backpacker passionné du Canal de Nantes à Brest

Devant l'entrée du Chateau, Anne de Bretagne converse avec un troubadour/backpacker passionné du Canal de Nantes à Brest

Blain , son château au bord du Canal

Blain , son château au bord du Canal

le halage entre Blain et Guenrouet (44)

le halage entre Blain et Guenrouet (44)

Pause café à l'Ile aux pies (après Redon vers Peillac)

Pause café à l'Ile aux pies (après Redon vers Peillac)

l'écluse du Guélin, juste avant St Martin sur Oust (56)

l'écluse du Guélin, juste avant St Martin sur Oust (56)

Direction ensuite Le Roc-Saint-André, 9 kms après Malestroit. Super camping municipal avec piscine, chalets, commerces. Changement de rives après le magnifique vieux pont, pour la direction de Monterlelot (aire de repos-bivouac-restos...).

Vous croiserez et re-croiserez la Voie Verte Questembert-Ploermel-Mauron (axe nord/sud), celle-ci permet de rejoindre Vannes ou St Malo/Dinard.

Un joli moment: l'arrivée à Josselin . Vue imprenable sur le Château de Rohan (les de Rohan relevés Chabot - du sang bleu devenu républicain (ex-sénateur UMP avant les fausses factures ?)

Un gîte d'étape à conseiller si vous désirez un soir dormir dans un lit plus confortable que votre tente Quechua. - Enorme glycine à caresser des yeux devant l'entrée du gîte

Il vous faudra monter un peu pour aller visiter la vieille ville, sa basilique ND du Roncier (et ses vitraux) . Cherchez donc le gigantesque "Gunnera" ....il vaut le détour, croyez-moi ( en descendant du château vers le canal). Les marchands du temple et les crêperies pour touristes attendent le chaland et la chalande comme partout !

Péniche rare de nos jours entre Malestroit et St Congard (devant Foveno) en mai 2014

Péniche rare de nos jours entre Malestroit et St Congard (devant Foveno) en mai 2014

Hiver 2012 - halage sous la neige à Malestroit

Hiver 2012 - halage sous la neige à Malestroit

Passerelle "Houeix" sous les eaux à Malestroit - 02/2014

Passerelle "Houeix" sous les eaux à Malestroit - 02/2014

Malestroit, petite cité de caractère et millénaire, mérite une escale (camping municipal ou gîtes- tous commerces- crêperies/pizzerias-)

N'oubliez pas de demander à voir le "Petit Jésus en cire" chez les Soeurs Langoustines.......le miracle vous attend peut-être, si, si, si !

en été, tous les vendredis soir : les nuits du Canal, sur la place du Bouffay, free.

Coup de coeur :un gîte vraiment sympathique, comme on les aime : les Berges de Launay.

Après l'écluse de Malestroit, à la fin du long bief rectiligne en direction du Roc St André, prendre le petit pont de la Métairie de la Née, afin de changer de côté du halage (gîte accessible par le halage/petite route côté nord). 

Thérèse et Yannick vous recevront chaleureusement pour une nuitée dans un cadre chaleureux. Résa 02.97.72.27.50 ou 06.81.86.59.94. Possibilité de canoë/cayak !

ici Voie Verte défoncée par les crues 02/2014 - idem pour certaines parties du halage entre Pont d'Oust (Peillac) et St Congard - voir texte à suivre. le Gîte des Berges de Launay, après la Métairie de La Née, chez Thérèse et Yannick
ici Voie Verte défoncée par les crues 02/2014 - idem pour certaines parties du halage entre Pont d'Oust (Peillac) et St Congard - voir texte à suivre. le Gîte des Berges de Launay, après la Métairie de La Née, chez Thérèse et Yannick
ici Voie Verte défoncée par les crues 02/2014 - idem pour certaines parties du halage entre Pont d'Oust (Peillac) et St Congard - voir texte à suivre. le Gîte des Berges de Launay, après la Métairie de La Née, chez Thérèse et Yannick

ici Voie Verte défoncée par les crues 02/2014 - idem pour certaines parties du halage entre Pont d'Oust (Peillac) et St Congard - voir texte à suivre. le Gîte des Berges de Launay, après la Métairie de La Née, chez Thérèse et Yannick

arrivée est de Josselin (56) - chateau et gîte d'étape - magnifique glycine à caresser des yeux

arrivée est de Josselin (56) - chateau et gîte d'étape - magnifique glycine à caresser des yeux

Adepte des forums de discussions concernant les aventures pédalières, dont le vraiment extra/super voyageforum (canadien francophone)

www.voyageforum.com

J'ai quelquefois du mal à comprendre l'impatience, la colère, les exigences des cyclos-sacochards devant la qualité d'un halage qui n'a pas eu le temps d'être réhabilité après des crues multiples ( 3 en 6 ans entre Malestroit et Redon). Les masses d'eau énormes emportent et détruisent tout sur les courbes extérieures des méandres. Les services départementaux, sans se décourager entretiennent au mieux les halages, mais quelquefois (entre Pont d'Oust/Peillac-et St Congard ) il vous/nous faut mettre pieds à terre et pousser nos ânes de métal. Lors de la refonte des halages (il y a 5/6 ans) les protestations pour ne pas goudronner ces dernières parties de halage encore non refaites (quelques chevaux obligent) avaient eu gain de causes. Pas de goudron plus résistant au crues multiples......

La photo en amont est une photo prise non pas sur le halage mais sur la Voie Verte (près du Pont de la Bagotais-le Roc St André) en mars 2014 après destruction par un agriculteur hystérique et " très colère " afin de permettre à l'eau stagnante dans son champ en friche de retrouver la rivière, non mais !

C'est bien connu chez nous en Bretagne il ne faut pas faire chier " sous les bonnets " n'est-il pas !

La "révolution " n'est pas loin, la preuve Marie-Jeanne s'y met aussi

aux armes citoyen/nes nous dit Marie-Jeanne.......après le bonnet rouge....la coiffe rouge .....gast !

aux armes citoyen/nes nous dit Marie-Jeanne.......après le bonnet rouge....la coiffe rouge .....gast !

Josselin à Rohan - 27 kms - à la moyenne de 15 kms/h - sans forcer il vous/nous sera possible de "halter" pour la nuit. Un camping municipal et une très sympathique crêperie juste à côté feront l'affaire. ( Crêperie la Gavotte ) voir photo. Supérette 8 à 8 à côté.

Nous sommes adeptes du bivouac, plus souvent que le camping, le canal de Nantes à Brest est idéal pour cela. Des endroits sans risques et parfaits à profusion (aires de pique-nique, de repos, sous bois.....mais toujours avec respect de l'environnement, installation tardive et départ très matinal).

Etapes de 60/70 kms sans soucis, pas de dénivelés, pas d'obstacles ou d'attentes. Les meilleur(e)s pourront allonger les kms sans difficultés pour des étapes bien supérieures à 100/120 kms mais le cadre bucolique et arboré canalesque incite à relacher les pédales afin de "jouir" de l'environnement sauvage et hors des nuisances habituelles, si, si, si....

De Rohan à Pontivy, 24 kms d'escalades ( ! ) l'échelle d'écluses UP de Gueltas et l'échelle d'écluses DOWN de St Gérand, afin d'atteindre puis de descendre du sommet (181m) du bief d'Hilvern. Bief alimenté par la rigole du même nom. Rigole d'alimentation et de captage qui fut détériorée il y a quelques années par la bêtise de "têtes d'oeuf DDE - bac + 15 " qui en nettoyant à coups de pelleteuses le fond en argile initialement étanche (du 19ème siècle) ont rendu la rigole inutilisable à jamais, si, si, si......

Une descente vers Pontivy de 10 kms, pour atteindre le "Relais 103 " (ancienne écluse La Haye) pour résa chambres: relais103@gmail.com

ou relais103 (facebook) - ouvert août 2014 - 2kms amont de Pontivy.

Pontivy (Napoléonville) sous préfecture bien connu pour ses manifs paysannes. Option possible en choisissant de descendre par le Blavet jusqu'à Hennebont puis Lorient. Terminus du second secteur. Ensuite il nous/vous faut remonter vers le Lac de Guerlédan.

la rigole d'Hilvern qui alimente le bief éponyme. Devenue quasiment inutilisable depuis l'intervention des têtes d'oeuf de la DDE
la rigole d'Hilvern qui alimente le bief éponyme. Devenue quasiment inutilisable depuis l'intervention des têtes d'oeuf de la DDE

la rigole d'Hilvern qui alimente le bief éponyme. Devenue quasiment inutilisable depuis l'intervention des têtes d'oeuf de la DDE

le bief d'Hilvern......sans commentaire une fois !

le bief d'Hilvern......sans commentaire une fois !

le bief d'Hilvern.......sans commentaire deux fois !

le bief d'Hilvern.......sans commentaire deux fois !

écluse du Couëdic en descendant après St Gérand vers Pontivy

écluse du Couëdic en descendant après St Gérand vers Pontivy

l'Ecluse/Relais 103 - tout nouveau gîte pour nuitée avec cuisinette....(écluse de la Haye)

l'Ecluse/Relais 103 - tout nouveau gîte pour nuitée avec cuisinette....(écluse de la Haye)

Château de Pontivy ( propriété de Rohan, vendu récemment au département ? )

Château de Pontivy ( propriété de Rohan, vendu récemment au département ? )

de Pontivy (56) à Chateaulin/Guily Glas (29)

le troisième secteur (bief de partage de Glomel - alt. 183 m )

Cette partie du canal de Nantes à Brest est inutilisable par la batellerie depuis 1930 année de l'inauguration du barrage de Guerlédan ( 17 écluses englouties à jamais) interrompant la continuité du dit canal. Le projet d'ascenseurs à bateaux pour permettre de passer l'obstacle en béton n'aboutira jamais. Depuis la partie centrale du canal a été déclassé des voies navigables de Frâââânce.

Le halage est entretenu, les écluses sont toutes condamnées, le barrage EDF (qui n'est plus visitable hélas) fonctionne. En avril 2015, le lac sera entièrement vidé (pour contrôles des ouvrages), la dernière fois ce fut en 1985 (spectacle dantesque à retenir pour très bientôt afin de revoir les villages, routes, champs, écluses englouti(e)s sous les eaux).

Les cyclos/sacochards, après un "petit coup de cul" en face de St Aignan pourront alors retrouver la voie verte Merdrignac/Carhaix sur un quinzaine de kms, ils arriveront "heureux et beunaises" à l'Abbaye de Bon Repos ( Forges des Salles à voir à 2 kms, en petite montée).

La voie verte est très roulante, piste en sable damé traversant les Gorges de Daoulas avant de redescendre vers la canal. Gouarec ( 22 ) est à 5 kms. Commerces, camping municipal, crêperie et pizzeria.

de Gouarec à Glomel ( et sa fameuse tranchée - point haut de ce troisième bief de partage, alimenté par les étangs de Corong) une grosse vingtaine de kms avec ce délicieux moment à passer à Coat Natous ( écluse double remarquable - passe à saumons ) et se mirant dans l'eau comme une fée dans son miroir Notre Dame de la Pitié, chapelle du 16 ème. Tout en douceur !

La tranchée de Glomel et son histoire effrayante, brrrrrr....vite, vite, vite....rejoignons l'échelle d'écluses de St Péran pour prendre un peu de hauteur (en fait dans ce sens du canal nous descendons.)

Les écluses descendantes donc se succèdent tels les grains d'un chapelet de béni-oui-oui, ustensile de paroissien/nes, ainsi que le dizainier en alu brossé, permettant de compter les Ave et les Pater ( de l'avance pour les prochains "pardons" ce qui ne saurait tarder, en Bretagne cette période d'été est intense en matière de bondieuseries chantées et marchées......les bannières, les dais, et les soutanes prennent l'air entre le 15 juillet et le 15 août si, si, si...

à Pont-Triffen, l'écluse est transformée (ainsi que quelques autres le long du canal) en musée fluvial et local. Intéressant. A partir de maintenant le canal emprunte l'Aulne après avoir suivi le lit de l'Hyères.

A 1,9 km de là existe un gîte extraordinaire: le Presbital Kozh

Montée en pente assez douce sur 1 km pour découvrir à l'entrée du bourg de Landeleau (ou Landelo) le gîte de Presbital Kozh. Un petit manoir breton incontournable géré en gîte par une association de bénévoles passionné(e)s. LE gîte où vous devez séjourner au moins une nuit. Dans le bourg, tous commerces (sauf le mercredi, dans ce cas Crêperie de Pont-Triffen) tél: 02.98.93.93.08 (gîte)

Saint Goazec: petit camping et gîte étape près de l'écluse. Chateauneuf du Faou n'est pas loin, le bourg est tout en haut. Mauvais accueil matinal au premier Bar/Pizzeria avant le pont.

40 kms pour Chateaulin, par Pont-Coblant et Saint Couliz. Une suite de méandres pour arriver directement au Camping Municipal de Chateaulin. Excellent.

Remise du " Diplôme du Canal de Nantes à Brest " en attestant le parcours (carnet de randonneur réalisé perso pour recevoir les tampons d'hotels, campings, bars et restaurants fréquentés) . A noter: une pratique ludique qui passionne les enfants tout le long de l'aventure cyclopèdique. (diplôme à signer remis à l'Office du Tourisme sur le quai près du pont ou à l'accueil du camping).

Abbaye de Bon Repos, à l'extrémité ouest du lac de Guerlédan - 5 kms avant Gouarec

Abbaye de Bon Repos, à l'extrémité ouest du lac de Guerlédan - 5 kms avant Gouarec

poêlée de cèpes ce soir, si, si, si....

poêlée de cèpes ce soir, si, si, si....

le halage du Nantes à Brest est entretenu par les départements et non par les VNF

le halage du Nantes à Brest est entretenu par les départements et non par les VNF

Chapelle de ND de la Pitié à Coat Natous, près de l'écluse double (la seule du canal)

Chapelle de ND de la Pitié à Coat Natous, près de l'écluse double (la seule du canal)

la tranchée "de l'horreur" à Glomel !

la tranchée "de l'horreur" à Glomel !

les distances entre les écluses: une indication nécessaire et intéressante
les distances entre les écluses: une indication nécessaire et intéressante

les distances entre les écluses: une indication nécessaire et intéressante

le gîte "Presbital Kozh" de Landeleau
le gîte "Presbital Kozh" de Landeleau

le gîte "Presbital Kozh" de Landeleau

canal entre Port de Carhaix et Chateaulin
canal entre Port de Carhaix et Chateaulin
canal entre Port de Carhaix et Chateaulin

canal entre Port de Carhaix et Chateaulin

la péniche " Victor " visitable près de Gouezec au Pont Ty-Men.  28m x 4,6m - 480 t en lourd -sauvée des eaux

la péniche " Victor " visitable près de Gouezec au Pont Ty-Men. 28m x 4,6m - 480 t en lourd -sauvée des eaux

Qui voit Chateaulin ne voit pas forcément la fin....

la passe translucide à saumons de Chateaulin est ouverte au public intéressé par le comptage des salmonidés....patience et bon oeil requis

......le canal de Nantes à Brest - partie fluviale - se termine à l'écluse maritime de Guily-Glas - après Port-Launay et son viaduc.

Ensuite c'est l'Aulne maritime jusqu'à Brest, en passant sous le pont de Térénez non loin de l'abbaye de Landévénec ( visite recommandée pour les passionné(e)s d'histoire ).

Vous avez la possibilité aussi de vous rendre jusqu'à Crozon-Morgat voir la mer, après la montée du col du Menez-Hom (211 m quand même, si, si, si...) et la visite incontournable de la chapelle de Ste Marie du Menez-Hom.

le TER Brest-Quimper, en voie unique , est à votre disposition pour le retour si vous le désirez.

Un parcours tout en douceur sous le chaud soleil breton ( vous connaissez l'histoire....la légende de la pluie ne concerne que les c...)

Contrairement à certains témoignages nous n'avons jamais trouvé de monotonie sur ce parcours, beaucoup de variantes possibles en sortant du canal également très intéressantes.

L'exercice n'est pas vraiment physique, il convient d'autant mieux aux petits groupes familiaux ou amicaux.

A vos pédales......prêts......partez;

kenavo ave chall .

Dany d'Ar Minic'hi

passe à saumons translucide à Chateaulin - vue de Chateaulin
passe à saumons translucide à Chateaulin - vue de Chateaulin

passe à saumons translucide à Chateaulin - vue de Chateaulin

arrivée à Port-Launay par désastreuse piste cyclable venant de Chateaulin (2kms)

arrivée à Port-Launay par désastreuse piste cyclable venant de Chateaulin (2kms)

l'écluse maritime de Guily Glas à Port Launay - terminus du canal de Nantes à Brest

l'écluse maritime de Guily Glas à Port Launay - terminus du canal de Nantes à Brest

entre Chateaulin et Crozon : le col du Ménez-Hom.......211 mètres

entre Chateaulin et Crozon : le col du Ménez-Hom.......211 mètres

ouaf-ouaf-ouaf....j'ai quand même bien mérité de me baigner à Crozon....non ?

ouaf-ouaf-ouaf....j'ai quand même bien mérité de me baigner à Crozon....non ?

Published by danydarminichi
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 18:05

Malestroit/Madrid/Lisboa - CINQUIEME PARTIE

Les Rencontres

Tous mes voyages "pédalus" ont avant tout pour but de rencontrer les autres.

Cette fois-ci de nouveau ce fut l'occasion de croiser les chemins de personnes remarquables et chaleureuses. Des situations originales qui interpellent obligatoirement. Sans classement évidemment pour ces quelques rencontres matérialisées par une photo. D'autres sont restées sans photo(s) .....dommage pour le souvenir.

Un grand bonheur que de pouvoir répondre, questionner, communiquer avec ces quidams/anonymes comme moi. Echanges toujours trop brefs mais si riches en émotions et en souvenirs. Vous avez toutes et tous mon affection mécréante et cyclo-touristique.

- Isabelle, ma soeur Florette du Camino de 2003. Basque passionnée toujours là pour les autres. Douceur, bonne humeur et attention aux autres. Nous t'attendons bientôt en Bretagne en pédalus. Gros bisous.

- Félix et Cécile, partis pédibus de Quimper (Bretagne-29) par la Voie Littorale et le Camino del Norte, rejoints par Olga à Bayonne. Quel parcours et quelle volonté organisée. Avec un "carrix perso" . Je suis toujours interpellé par ces défis forts et gratuits. Buen Camino à vous trois. Contact au retour.

- Edouard de Saint Gaudens, solitaire avec un "carrix vertical", 30 kms par jour, jusqu'à Santiago. A l'arrivée un contact ? Buen Camino !

- Mes "deux bronzes": l'un à Soria (Espana) l'écrivain Antonio Machado, paisible lecteur à l'ombre des arcades et l'autre à Madrid tout près de la Plaza Mayor, travailleur anonyme mais fier comme un hidalgo .

- " El pero" (le chien) hargneux de la Fontaine de Fuentepinillia, choisi au hasard celui la, c'est un des nombreux chiens agressifs qui n'aiment pas les bicis. Il a attendu patiemment que mes gourdes soient remplies pour se diriger vers mes mollets. Mout-Mout François d'un coup de rein puissant du faire une bonne centaine de mètres sur le 42/11 pour le distancer. Il aboyait en espagnol.....je n'ai pas tout compris, mais je pense que le message n'était pas généreux.

- la bici de Retonda que Mout-Mout François aborda....par dessous tellement elle dominait. Toujours impressionné par l'imagination des "artistes vélocipèdiques"

- le "Combi VW" de Guadalajara, un bijou de collection, accro depuis quelques dizaines d'années des vieux "Fa Vé babo". Que Saint VW prenne soin encore longtemps de toi !

- Don Quichotte et Sancho Panza à Alcala de Henarès, un peu avant Madrid. Mout-Mout François y a vu aussitôt le maître "Rockn'roll" et le valet suiveur "Poodle" .

- Cervantès l'écrivain hidalgo, papa des sus-nommés (Don Quichotte et Sancho) pour son oeuvre magnifique.

- un ex-voto en bord de route, anonyme, mais le rappel de l'inconscience des jeunes chauffeurs de tous pays. A chaque fois c'est la piqûre de rappel que la vie n'est pas éternelle. En Espagne, au Portugal, en Pologne, en France, en Italie, en Hongrie.....l'Europe de l'insouciance cupide est en marche. Que d'ex-votos douloureusement disposés sur toutes les routes.

- Carlos, jeune madrilène, qui me permit de sortir facilement de la fourmilière madrilène. Etudiant revenu de Paris et de Berlin il se rendait à son job. Heureuse et généreuse rencontre. Merci encore à lui.

- Antoine, le barman du Bar du Barrage de Valdecanas, un havre de fraîcheur avant d'arriver à Almazar, entouré de clients bienveillants et prodigues.

- Enrique, jeune agriculteur éleveur espagnol, bavard et curieux. avant Valancia de Alcantara. Un bon moment de communication.

- la Fontaine d'Alpalhaô au Portugal. Une pensée pour les autres fontaines aussi. Dans l'effort pour les cyclistes, l'eau fraîche est toujours un régal. En Espagne comme au Portugal, elles sont nombreuses et indispensables. (sauf lorsqu'elles sont défendues par des "peros" belliqueux ! )

- Alpiarça au Portugal, le village du vélo. D'abord sa pulpeuse sirène érotiquement provocante. Son monument dédié aux cyclistes courageux et combatifs. Son jeune champion du Portugal,le fils Marques/Bernardo (Euromaster). la passion du vélo, l'accueil et la disponibilité généreuse. Merci à lui pour la remise en pression de mes "neumaticos".

- le trio de trois cyclos à Benavente (Carlos, Luis et José - père,fils et copain). Avons devisé sur le meilleur trajet pour Lisboa.

- Rainaldo, rencontré juste après le pont de tous les dangers de Vila Franca. Un vélo de 40 ans entretenu avec amour, il m'accompagnera sur une dizaine de kms en rentrant à son domicile aux portes de Lisboa. Une bière fraîche ensemble, communication par un sabir espagnolo/portuguèche. Meilleurs souvenirs Rainaldo.

- Landry, jeune cycliste toulousain, en pérégrination entre l'Espagne et le Portugal, rencontré à Lisboa, avec son vélo-porteur. Un beau projet à la moitié de sa réalisation. L'envie d'en découvre avec passion. Landry tu es sur le meilleur chemin. Des pensées pour toi. A l'arrivée, préviens-moi. kenavo

- Iban, rencontré à Gijon, 8h du matin, sa nuit n'était pas terminée à l'évidence. Il voulait m'offrir son bracelet porte-bonheur. Un fort moment de convivialité. Admiratif (un rien excessif devant l'aventure en cours de Mout-Mout et de son cavalier breton.)

- l' Etoile de Lisboa. Le regard en roulant est en permanence sur la route......une apparition étoilée: sans doute perdue par un gamin(e) d'une voiture, au milieu d'un échangeur d'entrée sur l'Autovia. Ce sera mon "étoile de Lisboa".

- un "caca/fiente de mouette" en plein centre de Lisboa (Baxia).....au dessus du genou droit de mon "pantalon de ville" tout en marchant le nez en l'air. Une mouette portuguèche qui a du avoir des désaccords avec un chalutier breton et qui voulait se venger. Salope !

- à l'Eglise de la place de Santiago à Madrid, sortant de la sacristie où j'obtins le "scello madrilène de référence" .....des ronflements venants de l'Enfer, proférés par deux ouailles bénies et endormies au frais dans l'église.

- Steven, un cow-boy compostellé, rue de l'Algalia à Santiago, en train de se battre avec une borne de parking. Un look et une prestation excellente pour le spectacle de rue.

- à Bordeaux, à l'aplomb du Pont de Pierres, Gérard un génial bricoleur de 48 ans, tout juste engagé sur le Canal d'Entre Deux Mers, avec un engin cyclable de sa fabrication (il dort dans la caisse avant). Pourvu qu'il n'y ait pas trop de dénivelé, car l'engin doit avoir une carte grise poids lourd ! Nicolas, aussi présent et admiratif, prendra la photo pour la postérité.

Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid
Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid
Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid
Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid
Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid
Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid

Isabelle, "soeur Florette du Camino 2003", Félix et Cécile, Edouard de St Gaudens, Yann de Namur, "bronzes" à Soria et à Madrid

le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt
le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt
le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt
le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt
le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt
le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt

le "pero hargnieux de Fuentepinillia, el bici de la Rotonda , le VW de Guadalajara, Don Quichotte et Sancho de Alcalà de Henarès, le Cervantès de Madrid, le jeune Espagnol anonyme décédé trop tôt

Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,
Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,
Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,
Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,
Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,
Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,

Carlos à la sortie de Madrid, Antoine au Bar du Barrage de Valdecanas, Enrique à Membrio, douce fontaine d'Alpalhaô, la pulpeuse d'Alpiarça, les cyclos d'Alpiarça,

le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon
le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon
le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon
le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon
le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon
le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon

le champion d'Alpiarçia, le trio de Benavente, Rainaldo de Vila Franca de Xira, Landry de Toulouse, Iban de Gijon

l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa,  les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux
l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa,  les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux
l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa,  les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux
l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa,  les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux
l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa,  les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux

l' Etoile de Lisboa, le caca de mouette de Lisboa, les ronfleurs bénis de Madrid (Eglise de Santiago), le pèlerin yankee de Santiago, Gérard de Bordeaux

Published by danydarminichi
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 18:02

Malestroit/Madrid/Lisboa : QUATRIEME PARTIE

le retour par Porto, Santiago de Compostelle, Gijon, Irun, Bordeaux, Nantes et Redon

2300 kms de pédalus de Malestroit à Lisboa, dont 1330 kms en solo.

De Lisboa, maintenant il s'agit de retourner au bercail, en tenant compte des facilités des transports locaux. Contrairement aux trains portugais, les trains espagnols n'acceptent pas les vélos. Euroline par Madrid non plus. Il s'agit donc de rejoindre Vigo puis Santiago de Compostelle par trains régionaux jusqu'à Porto (Portugal) puis un "train international " (!) du Portugal à l'Espagne.

Gare Santa Apolonia à Lisbonne à 6h30 du matin pour Fatima, Coimbra, Aveiro et Porto. Arrivée à Porto à 11h3O, et attendant le train de 19h15 pour Vigo, j'aurai le loisir de visiter Porto sur le Douro, d'y déguster des sardines grillées portugaises et d'embarquer .....dans un train quasiment vide, qui accepte les vélos avec l'accord d'un contrôleur pas trop regardant.

Arrivée à Vigo à 23h, trouve un hostal à 23h15. Demain sera un autre jour.

A Vigo le train deviendra bus. A 9h30, Mout-Mout François est emballé et langé proprement avant d'être délicatement déposé dans les soutes du Bus Alsa pour Santiago de Compostelle, où nous arriverons à 12h.

Le camping d'Acelas est juste au dessus de la Estacion de bus. La tienda est vite montée, Mout-Mout débâté avant de retourner dans l'antre de Jacques (Praza de l'Obradoiro) - visite en touriste et non en pèlerin. Le spectacle est permanent, les vrais et les faux pèlerins, les marchands du temple, les vraies et fausses émotions, les rituels à remplir par les postulants bientôt "compostellés". La longue queue d'attente pour jouir de sa "Compostella".(la plus belle, toute faite d'enluminures, étant celle du Cap Fisterra, si, si, si....

départ de Lisboa par la gare de Santa Apolonia
départ de Lisboa par la gare de Santa Apolonia

départ de Lisboa par la gare de Santa Apolonia

Porto sur le Douro, deuxième ville du Portugal - un repas de sardines portugaises
Porto sur le Douro, deuxième ville du Portugal - un repas de sardines portugaises
Porto sur le Douro, deuxième ville du Portugal - un repas de sardines portugaises
Porto sur le Douro, deuxième ville du Portugal - un repas de sardines portugaises

Porto sur le Douro, deuxième ville du Portugal - un repas de sardines portugaises

Plaza de Obradoiro, le Parador, le camping d'Acelas
Plaza de Obradoiro, le Parador, le camping d'Acelas
Plaza de Obradoiro, le Parador, le camping d'Acelas

Plaza de Obradoiro, le Parador, le camping d'Acelas

S'armer de patience  pour "jouir" de sa Compostella. Joie collective un rien excessive ! Mochillas (sacs à dos) laissés là pendant une prière à Saint Jacques ?
S'armer de patience  pour "jouir" de sa Compostella. Joie collective un rien excessive ! Mochillas (sacs à dos) laissés là pendant une prière à Saint Jacques ?
S'armer de patience  pour "jouir" de sa Compostella. Joie collective un rien excessive ! Mochillas (sacs à dos) laissés là pendant une prière à Saint Jacques ?

S'armer de patience pour "jouir" de sa Compostella. Joie collective un rien excessive ! Mochillas (sacs à dos) laissés là pendant une prière à Saint Jacques ?

le portail de la Gloire était interdit pour cause de réfection. Les "saintes reliques de Jacob" sont toujourss sous clefs. Un "euro-curé" pour le saint apôtre Jacques
le portail de la Gloire était interdit pour cause de réfection. Les "saintes reliques de Jacob" sont toujourss sous clefs. Un "euro-curé" pour le saint apôtre Jacques
le portail de la Gloire était interdit pour cause de réfection. Les "saintes reliques de Jacob" sont toujourss sous clefs. Un "euro-curé" pour le saint apôtre Jacques

le portail de la Gloire était interdit pour cause de réfection. Les "saintes reliques de Jacob" sont toujourss sous clefs. Un "euro-curé" pour le saint apôtre Jacques

le "botafumeiro" est dans l'attente de balancer son encens ! Une asso toulousaine de handicapés respiratoires dans l'euphorie de l'arrivée à Santiago
le "botafumeiro" est dans l'attente de balancer son encens ! Une asso toulousaine de handicapés respiratoires dans l'euphorie de l'arrivée à Santiago

le "botafumeiro" est dans l'attente de balancer son encens ! Une asso toulousaine de handicapés respiratoires dans l'euphorie de l'arrivée à Santiago

Mout-Mout "langé" prêt pour l'embarquement dans le méga-bus Alsa.
Mout-Mout "langé" prêt pour l'embarquement dans le méga-bus Alsa.

Mout-Mout "langé" prêt pour l'embarquement dans le méga-bus Alsa.

samedi 28 juin : Santiago à Gijon en méga-Bus Alsa.

Gijon où le ferry pluri-hebdomadaire aurait du embarquer Mout-Mout, seulement pas de résa enregistrée, le bureau de la Cie LD Lines n'ouvrant que le lundi à 10h, il n'est pas question d'attendre pour un billet aléatoire. Hostal à Gijon pour la nuit puis ré-embarquement avec Alsa jusqu'à Irun. puis Irun (Estacion de Bus) pour la gare d'Hendaye à quatre kms et un TER pour Bordeaux St Jean.

Nuit du dimanche 29 juin à l'Auberge de Jeunesse de Bordeaux (près de la gare) et Intercités de 10H54 pour Nantes. Correspondance normalement illico pour Redon. C'était sans compter sur la fabuleuse SNCF, qui bloquera le TER sus-dit pour cause d'excès de vélo, si, si, si cela existe......25 vélos enregistrés pour cinq places, chez les Chemindeferreux il n'y a pas que les quais qui ne sont pas assez large pour laisser passer les trains, les wagons ne sont pas assez nombreux pour honorer les billets vendus. Vive la Frââââânce du rail !

A Redon après une vaine discussion avec un agent du rail (le Chef du Quai n°1) quant à savoir si je pouvais sous sa surveillance traverser les voies libres de tous trains afin de pouvoir sortir de la gare sans le fastidieux et ènième dé-bâtage de mes sacoches, il me répondit " non, non, non....c'est réservé aux handicapés et aux chariots de boissons des wagons-bar, mais interdit aux vélos". Je dus descendre les marches du souterrain....puis les remonter de l'autre côté. Cet intelligent chef du quai n°1 vint me prêter son aide pour soulever péniblement les 46 kgs de Mout-Mout François au lieu de m'accompagner sur 3,5 mètres pour traverser sans risques et sans efforts les voies séparant les deux quais. Je lui ai proposé de venir pendant deux heures un jour férié ou un jour de grêve, avec ma pioche personnelle réduire de 20 cm sur une longueur de deux mètres un des quais trop large pour les futurs trains commandés récemment par la SNCF.

Un échange sympathique de services rendus en somme. N'oubliez pas de composter votre carte de bons voeux à Monsieur Pépy en fin d'année, si, si, si......

De Redon à Malestroit après 35 kms de pédalage fluide et heureux je retrouvai ma douce Marie Bé.

la Gare de Bordeaux St Jean. le Pont de pierre et Mout-Mout, la Fête du Vin de Bordeaux vient de se terminer
la Gare de Bordeaux St Jean. le Pont de pierre et Mout-Mout, la Fête du Vin de Bordeaux vient de se terminer
la Gare de Bordeaux St Jean. le Pont de pierre et Mout-Mout, la Fête du Vin de Bordeaux vient de se terminer

la Gare de Bordeaux St Jean. le Pont de pierre et Mout-Mout, la Fête du Vin de Bordeaux vient de se terminer

Un grand merci à mon troisième "LUMIX" pour sa fidélité et sa collaboration qui m'a permis de vous offrir ces quelques photos sélectionnées sur environ 1600 clichés

Un grand merci à mon troisième "LUMIX" pour sa fidélité et sa collaboration qui m'a permis de vous offrir ces quelques photos sélectionnées sur environ 1600 clichés

Published by danydarminichi
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 17:59

Malestroit/Madrid/Lisboa : TROISIEME PARTIE

de Tolède à Lisboa en 8 étapes

les huit étapes :

18/6 : de Tolède à Talavera de la reina - 79 kms par la Puebla de Montalban

19/6 : de Talavera à Almazar - 103 kms - par EPuente de Arzobispo et Valdelacasa

20/6 : de Almazar à Cacerès - 105 kms - par Jaraicejo et Monroy

21/6 : de Cacérès à Valencia de Alcantara - 92 kms - par Herreruela

22/6 : de Valencia à Pego (Portugal) - 101 kms - par Alpalhao

23/6 : de Pego à Almeirim - 67 kms - par Chamusca

24/6 : de Almeirim à Lisboa - 87 kms - par Vilafranca de Xira

25/6 : Lisboa à pied et à vélo

18 juin 2014 : l'appel du Portugal !

Tolède, 6h15, sortie du Camping el Greco pour la direction de Talavera. Super matin comme je les aime. Tout est en douceur, même la route (CM 4000). Un arrêt à la station Repsol pour un "café con leche grande". Le gérant est d'une gentillesse, voila qui ne fait que me mettre en joie sur les pédales.

Nous sommes dans le pays des cigognes, elles nichent et caquettent partout. Des plantations d'oliviers et de chênes-liège, enclos et gardées par des "peros" agressifs. Je ne me risquerai pas d'y pénétrer. Des milliers d'hectares à perte de vue. L'environnement est reposant. La pédale est douce. El Campo de Tajo puis Talavera à 12h. Trouvé un "hostal", l'après midi sera visite et repos bien mérité. Petite étape mais fort jolie. Tout "baigne dans le bonheur".

 19 juin, de Talavera à Almazar

A El Puente de Arzobispo, un café con leche, c'est la ville de la céramique, de belles fresques colorées y sont disséminées. Un régal pour l'oeil. Valdelacasa de Tajo, avant de prendre la direction d'Almazar (centrale nucléaire). Descente vers le Barrage de Valdecanas, il fait chaud, arrêt au Bar du Barrage, chez Antoine. Trois retraités heureux y devisent: José, Antonio et Juan Carlos. Trois tournées de bières fraîches afin de faire le niveau d'eau nécessaire sous ces fortes chaleurs (photo en "rencontres"). Etonnnés et admiratifs (!) du parcours, leur acceuil fut chaleureux et convivial. Il me restait à terminer l'étape par une rude montée de deux kms, la bière aidant je la gravis à pied près de Mout-Mout, perdant avant le sommet l'excès liquide que je venais d'avaler. Etape à Almazar à l'Hotel du Portugal, Mout-Mout à l'abri dans les frigos du resto !

20 juin, d'Almazar à Cacérès par le petit col de Miravete

La vieille nationale 8 est quasiment abandonnée, tous les restos sont en friches. Aucun véhicule (1 quad et un vieux pick-up sur 10 kms) ne l'emprunte plus, l'Autovia gratuite parallèle a pompé le trafic d'avant. Sinistre mais quel parcours enchanteur. La pente est douce - 4 à 6 % - le paysage grandiose. Un matin d'enchantement comme Mout-Mout François et moi les aimons !

"Café con leche grande " à Jaraicejo. Afin d'éviter un long détour, je découvre un "camino rural " tout neuf, fraîchement financé par des fonds européens, sur 27 kms, macadam de circuit de F1. Mout-Mout piaffe de bonheur pendant un peu plus d'une heure pour arriver à l'heure du "menu del dia " à Monroy. Ma hantise était que cette route sortie de nulle part ne s'arrête soudainement. Uno "campésino" sorti de son pick-up de service me confirma que celle-ci arrivait bien quelque part. Me voila rassuré, n'est-il pas !

une oliveraie après Tolède, longue,longue carratera, à l'Hostal de Talavera de la Reina, Céramique d'el Puente de Arzobispo
une oliveraie après Tolède, longue,longue carratera, à l'Hostal de Talavera de la Reina, Céramique d'el Puente de Arzobispo
une oliveraie après Tolède, longue,longue carratera, à l'Hostal de Talavera de la Reina, Céramique d'el Puente de Arzobispo
une oliveraie après Tolède, longue,longue carratera, à l'Hostal de Talavera de la Reina, Céramique d'el Puente de Arzobispo

une oliveraie après Tolède, longue,longue carratera, à l'Hostal de Talavera de la Reina, Céramique d'el Puente de Arzobispo

Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,
Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,
Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,
Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,
Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,

Chaud la montée du col de Miravete après Almazar,

25 kms de "camino rural" jusqu'à Monroy, le "menu del dia" , mon beau miroir ! , avant Cacérès.
25 kms de "camino rural" jusqu'à Monroy, le "menu del dia" , mon beau miroir ! , avant Cacérès.
25 kms de "camino rural" jusqu'à Monroy, le "menu del dia" , mon beau miroir ! , avant Cacérès.
25 kms de "camino rural" jusqu'à Monroy, le "menu del dia" , mon beau miroir ! , avant Cacérès.

25 kms de "camino rural" jusqu'à Monroy, le "menu del dia" , mon beau miroir ! , avant Cacérès.

21 juin, de Cacérès à Valencia de Alcantara.

Cacérès à l'Albergue Municipale (Auberge de Jeunesse). Jolie ville importante et vivante. Je la quitterai matinalement pour Malpartida de Cacérès, Aliseda, Herreruela et Valencia de Alcantara (étape à 12 kms du Portugal).. Journée d'enchantement pour l'oeil. Lever du soleil, des cieux chargés magnifiquement, des routes peu fréquentées ce samedi matin. Des cigognes qui me saluent en caquettant à qui mieux mieux. Ce matin là, seulement justifie tous les efforts engagés sur les pédales quelquefois résistantes. 

Valencia de Alcantar à 12 kms de la frontière portugaise.

Etape idéale, demain matin buen dia el Portugal.

" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,
" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,
" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,
" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,
" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,

" une autre bière s'il vous plaît ", à Cacérès Plaza Mayor, à l'Albergue de Cacérès, matin d'enchantement,

Dimanche 22 juin, départ très matinal de Valencia, rouler avant la chaleur de midi. La route est facile jusqu'à l'ancien poste frontière. à 7h30 ce matin je suis devenu Portugais. A Marvao mon premier "café con leche" devenu "granâo".

Le portugais est difficile à la compréhension. Autant avec l'espagnol j'arrive assez facilement à parler, comprendre et m'expliquer......là j'avoue : cela bloque.

Gentillesse des Portugais, le contraste est immédiat, le pays respire moins la "facilité " qu'en Espagne. Les routes sont différentes, les conducteurs "moins attentifs aux vélos".

Rejoindre les bords du " Rio Tejo" qui a remplacé el "Rio Tajo" !

Après Alpalhao et Tolosa je parviendrai en début d'après midi à Pego (Rossio ao Sul do Tejo). Trouve rapidement une "Résidential" (version portugaise de l'hostal espagnol). Repos mérité, écritures et lectures, Mout-Mout François est près de moi au pied du lit en attendant d'être emporté lui aussi dans les bras de Morphée.

 

adios Espana, buen dia Portugal
adios Espana, buen dia Portugal
adios Espana, buen dia Portugal
adios Espana, buen dia Portugal
adios Espana, buen dia Portugal

adios Espana, buen dia Portugal

lundi 23 juin de Pego à Almeirim (pension/residential Antonio)

Cigognes, oliviers, chênes-liège.......il manque les lavandières et les cigales.

J'ai opté pour la rive Est du Rio Tejo, la rive Ouest (côté Santarem) est plus collineuse (!). Un plaisir certain d'être là, les 2000 kms sont tout près d'être atteints. Le corps a trouvé ses automatismes, la pédale est facile et joyeuse, la tête est dans les nuages. Que du bonheur à pédales !

Lisboa est à portée de pédalier........demain sera un autre jour, n'est-il pas ?

Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,
Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,

Viva el Portugal ! Pequenia hacienda, village portuguèche, Transport de liège, cigognes,

la lavandière d'Ar Minic'hi est passée, el Rio Tejo au petit matin à Rossio, Chêne-liège écorcé, squat de cigognes
la lavandière d'Ar Minic'hi est passée, el Rio Tejo au petit matin à Rossio, Chêne-liège écorcé, squat de cigognes
la lavandière d'Ar Minic'hi est passée, el Rio Tejo au petit matin à Rossio, Chêne-liège écorcé, squat de cigognes
la lavandière d'Ar Minic'hi est passée, el Rio Tejo au petit matin à Rossio, Chêne-liège écorcé, squat de cigognes

la lavandière d'Ar Minic'hi est passée, el Rio Tejo au petit matin à Rossio, Chêne-liège écorcé, squat de cigognes

si, si, si......il pleut aussi au Portugal !

si, si, si......il pleut aussi au Portugal !

mardi 24 juin. Arrivée à Lisboa.

Les 2000 kms sont franchis depuis avant-hier, Mout-Mout et moi commençons à "sentir" Lisboa. Parti de Almeirim, à Porto Alto, je change de rive afin d'arriver à Lisbonne par le bon côté. Traversée du Tajo à Vila Franca de Xira par un pont "dangereux". Rare fois sur ce long parcours ibérique où j'avoue avoir un peu "flippé". Etroitesse du pont, circulation dense et "camionneuse". Casque, gilet de sécurité, rétroviseur, et tous les sens en éveil sur deux kms. Intense moment avant de retrouver la sérénité sur un terre-plein dégueulasse mais sécurisé à l'extrémité de cette section dangereuse.

A Vila Franca, je rencontrerai Rainaldo, cycliste passionné qui m'accompagnera sur une quinzaine de kms (voir en "rencontres"). La périphérie des grandes capitales est toujours "surchargée" (le mot est faible) de pénétrantes rapides destinées aux 4 et 6 roues. La bicyclette, la bici, le farrhad.....n'y a pas de places ou de pistes réservées......cela se vérifie une fois de plus à Lisboa. Quelques kms de 4 voies rapides afin d'atteindre le presque-centre par le site de la dernière exposition universelle de 1998 - maintenant Gare d'Oriente.

Il est midi, recherche d'un "Hostal/Residential" pour deux nuits afin de sécuriser Mout-Mout. Rapidement réglé place d'Estefania, à quelques encablures du centre historique.

Lisboa: 16 ème capitale européenne où je pénètre en vélo. Au bord du Tajo et de l'Atlantique.

A pied et à vélo, deux jours pour m'en imprégner en solo, que du bonheur !

Praça de Toros, Baixa (Castelo de Sao Jorge,, Praça de Pedro IV,Patio de Gale, terrero de Paço...) Assembleia da Republica, Basilica da Estrela, Tour de Bélem, Mosteiro dos Jeronimos, Padrao dos Descobrimentos......l'Ascenceur et le Tramway ( nommé désir ? ).

Lisbonne est une ville d'enchantement chargée de son histoire coloniale, et envoutée par le "Fado". Encadré par ses deux ponts mythiques: celui du 25 de Abril et le récent "Vasco de Gama".

Rendez-vous à la Gare Santa Apolonia, demain matin 26 juin. Adios Lisboa

la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,
la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,
la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,
la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,
la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,

la traversée du Tejo à Vila Franca un rude et dangereux moment, Bonjour Lisboa,

le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem
le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem
le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem
le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem
le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem
le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem

le pont du 25 abril, Mout-Mout à la residential, Estaçao de Rossio, architecture coloniale, la Tour de Bélem

le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif  sous Pedro IV !
le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif  sous Pedro IV !
le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif  sous Pedro IV !
le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif  sous Pedro IV !
le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif  sous Pedro IV !

le bonjour "mécréant" de Bélem, lever du jour surle Tajo à Belem, le Mosteiro dos Jéronimos à Bélem, Musée Naval de Bélem, Tri sélectif sous Pedro IV !

Lisboa: le jour se lève sur le Tejo, Tramway de Lisboa (ligne 28)
Lisboa: le jour se lève sur le Tejo, Tramway de Lisboa (ligne 28)
Lisboa: le jour se lève sur le Tejo, Tramway de Lisboa (ligne 28)
Lisboa: le jour se lève sur le Tejo, Tramway de Lisboa (ligne 28)

Lisboa: le jour se lève sur le Tejo, Tramway de Lisboa (ligne 28)

Published by danydarminichi
commenter cet article