Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 16:10

Afin de répondre à quelques demandes ...

...ma check-list (réactualisée en janvier 2013)

...utilisée lors de mes pérégrinations

"pédalus" et "pédibus"

.

 

Il est évident que la différence essentielle entre les deux check-lists se fera sur le poids. 

En vélo/sacoches le facteur poids n'est pas un soucis contrairement à la randonnée pédestre.

 

P1010649

 

 

en pédalus

 

un Vélo TX400 Farrhad Manufaktur - 26 pouces (en Déore XT, freins Magura, pneus Schwalbe)


4 sacoches étanches Vaude ( 2x20 L à l'arrière et 2X12 L à l'avant )

une sacoche étanche de guidon clicable

2 antivols Trelock pliant FS 455 et Trelock en U BS 550

2 gourdes de 0,750ml, une pompe,

une trousse dépannage sur tige de selle, une pompe,

une boussole de guidon, une corne, un casque,

un rétroviseur « acier »


un « Gwen ha Du »


225px-Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg

 

Sacoche de guidon étanche:

sacoche clicable, avec sangle de portage, tout l'important s'y trouve:

papiers, cartes de crédit, appareil photo lorsqu'il n'est pas à la ceinture

sifflet d'urgence, gants, lunettes vue et solaires, mono-oeil de Moscou 5x25,

dico anglais, trousseau de clefs anti-vol, poche étanche pour cartes rouitères

liste plastifiée des téléphones et numéros divers utiles et d'urgence

cette sacoche ne me quitte "jamais"


Sacoche arrière gauche:

un duvet-10° avec un sac à viande en soie (+2ou3 °de gagner), en sac compressible

une trousse de toilette(serviette fibre en étui, un savon à tout faire, une brosse, ciseaux, .....)

une trousse de pharmacie (pince à épiler, bétadine, végebon, visiodose, bi-profénid,talc,biafine,anti-inflamatoire....)

une paire de sandales en sac étanche.

 

Sacoche arrière droite:

 1 polaire légère, 3 slips boxer, 3 tee-shirts, un pantalon divisible avec ceinture, un pantalon survêtement léger,

3 paires de chaussettes, 2 paires de gants (une étanche/polaire, une cycliste)

un cuissard court et un cuissard long, un maillot vélo et un coupe-vent vélo, un couvre-chef),

une couverture de survie.

 

Sacoche avant gauche:

petit bazar (chargeurs téléphone et photo, radio multi-gamme d'ondes, livres de lecture,nécessaire écriture, cartes géo,un dico anglais, une lampe torche auto-rechargeable,

une paire de lunettes de rechange, un petit sac à dos pliable,

5 m de fil à linge, épingles, nécessaire de couture,épingles de sureté

piles de rechange (radio, compteur)

 

Sacoche avant droite :

réchaud gaz mono, une mini-cantine, un briquet/allumettes,

une demi-éponge et liquide vaisselle,

ustensile fourchette/cuillère,couteau/tire-bouchon,ouvre-boites

du sopalin, herbamare, muesli,

généralement 2 repas en réserve (miettes de thon,salades variées, pain)

 

Sacoche de guidon:

portefeuille (carte d'identité, permis divers, vitale et sécu internationale, cartes de crédit, cartes de visites, quelques chèques, quelques timbres, stylo) un téléphone portable, dans un étui étanche un appareil photo Lumix avec 2 batteries et 2 cartes SD, lunettes de vue et solaires, un sifflet, un mini pied-photo,une boussole,carnet de notes et «Livret-Pèlerin » maison

 

Petits Sacs étanches:

un de 20 L à l'arrière ( avec un matelas gonflable, et une chaise-trépied)

deux sacs de 10l à l'avant sur les sacoches:

-un avec les vêtements de pluie:cape-guêtres,gants

-l'autre avec une polaire épaisse prête à l'emploi, du P Q et des lingettes)

Une tente Ultra Light Pro (avec bâche sous-sol, 1,9kg )

un tendeur-filet

Tout en sacs étanches et transparents, suivant un ordonnancement stricte afin de trouver l'objet désiré immédiatement et éviter la loi de l'emmerdement maximum ......c'est toujours dans le dernier sac ouvert que l'on retrouve le fruit de sa recherche, généralement sous la pluie, trempé dessus et en sueur dessous......si, si, si.... !


Poids: vélo17kgs +2 kgs d'antivols, 4 sacoches de 4 à 6 kgs


Total autour de 45 kgs

 

P1010653

 

en pédibus

 

Un sac à dos « aéré »de 55l., un bourdon télescopique

Idem que pour le vélo concernant la trousse de toilette et de pharmacie, 

 idem vêtements mais adaptés à la marche, cape de pluie pédestre et guêtres pédestres

 

Tout en sacs transparents et étanches

Quelquefois, selon la randonnée programmée  la tente « Ultra Light  Pro» , ni matelas, ni  trépied, rarement le réchaud et la cantine,

Choix drastique concernant le « petit bazar »......le poids du sac ne devant pas dépasser les 10 kgs
(sans l'eau généralement en camel-bag ou bidon 1l)

photo check list pédestre

 


 

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 16:18

Le Cotentin en vélos du 3 au 7 septembre 2012.

Quelques 270 kms  en 5 jours de "pédalus "

Balade normande initialement prévue pour 3 pédaleurs.....mais du fait d'un empêchement physique d'un candidat au départ, Michel, seuls Gérard et votre serviteur mécréant prendront le départ face à l'Office du Tourisme de     Carentan (50) en ce début d'après midi de lundi ensoleillé.

P1000315

étape 1 :


de Carentan à Quettehou - 55 kms - par Ste Mère-Eglise, Ravenoville, Quinéville, Aumeville-Lestre

Camping au Rivage, à l'entrée de Quettehou. Restauration chez le vraiment sympathique

 patron du Saint Michel (place   Clémenceau à Quettehou - à recommander chaudement !


 étape 2 :


de Quettehou à Cherbourg - 62 kms par Saint Vaast la Hougue, Barfleur, Gatteville le Phare-

Gouberville, Cosqueville, Anse de Brick, Breteville - Camping Municipal de Equeurdreville -

 à recommander

 

étape 3 :

 

de Cherbourg à Biville - 55 kms par Landemer, Gréville (Millet), Omonville la Petite (Prévert), Port Racine,

Goury (Phare), Baie d'Ecalgrin, Beaumont la Hague, Vauville et Biville.

En bivouac sauvage dans les Dunes de Biville

 

étape 4:

 

de Biville à Port-Bail - 59 kms - par Vasteville, Siouville-Hague, Diélette, Les Pieux - Les Moitiers d'Allones-,                 Carteret, Barneville et Port-Bail . Camping du Vieux Fort.

 

étape 5 :

 

de Port-Bail à Carentan - 40 kms - par La Haye du Puits - St Jores- Baupte et Carentan - Voie Verte

 

Cette "vadrouille normande" fut au départ un projet "en pataugas" de Michel, mais la difficulté de trouver des hébergements ajustés repoussa le plan qui fut alors transformé en virée pédalesque avec hébergements "sous tente"

Michel empêché, seuls Gérard et moi partirons , debout sur les pédales, pour réaliser cette jolie "boucle cotentine".

Départ de Carentan (qui possède une gare sur la ligne Paris-Caen-Cherbourg) par la côte Est (Utah Beach,St Vaast, Barfleur), côte plus facile pour se mettre en jambes avant de devoir gravir les raidillons réputés de la côte Ouest de Cherbourg à Carteret par La Hague et Jobourg.

P1000304

 


P1000053

Première pause à Sainte Mère-Eglise (et son emblématique parachutiste dit du "clocher") avant de rejoindre la partie nord d'Utah-Beach et Quettehou puis Saint Vaast la Hougue.

Sympathique soirée au "St Michel" pour reprendre des forces et préparer l'étape du lendemain.

 

 

P1000056P1000064P1000070P1000074



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise de Sainte Mère-Eglise, plage de Quinéville et sa borne de la Route de la Libération, le Saint Michel à Quettehou, et le Garage qui nous prêta un peu d'air frais pour regonfler un pneu mout-moutien arrière manifestement crevé (cela sera vérifié et réparé à l'étape du lendemain)

P1000102

Au petit matin de ce mardi 4 septembre, la magnifique île de Tatihou, à quelques encablures de Saint Vaast (très courte traversée en amphibie à roues). Nous attendrons 9 h pour pénétrer dans l'antre réputée de l'Epicerie Fine "Gosselin", l'incontournable échoppe saint-vaastaise. Des références d'épices, de charcuteries fines, de thés et cafés.....et une cave à damner un curé de Saint Emilion ou un vicaire défroqué pour intempérence de Lesparre-Médoc..........!

P1000082P1000089

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000094P1000098

 

 

 

 

 

 

P1000103

 

à Anneville dans le Val de Saire où nous sommes 

un splendide manoir normand comme on les aime.

Tout le long de notre périple, ces fières bâtisses de pierres et d'ardoises nous enchanterons.

Un habitat entretenu, luxuriant même, aussi bien dans les terres que le long de la côte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000106

 

C'est à Barfleur, doucereux petit port de pêche que nous 

dégusterons notre "bière du matin" le carburant du cycliste-pélerin.......avec une prédilection pour les tisanes de houblon chères aux porteurs de bures : Grimbergen, Leffe, Afflingem...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000114

 

 

 

 

 

Guillaume le Conquérant embarqua en 1066 de Barfleur pour 

aller "saigner le perfide anglois".........

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000119

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en quelques coups de pédales le "binôme à pédales" atteignit le phare de Gatteville, balise du Nord/Est de ce Cotentin magnifique

 

 

P1000121

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000135

 

 

 

 

il nous faudra quelques petites heures pour rejoindre Cherbourg,

sa Citée de la Mer, son Port de Chantereyne.

 

Déjà la planitude des routes de la veille a été remplacée par quelques montées normandes où seul un Evêque tout près de devenir Cardinal s'interdira de jurer contre le Créateur devant la difficulté de gravir de telles montagnes russes.....

" Jarnidieu"

 

 

 

 

P1000159

 

 

 

Cherbourg, grand port artificiel de la Manche, tant convoité par les Alliés en 1944, nous offre dès notre arrivée par Octeville un splendide spectacle ( la Grande Rade et ses Forts, La Citée de la Mer et ses expositions ( les 100 ans du Titanic, les submersibles célèbres...)

Nous camperons au "Municipal" en sortie à Equeurdreville.

 

P1000143P1000154

 

et son redouté "Redoutable" transformé en musée de cale-sèche !

 


C'est la sainte Rosalie aujourd'hui mercredi 04, et aussi le jour ou il va nous falloir se faire aux pentes abruptes réservées aux professionnels du dérailleur et du triple plateau.

Le Cap de la Hague n'a pas la réputation d'être une plaine à blé.......il va donc falloir s'y mettre.....les deux premiers jours nous ont permis de nous préparer à l'effort de la grimpette......maintenant on y va .......n'est-il pas !

 

Après Landemer ......sus à Gréville-Hague, terre de naissance de J F Millet le "papa de l'Angélus"

tu montes la dessus  et tu verras Millet.....si, si, si .....

P1000164

 

 


 

 

 

 

 P1000167

 

 

 

 

 

et tu descends par là et tu verras Omonville la Petite

 

si, si, si.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et qui l'on voit à Omonville la Petite ? Dites moi qui ?

 

la  tombe simple du mécréant Jacques Prévert, le poète sans-foi, grand ami pour l'éternité du restaurateur/hôtelier de l' Erguillère.

Il repose avec sa famille dans le petit cimetière du lieu, protégé par deux pierres de granit dites des "pierres à vaches".

Moment d'émotion pour Mout-Mout, lui aussi mécréant, qui se souvient alors d'avoir été saluer au cimetière marin de Sète un autre " sans foi", mais à moustaches celui la.......

"Mécréants de tous pays unissez-vous"........ l'heure est grave !

P1000172

P1000169

 

 

 

 

non loin de là, le "binôme à pédales" avait ressenti une étrange impression générée par la présence continue de cette "magnifique réalisation de Beaumont-Hague" ......l'usine de retraitement des "restes nucléaires".....nous la reverrons d'encore plus près dans quelques heures......si, si, si   !

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant d'y retourner, après voir quitté Omonville la Petite, une arrivée délicieuse au dessus du plus petit port de France (enfin c'est ce qui se dit ! ) : Port- Racine

P1000191

 

Juste au dessus de ce hâvre enchanteur nous irons trinquer à la "santé posthume" de Prévert et de son ami restaurateur (ancien propriétaire du lieu).......mais du fait de l'absence (vérifiée) des patrons nous nous installerons en terrasse avec vue sur mer.......décapsulant nos propres tisanes de houblon, toujours en réserve dans les sacoches de nos ânes de métal.

A votre santé !

P1000198

C'est donc ré-hydratés que nous reprendrons la route pour Goury et son phare du Cap de la Hague.

Un spectacle fabuleux, des courants en veux-tu en voila, de l'écume en veux-tu en voila......et du soleil en veux-tu en voila.

Goury, son phare mais aussi sa station de sauvetage très souvent mise à contribution du fait de sa situation.

Des courants de 10 à 12 noeuds génèrent obligatoirement quelques erreurs de navigation......c'est donc là que quelquefois tout se complique, n'est-il pas ?

P1000207P1000208

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000210

 

C'est à Goury que nous croiserons une compagnie de randon-neuses (et quelques -neurs) de Rouen parfaitement dirigée par madame Chantal, leur coach.

Nous sommes aussi des "pédibus" sachons reconnaître

les efforts dans la bonne humeur de ces marcheurs passionn(e)s.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000212P1000217

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

entre Goury et Auderville......            la Baie d'Ecalgrain

...un clin d'oeil à la "parcellisation irlandaise"

 

P1000216P1000223

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ça descend tout seul......avant de remonter tout seul !               le Nez de Jobourg

 

De Jobourg par Dannery, après quelques virages et quelques raidillons normands nous rejoindrons Beaumont-Hague

en longeant ......" en silence " ......la Bête Monstrueuse qui doit dormir derrière ces triple, voire quadruple rangées de barbelés électrifiés.

P1000235

Il fait chaud......la sueur de la peur perle sur nos visages marqués encore des efforts de cette rude et belle journée en terre "haguaise"...........nous nous désaltérerons d'un jus de houblon belge ......et frais..........

P1000237

 

avant de remonter sur nos destriers vers le Jardin Botanique de Vauville, de monter à la force des mollets jusqu'au Belvédère de Thot, afin d'admirer l'étendue des Dunes de Biville.

C'est là, au milieu de ces dunes, que nous passerons la nuit, face à la mer et devant un soleil couchant ......d'enfer !

P1000245

P1000257P1000262

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une douce soirée, face à la mer, en face un aperçu, à l'horizon, d' Alderney (Aurigny), à droite le Centre de Retraitement de la Hague,

à gauche Flamanville sa centrale et son EPR, derrière les Dunes de Biville et sa dimension un peu lunaire.

Une nuit bercée par le chant sans fin des vagues ( le coefficient de marée était qui plus est : riquiqui) ......alors la nuit fut douce et réparatrice.

Jeudi 6, réveil matinal, toujours bercés que nous sommes par le ressac, la nuit fut étoilée comme on en rêve......maintenant il va falloir gravir .....ce que l'on a descendu en sifflotant hier soir avant de trouver le "petit café et sa tartine beurrée". 

Ce sera une chose faite à 8 h, au Bar des Dunes de Biville, sur le plateau qui domine, la charmante Odette ouvrira son estaminet pour nous, non mais !

Direction Vasteville, où l'on nous conseillera de prendre la direction de Siouville puis de Diélette ( le port de Flamanville) .

Grimpette obligée jusqu'au Pieux. Ensuite la D 650 sur 20 kms afin de venir poser nos bécanes sur le muret du "Homard Bleu", au port de Carteret, un resto pêcheur où nous dégusterons nos premières moules/frites du périple: un régal.


Repus, il nous faudra beaucoup de volonté pour rejoindre Portbail par une piste cyclable à travers marais .

Portbail où nous séjournerons au Camping du Vieux Fort , calés que nous serons entre deux campings-cars bataves.  

Lindberg-Plage, juste en face, profitera comme nous ce soir la d'un extraordianaire coucher de soleil.

P1000274

 

le port de Carteret


P1000275         

 

P1000281P1000282
          


 

 

 

 

Lindberg-Plage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'Eglise (Musée) de Portbail

 

 

 

P1000289

                                                                 au Camping du Vieux fort, à Portbail, face à la mer

 

P1000290

  coucher de soleil à Portbail en cette douce soirée du 6 septembre

 

C'est tout guilleret que nous décollerons de Portbail, en gagnant la Voie verte toute proche qui rejoint Carentan par La Haye du Puits.


En UNE du journal local "La Presse de la Manche" un titre attire notre attention:

 

les Dunes de Biville..........le champ de tir va être dépollué........ah bon qu'est-ce à dire ?

 

Avant-hier soir? sur ces 300 hectares de paysage lunaire qui servaient de stand de tir à l'élite de notre belle armée française nous avons donc dormi sur un matelas de douilles, d'obus de 102 et autres pétards mouillés qui ont fait la gloire de nos régiments.

Outre le fait d'être positionnés entre deux "bombes nucléaires" (La Hague et Flamanville) le risque aurait pu venir aussi de l'Usine à Gaz (?) qui sommeillait sous notre tente.

La vie de "cyclos-muletiers" est un métier dangereux qui nécessiterait des primes de risques exonérées de CSG 

 

P1000295

 

Sachez tout de même que ce Cotentin ( hormi le pourtour côtier pentu ) est une terre de vélocypèdes, une foultitude de pistes et de voies vertes permettent de relier facilement les villes d'importance (Mont St Michel, Cherbourg, Saint Lô, Carentan, Granville....)

De Portbail à Carentan, par exemple, 40 kms de voies gravillonnées très roulantes sont à votre disposition s'il vous advenait un jour de réaliser notre périple normand qui fut un vrai régal.

P1000301Un seul petit défaut en Normandie, rencontré lors de notre tournée.......la Normandie pourtant terre de matières grasses lactées....

le BEURRE est doux ( casus belli pour un Breton qui ne tartine qu'au beurre salé)

 

les Ateliers de la Mécréance d'Ar Minic'hi -  septembre 2012

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 18:04


la Loire à vélos par des cyclos-muletiers bretons

Juillet 2006 de Malestroit (56) à Beaugency (45) - 600 kms en 11 étapes

Juillet 2012 de Beaugency (45) au Mont Gerbier de Jonc (07) - 460 kms (vélos) et  250 kms ( auto) en 10 étapes

La LOIRE à vélos en juillet 2012 sera pour nous la suite ( et la fin ) d'une aventure "pédalesque" commencée en ....juillet 2006.

Cette année la nous étions partis "en pédalus"  de Malestroit-56 (Canal de Nantes à Brest) pour rejoindre Ancenis (44) et la Loire afin de remonter jusqu'à Beaugency (près d'Orléans)


la partie réalisée en juillet 2006 voir l'article du blog avec commentaires et photos 

 http://danydarminichi.over-blog.com/article-3588902.html 

 

 

 

P1180652

 

Depuis juillet 2006  beaucoup d'eau a coulé dans le lit de ce fleuve magique et sauvage, et les pistes vélos et/ou routes partagées se sont enrichies de nouveaux hébergements, de nouveaux balisages, qui rendent ce parcours encore plus agréable. Il est facile de constiuer un dossier cartographique utile auprès des Offices du Tourisme, des Mairies et sur la toile. 

A six années d'intervalle il n'est pas surprenant de constater l'intérêt grandissant de ce parcours magnifique, tout en douceur, par une multitude de cyclos muletiers (solos, couples et familles) .


Parcours réalisé d' Est en Ouest généralement pour 4 pédaleurs sur 5, dans le sens du courant donc mais contre le vent quelquefois. Parcours souvent commencé au départ d'Orléans pour Nantes et St Brévin les Pins ( sachez qu'il existe un bus spécial (acceptant les vélos) de St Brévin pour la gare de St Nazaire, ..........c'est pourtant tellement spectaculaire de traverser sur son vélo, la Loire,  par le Pont de st Nazaire....)

 

Quelques chiffres pour les demandeurs de statistiques:


2006 - de Malestroit (56) à Beaugency (45)


1 - Malestroit(56)-Guenrouet(44) - 62 kms - sympathique camping municipal avec piscine de Guenrouet 

(Ile aux Pies et Redon - Musée fluvial de Pont Miny - Chateau de Blain)- Canal de Nantes à Brest

2 - Guenrouet - Ancenis (44)- L'Erdre à Nort - 30 kms de départementale pour rejoindre la Loire à Ancenis - 78 kms

3 - Ancenis - Bouchemaine (49) - 62 kms

4- Bouchemaine - St Mathurin sur Loire(49) - 40 kms - par Angers, Chateau du Roi R'né et la "Tapisserie de l'Apocalypse" - un régal incontournable (2-3 heures de visite à prévoir)

5 - St Mathurin - Saumur (49) - 50 kms - Chateau - Cadre Noir - Cave de "Saumur" - Ile d'Offard.....le pire des campings du grand Ouest - à éviter

6 - Saumur - Rigny-Ussé(37) - 48 kms - Cande St Marin - le Château de la Belle au Bois Dormant (Ussé)-

    super camping municipal à recommander.

7 - Rigny-Ussé - Montlouis sur Loire(37) - visite du chateau de Vilandry - traversée de Tours - la piste a été aménagée  depuis 2006 - 60kms

8 - Montlouis - Chailles (41) - 54 kms - visite du château de Chaumont 

9 - Chailles - Muides sur Loire (41) - 40 kms - visite de Blois 

10 - Muides - Beaugency (45) - 25 kms - Camping Municipal idéalement situé - Gare de Beaugency pour le retour en Bretagne.

 

2012 - de Beaugency (45) au Mont Gerbier de Jonc (07)

 

1 - Beaugency (45) - Sully sur Loire (45) - 82 kms - par Meung-Orléans-Jargeau-Germiny des Prés- St Benoit sur Loire (monastère) - Camping privé de St Père près de Sully (le municipal de Sully n'existe plus car en zone inondable: dommage) - visite du Château de Sully le lendemain jour extrêmement pluvieux, sommes restés 24 h sous la tente en attente d'un soleil réparateur )

2 - Sully sur Loire - Pouilly sur Loire (58) - 102 kms - par Gien (visite) - Centrale Nucléaire de Neuvy - Briare (et son Pont Canal emblématique) - Sancerre

le soir à Pouilly "Le Malaga" super petit camping (privé) comme on les aime - à recommander

3 - Pouilly/Loire - Decize ( 58) - 92 kms - par Nevers (Palais Ducal et châsse de Bernie Soubirous (!) - 

   nuit au camping municipal de Decize, décidément toujours en gestion minimum celui la  

4 - Decize - Digouin (71) - 80 kms - par Ganay sur Loire (arbre de Sully) - Diou (Abbaye de Sept Fons)- Pierrefitte sur Loire (adorable église républicaine (!) Digouin (Pont Canal) excellent Camping La Chevrette, à recommander.

5 - Digouin - Roanne (42) - 65 kms - par petite route sud Loire (Chambilly-Artaix-Mably)


de Roanne au Mont Gerbier de Jonc, d'abord faute de temps, puis d'absence de pistes balisées et aussi un dénivelé plus conséquent d'où la décision de louer une 4 roues (Micra-Nissan chez ADA Roanne qui acceptera gentiment de garder nos vélos) environ 400kms A/R par St Just-St Rambert - Aurec sur Loire - Chamalières sur Loire - Vorey - Le Puy en Velay - le Monastier sur Gazeille et Goudet - le Béage et le Mont Gerbier de Jonc (07) .

Excellent Camping de Bouthezard à Aiguilhe (juste sous le Rocher de la Vierge du Puy) accueil chaleureux, propreté, proximité du centre ville - un incontournable (attention places limitées : 04.71.09.55.09).

 


P1180024

 

 

les deux "mulets" sont dans l'attente du départ, à Beaugency, ce jeudi 19 juillet 2012. 

Pastell, la canichette cyclopède celte sera d'abord en vigie sur le vélo de sa maîtresse. 

Le lendemain elle changera de "transporteur", ajoutant ainsi ses 6 kgs à Mout-Mout, habitué qu'il est aux transports lourds !

 

 

 

 

 

 

 

P1180028

 

 

un petit "café du matin" à Meung sur Loire

 

 

 

P1180033

 

 

après Beaugency, belle piste cyclable, rive sud, sur le levée de la Loire. A l'entrée d'Orléans, elle devient en pointillé. Traversée d'Orléans par la rive Nord, ensuite reprendre la rive sud pour rejoindre Fargeau.

 

 

P1030864la Loire, vue du pont de Beaugency, au petit matin, un régal de couleurs !

P1180034

 

 

 

Orléans, la ville de la pucelle (?). Cette fois-ci nous resterons en bord du fleuve. Nous connaissons la ville, sa cathédrale et ses statues. Passons près du Parc Floral - tentation d'y aller renifler quelques senteurs d'été. au retour sans doute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180039

 

 

P1180042P1180043P1180045P1180053

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passage d'un déversoir-gué, de ponts et de passerelles diverses et variées.

A Saint Benoît sur Loire, le  Prieur-Portier accepte de garder la "sacoche mécréante" pendant la visite de la crypte à bougies.......

 

Première étape à Sully sur Loire (au camping privé de St Père, rive nord, le camping municipal de Sully est supprimé car en zone inondable, dommage il était situé juste en dessous du château.

Nous resterons deux jours à Sully, contraints par la pluie trop drue malgré nos équipements, et profiterons ainsi du temps "hors pédalage" pour renouer avec notre passion des visites "castellanes".

P1180067

 

 

 

 

 

 

P1180082P1180104

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le troisième jour nous reprendrons, sous le soleil, nos "mules celtes", et dès potron-minet nous gagnerons d'abord la belle ville de Gien, puis flirterons rapidement avec la centrale nucléaire de Neuvy, avant d'arriver par la rive sud cela afin de franchir l'emblématique Pont-Canal de Briare.

 

 

P1030805

 

 

la Loire ce sont aussi les incontournables "centrales nucléaires........

 

....qui font se dresser les oreilles d'une caniche celte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


P1180108

P1180113

 

P1180116

 

 

 

 

le Pont Canal de Briare ( 45 )

 

Une véritable oeuvre d'art, franchit plusieurs fois déjà, mais à chaque fois c'est toujours une impression forte et un respect pour ses concepteurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180128P1180133

 

"petites balises de laiton", pour matérialiser le parcours , jusqu'à Nevers

c'est à la mode sur tous les chemins qui veulent faire "parler d'eux" (Compostelle, Stevenson, Mur d'Hadrien, LV1, Voie Carolina,.....)

 

 

 

P1180147P1180149

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la Loire à Pouilly sur Loire, soirée au Camping le Malaga, encore un "comme on les aime" 

Pastell le canichou-vigie se remet doucement de son grand soleil réalisé sur le pont lors d'un freinage soudain. Séquence émotion !

P1180168

 

la Charité sur Loire, une petite ville qui mérite un arrêt prolongé

nous y étions un week end de vide-grenier....toutes les tentations d'achats ont du être réfreinées....faute de solutions pour le transport en vélocypède

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180174P1180176

 

Nevers, son Palais  Ducal et la châsse de Bernie Soubirous........

C'est à partir de Nevers que la piste aménagée devient ( pour l'instant ? ) moins bien aménagée. Il faudra alterner

les petites routes avec quelques belles sections de halage. Les petites routes du sud Loire sont généralement plus propices aux mules à deux roues que le nord Loire réservé aux 4 roues polluantes. (constat fait sur plusieurs parcours ligériens )

P1180179P1180201P1180226

 

Nevers c'est aussi une voie vers Compostelle, la Voie Lemovicensis ( au départ de Vézelay)

à Gannay sur Loire (03), un arbre de Sully datant de 1620, ces arbres balisaient la route de Nevers à Moulins.

à Perrifitte sur Loire (03) une église républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité. Elles sont 3 en France à arborer la devise laïque et républicaine......non mais !

P1180241P1180242

Etape du soir à Digouin (71). Un non moins magnifique Pont Canal en fait une ville agréable.

Excellent Camping de la Chevrette, en bord de Loire. Rendez-vous des cyclopédaleurs ligériens.

P1180248

 

 

 

Mission d'importance confiée à "Pastell" ......

 

........la surveillance de la cave, en attendant le retour de ses maîtres.

 

 

 

 

 

 P1180254un lieu-dit à consigner dans la longue liste des bizareries des appellations.

 

entre Gannay et Diou

 



Depuis Nevers, nous emprunterons la route sud Loire, par Gannay, Garnat, l' Abbaye de Sept Fons, Diou. Petites routes sans trop de trafic contrairement à l'option nord Loire par Bourbon-Lancy et Gilly sur Loire.

A partir de Diou et jusqu'à Digouin, une piste sur le halage de 25 kms, nous permettra de retrouver la douce ambiance ombragée du canal latéral à la Loire ( par Pierrefitte et son église républicaine)

Après Digouin pour rejoindre Roanne à quelques 60 kms, choisir encore la route sud par Chassenart, Avrilly, Artaix, Briennon et Mably. Quelques petites bosses sans importance qui permettent pourtant aux muscles de retrouver progressivement le gôut de l'effort, car la Loire à vélo c'est tout de même du plat qui s'ajoute à l'absence de tout dénivelé.

Après Roanne par contre .....on change de configuration et de profil.



P1180259

 

 

à Roanne (42) il nous faudra changer d'option, le temps va nous manquer pour rejoindre la source du fleuve sauvage et divin. Le profil des étapes après le lac de Villerest est beaucoup moins facile. 

La décision est prise de confier nos mules à deux roues, pour trois jours, à un garage qui gère les locations de quatre roues à explosion ( Agence ADA de Roanne)

Honte aux cyclistes qui osent confier leurs séants au confort de l'automobile honnie !

Ce fut pourtant la "solution ajustée" pour conclure notre remontée de la Loire, et qui nous permit de découvrir (ou redécouvrir) les Gorges de la Loire jusqu'au Mont Gerbier de Jonc (07)

 

 

Loire à La VouteLoire près d'AurecP1180357P1180366P1180370P1180374P1180376

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurec sur Loire, La Voute sur Loire, Chamalières sur Loire (église romane) , Chambles, chateau de la Roche ( lac de Villerest), les Gorges de la Loire sont magnifiques avant le Puy en Velay.

 

Le Puy en Velay (43) sa Cathédrale, ses Rochers consacrés à Marie, à Joseph, et aux prières.

Ville-étape incontournable lors d'une remontée de la Loire.

Occasion de retrouver l'ambiance d'un départ de "camino".

le Camping de Bouthezard, vraiment sympa, au pied du Mont Aiguile, idéalement situé près du centre ville.

P1180309P1180312P1180322P1180323P1180335

 

 

 

 

 

 

 

 

le Puy en Velay: la piste d'envol des pérégrinos vers Santiago, la place du Plot,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loire vieux pont du PuyLoire au Goudet

 

le vieux pont du Puy sur la Loire, le Goudet en remontant vers la source

 

 

 

 

 

P1180290P1180300

 

 

 

 

 

 

 

 

la "source " la vraie, si, si, si.......

Les marchands du Temple y sont de bon matin.

Nous y avons mis, en douce, quelques gouttes de potion magique arminichilandaise afin de transformer la Loire en fleuve de vin rouge les jours pairs et en fleuve de vin blanc les jours impairs.

Le seul "fleuve à vins" que l'on connaisse à ce jour........si, si, si !

 

 


 

Retour sur 4 roues vers Roanne, afin de récupérer nos chères "mules à deux roues".

Ensuite direction gare de Roanne pour rejoindre Orléans par TER,  via Vierzon (et sa jeune Chef de Gare déjà formatée à la rigueur des Chemins de Fer pour le plus grand dé-plaisir de ces engeances d'usagers "pédalus" aux mouvements d'humeur légitimes en milieu hostile s-n-c-fien !

P1180378P1180383P1180393

 

le barrage de Villerest avant Roanne,

la "cantine Mac Trois Gros" devant la gare de Roanne,

les mules à 2 roues dans le TER.


 

 

P1180526P1180465P1180422

 

 

quelques "toues de Loire" à Savinières

 

 

 

 

 

Sur le retour, arrêt à Rigné-Ussé, le Chateau de la Belle au Bois Dormant, celui la il manquait à notre longue liste de châteaux visités

 

 

 

 

 

la Loire à vélos un enchantement sur des kilomètres,

un réel bonheur .........à la portée vraiment de tous cyclopèdes même débutants.................

alors toutes et tous en selle vous serez protégé(e)s par Saint Pédibus !

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 10:45

ParisBruxellesAmsterdamCopenhagueVarsovieBerlin

 

   Paris                 Bruxelles        Amsterdam          Copenhague      Varsovie         Berlin  

 

Six capitales européennes

pour un "mécréant cyclopède"

et son fidèle " Mout-Mout " âne de métal breton

sur 2400 kms entre le 7 mai et le 7 juin 2012

Un projet qui reposait dans le fond des sacoches de Mout-Mout depuis un certain temps afin d'aller respirer les "vikingueries" et de revoir ces magnifiques capitales quasi nordiques visitées il y a une quarantaine d'années

Deuxième partie : de Copenhague et Malmö à Varsovie puis Berlin

L' Öresund sépare  toujours Copenhague (Danemark) de Malmö (Suède) juste en face,  il faut donc repasser l'impressionnant Pont/Tunnel, par "métro/vélo". L'objectif est de gagner ensuite Karlskrona d'où partent les ferries à destination de la Pologne (Gdynia/Gdanks).

Les étapes pour les ceux-ce que cela intéresse:

 

en Suède:

Copenhague(DK) à Garstanga (Suède) - 70 lms

Garstanga à Norje - 121 kms

Norje à Karlskrona - 104 kms

 

en Pologne:

Karlskrona-Gdynia/Gdanks - 35 kms

Gdanks-Tczew-Swiecie - 120 kms

Swiecie- Torün - 65 kms

Torün- Wloclawek - 89 kms

Wloclawek - Warszawa (Varsovie)  - 110 kms (Varsovie le 1èr juin)

 

Warszawa (Varsovie) - Poznan - Berlin - 580 kms (par train)

      (Berlin le 4 juin)

Au revoir Copenhague après 2 jours de déambulation dans une ville agréable, une véritable ruche à vélocypèdes, avec la liberté à tous les étages, sous un soleil enfin présent. Un régal.

En quelques minutes, avec le train/métro, obligatoire pour les vélos, changement de pays et de ressenti.


Arrivée plein centre de Malmö, une jolie architecture à la suèdoise, quelques coups de pédales intra-muros, pour saluer l'incontournable statue de la "non violence" (3 exemplaires: New-York, Luxembourg,Malmö)

1800180118061788

Malmö et ses bronzes .........

C'est aussi de Malmö que l'on découvre la vraie dimension du Pont/Tunnel  sur l'Öresund entre le Danemark et la Suède

18131823


Ainsi qu'à chaque sortie de ville importante, quelques erreurs d'aiguillages avant de trouver la bonne route. 

Très vite je vais me rendre compte que le royaume du vélo n'est pas suèdois. L'infrastructure routière accorde la priorité à la "bagnole" ......la construction de la Motorway (E22) - Malmö-Stockolm - annexe l'ancienne Nationale et disparaît alors du même coup l'embryon de piste cyclable existant.

 

Il faudra donc naviguer sur les petites routes mal renseignées, s'égarer, revenir, repartir, se renseigner de nouveau......et jouer du GPS de Christophe Colomb.

 

Merci aux toujours disponibles autochtones "indicateurs de bonne direction" (et/ou de mauvaises directions parfois ! )

185518411864182918601865186618401887186918851886

 

Des indications de "travaux/déviations" ( incompréhensibles pour moi car hélas non traduites en breton ! )

Je me retrouve bloqué par une interdiction faites aux vélocypèdes de la Motorway.....obligé de bivouaquer sur l'aire d'autoroute, avant de trouver "to-morrow morning" une alternative satisfaisante.


Surprise aussi de découvrir la passion généralisée des Suèdois pour les anciennes et belles américaines !

Alternance de décors de petits lacs et de paysages rocheux .

Piste cyclable minimum en bordure de Motorway (brrrr! )

Des bivouacs sauvages ( en plein bois: le pied absolu ou sur une aire d'autoroute: vigilance permanente)

Rencontres sympathiques: un couple de retraités cyclopèdes ou d'une famille de "pompiers" restaurateurs de vieux bateaux à Kristianstadt.

 

A Garstanga, rencontre surprise avec un jeune Strasbourgeois "Guillaume" qui en pédalus rejoint le Cap Nord

1838

 

En quelques 3 jours de pédalus la liaison suèdoise sera réglée et j'arriverai à Karlskrona pour l'embarquement vers la Pologne.

Froideur suèdoise au bureau de la Stena Line, attente du ferry dans un décor lunaire, installation en cabine confort partagée avec des routiers polonais.......puis c'est parti pour 13 heures de traversée de la Mer Baltique.


1894189619001904190919251933

 

Si, si, si .....le "M'as-tu vu j'arrive, I am the best one " existe aussi en Pologne:

le nouveau riche ostentatoir qui se réserve une place premium de luxe pour se la jouer

( la pole-position:  meilleure place, premier arrivé, premier autorisé à débarquer......moyennant un billet spécial "premier Ducon Best One" à 1500 € - BMW rutilante aux sièges de cuir orange pétant.......non mais ! 

 

Le profil moyen des étapes en Suède était acceptable et sans difficulté, en effet après 2000 kms de pédalus, le corps répond immédiatement si l'effort est nécessaire pour gravir une courte ou une longue cote, ou lutter contre le vent sous la pluie.

 

Sur ces longs périples, ce n'est  jamais (ou vraiment très rarement) le physique qui rechigne mais toujours le mental.

Toujours aussi difficile le matin pluvieux de remettre le cuissard encore humide de la veille, sous la tente qui résonne au même moment de la pluie drue qui va vous accompagner toute la journée. A ce moment la, c'est le mental sans faille qui fait que vous êtes devenu, ou non, un "muletier au long cours" .......isn't it !

 

1936193819471958196819981993

19821962

 

Arrivée à Gdynia, à 20 kms au nord de Gdanks ( Dantzig ) .

Découverte d'une ville d'histoire ( le fameux "couloir", Lech Walesa, les chantiers navals, Solidarnosc...) .

La langue polonaise, difficile à lire d'abord ......quant à la comprendre ouahou !

Seul l'anglais assez répandu chez les plus jeunes permet la communication.......mais 5 consonnes à suivre......c'est du volapük, non compatible avec le beurzouk !


J'en profite pour une première réflexion sur la "route polonaise"......qui est aussi.... un monde assez spécial, si, si, si.....


Le cyclopède est un engin "inconnu" chez les "Routiers sont sympas Polonais".

Dès le premier jour...... quelques frayeurs extrêmes pour le petit coeur du muletier celte.

Le camion, gros ou petit c'est toujours lui le chef, toujours.

Le chauffeur sobre (rare en Pologne) est vite reconnaissable.

Tout ce joli monde se déplace sur un réseau routier assez rustique et d'un entretien vraiment douteux.

Le "nid de poule" est depuis longtemps remplacé par le "nid d'autruche".

La route de ciment rainurée est un modèle déposé qui a l'avantage il est vrai de résister au froid extrême des rudes hivers polonais.

La concentration du pédaleur doit être de tous les instants, l'oeil regarde et balaye large, devant, afin d'anticiper illico la soudaine et surprenante imperfection asphaltienne non signalée.


La sinueuse vallée de la Wista (Vistule)  permet géographiquement une progression "en douceur" de la mer Baltique vers la capitale Warszawa (Varsovie).

 

entre Gdanks et Varsovie, ma meilleure étape se fera en la magnifique ville millénaire de TORÜN.


2020203920352063

 

Ville de naissance de Copernic, (bien que Varsovie se soit emparé aussi de son aura).

L'environnement de ville close lui confère une atmosphère délicieuse.

Des rencontres lors de cette étape, d'abord avec Herbert Wanderer, un peintre lithuanien, croisé par hasard lors de ma dégustation traditionnelle et rituelle " bière d'arrivée ". (www.galerie-wanderer.de)

De jeunes reporters étudiants, Piotr et sa complice qui m'intervieweront pour une télé polonaise régionale.

 http://tv.umk.pl/?id=1718     - interview à 5mn 45s du défilement

202720262039

 

et pour mon fidèle complice de pédalus, Mout-Mout, mon âne de métal celte dévoué, une rencontre avec l'âne de Torün, un magnifique équidé du genre "golden asinus".......un instant de tendresse pour eux deux !

 

20452046

 

Torün, courte et belle escale avant de reprendre la direction de Varsovie, par Wloclawek

 

Cette étape la, me laissera des souvenirs pour longtemps.

Ayant fait le choix de suivre la route longeant la Wista par Osiek et Bobrowniki.

Petite route de goudron et/ou de ciment rainuré au départ qui deviendra vite une grosse galère sur sable, sur plus de 25 kms. Sept heures de chemins mous et sableux,  impraticables en vélo roulant, mais seulement en poussant la bête.

Un parcours non balisé ou mal ndiqué, d'où erreurs et mauvais choix de direction fréquents

Renseignements impossibles à traduire, faute de comprendre le polnish.

Quelques croquis suggestifs seront nécessaires pour déclencher le bon tuyau chez les rares autochtones vivants rencontrés......la campagne profonde polonaise est un monde caché qui est encore loin du rêve européen des citadins.

 

20682086208820952116

 

2100après 7 heures de galère(s) je retrouve " l'asphalta" que je m'autorise à embrasser à plein bouche ainsi que le pratiquait JP2 lors de ses fréquentes visites sur la terre de ses aïeux

 

Situations rocambolesques qui deviennent vite "comiques " lorsque les autochtones se disputent vigoureusement, en polonais, le choix de la bonne direction pour me permettre de retrouver " l'asphalta".

Cette "asphalta" que je retrouverai après 7 heures de galères juste avant Bobrowniki.

A Wloclawek je choisirai l'hotel à défaut d'un camping.

La qualité froide mais efficace de l'accueil me permettra de récupérer de cette journée de muletier galérien.

 

Arrivée à Varsovie le 1 er juin, 

Je resterai scotché par le surprenant Palais de la Culture et de la Science (231 m )......un don de la nation soviétique à la nation polonaise fait par Staline - 3000 pièces (sans les ouatères ? ) - l'Office du Tourisme y est situé, j'y trouve rapidement l'adresse d'un hotel , le Camera Hotel (du genre albergue conviviale pour backpakers- vélo autorisé dans la chambre) et j'organise aussitôt ma découverte de Varsovie.


Juin 2012: Varsovie vit à l'heure de l'Euro-Foot 2012 - tout est footbalisé ......ça chie des ballons de partout !

 

2143215622232172

21892190219621992187


Programme alléchant........découverte du Varsovie dit moderne, avec d'abord petite visite de l'Ambassade de France afin d'y obtenir un "scello/tampon" destiné à mon auto-passeport spécial "Pèlerin Mécréant".

Accueil sympathique et intérêt curieux pour mon périple un peu hors des sentiers battus.

Merci, pour une fois, à nos fonctionnaires dits de l'Extérieur.

21572161une Secrétaire de l'Ambassade me propose d'immortaliser l'instant, non mais !

2175217922112214

Se familiariser avec l'orthographe des noms de rues et des lieux : un rude travail !

L'Eglise de la Sainte-Croix où repose l'urne contenant le coeur de Frédéric Chopin ( les autres "restes" sont au Père Lachaise)

L'ancien Palais du Parti Communiste Polonais.......devenu depuis Banque de Pologne ( non mais ! )

à l'angle d'une rue du Rond-Point "Charles de Gaulle" (oui-oui le nôtre) avec un palmier artificiel ( non mais ! )

 

Le deuxième jour j'arpenterai pédibus les quelques restes du Ghetto, la Vieille Ville, l'allée dite Royale.

A ma grande surprise, il ne reste plus rien de l'emblématique Ghetto de Varsovie, seuls quelques monuments du souvenir ici et là, certains se révèlent être difficilement localisables.


La "bouche d'égout" qui permettait aux prisonniers de sortir est symboliquement représentée par un monument significatif.

Quant aux autres monuments il faut vraiment se donner la peine pour les repérer.

Un désir d'oubli des Polonais, peut-être, afin d'estomper par le temps qui passe

leur coupable silence de l'époque ?


Malaise certain ressenti pour ma part.


22502249

2228

 


22772280

 

Impressionnant "Monument des Morts et des Assassinés à  l'Est ( en Sibérie et à Katyn )


22872289

 

                                              et le très réaliste Monument des Combattants Polonais


Quittons le fracas des bombes et les rappels nécessaires des "dernières boucheries " pour la Vieille Ville de Varsovie......sa place du Marché et sa Sirène .....prête dit la légende à défendre sa ville


23042332

 

23252300

2309le Petit Insurgé, au casque trop grand (en mémoire des scouts de l'Insurrection de 1944)

2338le Chateau Royal

229323272356les "incontournables ensoutanés polonais" 

monsieur Karol Wojtila alias JP2, un séminariste anonyme, Mgr Wyszynski le résistant aux Rouges sans foi .

 

le troisième jour je retrouverai le seul vestige du ghetto, la rue Proznà, moment d'émotions

238323912393

 

les seuls "restes conservés du Ghetto" , la mémoire de ce crime pourtant indélébile qui disparaît ......doucement ! 

 

Varsovie c'est aussi ses églises à foison et sa synagogue........c'est en sortant de l'une d'elles que Mout-Mout creva pour la première et seule fois lors de cette pérégrination (comme quoi lorsque l'on est "mécréant missionnaire" il est sans doute préférable de rester éloigné des bénitiers...)


241824122414

 

Un pur plaisir de descendre, avant de quitter la ville, la réputée Voie Royale , de la place Zamkowy (Chateau Royal) , palais Présidentiel, l'Hotel Bristol, l'Université, Palais des Uruski, Rond Point de Gaulle, avenue Ujazdowskie et le Parc Lazienki Krolewskie.....où j'eus la chance de partager avec Mout-Mout l'écoute d'un récital de piano au pied de la statue monumentale de Frédéric Chopin

24332449le "Belvédère" 

   concert statue F. Chopin                             fut  la demeure de Lech Walesa, le moustachu célèbre de Gdanks

 


Ce 3 juin 2012, à Varsovie, le compteur moutmoutien est à 2350 kms.

Il me reste à regagner "grosse Berlin" afin de remplir mon objectif initial,  soit à 600 kms de là ( six jours de pédalus sur routes non sécurisées, dangereuses et sans guère d'intérêts).


Etant donné mes quelques jours d'expérience cyclopèdique en Pologne, de Gdanks à Varsovie, le constat amer de la dangerosité des routes polonaises, le comportement extrêmement désinvolte voire meurtrier de ses fameux conducteurs, l'ambiance excessivement "ballonnée" du moment (Euro-Foot), et la consultation/avis de quelques expérimentés des lieux....je décide de rallier Berlin par train de nuit.......et ainsi d'espérer revoir vivant ma famille !

 

C'est ainsi que j'arriverai à Berlin dans la nuit du dimanche 3 juin, en la somptueuse Hauptbahnof (gigantesque gare alle-man-de ) et à deux coups de pédales du Reichstag et de la Branderburger Tor.

 

A 5 heures du matin? Mout-Mout et son cavalier mécréant, quasiment seuls dans cette ville mythique de Berlin....

un moment d'agéable solitude .

 

Cet imposant Reichstag restauré, chargé d'Histoire, côtoye le tout nouveau et futuriste Bundestag encore actuellement dirigé par Angela Merkel et ses vestes "ajustées et boudinées" à trois boutons sécurisés.

A cette heure matinale, madame Angèle, doit encore être natürlich sous la couette.

Un léger brouillard, ce matin, rend l'endroit à cette heure encore plus saisissant.

Sur les bords de la Spree, rivière qui servait de limite au Mur de la Honte, un rappel des Allemands de l'Est qui moururent alors en tentant le passage.

Quelques croix blanches et leurs noms !

24692468

24762473 "Hauptbahnhof" 

 

24842480


                  le Reichstag                                                                                            le nouveau Bundestag

 

24892501


les "fusillé(e)s" de la Spree                                                    la Porte de Brandeburg.......réservé à Mout-Mout seul !251625322540

souvenirs ......du Mur                                                              Check Point Charlie

 250925572673

 le Mémorial de l'Holocauste, entre Brandeburg Tor et  Postdamer Platz

 

2552

 

 

 

 

 

 

Seules les Trabants sont à vendre 

 

Mout-Mout n'est pas une "Trabant bretonne".........!


 

 

 

 

 

 

 

25692580

 

Karl Marx und Friedrich Engels le long de Karl Liebknecht Strasse, près d' Alexander Platz (ex Berlin-Est)

 

25842563

 Berliner Dom                                                                                                Fernsehtum

2588

 

le réputé "Zoo de Berlin "  

 

2598                                                   

 

Olympiastadium (1936) .........souvenir de Jesse Owen !

 

26082616

 

Schloss Charlottenburg                                                                                     Siegessäule

 

262126442652

la réconciliation de Gaulle/Adenauer        Wilhem Kaiser kirch  , appelée "la dent" seule ruine en mai 1945

26812682l'emplacement du blockhauss d'Adolphe H.

 

2674

 

 

 

 

 

 

 

Mout-Mout aurait-il un concurrent "muletier germain" ?



 

 

 

 

 

 

2668

 

 

 

 

 

 

 

 

le Centre Sony, tendance futuriste, à Postdammer Platz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26902688

 

à l'Ambassade de France de Berlin, près de Bandeburg Tor, Mout-Mout négocie "ein stempel "

Retour ironique et moqueur des préposés (avec le stempel quand même) .

Le texte du "passeport mécréant" avec référence à l'Enclave Laïque Républicaine Arminichilandaise" a fait se boyauter le diplômé des étrangères affaires, si, si, si.....

26962700

 

près d'Alexander Platz (ex Berlin-est) rencontre avec des "mules commerciales"

2705

 

 

 

 

la "Mère et son enfant mort" sculpture de Kathe Kollwitz, est au centre du Mémorial de la République Fédérale d'Allemagne pour les victimes de la guerre et de la tyrannie.

Egalement dans ce lieu émouvant et emprunt d'une grande solennité un peu de terre de chaque champs de bataille et des camps de concentration

 

 

la Neue Wache, (près d'Humbolt University, Unter den LInden)

 

 

 

 

 

 

 

 

263126362638 

 

Mout-Mout à l'Hotel Alper, Postdamerstass, et en gonflage express au "Fahrrad Station" Tik-Tak Antik

2712

 

 

 

 

 

 

Départ de Berlin "HauptBahnhof" le mardi 5 juin, 20h - Paris/Est  à 11 h le mercredi 6 juin - 15 h de train de nuit.

en compagnie de 3 autres "muletiers" qui gagnaient la France: 2 pour la Loire à vélo et l'un pour Bordeaux

 

 

 

 

2725

 

2745

 

 

Vous avez bien le bonjour de Mout-Mout et de son cavalier arminichilandais


Des souvenirs plein les sacoches, en attendant qu'un autre projet ne germe et s'organise

 

A votre disposition pour tous renseignements s'il vous prenait l'envie soudaine de partir sur le même parcours

 

Mécréantement et amicalement vôtre !

 

Dany d'Ar Minic'hi 

 

juin 2012

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:12

ParisBruxellesAmsterdamCopenhagueVarsovieBerlin

 

   Paris                 Bruxelles        Amsterdam          Copenhague      Varsovie         Berlin  

 

Six capitales européennes en mai et juin 2012

par un "mécréant cyclopède"

et son fidèle " Mout-Mout " âne de métal breton

sur 2400 kms entre le 7 mai et le 7 juin 2012

Un projet qui reposait dans le fond des sacoches de Mout-Mout depuis un certain temps afin d'aller respirer les "vikingueries" et de revoir ces magnifiques capitales quasi nordiques visitées il y a un quarantaine d'années.

 

Première partie: de Paris à Copenhague

D'abord de Paris à Charleroi, les 4 premiers jours, Mout-Mout retrouvera la compagnie de Rockn'roll, celui-ci  cette fois, ne pouvant continuer plus loin.....un autre projet en préparation pour lui sur la Route de Charlemagne, celui la même qui inventa l'école qui deviendra un jour laïque pour tou(te)s, si, si, si....

Puis de Charleroi jusqu'au terme de l'aventure 2012, Mout-Mout gèrera sa solitude, ses joies et ses petites galères comme un vrai "fahrrad muletier" qu'il est devenu !

les étapes de Paris à Copenhague:

Mout-Mout et Rock'n'roll en binome jusqu'à Charleroi

Paris à Pierrefonds (60) - 93 kms (Paris le 8 mai 2012)

Pierrefonds à Ribemont (02) - 93 kms

Ribemont à Maubeuge - 97 kms

Maubeuge à Charleroi - 63 kms

 

Mout-Mout en "fahrrad" solitaire

Belgique:

Charleroi à Grimbergen - 95 kms(Bruxelles le 12 mai)

Grimbergen à Anvers - 75 kms

Anvers à Zundert - 64 kms

Zundert à Lexmond - 90 kms

 

Pays-Bas:

Lexmond à Amsterdam - 83 kms (Amsterdam le 16 mai)

Amsterdam à Harlingen - 124 kms

Harlingen à Aduard (Croningen) - 92 kms

 

Allemagne:

Aduard à Weener - 93 kms

Weener à Berne - 102 kms

Berne à Harsefeld (Hamburg) - 102 kms

Harsefeld à Lubeck - 120 kms

Lubeck à Rostock - 135 kms

 

Allemagne-Suède-Danemark

Rostock (ferry) Trelleborg à Copenhague - 68 kms (Copenhague le 24 mai)

 

La liaison Ar Minic'hi- Paris se fera d'abord en vélo puis en train afin de retrouver John et "Rock n'roll" à Paris

Départ du 20 ème arr. par La Villette et le Canal de l'Ourcq, le mardi 8 mai en chantant ainsi que pour la Victoire !


Le dimanche et lundi j'avais regagné Paris d'abord en vélo jusqu'à Rennes puis en train jusqu'à Paris.

la Frââânce est en pleine "libération" la pression des urnes est à son apogée, ainsi que je le constaterai en passant à Sixt sur Aff (35) d'où naquirent quelques uns de mes ancêtres, si, si,si....


005008023024

 

Le départ d' Ar Minichiland se fit dans la joie et la bonne humeur, Mout-Mout, huilé et révisé piaffait d'impatience d'en décroudre avec les pays plats à la réputation "ventée"


Une balade vélocypèdique dans Paris, avec John et "Rockn'roll" afin de chauffer les selles, et d'être ainsi performant dès l'aube du mardi, debout sur les pédales, rejoignant le Canal de l'Ourcq, au Parc de la Vilette, saluant au passage la Géode.047051030

et le "passe-muraille" de Marcel Aymé à Montmarte

   

L'Oise, puis le Canal de l'Oise à la Sambre, et la Sambre enfin seront jusqu'à Charleroi (Belgique) nos repères et nos objectifs. Des halages abandonnés (partie française) , des "ravels" excellents (côté belge) alterneront avec quelques routes champêtres et bucoliques jusqu'àprès Crépy en Valois.


Etapes à Pierrefonds (60) et son magnifique château,

à Ribemont (02) accueil chaleureux  et hébergement offert par les édiles ribemontais,

et un "clair de lune" (sous tentes) à Maubeuge (59) le jeudi 10.


La Belgique (wallonne) nous recevra à Charleroi, salués que nous serons par quelques longs kms de friches industrielles impressionnantes.


Repos mérité en hotel de centre-ville, le 4 ème jour, après 346 kms de pédalus. "Rockn'roll" regagnera Paris, Mout-Mout retrouvera la solitude du "fahrrad mécréant" qu'il est.


060071072078085088

095121118128146143

152160

Ciel lourd d'orage à Pierrefond - Wagon (faux)de l'Armistice au passage en la Clairière de Rethondes - chevreuil en détresse dans le canal - Péniche "chapelle" (si, si, si....! ) - frontière franco-belge - friche industrielle de Charleroi - Citadelle de Maubeuge.


Mout-Mout et Rockn'roll ont sorti le "grand pavois" avant de se séparer !138

John et Rock n'roll reprendront une autre aventure au départ de Charleroi, un peu plus tard, et en plusieurs tronçons, afin de réaliser la Route de Charlemagne,  

A Charleroi au matin du 12 mai, Rockn'roll rejoindra Paris et Mout-Mout, mettra le cap au Nord vers Bruxelles tout près d'abord puis  les cinq autres capitales programmées.

 

Un peu d'amertume de devoir se séparer de John mon co-pédaleur.Il me faut m'installer doucement aujourd'hui dans un isolement que Mout-Mout et son pédaleur sauront par expérience gérer aussi.


A peine séparés, que deux pédaleurs accompagneront successivement l'équipage breton, Fabrice et Didier (l'un entraîneur d'une équipe de cyclos belges) , bien renseigné par eux,  

Ronquière et son extraordinaire ascenseur à bateaux (le plus important d'Europe) sera rejoint rapidement.


Bruxelles est à portée de pédales, l'arrivée sur la Grande Place en début d'après midi du samedi 12 mai. 

Visite systématique à l'Office du Tourisme ( très mal reçu, c'est la règle dans ces usines à touristes ! )

Rapidement je fuis cette foule agitée pour aller saluer le " Manneken Pis" tout proche, où je retrouve une même foule fébrile avide de photos "inédites".....


Bruxelles aujourd'hui est sous pression festive, c'est la gay-pride, Mout-Mout y participera symboliquement.

Un spectacle coloré, chaleureux, bruyant ......de la belle ambiance.

 

179175184199201205222


Etape du soir à Grimbergen ( la Bière d'Abbaye ! ) réveil givré le matin, et constatation soudaine d'avoir oublié de saluer l'Atomium bruxellois.......départ donc à 6h pour retourner m'incliner sous la "bête" et réparer l'oubli.....un aller-retour de 25 kms, si, si, si....


230245

 

A Grimbergen, jour du marché , à l'Auberge de "Groenpoort" le petit café du matin me sera offert par le patron, admiratif de mon "défi des 6 Capitales".

Un personnage, celui la, marin baroudeur rangé des drisses et des écoutes.


Direction Anvers qui n'est qu'à quelques encablures .........arrivée par Boom, une longue ligne droite de 15kms à travers hypers, supers, halls d'expositions....sur une magnifique piste cyclable. Je roule en compagnie d'un très sympathique cycliste flamand, tout absorbé par notre conversation, je relache la concentration et commets la faute d'inattention: soudain saut de trottoir .....décrochage de la sacoche arrière droite qui retombe sur la roue coté dérailleur évidemment et brise net 7 rayons.


Mout-Mout est blessé mortellement !


Nous sommes dimanche midi, recherche d'un hôtel afin d'attendre le lundi matin et procéder au remplacement de la roue décédée. (obligation de trainer ma monture sur 10 kms et qui souffre ! ).


Un mal pour un bien.......je visiterai Anvers et contre tout !


260275281308

 

Le lundi 14 à midi je retrouve mon âne fidèle ferré à neuf, et c'est tout guilleret que je remonte sur mes pédales et reprend la direction d'Amsterdam.

Ici, tout est en fleuves, canaux, ponts, bacs.....il faut jouer fin pour trouver la bonne trajectoire qui n'aboutisse pas sur une Motorway ou Autobhan interdite aux deux roues.


Règle d'or: une carte routière du pays afin d'avoir les noms de lieux dans la langue du même pays, la Michelin française n'est pas adaptée (le Flamand, le Finois ou le Polonais sont des langues écrites "surprenantes" pour nous quasi latins que nous sommes).


Pas de GPS, problème d'autonomie limitée.....et de dépendance.


Mon seul GPS a toujours été le "GPS de Christophe Colomb" à savoir la boussole ( the compass)


318323327341344349355

 

En route pour Amsterdam, à 250kms de la.

Aux Pays-Bas tout est pensé pour le vélo, pistes remarquables, très bien signalées, protégées, entretenues......un régal pour les "lourds muletiers" genre Mout-Mout.

Le pays est plat il serait tentant de croire que " la pédale y est facile".......c'est sans compter sur le vent (wind, viento...).

 

Cette deuxième semaine de pédalus s'effectuera sous un temps chaud et lourd (orages le soir) l'anticyclone est en place, seulement dans ce positionnement de la haute pression les vents générés sont d'est-nord-est......c'est à dire toujours en pleine face.

 

Et le vent c'est l'emmerdement suprême du cycliste, si, si, si....Il faudra donc ajouter quelques bières fraîches pour aider à progresser contre la nature hostile, si, si, si....


356358363364372

 

Amsterdam, la troisième capitale du "contrat" sera atteinte le mercredi 16 mai à midi, après 753 kms de pédalus depuis Paris.

Ville du vélo, des cafés/shop, la Venise du Nord (une de plus ?).

Je ne m'y attarderai pas, connaissant déjà les lieux.


420397403405383

 

En sortant d'Amsterdam il me faut mettre le cap au Nord, direction l'Afsluitdijk, la grande Digue, entre Den Oever et Harlinguen, 33 kms de digue, face au vent, entre la Waddenzee et la Markermeer.


Les Pays Bas en dépendent, c'est l'arme suprême du pays contre la mer, construite dans les années 1930, elle est la colonne vertébrale de la Hollande. Ouvrage colossal mais à hauts risques s'il en est !


428432433437447455

 

Pistes agréables le long de canaux, étendues immenses de culture, halte à  Wieringerwerf chez de merveilleux chiliens, travaux des champs et  poubelle hollandaise type basket/ball

4754804864671380

 

Ce soir d'une longue étape (Amsterdam/Harlinguen) - 124 kms, je trouverai le repos au Camping "De Zeehoeve" à Harlinguen, le port et le camping sont envahis d'équipages de "rameurs hétéroclytes".

Demain matin c'est la traditionnelle régate annuelle Harlinguen/Terschelling.


144 équipages de 8 rameurs, pendant 2 heures à souffrir sur le "bois mort". Le breton rameur que je suis apprécie le défi. Harlinguen magnifique port, nid emblématique de tous les Schooners bataves.

 

Un régal pour les yeux et les narines.


139014004954981382

 

Ce vendredi 18/5 au matin, tout baignait dans la tête, après un breakfast copieux et réparateur, debout sur les pédales, la bonne humeur mécréante diffusait tous azimuts.......quand un incident imprévisible obligea l'attelage breton à un arrêt soudain et impératif......une "mouche à lisier batave" ou "une mouche batave à lisier"profitant de l'ouverture soudaine de la bouche mécréante se trouva aspirée par la machinerie respiratoire de l'athlète.......conséquences immédiates:


le breakfast retrouva l'herbe sans prévenir.

La sale mouche déclencha une longue série de spasmes incontrolés

( en veux-tu....en voila) d'où arrivait-elle cette sale bête ?

.........d'une merde grasse et fraîche batave toute proche......d'y penser ....les spasmes redoublaient.

 

Une promeneuse de caniche locale se détourna illico afin de prendre des nouvelles du breton expectoriant aux quatre coins de la rose des vents.

D'y repenser.....les spasmes ne tarderaient sans doute pas à revenir, alors abandonnons cette peu glorieuse péripétie !

......à la sortie d'Harlingen, avant Leeuwarden, les larmes mécréantes n'ont pas tardé à suivre le reflux incoercible provoqué par la "mouche à merde batave".

 

1401

 

C'est le moment ou je dois d'insister pourtant sur les odeurs nauséabondes de lisiers de toutes origines (cochons, dindes et poulets.....) qui m'accompagnèrent tout au long du trajet germano-belgo-batave.


 

La Bretagne du "Roi Lisier" a de la concurrence à l'évidence.


142314251441144414501451

 

Douceur de vivre entre fermes coquettes et moulins emblématiques. Une habitante qui me proposa d'imprimer la carte locale pour me sortir d'une erreur d'aiguillage.

La route cyclopède dite du Dollar !


1431

 

 

 

Un bord de canal avant Aduard (Croningen) où j'installai mon bivouac sauvage, 20h le soir, quasi immédiatement prévenu par un autochtone rodé à la surveillance du territoire et qui m'indiqua l'interdiction de cette pratique en Hollandie (non mais ! ).  

La nuit  j'eus droit au doux ron-ron, crescendo et dé-crescendo, des immenses péniches, dans l'attente des conséquences de la délation probable (?)du batave formaté à la surveillance du dit territoire.


Dès 5h30, environné d'un brouillard matinal je quittais discrètement le lieu, avant l'intervention promise de la chasse aérienne hollandaise ( non mais ! )

 

 

 

1432145814631486

1414

 

 

 

 

à Leeuvarden, la "drague aux vélos" fait partie des attributions du personnel communal. Ce sont des milliers de biclos en tous genres, qui sont remontés des canaux et rigoles.......voila ce que c'est que de trop rouler à vélo !

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Peu après Croningen (Pays bas), j'entrai de nouveau en terres germaines, en direction de Bremen puis d'Hamburg, l'objectif étant de rejoindre Lubeck puis Rostock afin d'embarquer sur un ferry TT Line pour Tellborg au sud de la Suède. environ 600 kms de pédalus contre le vent.


1423142514641474148614911494

 

Le nord de l'Allemagne est un paradis pour les "fahrrad", il faut seulement bien choisir son itinéraire.


Passer au nord de Bremen (traversée de la Weser par bac) puis pointer un atterrissage à l'ouest de Hamburg (traversée de l'Elbe à Cranz, en aval de Hamburg).


L'arrivée sur ce port d'importance est magnifique, au petit matin, l'environnement portuaire géant (site d'Airbus, les docks, Saint Pauli et sa rue mythique de Repperbahn ....). le soir je serai à Lubeck au camping de type "ostie"

 

La jolie  ville de Lubeck suivra, que je traverserai au petit matin blème avant de me diriger vers Wismar (enchanteur aussi pour l'oeil).

Quelques traces de l'ancien mur de la honte persistent, mais vraiment seulement pour le souvenir.


1499150115121524152815331537

 

Hamburg, au fond de l'estuaire de l'Elbe, port mythique pour tous les marins du "commerce" et les autres.


155015531556154515621570

 

Lubeck, Wismar, et Rostock, des villes balises sur la route du nord de la Germanie.


1591160016041610161116141624

 

A Rostock, le port-ferries est à l'Est, le tunnel direct "sous-marin" étant interdit aux "fahrrad", un long détour de 20kms est obligatoire pourl'embarquement.

Billet en poche (réservation non nécessaire pour les vélos, vous aurez toujours une petite place entre deux semi-remorques, et l'avantage de rentrer dans les premiers. 9 heures de traversée pour la Suède (Trelleborg).

Port situé à 40 kms de Malmö d'où je pourrai prendre un "Ter/Métro obligatoire" pour traverser le " Öresund" par le gigantesque pont/tunnel interdit évidemment aux vélos.

Impressionnant.

 

Arrivée donc en plein centre de KOBENHAVN (Copenhague) juste en face du Parc d'attraction de Tivoli.

Demat/Bonjour Copenhague ! 


Ainsi qu'à chaque arrivée dans une grande ville, ma première démarche est de gagner l'Office du Tourisme, afin d'y glaner un maximum de cartes et de renseignements et d'organiser ainsi une visite "intelligente" de la ville.

 

Séjour de trois jours/deux nuits, au Camping de Rodovre. 

 

Pique-nique sous le soleil (!) le long d'un bras de l'Öresund, avant d'aller caresser la "Petite Sirène".


Celle-ci est littéralement "recouverte de touristes en tous genres, et pas toujours du meilleur genre (!)"


Prude et timide sirène qui ne mérite pas cela.......


Une anecdote révélatrice la concernant:

 

il y a 4 ans, elle fut prêtée à la Chine pour quelques semaines (si, si, si...) et afin de permettre aux "touristes en tous genres" de l'admirer et de la désirer pendant son absence.....un écran géant, en lieu et place de la figurine absente, renvoyait son image filmée en direct de Chine......alors ce n'est pas beau tout cela !


16281636163716471764Tivoli,l'Öresund,le Havn,Andersen.........

16651667 Jolie Sirène, Mout-Mout a apprécié ta candeur !


 

Copenhague, ainsi que toutes les villes grandes et petites du Nord et de Scandinavie sont le royaume des fahrrad, biclous, cyclopèdes et grand Bi.......un régal permanent pour les amoureux de la petite reine, quelques preuves:


17001707172117391721



17411719

 

En famille, en solo, des hordes de vélocypèdes giclent aux feux rouges.......gling-gling, pouet-pouet, j'arrive !


Un premier jour de déambulation copenhaguesque, debout sur les pédales, quant au deuxième jour Mout-Mout restera se reposer et garder le campement afin de laisser son preux cavalier arpenter la capitale danoise en sandales/chaussettes comme un vrai "touriste lambda".


L'occasion de constater alors que l'anonymat est plus propice à la découverte et à l'observation que la déambulation sur ou à-coté d'un âne de métal bâté lourdement qui immanquablement suscite des questions et encore des questions, l'envie, les interrogations, la curiosité, l'étonnement.......jusqu'à plus soif !


Deuxième journée consacrée au changement de rythme, et à l'écriture,

 

174617471768177517441773

 

"KOBENHAVN" quatrième capitale européenne du parcours, après quelques 1700 kms de pédalus, en 18 jours.


Demain je traverse de nouveau l'Örensud afin de retourner en Suède et de gagner Karlskrona par Malmö et Kristianstad.


Un ferry de nouveau doit m'attendre pour traverser la Mer Baltique et ainsi rejoindre la Pologne à Gdynia (près de Gdanks)

 

Il me faut diviser mon témoignage/reportage en deux parties afin d'alléger l'article, contrainte du blog


A suivre donc, séparément de celui-ci,  une  "Deuxième Partie de la BOUCLE des 6 Capitales Européennes:

 

De Copenhague/Malmö à Paris par Gdanks, Varsovie et Berlin.

 

Ne lachez pas le guidon, l'aventure continue.........si, si, si......!

 

Dany d'Ar Minic'hi



Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 16:17

 

  " MOUT - MOUT "

un âne de métal celte,

3072 kms par les Rivières, les Canaux et les Fleuves de France

du 15 avril au 21 mai 2010


35 jours de "moulinade et pédalage" et 2 jours de repos


pour environ 762600 coups de pédales

(62cdp/minute, 205h,vitesse moy.15km/h)


Morbihan-Tours-Orléans-Nevers-Macon-Lyon-Valence-Avignon-Marseille- la Camargue - Montpellier -Toulouse-Bordeaux-La Rochelle-St Nazaire- et Ar Minichi


des étapes entre 40 et 120 kms

pesée de départ : 82kgs - pesée d'arrivée : 76 kgs

30 départements successifs traversés

 

Les 35 étapes:

1 -Malestroit(56) à Blain(44)-97kms / 2 - Blain à Challonnes (49) -101kms / 3 - Challonnes -à Cunault (49) 74 kms / 4 - Cunault à Montlouis sur Loire (37) – 98 kms / 5 - Montlouis à Beaugency (45) – 98 kms / 6 -Beaugency à Dompierre (45) – 92 kms / 7 - Dompierre à Saint Saturn – 85kms / 8 - St Saturn à Decize -112 kms / 9 - Decize (58) à Digouin (71) – 75 kms / 10 - Digouin à Palinges (71) – 40 kms / 11 - Palinges à Cluny (71) – 88kms / 12 - Cluny à Trevoux (01) – 87 kms / 13 - Trévoux à Condrieu (69) – 91 kms / 14 - Condrieu à Valence (26) – 94 kms / 15 - Valence à Mondragon (84) – 107 kms / 16 - Mondragon à Arles (13) -105 kms) / 17 - Arles à Marseille (13) – 90 kms / 18 - Marseille à Port Saint Louis du Rhone (13) – 60 kms / 19 - Port Saint Louis à Aigues-Mortes (30) – 102 kms / 20 - Aigues-Mortes à Montpellier (34) – (25kms) / 21 - Jacou(34) à Valras (34) – 111 kms / 22 - Valras à Capestan (34) – 40 kms / 23 - Capestan à Carcassonne (11) 76 kms / 24 - Carcassonne à Castanet Tolosan (31) – 94 kms / 25 - Castanet à Toulouse (31) – 30 kms/ 26 -Toulouse à Moissac(82) – 80kms / 27 - Moissac à Caumont sur Garonne (82) – 103 kms / 28 - Caumont à Eysines (33) – 101 kms / 29 - Eysines à Soulac sur Mer(33) – 107 kms / 30 - Soulac à La Rochelle (17) – 106 kms / 31 - La Rochelle à Jard sur Mer (85) – 82 kms/ 32 - Jard sur Mer au Perrier (85) – 68 kms / 33 - Le Perrier à Paimboeuf (44) 69 kms / 34 - Paimboeuf à Ar Minic'hi (56) – 86 kms / 35 - Ar Minic'hi (56) à Malestroit – 15 kms

 

Le cahier des charges de l'aventure cyclopèdique 2010, des dénivelés moyens pour un maximum de terroirs vinicoles afin de déguster (avec modération) les meilleurs nectars de notre belle France.

Bivouacs sauvages, villes d'histoire, curiosités et découvertes diverses et variées

 

Une fenêtre de tir "climatique" idéale, les 16 premières étapes je serai accompagné d'un soleil breton permanent,

première pluie d'orage seulement en arrivant en Avignon. (il pleut toujours en Bretagne..... putainggg-conggg)mout mout circuit 2010 en 35 étapes 0 

 

 

Un aperçu du "Mout-Mout Circuit 2010", et des étapes.mout mout circuit 2010 en 35 étapes 0

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mout-Mout l'âne de métal celte juste après le départ de son écurie morbihannaise, a du jouer le malin avec un halage sérieusement raboté par les crues consécutives à la tempête Xinthia

Le halage de l'Oust (canalisé Nantes à Brest)                                     P1050737

après Saint Congard(56)

Soleil et air frais ce jour du 15 mai 2010

 

 

 

 

Mout-Mout au petit matin entre le Pont d'Oust (Peillac) et l'Ile aux Pies, un long bief idéal pour se mettre en jambes ......ce n'est qu'un début.....n'est-il pas ?

P1050738

 

 

 

P1050746

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier jour, premier petit "blème" le porte-bagage avant cède sous le poids des sacoches (réparation expresse avec des colliers du SuperU voisin -Blain 44)

 

 

P1050760

Le lendemain matin l'âne de métal se fera "passer dessus" par l'étalon municipal de Nort-sur-Erdre (44) d'où nous quitterons le Canal de Nantes à Brest pour rejoindre la Loire à Ancenis à 30 kms de là par la Départemantale 164.

 

P1050770

 

 

 

 

 

 

 

à Montjean sur Loire, retrouvailles avec les sculptures métalliques (en fer à béton de 16mm). un coq gaulois fier et dominateur

 

 

 

 

 

 

    P1050773

 

et la magnifique tête de l'Africain regardant "la ligne bleue de la Loire"


 

 

 

 

P1050782

 

 

 

 

 

 

 

 

après Montjean et avant l'emblématique

"Lénine-café"

la chapelle de saint Hervé transformée en poulailler

 

cot-cot-cot-cot-cot...........AMEN !

 

 

 

 

P1050783

 

 

 

 

 

 

16 avril , bivouac en vue de Challones sur Loire,

après la visite d'un héron,le sommeil fut réparateur

 

 

 

 

 

 

 

P1050836

 

 

 

 

 

au petit matin du 17 avril, après Candes-saint Martin (49), la Loire s'éveille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bréhémont sur Loire (49) magnifique village de bord de Loire qui fut un port conséquent il y a longtemps, la douceur d'y vivre se sent "à fleur de Loire"P1050845

 

 

 

 

P1050855

 

 

 

 

 

 

 

la gare de Tours (37)

 

 

 

P1050880

 

la Loire, royaume des pêcheurs à la mouche,

le fleuve est sauvage à souhait, les petites îles de sable y sont légion, et offrent autant de points stratégiques pour les "fines mouches"

 

 

 

 

 

P1050887

intérieur "coquet" d'une T2, à Beaugency

tente DKN de 3kgs, un peu lourde, mais en vélo cela passe,

l'avantage: le volume.

Elle peut recevoir les 4 sacoches et le vélo (cas extrême, roue avant démontée) bonne résistance à l'eau, vite montée et démontée (pas d'abside, regret) elle aura vécu jusqu'à la fin de cette aventure cyclopédique, et va être dirigée vers la maison de retraite des tentes "ar minichilandaise".

Investissement dans une T2 light (2kgs)

 

 

 

 

 

 

 

 

  P1050895-copie-1

 

le Canal latéral à la Loire (en fait le Canal d'Orléans) après Orléans, guère fréquenté, j'y suis resté trop longtemps et fut obligé de redescendre par Fargeau pour retrouver la Loire

 

 

 

 

 

écluse du Canal d'Orléans, manifestement les " sas" ne sont guère fréquentés P1050897

 

 

 

 

 

 

P1050908

 

 

 

 

 

la Loire et ses bancs de sable, est vraiment le royaume des oiseaux (héron, sterne, oies....)

 

 

 

 

 

 

 

 

à Saint Benoît sur Loire, fondateur des Bénédictins,

d'autres oiseaux "noirs" passent au large de Mout-MoutP1050915

l'âne de métal celte et mécréant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1050918

 

 

 

la "méridienne verte", le projet, en partie réalisé, de planter des arbres d'essences variées le long d'un axe médian traversant notre douce France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le chateau de Sully sur Loire (45), résidence d'été des rois de France, XIII et XIV è s.

 

P1050919

P1050925

 

 

bivouac en "sauvage" avant Gien

 

en bord de Loire, rive sud,

 

 

en rive nord la centrale de Gien exhale ses vapeurs

 

                                                           P1050928

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1050949

 

 

 

 

à Briare, le "pont canal", à mon avis le plus beau de France, (Béziers, Digouin, Moissac, Agen, Toulouse.....)

la maison du canal, devenue "Chocolats et Chimères" petit café et chocolaterie .......recommandée par Mout-Mout et son Cavalier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours impressionnant d'y voir une péniche au gabarit freyssinet s'y aventurer, isn't it P1050938

 

 

 

 

 

 

 

 

P1050954

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le téméraire Mout-Mout n'a pu s'empêcher d'aller renifler le dessous

de la "chose" entre-aperçu du bivouac du matin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Construction d'une autre époque le Palais Ducal de Nevers (58) Mout-Mout ose s'en approcher de près.......P1050971

Plusieurs fois durant cette aventure "cyclopède" l'âne de métal osera s'adresser aux Médecins des agresseurs à 4 roues, afin de se "faire huiler la transmission" et regonfler les "air-bags". Toujours bien reçu, merci à eux, et toujours avec le sourire. On a toujours besoin d'un plus grand que soi.......

P1050978

 

P1050982

allée majestueuse à Decize, où j'ai passé une nuit en bivouac près du camping municipal (fermé)

accompagné dès potron minet des cris et furieuses colères de centaines de "corneilles" toutes excitées par le printemps naissant,

saloperies va ........

P1050985

avant la Charité sur loire, peut-être un peu exagéré au niveau des couleurs, mais cela interpelle, n'est-il pas?

P1050988

à Gannay sur Loire, l'arbre de Sully (ce qu'il en reste) 1620 quand même, ces arbres balisaient la route Moulins à Nevers. Mout-Mout respecte toujours les anciens.....

P1060002entre Diou (03 et Digouin (71) à Pierrefitte sur Loire, une des trois églises républicaines de France

Liberté, Egalité, Fraternité: le tryptique de la Frââânce qui devrait s'afficher sur tous les édifices publics

(dont les chapelles,églises,basiliques,cathédrales.....depuis 1905 - Amen ! )

P1060022Cloitre de Paray le Monial (71) le Mécréant implore une guérison rapide de son genou gauche (tout ce qui est à gauche  est-il mauvais ????) genou atteint d'une tendinite aigüe, qu'un Médecin généraliste de Paray le M. a refusé de recevoir car sans rendez-vous (et oui)......Le genou mécréant devra ttendre le lendemain dimanche matin, les "Urgences" de Montceau les Mines pour être pris en charge par des Médecins compétents (merci à eux)

P1060047

 

arrivé aux "urgences" à 8h45, reparti à 9h30 après consultation et radiographie

Hopital de Montceau les MInes (71)

 

 

 

P1060026

 

 

 

 

Rencontre sympathique le long du Canal du Centre avec un spécialiste de l'aérodynamisme cyclopédique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

après Montceau,  contourné le Mont St Vincent par Marigny et St Gengoux le National afin de rejoindre la première voie verte de France (Buxy-Cluny). Séquence et journée prières/réflexions, d'abord à Taizé (entrée du lieu oecuménique (??) avant de rejoindre Cluny, autre lieu emblématique de la chrétienté "monastoriale"

P1060064

 après Cluny, la voie verte rejoint la Saône à Macon, passage obligé par le tunnel cycliste du Bois Clair (fermé qques mois/an  pour protection des chauve-souris) 1,6 km, éclairé mais désert à 7h du matin, raide montée pour y accéder, mais ensuite descente parmi les coteaux vinicoles jusqu'à Macon par Charnay

 

 

P1060099  P1060092

 

 

 

le "Saône-Café" P1060106

coup de coeur, à St Laurent/Saône,

sympathique bar-restaurant en bord de rivière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060109

 

 

la Saône à Macon et le "monstre à touristes teutons"

Bateau-croisière hôtel apprécié sur le Rhin et le Danube

imP1060114pressionnant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pas vraiment de halage le long de la Saône, routes, chemins pierreux, et halages peu roulants alternent jusqu'à Caluire (entrée de Lyon)

P1060121

 

 

 

 

 

 

 

 

avant Lyon, un "porte-chars" me coupe la route sans autre forme de procès, il sera le seul durant ces 3000 kms

comme quoi l'exception confirme la règle

Les routiers sont des "pros" respect du vélo (dépassements avec clignotants gauche et droite, espace suffisant...)

Contrairement à la foultitude de camping-cars

mal maîtrisés par les retraité(e)s en charentaises, trop et tous occupés par leurs GPS.....et portables !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060136

le 27 avril à 9h,  Mout-Mout arrive à Lyon par la Saône, et le pont de Tilsitt.......Cathédrale St Jean, Fourvière, les Terreaux, place Bellecour, la Mairie du Gérard, l'oeuvre de Bartoldi......

P1060140place Bellecour, Louis le Quatorzième à dada sur Mout-Mout l'âne de métal celte......tout un programme

P1060163P1060150

bords du Rhône et l'oeuvre de Bartholdi

P1060179après Lyon, vite, vite s'éloigner du couloir de la chimie (Faysin, Sérézin......) concentration des moyens de communications.....le Rhône, la Nationale 7, l'Autoroute A7, TGv, Sncf Marchandises.......et tout, tout, tout petit couloir pour vélos: la preuve par l'image

 P1060192

après la chimie (sortie de Lyon) l'alimentaire maraîché dans la plaine alluvionnaire rhodanienne (la chimie doit servir pour le désherbage, isn't it.......)

P1060197

à Condrieu (69) une autre version de "promène-teutons" sur Rhône, les lys restent indifférents semble-t-il ?

P1060205

Coup de coeur: la Dolce Via, "spécialiste du Vélo" , accueil, disponibilté,.......arrêt obligatoire pour tou(te)s cyclo-pédalants. A Sablons (38550) on est en Isère, l'autre côté du Rhône, à Serrières (07) c'est l'Ardèche.

Militant de la Voie Rhônia, le parcours vélo le long du Rhône que tout le monde attend, mais les lourdeurs et incompétences administratives n'arrangent hélas pas les choses (on y reviendra, la DDE et ses Bac+7, Bac+9, Bac+11.....dans sa plénitude ! )

P1060212la Dolce Via est juste au bout du pont côté Sablons (38)

P1060215Bucoliques bords de Rhône, n'est-ce pas....la piste cyclable est en pointillé sur le Rhône, changements incessants de côté, choix "cornélien" entre la N86 (Ardèche) ou N 7 (Isère,Drome)

Quelques parties praticables en cyclos lourds, mais aucun balisage ni indications. Indifférence des autochtones (attention aux renseignements fournis par eux, toujours trouver la confirmation avant de s'engager à partir de leurs indications) Rivalités évidentes entre les départements concernés par le projet de la Voie Rhônia, les régions concernées semblent s'opposer sur le projet. la DDE et ses cerveaux hautement dîplômés ne connaissent manifestement pas encore l'existence du "dieu vélo"....

P1060223 Mout-Mout et son Cavalier mécréant avaient eu le culot de s'installer sur ce banc de Tournon/Rhône (07)

en face de Tain l'Hermitage (26) pour pique-niquer, sans savoir que la banquette municipale était attribuée déjà aux trois copains et à la canichette. J'ai vite levé le siège, rangé le camembert et le saucisson afin de redonner aux trois "mousquetaires tournonnais" leur banc de repos d'avant belotte.....la vie est belle et c'est tant mieux !

 

P1060228

De Tournon (rive gauche-07) pour passer à Tain l'Hermitage (rive droite-26) un pont-passerelle au demeurant magnifique. Mais, mais l'Adjoint aux Passerelles et Promenades de Tain l'Hermitage a additionné les obstacles afin de dissuader les "mobylettes des d'jeunes" d'utiliser la passerelle......mais aussi les vélos aux grosses sacoches. Obligé de tout démonter pour franchir la "dissuasion " du chef élu aux passerelles........

 P1060235

Entre Tain l'Herm. et Valence, le Rhône reçoit l'affluent Isère et c'est l'occasion pour les têtes d'oeuf de la DDE

d'exprimer la plénitude de leurs compétences, une fois de plus admirons les experts, Rhône canalisé, à gauche une piste cyclable à faire rêver un pilote d'Airbus A320, tout pour plaire à un âne de métal celte et à son mécréant-pédalou (Celte aussi). Sur quelques kms, contre le vent évidemment, l'équipage s'arc-boute sur les pédales pour progresser vers la Méditérannée promise..................

P1060233.........pour en arriver là. Fin de la piste cyclable. l'Isère est infranchissable (pas prévu de pont ou passerelle)

celui-la c'était un Bac+9 ou Bac+11 (putainggg-conggg).

Les jurons mécréants furent distribués à tout-va.......de toute façon il était jeudi après-midi 15h30 et le Bac+11 de la DDE était déjà en congés de fin de semaine......isn't it.

Aucun balisage ni indication.  La voie Rhônia est en bonne voie !

P1060256


la NATIONALE 7 n'est pas une simple ritournelle de Charles Trénet...............la preuve ! (un peu avant Montélimar)

P1060265le Rhône majestueux, avant Cruas et la Coucourde, une piste cyclable cette fois acceptable

P1060272

avant de rejoindre le camping de Mondragon (84) une pause-bière au Sporting-Bar,avec quelques autochtones incrédules.........devant le chargement breton !

P1060286

les Services Municipaux d' Orange (84) jolie ville (Arc de Triomphe, Arènes -cérémonie de Caméron ce jour là)

C'est la seule ville qui m'ait refusé un "tampon" sur mon carnet Pélerin-pédalou.

Réflexion personnelle: j'étais à Orange, ville hautement réputée pour son amour ........des autres, me souvenais- je !

P1060316


 

 

 

 

 

 

 

"Sur le Pont d'Avignon......Mout-Mout y danse,

Mout-Mout y danse.......tout en rond"

 

Pont emblématique "Bénezet" d'Avignon

 

arrivée en Avignon le 30 avril vers 11h,

et c'est , en cette ville des sous-Papes, que je fus baptisé par mes premières pluies ........

 

Réflexion personnelle: il pleut toujours en Bretagne.......n'est-il pas,,,,,,oui c'est vrai.....

mais seulement sur les cons......n'est-il pas !

 

 

 

 P1060323Mout-Mout est perplexe, peut-être qu'un jour futur le Palais des Sous-Papes d'Avignon recevra - t- il bientôt

Benoît 17, Jean-Paul 3, Pie X13, Urbain 77, ou le Pape des Tics Nicolas 1............dans l'attente de la fumée blanche....

P1060343

Cette fois encore Mout-Mout a tenu à saluer comme il se doit le flasheur à chauffards (entre Avignon et Arles)

                                                                                                                                                 

 

 

P1060350Arles et ses arènes

le 30 avril

c'est aussi le "Chemin d'Arles"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060370

 

 

 

 

 

 

 

 

Martigues (13) aujourd'hui Premier Mai,

mais ce fut aussi un jour de pédalage et moulinade

la preuve: Mout-Mout ouvre le défilé syndical

sur le pont de Martigues, en compagnie du pandore municipal de permanence

 

"tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais"

 

 

 

 

 

P1060377le Premier Mai continue........arrêt surprise à Chateauneuf les Martigues (13), une course cycliste de jeunes Minimes et Cadets, Mout-Mout est invité à boire une mousse.......avec remise de Médaille (de la part de la Municipalité de Chateauneuf et du "Castel Jeunesse Maison Pour Tous" étonnés les jeunes minots de voir un chargement pareil venu de Bretagne ( et "ben meûsieur, vous êtes drolement fort......" ) Drôlement sympas les d'jeunes !

P1060381abri de fortune avant de gravir le Rove et passer la chaîne de l'Estaque, pique-nique au lave-auto

ensuite descente vers Marseille et arrivée par l'Estaque

P1060384

15h le 1èr mai il pleut sur Marseille (putainggg-conggg)

P1060450

 

 

l'entrée du port de Marseille, pas de sardine en vue, mais trois "autochtones" qui par réflexe conditionné (?) se cache instinctivement et  semblent gênés par l'objectif

(un autre monde .......)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060458


 

 

 

 

 

 

 

à Marseille, le balisage semble faire partie du décor à même la chaussée, ici, les Bac+9 de la DDE ne lésinent pas sur la peinture "directionnelle", ce n'est pas comme sur les pistes cyclables le long de la Voie Rhônia.....

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060460

 

Objectif:

un Hotel, afin de "sécuriser" Mout-Mout

l'Hotel Breton semble tout indiqué pour les Celtes que nous sommes........

......la Direction  "bretonne" du Palace choisi porte fièrement keffié et babouches.

Très sympa et arrangeant,

"top-là" Maître d'Hotel Breton, la vie des deux Celtes te sera confiée cette nuit......

 

 

 

 

 

 

P1060467P1060464P1060471

 

P1060475P1060481P1060486P1060501P1060540P1060530

quelques clichés marseillais: la Mairie au Jean-Claude, l'entrée du Port, le Ferry "boite",l'autochtone , le pescadou de rascasse du Vieux Port, le Palais de Justine à Nanard et à Mémé la Sardine,vue sur le Chateau d'Iff et les îles du Frioul,entrée du Vieux Port à partir du Pharo, et,et,et,et.......Notre Dame de la Garde.....la Bonne Mère (putaingg-congg)

                                                                             P1060575

Calanque entre Carry le Rouet et Sausset les Pins, en direction de Fos sur Mer vue du petit train que les Bac+8 de la SNCF veulent supprimer.(pas assez rentable, ont-ils calculé ! )

Afin d'éviter la 4 voies portuaire dangereuse et très encombrée j'ai offert à Mout-Mout 25 kms de train jusqu'à la gare de Fos, puis direction Port Saint Louis du Rhône de nouveau sur les pédales.


P1060586

 

 

 

 

 

 

Port Saint Louis du Rhône est le dernier port du delta, le Grand Rhône ensuite épouse la Méditerranée.......Mout-Mout habitué aux "abers" et aux "rias" ne semble pas convaincu

d'être arrivé là: "y'a pas de marées, Cap'tain"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060592

 

 

séquence émotion lors d'un bivouac:

Installation bivouac tout  près d'un centre de vacances Edf, seul un grillage me séparait d'un local technique qui fut "squatté et vandalisé" durant deux heures par 5 ou 6 d'jeunes furieux en milieu de nuit. A 15m du saccage, Mout-Mout et le cavalier mécréant se firent tout tout petit en attendant la fin du show

intervenir ou pas that's the question ?

 

 

 

 

 

 

 

P1060606

 

Traversée du Grand Rhône par le bac de Barcarin pour rejoindre Salin de Giraud et la Camargue

(gratuit pour les vélos)

 

 

 

 

 

 

P1060615

 

 

 

 

 

 

Douce et déserte Camargue dédut mai,

arrivée à Salin de Badon, Mout-Mout occupe seul la scène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060619

 

 

 

 

 

 

 

avant la Capelière:

 

flamands roses en toute liberté

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060631

 

 

 

 

 

 

pour les taureaux camarguais, la liberté est un peu plus encadrée......

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060639

 

 

 

 

les fougueux chevaux camarguais regroupés dans une "manade " (ici celle de Paul Ricard à Méjanes)

Mout-Mout avait fait le choix du tour de l'étang du Vaccarès par le nord.

Il existe une piste sud de Vaccarès par la Gacholle et la digue à la mer, mais difficile (piste sable et terre) pour un vélo lourdement

"bâté"

 

 

 

 

P1060651

 

 

 

 

 

entre Sainte Marie de la Mer et Aigues-Mortes rencontre avec Pierre et son vélo couché (projet en gestation- Mout-Mout 2)

Etonné du chargement,

serait-ce un vélo en surcharge ?

Pierre est un jeune retraité....de la gendarmerie

 

 

 

 

 

 

 

P1060667

le 4 mai, Aigues-Mortes, le temps se gâte sérieusement, gröössssse tempête prévue, réfugié au camping d'Aigues, le couple "pédalou-moulineur" s'abrite comme il peut ......le lendemain la force du vent obligera d'appeler une assistance motorisée (merci Christophe) pour terminer les 20 derniers kms avant Montpellier.

Bien que debout sur les pédales Mout-Mout, pourtant volontaire s'il en est.........reculait (putainggg-congg !!!! )

P1060699

 

 

 

 

Montpellier, place de la Comédie, Mout-Mout délesté de ses sacoches

fait le fier.....et son cabot devant le théâtre emblématique de la "Septimanie "

 

 

 

P1060703

 

 

 

 

 

 

 

la tempête se calme doucement,

elle a laissé quelques "restes" sur le Mail de Montpellier


 

 

 

 

 

 

 

P1060708

 

un "café gourmand" aux 3 Brasseurs, pour conclure le menu, avec Christophe mon hospitalier préféré monpelliérain

P1060748à Sète (34) le Mécréant d'Ar Minic'hi se devait de saluer un autre Mécréant reposant au cimetière marin,trop vite parti, Monsieur Georges, en souvenir de la jolie demeure aux volets bleus au bord du Trieux à Lézardrieux(22), le gwen ha du mécréant te salue.

P1060756



 

 

 

 

Agde, et ses "jouteurs" Mout-Mout n'a pas la nature belliqueuse mais apprécie la vista et la témérité des artistes, avant de prendre la direction de Valras pour retrouver René et Jacqueline, mon "companero de Camino"

 

 

 

 

 

 

 

à Béziers juste avant le Pont Canal sur l'Orb, et l'échelle d'écluses de Fontsérannes (et son ascenseur à bateaux qui en 35 ans n'a fonctionné que 12 minutes - mais que font les Bac+11 de la DDE ? )

 P1060783le Canal du Midi, de Monsieur Pierre-Paul RIQUET, cette fois-ci de Béziers vers Toulouse (c'est la troisième fois que Mout-Mout le pratique). Rien n'a changé, le halage est toujours aussi magnifique mais aussi mal entretenu (les VNF n'ont qu'un seul intérêt: les bateaux qui rapportent des sous, des sous, toujours des sous.......le randonneur pédibus ou pédalus n'a pour eux aucun intérêt, alors pourquoi s'occuper des accessoires au "Canal pourtant inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco - (halage, hébergements collectifs, balisage...)

La partie Béziers - le Ségala (seuil de Naurouze) est praticable en VTT, mais si orages ou pluies, elle devient vite boueuse et difficile aux VTC et équipages avec remorque 2 roues (la mono et VTC passe encore)

Il est alors nécessaire de jongler avec les routes à proximité......

P1060796

 

P1060805

 

 

 

 

 

 

 

le tunnel de Malpas près d'Ensérune (vestiges romains-oppidum- et l'étang asséché de Montady-Colombiers) ingénieuse réalisation pensée par Monsieur Riquet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060810

 

 

 

 

 

 

Bon d' accord, c'est facile

mais Mout-Mout n'a pas pu résister de s'en amuser......

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060816

 

 

 

 

 

 

toujours l'oeil sur mon âne de métal, bâté et bâché........

Dors mon Mout-Mout, demain sera une longue étape (camping municipal de Capestang)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060824

 

 

à la jonction du Canal du Midi

avec celui de la Robine

Mout-Mout déjà bâté sera aussi attelé......juste pour essayer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060828

 

 

 

 

 

 

 

et puis tant qu'à faire......il sera aussi monté...isn't it

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060838

 

 

 


 

 

le Somail, village emblématique du Canal du Midi

rencontre avec Madame Pierrette Barnabeu, propriétaire du magnifique gîte près du palmier

Coup de Coeur pour sa gentillesse, son accueil,

et son hospitalité généreuse.......

(à noter sur vos tablettes)

 

 

 

 

 

P1060839

 

 

Port du Somail - 11120 - Ginestas - 04.68.46.16.02

 

 

 

P1060847

 

 

 

 

 

 

voila qui est joliment dit.......................................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060848


 

 

 

 

 

                       alors ....l'ai-je bien gravi ?

 

 

 

 

 

 

 

P1060852

le Canal du Midi et ses racines


P1060856

 

 

douceur de vivre

 

P1060878

 

 

 

canal bucolique et fleurs de printemps

 

 

P1060887

 

l'écluse de l'éclusier artiste

écluse d'Aiguille (près de Puichéric)

 

P1060892

 


une "Carla pédalante" avec foufoune, elle,  à l'écluse

d'Aiguille

 

 

P1060898

 

 

arrivée à Carcassonne

et la Cité

 

 

P1060911

 

 

 

halage difficilement praticable avant Castelnaudary, Mout-Mout arrive par la D33, par le camp de la Légion Etrangère, lors d'un exercice de "ramp-deille-ramp-deille"

Caméra de surveillance...

alerte chez les Gradés (Bac - 9)......"contrôle papiers-bitteschön"

"pas photo-bitteschön"


Mout-Mout mettrait-il la Frââânce en danger ?

 

 

 

 

 

P1060926

 

 


 

 

de Castelnaudary au Ségala (3kms avant Naurouze) le halage était très boueux et lourd aux pneus.....glissades et dérapages garantis.....mais Mout-Mout sut éviter le pire à son "pédalou-moulineur"

 

 

 

 

 

 

 

 P1060957

 

 

 

 

 

le Seuil de Naurouze, arrivée de la rigole d'alimentation de la Plaine du Laudot (bassin de St Férréol et Montagne Noire) - Obélisque de Riquet - est le lieu du partage des eaux (Atlantique et Méditerranée)

 

 

 

 

 

 

 

 

                                    P1060936

 

le bassin de St Férréol -4,5 millions m3 date de 1667, l'eau arrive au point de partage du bief de Naurouze

 

 

 

 

P1060963

 

 

 

avant l'écluse de Gardouch, Monsieur Raymond; un admirateur d'âne de métal celte

 

 

 

 

 

 

Toulouse, le 10 mai, retrouvailles avec Jean et Marie-Claire (camino 2005) -visite de la superbe

Ville Rose et invitation au convoyage d'une "péniche"

de 1936 - 25m, pour carrénage - le "Bonheur est sur le Canal du Midi aujourd'hui"........

P1060997

 

f1528832

 

la péniche "Ile au Trésor" de Mimi et Jimmy - ancien remorqueur de 1936 - 25 mètres

 

 

f1481600

 

remontée vers Toulouse


 

f1493440

 

 

 

timonerie à l'ancienne

 

 

f1499264

 

 

douceur du canal

 

 

f1519168

 

traversée de Toulouse, le canal partage l'espace avec la route

surprenant n'est-il pas ?

 


 

toulouse2

Salutations obligées au "Capitole", l'incontournable "Hotel de la République" toulousain

toulouse3

 

 

Saint Sernin, la romane, balise aussi incontournable du "chemin d'Arles"

 

 

 

f1556288

 

 

 Saint Sernin (suite) une "corneille noir chaudement ensoutanée" admire au passage l'âne métallique lourdement bâté dont le cavalier est parti chasser le lumignon béni....

 

 

 

toulouse4

 

salle des mariages au Capitolum, la sacoche triskellisée moutmoutinesque s'essaye à la charge d'édile toulousain, why not ?

 

 

 

f1568768

 

 

 

 

 

 

au revoir Toujouse, où le Canal se confond avec route et piste cyclable.......l'impression est étrange

 

 

 

f1602432

 

Moissac (82) sera l'étape "ambiance camino"P1060997

après arrêt-bonjour chez Yves et Dominique à Grisolles

Nuit au "Carmel " gîte de la Voie Podiensis (leGR65 Républicain) toujours géré " à la dure" afin de mieux protéger le sommeil des compagnies de vieilles filles du Camino qu'il faut rassurer avant la traversée du Gers et du Sud-Ouest pour rallier St Jean Pied de Port.

 

 

 

 

                       f1613824

 

à la chapelle du Carmel, le pédalou-moulineur a tout de même trinqué à la santé de St Jacques et de tous les "pélerins-jacquets" ...........avec une "Leffe" la seule bière de messe autorisée à remplacer le vin du même nom !

 

 

toulouse5

 

 

 

 

 

 

de Toulouse à Castets/Dourthe (10 kms avant Langon) Mout-Mout prendra "son pneu" sur la magnifique piste cyclable du Canal Latéral à la Garonne (plus de 200kms de pur bonheur roulant) - bivouac à Caumont sur Garonne.

ndlr: le halage est interdit aux chevaux.......changement d'époque puisque sa destination initiale fut pourtant bien les chevaux tracteurs de péniches.....c'est la "rupture" sans doute !

 

 

P1070201

 

 

 

 

Bordeaux, le 13 mai, arrivée par la N113, depuis Langon, ici place des Quinconces, après un tour rue Ste Catherine, et quai des Chartrons.

Ensuite retrouvé Paul et Nicole à Eysines (camino 2005)

 

        toulouse1-copie-1

 

 

théâtre et tramway bordelais

 

 

 

 

 

 

 

P1070213


 

Première crevaison (et la seule) à Ste Hélène (33) dans le Médoc,

deux heures plus tard, le pneu arrière (Michelin Protek - de la merde) est au bord de l'éclatement -changement immédiat à Carcans (chance d'être à 200m d'un magasin vélo ! )

Merci à la "bière de messe Leffe " de Moissac !

Comme quoi il faut toujours prier à la Leffe, n'est-il pas?

ça protège.......

 

 

 

P1070214

 

 

 

entre Le Brach et Carcans (Médoc), énorme "ex-voto" récent (accident du samedi soir- plusieurs jeunes morts) dans une longue ligne droite landaise

Impressionnant et émouvant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070220

Soulac sur Mer (pointe du Verdon) départ de la Voie Littorale , bien que non-pélerin cette fois, je fus reçu au Centre Municipal "St Jacques de Compostelle" pour partager la soupe du soir avec les pensionnaires-retraité(e)s

 

P1070238

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la soute du Bac du Verdon-Royan pour Mout-Mout, 45mns de croisière pour traverser la Gironde, aperçu le "Corduan" le Roi des Phares et le Phare des Rois.....

 

 

P1070242

 

 

 

 

 

 

 

entre Royan et Rochefort sur Mer sur la D733, un clin d'oeil à l'huître de Marennes-Oléron

 

 

 

 

 

le pont transbordeur du Martrou (Rochefort/mer), sur la Charente.P1070246

hélas en réparation depuis "Xinthia"

obligé de prendre cette fois le pont routier surchargé

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070256

 

 

 

la Corderie Royale à Rochefort.(17)

Visite à l'Hermione....le chantier traîne .....un peu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1070249

 

U M P à Rochefort sur Mer - Charente-Maritime (17)


Déjà visitée en 2009, la boutique UMP était activement animée par deux pétroleuses fumeuses.

En 2010 c'est à louer, voir

l'Agence Baratin, qui transmettra

Le début de la fin, peut-être.......??


Il faut donc continuer de boire de la Leffe, dans les chapelles en remplacement du vin de messe.......ça doit favoriser la "rupture"

 

 

P1070289

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le 16 mai, La Rochelle, au petit matin, le vieux port, (hier il y avait des milliers de badaux ébahis qui assistaient aux Championnat du Monde de Hauts-Plongeons)

 

 

 

 

 

P1070268

 

 

 

 

 

 

sortie du "Joshua" de Bernard Moitessier entre le vieux Port et les Minimes.

Bateau mythique pour la génération du pédalou-moulineur

"La Longue Route".........

 

 

  P1070280

 

 

 


Coup de coeur à La Rochelle

 

Bar-Restaurant

"Le Bonheur est dans le pré"

rue Saint Nicolas à La Rochelle

jeune patron aussi "pédalou-moulineur"

à fréquenter sans modération

 

 

 

 

P1070296

 

 

 

 

entre Villedoux et Charron (17) le Canal du Curé ..

Mout-Mout le mécréant lui passe dessus pour la troisième fois.....

Après avoir "bouffé du curé" ......"rouler sur le Curé".........


Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:38

le "Camino del Norte"        en vélo et solo 

du 30.3 au 21.4.2009



Au départ de Rochefort-en -Terre et de Malestroit (Morbihan) pour 1800 kms de "pédalus"

D'abord rejoindre la "Voie littorale atlantique" par le Pont de St Nazaire, les Sables d'Olonne, La Rochelle, Royan, bac du Verdon, Soulac-sur-Mer, lac d'Hourtin, lac de Lacanau, bassin d'Arcachon, dune du Pilat, Parentis, Cap-Breton, Bayonne, Hendaye,

puis le  " Camino del Norte" par San Sebastian, Guernika, Bilbao, Laredo, Santander, Gijon, Avilès, Luarca, Ribadeo, Mondonedo, Vilalba, Sobrado dos Montes, Lavacola, Santiago.

le "Camino Francès" (St Jean P de P, Pampelune, Burgos, Leon,
O 'Cebreiro, Astorga, Sarria, Santiago, est d'évidence le plus fréquenté (très) !

Les étapes de 100 à 120 kms le long des côtes atlantiques:
puis étapes de 50 à 80 kms en Cantabrique.

Malestroit-St Brévin les Pins - 102 kms - bivouac(30.3)
St Brévin-Les Sables d'Olonne -112 kms - bivouac
Sables d'Ol - La Rochelle - 11 kms - bivouac
La Rochelle - Soulac - 87 kms - bivouac
Soulac - Lege Cap Ferret - 110 kms - camping
Lege - Parentis - 105 kms - bivouac
Parentis - Anglet - 115 kms
Anglet - San Sébastian - 70 kms - albergue
San Sébastian - Deba - 55 kms - albergue
Deba - Bilbao - 80 kms - albergue
Bilbao - Laredo - 60 kms - monastère
Laredo - Santander - 55 kms - albergue
Santander - Comillas - 68 kms - albergue
Comillas - LLanes - 60 kms - albergue
LLanes - Sebrayo - 70 kms - albergue
Sebrayo - Avilès - 70 kms - albergue
Avilès - Luarca - 76 kms - albergue
Luarca - Gondan (Barreiros) - 85 kms - refugio
Gondan - Vilalba - 50 kms - albergue
Vilalba - O Pino (Zamoar) - 80 kms - bivouac
O Pino - Santiago - 35 kms - camping " as concelas"(19.4)
Santiago - Fisterra et retour - camping - 200kms (21.4)

C'est un " Mout-Mout " immaculé (et revisé) comme le faubourg de St Nazaire traversé
qui entame ce nouveau "Camino d' aventures" le lundi 30 mars 2009.
Un magnifique temps de printemps qui durera toute la semaine, une traversée sans soucis du Pont de St Nazaire, et première étape avec bivouac à St Brévin.....dans le parc municipal, avec vue sur mer et pont.....
Mout-Mout s'arrêta quelques instants sous la base sous marine "emblématique" juste pour la photo....
le deuxième jour l'objectif sera d'atteindre les Sables d'Olonne, avec bivouac en forêt d'Olonne

La Rochelle le 3 ème jour, toujours sous un magnifique soleil.....
 
....avant de traverser de part en part .......un "curé" avant La Rochelle.

Le lendemain toujours par un magnifique temps, Mout-Mout rejoindra Royan ( et le bac du Verdon)

Auparavant il aura dégusté quelques huitres de Marennes


après avoir " respiré les relents tabagiques d'une permanence UMP de Rochefort sur Mer ! ! !














 et traversé la Charente par l'historique " pont transbordeur du Martrou"......
























le 4 ème soir un bivouac en forêt de Montalivet, en bord de plage et forêt, en pleine nature














Soulac-sur-Mer, son église chargée d'histoire et " la Voie littorale du Camino" pour rejoindre le Pont de Santiago encore loin à la frontière Hendaye-Irun
























la longue descente des Landes se fera en 3 étapes égales
une première halte en "camping classé" afin de "refaire l'hygiène élémentaire" au Lege-Cap Ferret

Mout-Mout sera tenté par un fun, dans l'onde pure des vagues de Lacanau



les longues lignes droites de pistes landaises

et une désolation absolue de constater le massacre de la dernière tempête, à pleurer
un bivouac (04.4) sur une aire de repos "campingcaristes" à Parentis, et une aube magnifique sur le "lac aux shadocks"....


un regard en pédalant sur la plage " luxe" de Biarritz, qui se prépare pour la saison, des Anglois en goguette admirent, dubitatifs, le pur-sang de métal au repos.

le soir rendez-vous privé et chaleureux à Anglet, Mout-Mout devra donc mettre les "pédales doubles" pour y arriver.
au soir du 05.4, en 7 jours de pédalage sans difficultés ( temps magnifique, profil des étapes, motivation....) 742 kms. Cette descente des côtes françaises n'avait rien d'inquiétant, un parcours de liaison vraiment agréable.
Au revoir la douce France et bonjour "el Camino el Norte", ce sera chose faite au "Pont dit de Santiago" à Hendaye sur la Bidasoa, vestige de la frontière avec l'Espagne.
le "Camino del Norte" .....pour celles et ceux qui pratiquent l'environnement caminesque est  ...le... camino à la réputation difficile physiquement, pour les pédestres et pour les cyclopèdes.
montagnes russes entre le Golfe de Biscaye et les Monts Cantabriques (dont les mythiques Pics d'Europe) un décor grandiose en permanence ........et cela se mérite.
le tracé pédestre est impraticable pratiquement pour un VTC de type "Mout-Mout" (également pour un vtt allégé, à part quelques kms accessibles aux pneus à larges crampons)
Conclusion évidente: la route, le goudron, le trafic, la pollution, les camions, los coches, le bruit, les interdictions, les klaxons........la fameuse N634 (la carratera Seis, Treis,Quatro) du km 0 au km 750, avec variantes et petites routes bucoliques pour varier la difficulté.
Le vrai départ sur le Camino del Norte se fera à Donastia-San Sebastian, après un repos à l'Albergue.(07.4)

La longueur des étapes va sérieusement se réduire du fait du profil-terrain, le camino suit la côte, avec des décors superbes et enchanteurs (sortie de Zarrautz)

les bornes coquilles et " flêches jaunes" confirment moins souvent que sur le camino francès
le buen camino

les tunnels s'ajoutent aux tunnels et ouvrages d'art, l'Espagne est un pays de "génies batisseurs"

à Deba au petit matin humide, Mout-Mout au fronton, la nuit passée dans un local de la police municipale ouvert aux pélerins demandeurs, à proximité du fronton

arrivée à Eidar, ne pas se planter sur les échangeurs

Révision des 1000 kms pour Mout-Mout, chez le Norauto ou Norvélo espagnol
graissage de chaîne et soufflette

et sans cesse une route entre "mar y montana"


 le soir après 80 kms de poussée pédalière l'étape à " l ' Albergue-Usine" de Bilbao
Mout-Mout saluera comme il se doit le fabuleux Musee Guggenheim























Quelques rencontres avec des "collègues", mais très peu. Les pélerins sur le " Norte" ne sont pas encore arrivés contrairement au "circum du camino francès"



























la merveilleuse Cote Cantabrique, mais pourquoi faut-il toujours monter mais rarement descendre ?

ce soir c'est vendredi saint et toute l'Espagne est en prières et dévotions, voire " flagellations"
arrivé à Laredo, refusé ches les Franciscains (le détecteur de foi à déceler la mécréance ?)
le repos de Mout-Mout et de son cavalier se fera chez les Soeurs de la Trinité, en chambre moniale......et confortable.

les " franciscains refuseurs" à Laredo


Sortie au matin du " mulet d'acier " par la porte-sas du Monastère
des Soeurs de la Trinidad


la panoplie du cavalier celte sous la protection de Jésus...."semana sancta" oblige
à Castro-Urdiales, Mout-Mout salue le "rameur couillu ibérique" la ville est en préparation des processions du vendredi saint, ambiance.

et cela ne l'empêchera pas d'aller admirer les filets ravaudés, sur le quai de ce magnifique port cantabrique

à Santander, comme dans toutes les traversées de villes et villages, les balises du camino sont légions

petit matin humide, après Santander, après l'incontournable "café con leche" du matin
une pose en bonne compagnie devant la sidreria.

à midi passage-arrêt à Santillana del Mar, village médiéval incontournable

en direction de Comillas, la mer est toujours aussi magiquement belle
étape en Albergue (une ancienne prison aménagée pour pérégrinos)
accueil par José un vrai hospitaliero

en direction de San Vincente de la Barquera, deux ponts successifs, écroulés, interdisent le passage....une déviation de 20 kms est nécessaire: plaisir du matin pour le pélerin.
(les pédestres pouvaient passer)

jeunes filles en tenue de prières se rendant à l'office de la Semana Sancta à Ribadesella


à LLanes, sur le mail, une étape à l'Albergue (ancienne estacion de la Renfe)
magnifique port asturien, rencontre avec deux cyclistes impressionnés par le poids de Mout-Mout (27 kgs de sacoches et 19 kgs de vélo) le cavalier de plus de 80kgs ( moins 7 kgs à l'arrivée, offerts et laissés aux Ibères). Une pause en sidreria en attendant l'ouverture de l'albergue (18h)














los "Picos de Europa" au sud et la mer Biscaya au Nord: superbe décor vers Colunga

vers Colunga, retrouvé " Nomada" et sa famille, un des cyclistes de Llanes (gracias por el foto)
.....Mout-Mout et son cavalier sont heureux de vivre ce trip.....la preuve
c'est facile de comprendre l'environnement, la carraterra N634 ( y el camino) suit la cote, les pics sont juste derrière !













Mout-Mout reprend son souffle après une "bosse"
la borne caminesque est fort bienvenue


L'un des innombrables "séchoirs à grains" celui-ci de type asturien


une pancarte qui porte bien son nom, située après quelques kms de grimpette
l'espoir fait vivre.....isn't it

petit rappel:  les "choses avancent"  quand même sur la N 634

Gijon, gris et humide, le midi du 13.4


entre Gijon et Avilès:
la trop lourde charge de Mout-Mout aurait-elle
eu des conséquences inattendues.......sur l'état de la route ?
Négocié avec la "guardia civile" présente sur les lieux afin d'éviter une nouvelle déviation obligatoire de 10 kms, passe-droit accordé, comme quoi tous les képis
ne se ressemblent pas !











 l'Espagne du Nord est couverte de forêts d'eucalyptus, une odeur agréable au début qui finit par devenir entêtante......l'arbre est élancé et souvent maigrichon, tout pelé...
le séant de Mout-Mout n'en revient pas dirait-on !
























Avilès, l'Albergue de 80 places......pour moi tout seul, ainsi que la plupart des autres albergues rencontrées et pratiquées
à cette époque le "pataugas" n'est pas encore chaussé chez le backpacker
Impression étrange que de devoir s'endormir au milieu d'un tel vide.....
Viaduc de la Concha, en restauration afin que l'Autovia, qui annexe la N634, puisse être offerte aux 4x4 et autres moteurs à explosion.
Etrange impression....d'être tout petit, dame oui,










Fin du viaduc, avec son joint de dilatation, là Mout-Mout a failli prendre son pneu dans le macadam, la rambarde est fatiguée il me semble

 " Autovia" voila l'avenir pour le pélerin en bus ou coches, mais pas pour el pérégrino en 700x38c et en 22x32 ou en pataugas.
de San Sebastian à La Corogne, le projet est presque terminé, mais la N634 a disparu, donc des détours de quelques dizaines de kms pour avancer (autovia: interdite aux vélos et patins à roulettes). En connaissance de cause Mout-Mout et son cavalier ont tenté le coup, après quelques minutes la Guardia Civile, tous gyrophares activés s'est présentée au couple de pélerins téméraires. Ordre de quitter le chemin de promenade à la première sortie (retour en arrière impossible isn't it)....no alternative senor....j'étais protégé par Saint Jacques m'a confié le charmant policier.....j'avais gagné 35 kms de détours sinueux (merci Santiago !)
le Viaduc dos Santos (600 m) entre Tapia de Casariego(Asturia) et Ribadeo(Galicia) difficile de trouver l'accès du passage, prévu pour les piétons mais pas pour les " bici"......magnifique, "prier Santiago" que personne n'arrive en face !
Buenos dias Galicia.....mi hermanos celtas !







 
L'un des non moins magnifique "séchoirs à grains" ........galicien celui-là


l'Albergue de Gondan (en Barrieros) en pleine montagne, géré par le concuelo (ayutamiento en Asturie) le conseil municipal. Mout-Mout et son cavalier ruisselaient, dégoulinaient de pluie pure et fraîche......un bouquet de fleurs sur la table.....de l'eau chaude....et la gentillesse de l'Hospitalera (à la ferme voisine).......Une auberge-refuge où il fallu partager la solitude avec les fleurs de montagne, mais qué bonheur d'être là !


une autre "albergue" celle de Sebrayo, en pleine campagne asturienne, aussi gérée par le conseil municipal, accueil chaleureux .....c'est ça aussi et/ou surtout, todos los caminos

Rencontre du matin avec le boulanger local, el horno de Lena, Montenedo, petits croissants et pains frais, qué felicidad es camino !














après Abadin (ça y est les difficultés de grimpettes et bosses sont derrière)
une " boîte à images" espagnole - en tête à tête avec Mout-Mout

avant dernière étape avant Santiago (17.4) l'Albergue de Vilalba (1,5 km avant la ville)
architecture froide surtout lorsque l'on s'y retrouve seul encore " a poor lonesome pilgrim"


tout va bien......nous sommes toujours sur el buen camino


Dernier bivouac à 24 kms de Santiago (Zamoar)
au milieu d'une forêt d'eucalyptus
pluies incessantes- hygrométrie maximum sous le dortoir de toile......le plus dur est de "ré-enfiler" les cuissards et chaussettes humides au petit matin,
le chant mélodieux des bergeronnettes et moineaux espagnols n'y change pas grand chose......isn't it ?





à Lavacola ( laver la queue ! ) retrouvailles avec le " camino francès"
le grillage à ex-votos et gris-gris, offrandes ou voeux pieux de pélerins
l'arrivée à Santiago se fera par le même camino qu'il y a 5 ans, (en pédibus cette fois là, du Puy en Velay)
Mout-Mout n'en revient pas.....d'être déjà là !




















une confidence en passant ou un secret à partager, à la " borne emblématique del camino" de Lavacola
 














à Monte Gosso, juste avant l'albergue-usine (600 places) le monument bizarre et tordu à la mémoire de " Pape JP TWO"

Mout-Mout cherche à comprendre le message subliminal ......




















Plaza do Obradoiro à Santiago, dimanche 19 avril 2009 à 9h , Mout-Mout et son cavalier
se posent devant la Cathédrale
Dévotions et offrandes au " sancto apostol "
les meilleures pensées, voeux et souhaits, pour toutes celles et tous ceux qui
comptent un peu, beaucoup, à la folie ou passionnément, .......mais aussi pas du tout !
le "camino" est un chemin d'humilité, de partage et de bons sentiments.....même au royaume de la mécréance !

l'espoir d'obtenir un " lumignon" pour ma collection fut encore déçu
en Espagne, ces sacrées bougies sont toutes attachées et reliées par du fil électrique
fournissant une lumière artificielle à 20 centimes d'euros les 10 minutes.....
Les cadres écclésiastiques décideurs espagnols n'ont décidément rien compris aux " anges"
Afin que le message leur parvienne (aux anges) il faut de la fumée (blanche ou noire) mais de la fumée......pas de l'électricité


Juste pour les prévenir de mon passage en Galicia, un stand-by devant l'Hotel Parador des Rois Catholiques.
Rappel: en Bretagne aussi, nous avons notre perigrination " le Tro-Breizh" et ses septs saints fondateurs


un "camino" c'est aussi d'aller confier ses émotions et ses meilleures pensées au Cap Fistera,
d'y brûler symboliquement ses oripeaux, après avoir caressé la borne zéro


le retour :





le retour se négocie avec les Compagnies de Bus
(Alsa, Euroline) 2 vélos par bus
voyage de nuit conseillé
Santiago-Irun 800 kms- 12 heures.









la partie française avec l' inénarrable Société Nationale des Chemins de Fer Français
en classe " affaires-grand confort" pour Mout-Mout

Ne pas oublier de " prier " Saint Jacques pour qu'il obtienne un train acceptant les vélos.......
........et qui arrive à destination un jour ouvrable.
(les aléas de grêves, ruptures de matériels, attentats....et mauvais humeur du contrôleur ne sont jamais mentionnés sur le billet de voyage.












" adios amigos "




et à votre entière dispostion pour tous renseignements, commentaires, suggestions,......
danielpaumier2003@yahoo.fr

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 21:30

 

Cette "check-list" a été réactualisée en janvier 2013

voir la liste complète des articles du blog

 

Le Matériel emporté pour rando vélo ou pédestre

afin de répondre à la demande de certains interessés ou curieux:(le point fait en aout 2007)

2 listes de matériels et équipements emportés:

1 - rando vélo:  mai 2006 - le Danube, Irlande,Loire...
de la Bretagne à l'île de Ré - juillet 2007
"Mout-Mout" avec de nouvelles sacoches étanches,
"Mout-Mout" l'âne de métal breton fait son fier avec son cavalier devant le Vieux Port à La Rochelle -(07.2007)

2 - rando pédestre :stevenson,camino,gr divers....

le matériel est réduit au strict nécessaire, poids oblige.
liste du matériel (08.2007)
Check list rando vélo ou pédestre

13 kgs (avec eau) en pédestre
matériels:
sac à dos 55L et housse étanche(1,1kg) + housse si avion(600g)
1 bâton télescopique(240g)- 1 duvet(S10ultralight-0,960kg)
et sac à viande en soie(140g)
2bâches(1survie alu-200g- et 1 abri -200g)
1 tente monotoit (1,3kg) - 2 petits cadenas
1 gourde 1l(vide150g)
1 mini popote-1 quart inox-couverts pliants-couteau(80g)
vêtements:
1 pantalon-short et ceinture(520g)- 1 short(300g)
sandales(580g)-chaussures novadry(1,440kg)
3 paires chaussettes-3 slips-3 t-shirts(800g)
1 polaire(620g)- 1 pull marin(400g)- 1 couvre chef(100g)
1 paire de guêtres(100g)-1 veste étanche de marche(600g)
1 cape-zip devant (380g)- gants polaires et col polaire
hygiène:
trousse de toilette:rasage,miroir,dentifrice,brosse,savon à tout faire...(500g)
médicaments(bétadine,percutalgine,compeed,visiodose,bi-profénid,
paraloc,talc,biafine,végebon,noc, (600g)
petits ciseaux,pince à épiler,serviette aréna(200g)
personnel:
papiers,carte crédit, carnet de notes,2 stylos
carte vitale et sécu internationale
lunettes solaire et lecture, ceinture banane.....(750g)
torche à dynamo(180g)-piles-épingles nourrices, petite brosse,
fil à linge et épingles...(100g)
couture, podomètre,appareil photo numérique et cartes,  1monoculaire 4x20,(avec étui porté à la ceinture)...440g
1 petite radio sony(350g)-allumettes, cartes géo, cartes de visites, 1 livre(280g) 1 dico anglais(160g)1 boussole(80g)
1 sifflet, 1 montre.

40 kgs (avec eau) en cyclo
matériel vélo:
1 vélo DKN EC2 (vtc)1998 - 19kgs
4 sacoches étanches+1 sacoche guidon....5kgs
1 petit sac à dos en réserve(800g)- antivol à code
trousse matériels réparations et pompe 6 bars
(rustines,colle,clefs,dérive chaîne,fil de fer,boulons...)..1kg
veste vélo(620g) 1 cuissard, 1 casque, 2 gourdes de 0,8l
couvre-selle en gel- compteur fil- 1camping gaz s200.
1 tente T2 light DKN (3,2kg)

vélo ou pédestre, tout en poches étanches et transparentes dans les sacoches ou le sac à dos.

et deux photos pour le "fun"

le "Rond-Point d'envol" d'où il n'est pas possible de se tromper,
tous les chemins mènent .....partout (surtout en breton).
et la deuxième, une "pancarte de rappel" dénichée à La Guette, chez Alexis, un "rêveur" en avance sur son temps qui a tout compris, village en forêt de Brocéliande, juste avant de descendre vers le Val sans retour !!!
"bienheureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière...."



Repost 0
Published by Daniel PAUMIER - dans randonnées vélos
commenter cet article
28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 14:01

Juillet 2007

Mout-Mout vers l'Ile de Ré,

En famille et à vélos
Changement de destination, le Mur d'Hadrien (Ecosse), initialement prévu à pieds mais climat oblige, est remis à plus tard.
En réserve, la Côte Atlantique vélocypèdiquement,
Départ de Malestroit(56) le 15.7 par la Voie Verte vers Questembert(56).
Direction La Baule par Arzal(56) et Guérande(44) .
Documentations succintes en réserve obtenues par le net.
pour l'obtenir:
Vélo en Vendée: www.vendee.fr....Cons.Général:02.51.34.48.48
ou www.vendee-tourisme.com
ou info@vendee-tourisme.com (les sentiers cyclables)
"Baie de l'Aiguillon" Off.Tourisme de l'Aiguillon:02.51.56.43.87
Vélocéan: www.cg44.fr  ou  communication@cg44.fr
carte touristique Charente-Maritime:www.en-charente-maritime.com
ou info@en-charente-maritime.com

Départ de Malestroit sous ciel menaçant, l'été 2007 est mal barré, 1ère étape de 80kms jusqu'à St Marc/Mer juste après La Baule.
En Bretagne tout est bilingue.
La Baule, plage "chic" par excellence, il ne manque que Pamela Anderson pour s'y croire, encore que, en cherchant bien parmi
la foultitude de m'as-tu-vu exposés il ne doit pas être difficile de trouver l'exemplaire qui corresponde au modèle de référence
Un dernier coup d'oeil au "bazar à viande rose" et Mout-Mout reprendra la piste du sud.
Un clin d'oeil en passant à St Marc/Mer à Monsieur Hulot, pas l'écolo pacsé avec notre Empereur des Tics, mais le mythe de
Jacques Tati.
L'ouvrage d'art, mythique aussi celui-là, le Pont de St Nazaire sera franchi, simplement, sans vent et sans difficulté, le lendemain matin. Piste vélo étroite, spectacle grandiose tt de même sur l'embouchure de la Loire et St Nazaire.
Une averse soudaine nous obligera à une pause abritée et prolongée juste avant Pornic(44) - tunnel sous 4 voies.
St Michel Chef-Chef, puis la Bernerie en Retz, avant d'arriver au passage du Gois (entre Beauvoir et ile de Noirmoutier) la marée basse était au RDV. Un vrai bonheur....
Rejoignons le Pont de Fromentine, en fait cet itinéraire permet de raccourcir l'arrivée en Vendée.
De Beauvoir-Fromentine(85) la piste cyclable, sablée, sous forêts, très bien balisée est un pur plaisir pour tous cyclistes.
et ce jusqu'après les Sables d'Olonne(85)
Mout-Mout à St Jean de Monts(85) ne résistera pas au plaisir
de roucouler sous un couple de ramiers stylisés.
Bretignolles sur Mer (85) sera l'occasion de "halter" durant 2 jours entre famille et amis. La mer est belle on hisse le drapeau vert...
Débarrassé pour un court instant de son "bât" , Mout-Mout, l'âne de métal breton, ira rechercher un stock d'indulgences (!!!) à la Croix David en la commune vendéenne fortement christianisée de Brétigolles(85)
Indulgences (!!!) qui lui seront nécessaires pour effacer tous les blasphèmes futurs et à venir dont son maître est coutumié.
Preuve de la source intarissable d'indulgences (!!!)....

C'est avec une énergie nouvelle que le fin destrier breton reprendra sa "pédale" de pélerin vers les Sables d'Olonne (85)
Force est de constater, aux Sables d'Olonne, les "Pamela Anderson de type Malibu" sont identiques à celles de La Baule(44).
Celles-ci auront tout de même la possibilité d'abriter leur peau (et les implants) à l'ombre de palmiers importés en direct de Lybie, offert probablement par un Leader Maximo Kadafien en échange de petits services récemment négociés!
Nous sommes en Vendée et l'ordre juste et rectiligne règne sous la férule d'un autre leader maximo, le Vicomte du Jolis de Villiers, la preuve:
la ligne blanche matérialisant la piste cyclable côtière.
Chapeau bas, quand même, monsieur le Vicomte pour votre exceptionnel réalisation concernant pistes et chemins de randos en Vendée.
Remarquable et exemplaire, cela doit être dit.
Un salut au meunier de Jard sur Mer (85) d'où nous apercevons l'ile de Ré et son pont, mais, mais il nous faudra contourner tout le marais de la Baie d'Aiguillon, avant de pénétrer en Charente-Maritime(17) au pont de Brault sur la Sèvre Niortaise.
Parvenu en Charente-Maritime après Charron et avant Esnandes,
la surprise suprême pour "Mout-Mout" destrier de mécréant.
Il lui faut franchir, que dis-je traverser "un curé".
Un mets de roi pour mécréant cheminant.....
Doublons, triplons le franchissement afin d'atteindre l'épectase chère au regretté Mgr Daniélou....
Une crevaison à Esnandes pour Marie Bé et nous franchirons le Pont de l'Ile de Ré (4kms) pente nettement plus douce que celle de St Nazaire. Piste protégée des moteurs à explosion. Exempte de péage pour les vélos. Manquerait plus que cela !
L'île "rose" nous attend. Camping à Rivedoux, non loin du pont.
Le Phare des Baleines à l'autre extrémité est à 30 kms du pont.
Douce soirée à Rivedoux, un olivier emblématique (!) symbolise la paix d'une île toute en douceur...
Bel ouvrage, pourtant (et encore qqfois) contesté. "Ré" est devenue depuis sa construction (1990 par Bouygues and Co) un
circum touristicum immobilium bordelum......
Des pistes cyclables dans tous les sens afin de se croire "écolos"
et de permettre à "quelque capitaine lâchement démissionnaire" de couler une retraite de pédaleur en circuit fermé !!!!!
Mout-Mout renifle le charme d'antan devant la "maison municipale" de la Flotte en Ré.
Mout-Mout flirte avec la table d'orientation de Rivedoux, face à La Palice.
Mout-Mout romantique âne de métal, se perd dans les dédales de petites ruelles embellies de "roses trémières".
Mout-Mout en Ars en Ré (résidence du blanc crépu capitaine démissionnaire)
Son clocher servant d'amer aux navigateurs sur le retour vers La Palice ou le Vieux Port.
Balisage parfait, en été, la foison de pistes est saturée de mamys géniardes, de papys ronchons et/ou essouflé(es), d'enfants indisciplinés et arrogants.....enfin le bonheur n'est pas dans le pré
mais à ré....prévoir casques et "bidules"....
bizarre prise de vue. A Sablanceaux l'ancien ponton de débarquement des bacs, côtoie l'ouvrage d'art bouyguesque.
le 3 ème jour la troupe de pédaleurs regagnera le continent et se retrouvera sur le Vieux Port (Tour de la Chaîne, la Lanterne..)
Passage obligé devant "chez André" le restaurant emblématique de La Rochelle.
Mout-Mout hume....
Mout-Mout a failli se faire renverser par la vague rochellaise....
Fatigué probablement de ne se servir que de ses jambes, le plus jeune des pédaleurs s'exerce sur ses bras...en face du Port des Minimes.
le Vieux Port Rochellais doit s'y faire les vieux gréments sont remplacés aujourd'hui par des bateaux plus futuristes....
à votre disposition pour renseigner tous candidats à l'aventure.
La Côte Atlantique est une merveille pour le tourisme cyclopèdique itinérant, très, très largement équipée de pistes, hébergements...
Après La Rochelle, rejoindre Royan par la Grande Côte et la Coubre, puis Royan. Le bac vers la pointe de Gâvres, afin de descendre le Médoc avant Arcachon et les Landes jusqu'à St Jean de Luz.  Tout un programme encore.
Pour notre part, en 12 jours, dont 8 de pédalage, et une moyenne
de 65 à 80 kms/jour.
Un vrai régal.....






Repost 0
Published by Daniel PAUMIER - dans randonnées vélos
commenter cet article
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 21:21

Début juin 2007, afin de se mettre en jambes avant l'été, Ronan et moi programmons une virée en vélos autour de la Bretagne Nord.
Malestroit...Ploermel...Guipry...Rennes...Combourg...Mt St Michel...Cancale...St Malo...Dinard...
Cap Fréhel...Dahouet...St Brieuc...Loudéac...Rohan...Josselin...Malestroit : 490 kms

Départ de Malestroit sous la pluie, itinéraire par Voie Verte, puis anciennes voies de chemin de fer désaffectées. Ensuite halage et départementales.
hébergements chez l'habitant (amis ou famille) ou en tente (camping ou sauvage)
étapes de 60 à 80 kms/jour.

Avons "bénéficié" d'un temps exécrable (pluies, vents...)

"Mout-Mout" reprend du service, écluse de Malestroit avec prières aux "langoustines juste en face" puis voie verte jusqu'à Ploermel.
joli sous-bois après Ploermel à St Jean de Vilnars, très humide.
Après une escale "confortable" à Guipry(35) en famille, nous reprenons le halage de la Vilaine
jusqu'à Rennes.
au passage à Bourg des Comptes, un panneau d'interdiction de circuler sur le halage datant de 1934.....le décret est-il toujours en vigueur ?

la "Vilaine" qui porte vraiment mal son nom, car c'est vraiment une douce et belle rivière...Corbinières, le Boël, Pléchatel-plage (mais oui)...Saint Senoux..
le Pont Réan, souvenirs des "1000 pagaies" en 1997
pourquoi porte-t-elle ce nom elle est si jolie (le Boël...Corbinières..St Senoux...)
à Rennes, à la Croix de la Mission, nous bifurquerons vers le Canal d'Ille et Rance jusqu'à St Germain sur Ile, ensuite direction Combourg
à St Germain un petit bonjour aux derniers "charpentiers d'écluses" dernier atelier de France !!
escale "confortable et chaleureuse à Combourg" le deuxième soir.
la pluie est toujours du voyage...pénible...
le 3ème jour nous atteindrons le Mont de l'Archange sous la pluie et contre le vent après avoir traversé Pleine-Fougères et Pontorson.
dans sa folie le "Couesnon" a mis le mont en Normandie....
à Beauvoir nous retraversons le vil cours pour retrouver notre Bretagne.
Bloqués plusieurs heures par la pluie et les bourrasques nous établissons "le camp de base" pour la nuit, sous un hangar agricole dans les marais avant Roz sur Couesnon.
le matin,comme un lendemain de tempête, l' horizon est chargé de brumes, le Mont de l'Archange n'est pas loin...derrière nous.Direction Cancale et le Vivier sur Mer, on nous y attend.
Ce sont les 20 ans de la Cancalaise, alors bon anniversaire.
Place de l'Eglise, les huitrières à la manoeuvre....
direction St Malo et sa ville close, une pensée à Chateaubriand et au Grand Bé
une autre à Surcouf, à St Servan et à sa Tour Solidor, face à Dinard
Traversons la Rance par le barrage du même nom, Ploubalay, St Jacut, Matignon, Pléneuf Val André, l'étape du soir sera à Dahouet (souvenirs d'escales en d'autres temps)
gros marnage ici, entre 8 et 10 mètres, un seuil retient les bateaux à marée basse.
nous rejoindrons le lendemain Yffiniac patrie du "blaireau", sa côte bien connue, petit tour dans St Brieuc puis direction Loudéac par piste cyclable "spécialement aménagée" !
Après Loudéac nous rejoindrons St Maudan pour retrouver "notre Oust canalisé" par Rohan
où "Mout-Mout" retrouvera "son cycliste préféré habillé pour temps de pluies"
Passerons fièrement sous le chateau du "Grand Hibou de Rohan" à Josselin
par le halage nous rejoindrons la voie verte Mauron-Questembert avant Montertelot.
arrivée à Malestroit après 7 jours de pluies, vents,.....et de bonne humeur!
500 kms de plaisirs humides !
au passage un petit clin d'oeil au "François-Virginie" de Roger Plisson à Malestroit
celui-la aussi à circumnavigué contre vents et courants....

Repost 0
Published by Daniel PAUMIER - dans randonnées vélos
commenter cet article