Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 16:18

Le Cotentin en vélos du 3 au 7 septembre 2012.

Quelques 270 kms  en 5 jours de "pédalus "

Balade normande initialement prévue pour 3 pédaleurs.....mais du fait d'un empêchement physique d'un candidat au départ, Michel, seuls Gérard et votre serviteur mécréant prendront le départ face à l'Office du Tourisme de     Carentan (50) en ce début d'après midi de lundi ensoleillé.

P1000315

étape 1 :


de Carentan à Quettehou - 55 kms - par Ste Mère-Eglise, Ravenoville, Quinéville, Aumeville-Lestre

Camping au Rivage, à l'entrée de Quettehou. Restauration chez le vraiment sympathique

 patron du Saint Michel (place   Clémenceau à Quettehou - à recommander chaudement !


 étape 2 :


de Quettehou à Cherbourg - 62 kms par Saint Vaast la Hougue, Barfleur, Gatteville le Phare-

Gouberville, Cosqueville, Anse de Brick, Breteville - Camping Municipal de Equeurdreville -

 à recommander

 

étape 3 :

 

de Cherbourg à Biville - 55 kms par Landemer, Gréville (Millet), Omonville la Petite (Prévert), Port Racine,

Goury (Phare), Baie d'Ecalgrin, Beaumont la Hague, Vauville et Biville.

En bivouac sauvage dans les Dunes de Biville

 

étape 4:

 

de Biville à Port-Bail - 59 kms - par Vasteville, Siouville-Hague, Diélette, Les Pieux - Les Moitiers d'Allones-,                 Carteret, Barneville et Port-Bail . Camping du Vieux Fort.

 

étape 5 :

 

de Port-Bail à Carentan - 40 kms - par La Haye du Puits - St Jores- Baupte et Carentan - Voie Verte

 

Cette "vadrouille normande" fut au départ un projet "en pataugas" de Michel, mais la difficulté de trouver des hébergements ajustés repoussa le plan qui fut alors transformé en virée pédalesque avec hébergements "sous tente"

Michel empêché, seuls Gérard et moi partirons , debout sur les pédales, pour réaliser cette jolie "boucle cotentine".

Départ de Carentan (qui possède une gare sur la ligne Paris-Caen-Cherbourg) par la côte Est (Utah Beach,St Vaast, Barfleur), côte plus facile pour se mettre en jambes avant de devoir gravir les raidillons réputés de la côte Ouest de Cherbourg à Carteret par La Hague et Jobourg.

P1000304

 


P1000053

Première pause à Sainte Mère-Eglise (et son emblématique parachutiste dit du "clocher") avant de rejoindre la partie nord d'Utah-Beach et Quettehou puis Saint Vaast la Hougue.

Sympathique soirée au "St Michel" pour reprendre des forces et préparer l'étape du lendemain.

 

 

P1000056P1000064P1000070P1000074



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise de Sainte Mère-Eglise, plage de Quinéville et sa borne de la Route de la Libération, le Saint Michel à Quettehou, et le Garage qui nous prêta un peu d'air frais pour regonfler un pneu mout-moutien arrière manifestement crevé (cela sera vérifié et réparé à l'étape du lendemain)

P1000102

Au petit matin de ce mardi 4 septembre, la magnifique île de Tatihou, à quelques encablures de Saint Vaast (très courte traversée en amphibie à roues). Nous attendrons 9 h pour pénétrer dans l'antre réputée de l'Epicerie Fine "Gosselin", l'incontournable échoppe saint-vaastaise. Des références d'épices, de charcuteries fines, de thés et cafés.....et une cave à damner un curé de Saint Emilion ou un vicaire défroqué pour intempérence de Lesparre-Médoc..........!

P1000082P1000089

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000094P1000098

 

 

 

 

 

 

P1000103

 

à Anneville dans le Val de Saire où nous sommes 

un splendide manoir normand comme on les aime.

Tout le long de notre périple, ces fières bâtisses de pierres et d'ardoises nous enchanterons.

Un habitat entretenu, luxuriant même, aussi bien dans les terres que le long de la côte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000106

 

C'est à Barfleur, doucereux petit port de pêche que nous 

dégusterons notre "bière du matin" le carburant du cycliste-pélerin.......avec une prédilection pour les tisanes de houblon chères aux porteurs de bures : Grimbergen, Leffe, Afflingem...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000114

 

 

 

 

 

Guillaume le Conquérant embarqua en 1066 de Barfleur pour 

aller "saigner le perfide anglois".........

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000119

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en quelques coups de pédales le "binôme à pédales" atteignit le phare de Gatteville, balise du Nord/Est de ce Cotentin magnifique

 

 

P1000121

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000135

 

 

 

 

il nous faudra quelques petites heures pour rejoindre Cherbourg,

sa Citée de la Mer, son Port de Chantereyne.

 

Déjà la planitude des routes de la veille a été remplacée par quelques montées normandes où seul un Evêque tout près de devenir Cardinal s'interdira de jurer contre le Créateur devant la difficulté de gravir de telles montagnes russes.....

" Jarnidieu"

 

 

 

 

P1000159

 

 

 

Cherbourg, grand port artificiel de la Manche, tant convoité par les Alliés en 1944, nous offre dès notre arrivée par Octeville un splendide spectacle ( la Grande Rade et ses Forts, La Citée de la Mer et ses expositions ( les 100 ans du Titanic, les submersibles célèbres...)

Nous camperons au "Municipal" en sortie à Equeurdreville.

 

P1000143P1000154

 

et son redouté "Redoutable" transformé en musée de cale-sèche !

 


C'est la sainte Rosalie aujourd'hui mercredi 04, et aussi le jour ou il va nous falloir se faire aux pentes abruptes réservées aux professionnels du dérailleur et du triple plateau.

Le Cap de la Hague n'a pas la réputation d'être une plaine à blé.......il va donc falloir s'y mettre.....les deux premiers jours nous ont permis de nous préparer à l'effort de la grimpette......maintenant on y va .......n'est-il pas !

 

Après Landemer ......sus à Gréville-Hague, terre de naissance de J F Millet le "papa de l'Angélus"

tu montes la dessus  et tu verras Millet.....si, si, si .....

P1000164

 

 


 

 

 

 

 P1000167

 

 

 

 

 

et tu descends par là et tu verras Omonville la Petite

 

si, si, si.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et qui l'on voit à Omonville la Petite ? Dites moi qui ?

 

la  tombe simple du mécréant Jacques Prévert, le poète sans-foi, grand ami pour l'éternité du restaurateur/hôtelier de l' Erguillère.

Il repose avec sa famille dans le petit cimetière du lieu, protégé par deux pierres de granit dites des "pierres à vaches".

Moment d'émotion pour Mout-Mout, lui aussi mécréant, qui se souvient alors d'avoir été saluer au cimetière marin de Sète un autre " sans foi", mais à moustaches celui la.......

"Mécréants de tous pays unissez-vous"........ l'heure est grave !

P1000172

P1000169

 

 

 

 

non loin de là, le "binôme à pédales" avait ressenti une étrange impression générée par la présence continue de cette "magnifique réalisation de Beaumont-Hague" ......l'usine de retraitement des "restes nucléaires".....nous la reverrons d'encore plus près dans quelques heures......si, si, si   !

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant d'y retourner, après voir quitté Omonville la Petite, une arrivée délicieuse au dessus du plus petit port de France (enfin c'est ce qui se dit ! ) : Port- Racine

P1000191

 

Juste au dessus de ce hâvre enchanteur nous irons trinquer à la "santé posthume" de Prévert et de son ami restaurateur (ancien propriétaire du lieu).......mais du fait de l'absence (vérifiée) des patrons nous nous installerons en terrasse avec vue sur mer.......décapsulant nos propres tisanes de houblon, toujours en réserve dans les sacoches de nos ânes de métal.

A votre santé !

P1000198

C'est donc ré-hydratés que nous reprendrons la route pour Goury et son phare du Cap de la Hague.

Un spectacle fabuleux, des courants en veux-tu en voila, de l'écume en veux-tu en voila......et du soleil en veux-tu en voila.

Goury, son phare mais aussi sa station de sauvetage très souvent mise à contribution du fait de sa situation.

Des courants de 10 à 12 noeuds génèrent obligatoirement quelques erreurs de navigation......c'est donc là que quelquefois tout se complique, n'est-il pas ?

P1000207P1000208

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000210

 

C'est à Goury que nous croiserons une compagnie de randon-neuses (et quelques -neurs) de Rouen parfaitement dirigée par madame Chantal, leur coach.

Nous sommes aussi des "pédibus" sachons reconnaître

les efforts dans la bonne humeur de ces marcheurs passionn(e)s.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000212P1000217

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

entre Goury et Auderville......            la Baie d'Ecalgrain

...un clin d'oeil à la "parcellisation irlandaise"

 

P1000216P1000223

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ça descend tout seul......avant de remonter tout seul !               le Nez de Jobourg

 

De Jobourg par Dannery, après quelques virages et quelques raidillons normands nous rejoindrons Beaumont-Hague

en longeant ......" en silence " ......la Bête Monstrueuse qui doit dormir derrière ces triple, voire quadruple rangées de barbelés électrifiés.

P1000235

Il fait chaud......la sueur de la peur perle sur nos visages marqués encore des efforts de cette rude et belle journée en terre "haguaise"...........nous nous désaltérerons d'un jus de houblon belge ......et frais..........

P1000237

 

avant de remonter sur nos destriers vers le Jardin Botanique de Vauville, de monter à la force des mollets jusqu'au Belvédère de Thot, afin d'admirer l'étendue des Dunes de Biville.

C'est là, au milieu de ces dunes, que nous passerons la nuit, face à la mer et devant un soleil couchant ......d'enfer !

P1000245

P1000257P1000262

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une douce soirée, face à la mer, en face un aperçu, à l'horizon, d' Alderney (Aurigny), à droite le Centre de Retraitement de la Hague,

à gauche Flamanville sa centrale et son EPR, derrière les Dunes de Biville et sa dimension un peu lunaire.

Une nuit bercée par le chant sans fin des vagues ( le coefficient de marée était qui plus est : riquiqui) ......alors la nuit fut douce et réparatrice.

Jeudi 6, réveil matinal, toujours bercés que nous sommes par le ressac, la nuit fut étoilée comme on en rêve......maintenant il va falloir gravir .....ce que l'on a descendu en sifflotant hier soir avant de trouver le "petit café et sa tartine beurrée". 

Ce sera une chose faite à 8 h, au Bar des Dunes de Biville, sur le plateau qui domine, la charmante Odette ouvrira son estaminet pour nous, non mais !

Direction Vasteville, où l'on nous conseillera de prendre la direction de Siouville puis de Diélette ( le port de Flamanville) .

Grimpette obligée jusqu'au Pieux. Ensuite la D 650 sur 20 kms afin de venir poser nos bécanes sur le muret du "Homard Bleu", au port de Carteret, un resto pêcheur où nous dégusterons nos premières moules/frites du périple: un régal.


Repus, il nous faudra beaucoup de volonté pour rejoindre Portbail par une piste cyclable à travers marais .

Portbail où nous séjournerons au Camping du Vieux Fort , calés que nous serons entre deux campings-cars bataves.  

Lindberg-Plage, juste en face, profitera comme nous ce soir la d'un extraordianaire coucher de soleil.

P1000274

 

le port de Carteret


P1000275         

 

P1000281P1000282
          


 

 

 

 

Lindberg-Plage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'Eglise (Musée) de Portbail

 

 

 

P1000289

                                                                 au Camping du Vieux fort, à Portbail, face à la mer

 

P1000290

  coucher de soleil à Portbail en cette douce soirée du 6 septembre

 

C'est tout guilleret que nous décollerons de Portbail, en gagnant la Voie verte toute proche qui rejoint Carentan par La Haye du Puits.


En UNE du journal local "La Presse de la Manche" un titre attire notre attention:

 

les Dunes de Biville..........le champ de tir va être dépollué........ah bon qu'est-ce à dire ?

 

Avant-hier soir? sur ces 300 hectares de paysage lunaire qui servaient de stand de tir à l'élite de notre belle armée française nous avons donc dormi sur un matelas de douilles, d'obus de 102 et autres pétards mouillés qui ont fait la gloire de nos régiments.

Outre le fait d'être positionnés entre deux "bombes nucléaires" (La Hague et Flamanville) le risque aurait pu venir aussi de l'Usine à Gaz (?) qui sommeillait sous notre tente.

La vie de "cyclos-muletiers" est un métier dangereux qui nécessiterait des primes de risques exonérées de CSG 

 

P1000295

 

Sachez tout de même que ce Cotentin ( hormi le pourtour côtier pentu ) est une terre de vélocypèdes, une foultitude de pistes et de voies vertes permettent de relier facilement les villes d'importance (Mont St Michel, Cherbourg, Saint Lô, Carentan, Granville....)

De Portbail à Carentan, par exemple, 40 kms de voies gravillonnées très roulantes sont à votre disposition s'il vous advenait un jour de réaliser notre périple normand qui fut un vrai régal.

P1000301Un seul petit défaut en Normandie, rencontré lors de notre tournée.......la Normandie pourtant terre de matières grasses lactées....

le BEURRE est doux ( casus belli pour un Breton qui ne tartine qu'au beurre salé)

 

les Ateliers de la Mécréance d'Ar Minic'hi -  septembre 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article

commentaires