Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 08:19
CORSEle Mare e Monti (Mer et Montagne)

de Calenzana à Cargèse en 10
étapes, du 15 au 25 septembre 2009

(la carte et le descriptif du Mare e Monti, est en fin de l'article)

Calenzana-Bonifatu : 5 h - auberge de la Forêt de Bonifatu
Bonifatu-Tuarelli : 6h  - gîte de Tuarelli, sur le Fangu
Tuarelli-Galéria: 5h - gîte de l'Etape Marine -
Galéria-Girolata - 6h - gîte le Cormoran - (accès par mer ou à pied, uniquement)-"sentier du facteur"
Girolata- Curzu - 9h -option longue par Punta de Tartavellu - gîte Colona
Curzu-Serreira - 4h -hotel Albion - gîte Alivu complet
Serreira-Porto-Ota - 6h - chez Marie à Ota
Ota- Evisa -3h - puis transport pour Ajaccio
Marignana-E Case (7h) - E Case-Cargèse (5h)

au départ de Roissy-CDG par "Easyjet " pour Bastia
Bastia-Calvi par bus et train- puis Calvi-Calenzana (gîte communal - fin du GR20)
Cinq ami(e)s qui avons choisi le Mare e Monti, pour son parcours entre mer et montagne, 10 jours, moins physique et technique que le GR20 tout juste voisin.
en septembre la foule de l'été a regagné ses pénates, auberges et gîtes non surbookés, réservés qques jours à l'avance
en soirées étapes (hébergement,dîner et pdj) - le ravitaillement est quelquefois limite - peu ou pas de fontaines et sources. Balisage (orange) parfait. Les réseaux "phones" sont opérationnels quasiment partout.
Topo guide FFRP n°065 (isbn:978-2-7514-0196-1).
en Corse il s'agit de toujours prévoir les transports et liaisons (bus-train, taxi) car la ligne droite n'existe pas.
2 semaines de randos dans un décor de rêves, convivialité, solidarité, bonne humeur, météo très orageux (le soir surtout)





la "dream-team" du départ: Martine,Gérard,Guy,Daniel,Jo (Guiseppe) en attente d'embarquement à CDG



le départ du Mare e Monti est commun pendant 1 h, avec le GR20 et avec le Sentier de la Transhumance,
au dessus de Calenzana (après la fontaine d'Ortiventi et avant le ruisseau de Sambuccu.

une première étape "humide" où il faudra "bacher", il fait "chaud-doux-humide"



un sentier où l'on grimpe et l'on descend en permanence, la Corse (Balagne) n'est pas un plat pays.
Pierriers, roches, toujours assurer le pas, chaussures montantes préférables.

le premier soir au gîte à l'Auberge de la Forêt, à Bonifatu, petits chalets, auberge repas à base de "sangliers et de châtaignes", vins corses.
Gwenaêlle se joindra à la dream-team à partir de Bonifatu
départ le matin de Bonifatu: Gwenaëlle, Martine,Jo,Gérard, Daniel,Guy
une étape de 6h jusqu'à Tuarelli, jusqu'au gîte de Mariani, au bord du Fangu et de ses piscines.
à travers les magnifiques forêts de Bonifatu et de Falasorma, sentier conjoint avec celui de la Transhumance
jusqu'à Tuarelli.
à quelle "bière corse" confierons-nous notre soif ce soir?     la blanche Colomba peut-être?
Calvi au loin, vu de la forêt de Falasorma, le ciel corse depuis quelques jours est très électrique et orageux
surtout en fin d'après-midi.

le gîte de Tuarelli, chez M.Mariani, est idéalement situé au dessus du Fangu, des "piscines naturelles" sont à la disposition des randonneurs.
le gîte vieillit mal, mais l'environnement est enchanteur......une rutilante Ferrari, propriété de l'hôte se laisse caresser et admirer sans rechigner !

après quelques 6 heures de marche, le repos est bien mérité, un "spectacle-balai de jambes fines et galbées"
qui rejoignent leurs duvets de soie est un spectacle traditionnel et d'une douceur exquise pour l'observateur.
ce soir, certains gosiers se seront réhydratés à la bière du Maquis - la Torra.
au petit matin corse, ce vendredi matin 18.9, nous longerons le Fangu, par un sentier pierreux, entre les genèvriers et les buissons de myrtes jusqu'au Ponte Vechju.

la "dream-team 2009" (5+1) se laissera volontiers "immortalisée pour la postérité.....
testons le "café corse" à l'arôme inégalé......
le soir au gîte de l' Etape Marine, l'accueil sera parfait, arrivés sur le coup de midi, l'après midi sera occupée par la plage, les cartes postales, le ravitaillement (Poste pour cartes bancaires,épicerie...)
un monstrueux orage nous obligera à réduire le temps du repas du soir......pour une nuit paisible.
l'étape de Galéria à Girolata est un pur bonheur pour les yeux
avec en point de mire la réserve naturelle de Scandola, avant de descendre vers le magnifique et emblématique port de Girolata, accessible seulement par la mer et les pieds....point de route ou chemin carrossable: le rêve !

une pause pour l'équipe, avant de grignoter un peu de charcuterie corse (Gwen est derrière l'objectif)
sous un autre angle, on découvre Girolata, dans le creux du Golfe
sentiers, pierriés, maquis, rochers.....mais toujours extrêmement bien balisé

sur les sentiers de ce type, toujours bien poser le pataugas....

profusion de "cachettes " et autres planques........

étape de Girolata, au gîte le Cormoran, l'autre gîte la "Cabane du Berger" appartient à la soeur du premier...en Corse tout se fait en famille, c'est bien connu.
étape sympathique, avec vue sur mer, (ce sera le seul), les "Piétra" auront raison de notre soif, une soupe de poissons, et un poisson local tout frais, avant d'attaquer les "médicaments"
les "médicaments locaux"qui accompagneront la digestion cette nuit là (arbousier, myrte....)

le décor est dantesque, de Girolata nous prendrons l'option longue (9h-10h) par le Tartaveliu, le Punta de Salise, puis le Capu di Curzu.
journée orageuse, difficile, interminable, avec abri en bergerie à la fin de la Crête de Salise, ambiance "maquis"
nous arriverons à Curzu, longue descente, au gîte de M.Colonna, où heureusement l'accueil sera parfait et chaleureux.
Aucune rencontre, le Mare e Monti, à cette période est quasi-désert, une famille des Vosges (5) nous suit depuis le départ, les étapes (du fait des gîtes ) étant quasiment incontournables.
la bergerie de Salise (800m) fut un abri "bienvenu" sous la pluie corse (et oui )
l'humidité est dans l'air, isn't it
l'étape Curzu à Serreira (3h30), après celle d'hier (9h) sera une formalité.....magnifique: le Golfe de Porto
presque aussi joli que la Bretagne.......la pluie corse en plus.
l'étape du soir ne sera pas possible au gîte de Serreira à l'Alivu, il est surbooké, aussi nous ferons 2 kms de plus pour résider à l'Hotel de l'Aiglon, soirée étape chaleureuse et parfaite, à recommander, le patron est guide, de surcroît.
après l'effort le réconfort, en Corse le "Dami" est incontournable, aussi pour ne pas froisser la susceptibilité prétendue des autochtones nous satisfaisons très volontiers à la tradition....la preuve.
le soir à l'Aiglon nous dégusterons une succulente soupe de poissons, le patron-guide est aussi "maître-queue"
le matin afin de retrouver le sentier sur les hauteurs nous devons crapahuter sur une rude montée, jusqu'à la route de Calvi-Porto........que nous atteindrons à midi pour y déguster des "sardines corses grillées"
Porto est la première ville d'importance que nous traversons depuis notre départ de Calenzana, donc commerces et pharmacie seront les bienvenus.
Porto et sa "Tour à feu génoise", l'ancêtre de la Vieille, du Four, du Corduan et autre Eckmühl.

Démonstration d'épluchage d'une "figue de Barbarie" par Jo, en toute sécurité
le soir du mardi 22.9, la troupe fera escale à Ota, chez Marie.
Gwenaëlle, pour raison de retour avion, nous a quitté après Serreira.
Pour notre part, l'impératif d'être à Bastia, vendredi matin, nous oblige à réduire la fin du Mare e Monti.
En Corse, il faut toujours préparer ses déplacements, car la ligne droite n'existe pas , la "nonchalence naturelle des moyens de  transports" doit toujours être présente à l'esprit du "voyageur continental".
Ota est un magnifique village à flan de rochers en suspensions (!)
C'est l'entrée dans les "Gorges de Spélunca" .
l'incontournable passage du Mare e Monti.
Nous longerons le torrent, bien calme en cette période,en franchissant deux ponts génois successifs, le Ponte Vechju et le Pont de Zaglia.
Ensuite le sentier est une très longue montée en serpentin muletier  jusqu'à Evisa.
afin de mieux comprendre le parcours de la Spilunca....
le Ponte Vechju
magnifique sentier entre le torrent et la montagne
le pont génois de Zaglia......et la gourdasse à "médicaments"
la "Piétra" , bière ambrée corse................le carburant du soir pour refaire les niveaux avant une nuit de repos mérité
dans le mini-bus du retour vers Ajaccio, le "bourdon mécréant" surveille ......
Ajaccio, incontournable passage pour le retour vers Bastia
une "escale technique à Corte" car le trajet est long et sinueux
alternance entre bus et trains - la ligne ferroviaire métrique "magnifique" est du fait de sa configuration en perpétuels travaux.........d'où les liaisons bus.......doucement mais surement, à la Corse
le tain corse: ligne Ajaccio-Bastia
transfert en bus pour raison de travaux sur la ligne "fer"
Corte et sa citadelle.
Nous avons "escalé" au gîte U Tvignanu, un incontournable également dans cette ville emblématique de l'histoire corse.
entre Corte et Bastia, nous avons demandé au conducteur de train de nous déposer en pleine campagne, à 3 kms de l'aéroport de Bastia, où nous prendrons l'avion du retour.
la page d'accueil du topo guide n°65 FFRP, présentant le Mare e Monti
Ce sentier est un vrai bonheur quant aux paysages, hébergements. toujours prévoir de l'eau, assez physique tout de même, mais ce n'est pas encore le GR20, non loin, surtout dans sa partie terminale souvent et justement redoutée.
En période d'affluence les réservations sont nécessaires, pour notre part nous n'avons jamais eu de problèmes d'hébergements. Les gîtes d'étape disposent tous de terrains destinés aux campeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnée en Corse
commenter cet article

commentaires