Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:38

le "Camino del Norte"        en vélo et solo 

du 30.3 au 21.4.2009



Au départ de Rochefort-en -Terre et de Malestroit (Morbihan) pour 1800 kms de "pédalus"

D'abord rejoindre la "Voie littorale atlantique" par le Pont de St Nazaire, les Sables d'Olonne, La Rochelle, Royan, bac du Verdon, Soulac-sur-Mer, lac d'Hourtin, lac de Lacanau, bassin d'Arcachon, dune du Pilat, Parentis, Cap-Breton, Bayonne, Hendaye,

puis le  " Camino del Norte" par San Sebastian, Guernika, Bilbao, Laredo, Santander, Gijon, Avilès, Luarca, Ribadeo, Mondonedo, Vilalba, Sobrado dos Montes, Lavacola, Santiago.

le "Camino Francès" (St Jean P de P, Pampelune, Burgos, Leon,
O 'Cebreiro, Astorga, Sarria, Santiago, est d'évidence le plus fréquenté (très) !

Les étapes de 100 à 120 kms le long des côtes atlantiques:
puis étapes de 50 à 80 kms en Cantabrique.

Malestroit-St Brévin les Pins - 102 kms - bivouac(30.3)
St Brévin-Les Sables d'Olonne -112 kms - bivouac
Sables d'Ol - La Rochelle - 11 kms - bivouac
La Rochelle - Soulac - 87 kms - bivouac
Soulac - Lege Cap Ferret - 110 kms - camping
Lege - Parentis - 105 kms - bivouac
Parentis - Anglet - 115 kms
Anglet - San Sébastian - 70 kms - albergue
San Sébastian - Deba - 55 kms - albergue
Deba - Bilbao - 80 kms - albergue
Bilbao - Laredo - 60 kms - monastère
Laredo - Santander - 55 kms - albergue
Santander - Comillas - 68 kms - albergue
Comillas - LLanes - 60 kms - albergue
LLanes - Sebrayo - 70 kms - albergue
Sebrayo - Avilès - 70 kms - albergue
Avilès - Luarca - 76 kms - albergue
Luarca - Gondan (Barreiros) - 85 kms - refugio
Gondan - Vilalba - 50 kms - albergue
Vilalba - O Pino (Zamoar) - 80 kms - bivouac
O Pino - Santiago - 35 kms - camping " as concelas"(19.4)
Santiago - Fisterra et retour - camping - 200kms (21.4)

C'est un " Mout-Mout " immaculé (et revisé) comme le faubourg de St Nazaire traversé
qui entame ce nouveau "Camino d' aventures" le lundi 30 mars 2009.
Un magnifique temps de printemps qui durera toute la semaine, une traversée sans soucis du Pont de St Nazaire, et première étape avec bivouac à St Brévin.....dans le parc municipal, avec vue sur mer et pont.....
Mout-Mout s'arrêta quelques instants sous la base sous marine "emblématique" juste pour la photo....
le deuxième jour l'objectif sera d'atteindre les Sables d'Olonne, avec bivouac en forêt d'Olonne

La Rochelle le 3 ème jour, toujours sous un magnifique soleil.....
 
....avant de traverser de part en part .......un "curé" avant La Rochelle.

Le lendemain toujours par un magnifique temps, Mout-Mout rejoindra Royan ( et le bac du Verdon)

Auparavant il aura dégusté quelques huitres de Marennes


après avoir " respiré les relents tabagiques d'une permanence UMP de Rochefort sur Mer ! ! !














 et traversé la Charente par l'historique " pont transbordeur du Martrou"......
























le 4 ème soir un bivouac en forêt de Montalivet, en bord de plage et forêt, en pleine nature














Soulac-sur-Mer, son église chargée d'histoire et " la Voie littorale du Camino" pour rejoindre le Pont de Santiago encore loin à la frontière Hendaye-Irun
























la longue descente des Landes se fera en 3 étapes égales
une première halte en "camping classé" afin de "refaire l'hygiène élémentaire" au Lege-Cap Ferret

Mout-Mout sera tenté par un fun, dans l'onde pure des vagues de Lacanau



les longues lignes droites de pistes landaises

et une désolation absolue de constater le massacre de la dernière tempête, à pleurer
un bivouac (04.4) sur une aire de repos "campingcaristes" à Parentis, et une aube magnifique sur le "lac aux shadocks"....


un regard en pédalant sur la plage " luxe" de Biarritz, qui se prépare pour la saison, des Anglois en goguette admirent, dubitatifs, le pur-sang de métal au repos.

le soir rendez-vous privé et chaleureux à Anglet, Mout-Mout devra donc mettre les "pédales doubles" pour y arriver.
au soir du 05.4, en 7 jours de pédalage sans difficultés ( temps magnifique, profil des étapes, motivation....) 742 kms. Cette descente des côtes françaises n'avait rien d'inquiétant, un parcours de liaison vraiment agréable.
Au revoir la douce France et bonjour "el Camino el Norte", ce sera chose faite au "Pont dit de Santiago" à Hendaye sur la Bidasoa, vestige de la frontière avec l'Espagne.
le "Camino del Norte" .....pour celles et ceux qui pratiquent l'environnement caminesque est  ...le... camino à la réputation difficile physiquement, pour les pédestres et pour les cyclopèdes.
montagnes russes entre le Golfe de Biscaye et les Monts Cantabriques (dont les mythiques Pics d'Europe) un décor grandiose en permanence ........et cela se mérite.
le tracé pédestre est impraticable pratiquement pour un VTC de type "Mout-Mout" (également pour un vtt allégé, à part quelques kms accessibles aux pneus à larges crampons)
Conclusion évidente: la route, le goudron, le trafic, la pollution, les camions, los coches, le bruit, les interdictions, les klaxons........la fameuse N634 (la carratera Seis, Treis,Quatro) du km 0 au km 750, avec variantes et petites routes bucoliques pour varier la difficulté.
Le vrai départ sur le Camino del Norte se fera à Donastia-San Sebastian, après un repos à l'Albergue.(07.4)

La longueur des étapes va sérieusement se réduire du fait du profil-terrain, le camino suit la côte, avec des décors superbes et enchanteurs (sortie de Zarrautz)

les bornes coquilles et " flêches jaunes" confirment moins souvent que sur le camino francès
le buen camino

les tunnels s'ajoutent aux tunnels et ouvrages d'art, l'Espagne est un pays de "génies batisseurs"

à Deba au petit matin humide, Mout-Mout au fronton, la nuit passée dans un local de la police municipale ouvert aux pélerins demandeurs, à proximité du fronton

arrivée à Eidar, ne pas se planter sur les échangeurs

Révision des 1000 kms pour Mout-Mout, chez le Norauto ou Norvélo espagnol
graissage de chaîne et soufflette

et sans cesse une route entre "mar y montana"


 le soir après 80 kms de poussée pédalière l'étape à " l ' Albergue-Usine" de Bilbao
Mout-Mout saluera comme il se doit le fabuleux Musee Guggenheim























Quelques rencontres avec des "collègues", mais très peu. Les pélerins sur le " Norte" ne sont pas encore arrivés contrairement au "circum du camino francès"



























la merveilleuse Cote Cantabrique, mais pourquoi faut-il toujours monter mais rarement descendre ?

ce soir c'est vendredi saint et toute l'Espagne est en prières et dévotions, voire " flagellations"
arrivé à Laredo, refusé ches les Franciscains (le détecteur de foi à déceler la mécréance ?)
le repos de Mout-Mout et de son cavalier se fera chez les Soeurs de la Trinité, en chambre moniale......et confortable.

les " franciscains refuseurs" à Laredo


Sortie au matin du " mulet d'acier " par la porte-sas du Monastère
des Soeurs de la Trinidad


la panoplie du cavalier celte sous la protection de Jésus...."semana sancta" oblige
à Castro-Urdiales, Mout-Mout salue le "rameur couillu ibérique" la ville est en préparation des processions du vendredi saint, ambiance.

et cela ne l'empêchera pas d'aller admirer les filets ravaudés, sur le quai de ce magnifique port cantabrique

à Santander, comme dans toutes les traversées de villes et villages, les balises du camino sont légions

petit matin humide, après Santander, après l'incontournable "café con leche" du matin
une pose en bonne compagnie devant la sidreria.

à midi passage-arrêt à Santillana del Mar, village médiéval incontournable

en direction de Comillas, la mer est toujours aussi magiquement belle
étape en Albergue (une ancienne prison aménagée pour pérégrinos)
accueil par José un vrai hospitaliero

en direction de San Vincente de la Barquera, deux ponts successifs, écroulés, interdisent le passage....une déviation de 20 kms est nécessaire: plaisir du matin pour le pélerin.
(les pédestres pouvaient passer)

jeunes filles en tenue de prières se rendant à l'office de la Semana Sancta à Ribadesella


à LLanes, sur le mail, une étape à l'Albergue (ancienne estacion de la Renfe)
magnifique port asturien, rencontre avec deux cyclistes impressionnés par le poids de Mout-Mout (27 kgs de sacoches et 19 kgs de vélo) le cavalier de plus de 80kgs ( moins 7 kgs à l'arrivée, offerts et laissés aux Ibères). Une pause en sidreria en attendant l'ouverture de l'albergue (18h)














los "Picos de Europa" au sud et la mer Biscaya au Nord: superbe décor vers Colunga

vers Colunga, retrouvé " Nomada" et sa famille, un des cyclistes de Llanes (gracias por el foto)
.....Mout-Mout et son cavalier sont heureux de vivre ce trip.....la preuve
c'est facile de comprendre l'environnement, la carraterra N634 ( y el camino) suit la cote, les pics sont juste derrière !













Mout-Mout reprend son souffle après une "bosse"
la borne caminesque est fort bienvenue


L'un des innombrables "séchoirs à grains" celui-ci de type asturien


une pancarte qui porte bien son nom, située après quelques kms de grimpette
l'espoir fait vivre.....isn't it

petit rappel:  les "choses avancent"  quand même sur la N 634

Gijon, gris et humide, le midi du 13.4


entre Gijon et Avilès:
la trop lourde charge de Mout-Mout aurait-elle
eu des conséquences inattendues.......sur l'état de la route ?
Négocié avec la "guardia civile" présente sur les lieux afin d'éviter une nouvelle déviation obligatoire de 10 kms, passe-droit accordé, comme quoi tous les képis
ne se ressemblent pas !











 l'Espagne du Nord est couverte de forêts d'eucalyptus, une odeur agréable au début qui finit par devenir entêtante......l'arbre est élancé et souvent maigrichon, tout pelé...
le séant de Mout-Mout n'en revient pas dirait-on !
























Avilès, l'Albergue de 80 places......pour moi tout seul, ainsi que la plupart des autres albergues rencontrées et pratiquées
à cette époque le "pataugas" n'est pas encore chaussé chez le backpacker
Impression étrange que de devoir s'endormir au milieu d'un tel vide.....
Viaduc de la Concha, en restauration afin que l'Autovia, qui annexe la N634, puisse être offerte aux 4x4 et autres moteurs à explosion.
Etrange impression....d'être tout petit, dame oui,










Fin du viaduc, avec son joint de dilatation, là Mout-Mout a failli prendre son pneu dans le macadam, la rambarde est fatiguée il me semble

 " Autovia" voila l'avenir pour le pélerin en bus ou coches, mais pas pour el pérégrino en 700x38c et en 22x32 ou en pataugas.
de San Sebastian à La Corogne, le projet est presque terminé, mais la N634 a disparu, donc des détours de quelques dizaines de kms pour avancer (autovia: interdite aux vélos et patins à roulettes). En connaissance de cause Mout-Mout et son cavalier ont tenté le coup, après quelques minutes la Guardia Civile, tous gyrophares activés s'est présentée au couple de pélerins téméraires. Ordre de quitter le chemin de promenade à la première sortie (retour en arrière impossible isn't it)....no alternative senor....j'étais protégé par Saint Jacques m'a confié le charmant policier.....j'avais gagné 35 kms de détours sinueux (merci Santiago !)
le Viaduc dos Santos (600 m) entre Tapia de Casariego(Asturia) et Ribadeo(Galicia) difficile de trouver l'accès du passage, prévu pour les piétons mais pas pour les " bici"......magnifique, "prier Santiago" que personne n'arrive en face !
Buenos dias Galicia.....mi hermanos celtas !







 
L'un des non moins magnifique "séchoirs à grains" ........galicien celui-là


l'Albergue de Gondan (en Barrieros) en pleine montagne, géré par le concuelo (ayutamiento en Asturie) le conseil municipal. Mout-Mout et son cavalier ruisselaient, dégoulinaient de pluie pure et fraîche......un bouquet de fleurs sur la table.....de l'eau chaude....et la gentillesse de l'Hospitalera (à la ferme voisine).......Une auberge-refuge où il fallu partager la solitude avec les fleurs de montagne, mais qué bonheur d'être là !


une autre "albergue" celle de Sebrayo, en pleine campagne asturienne, aussi gérée par le conseil municipal, accueil chaleureux .....c'est ça aussi et/ou surtout, todos los caminos

Rencontre du matin avec le boulanger local, el horno de Lena, Montenedo, petits croissants et pains frais, qué felicidad es camino !














après Abadin (ça y est les difficultés de grimpettes et bosses sont derrière)
une " boîte à images" espagnole - en tête à tête avec Mout-Mout

avant dernière étape avant Santiago (17.4) l'Albergue de Vilalba (1,5 km avant la ville)
architecture froide surtout lorsque l'on s'y retrouve seul encore " a poor lonesome pilgrim"


tout va bien......nous sommes toujours sur el buen camino


Dernier bivouac à 24 kms de Santiago (Zamoar)
au milieu d'une forêt d'eucalyptus
pluies incessantes- hygrométrie maximum sous le dortoir de toile......le plus dur est de "ré-enfiler" les cuissards et chaussettes humides au petit matin,
le chant mélodieux des bergeronnettes et moineaux espagnols n'y change pas grand chose......isn't it ?





à Lavacola ( laver la queue ! ) retrouvailles avec le " camino francès"
le grillage à ex-votos et gris-gris, offrandes ou voeux pieux de pélerins
l'arrivée à Santiago se fera par le même camino qu'il y a 5 ans, (en pédibus cette fois là, du Puy en Velay)
Mout-Mout n'en revient pas.....d'être déjà là !




















une confidence en passant ou un secret à partager, à la " borne emblématique del camino" de Lavacola
 














à Monte Gosso, juste avant l'albergue-usine (600 places) le monument bizarre et tordu à la mémoire de " Pape JP TWO"

Mout-Mout cherche à comprendre le message subliminal ......




















Plaza do Obradoiro à Santiago, dimanche 19 avril 2009 à 9h , Mout-Mout et son cavalier
se posent devant la Cathédrale
Dévotions et offrandes au " sancto apostol "
les meilleures pensées, voeux et souhaits, pour toutes celles et tous ceux qui
comptent un peu, beaucoup, à la folie ou passionnément, .......mais aussi pas du tout !
le "camino" est un chemin d'humilité, de partage et de bons sentiments.....même au royaume de la mécréance !

l'espoir d'obtenir un " lumignon" pour ma collection fut encore déçu
en Espagne, ces sacrées bougies sont toutes attachées et reliées par du fil électrique
fournissant une lumière artificielle à 20 centimes d'euros les 10 minutes.....
Les cadres écclésiastiques décideurs espagnols n'ont décidément rien compris aux " anges"
Afin que le message leur parvienne (aux anges) il faut de la fumée (blanche ou noire) mais de la fumée......pas de l'électricité


Juste pour les prévenir de mon passage en Galicia, un stand-by devant l'Hotel Parador des Rois Catholiques.
Rappel: en Bretagne aussi, nous avons notre perigrination " le Tro-Breizh" et ses septs saints fondateurs


un "camino" c'est aussi d'aller confier ses émotions et ses meilleures pensées au Cap Fistera,
d'y brûler symboliquement ses oripeaux, après avoir caressé la borne zéro


le retour :





le retour se négocie avec les Compagnies de Bus
(Alsa, Euroline) 2 vélos par bus
voyage de nuit conseillé
Santiago-Irun 800 kms- 12 heures.









la partie française avec l' inénarrable Société Nationale des Chemins de Fer Français
en classe " affaires-grand confort" pour Mout-Mout

Ne pas oublier de " prier " Saint Jacques pour qu'il obtienne un train acceptant les vélos.......
........et qui arrive à destination un jour ouvrable.
(les aléas de grêves, ruptures de matériels, attentats....et mauvais humeur du contrôleur ne sont jamais mentionnés sur le billet de voyage.












" adios amigos "




et à votre entière dispostion pour tous renseignements, commentaires, suggestions,......
danielpaumier2003@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by danydarminichi - dans randonnées vélos
commenter cet article

commentaires