Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 09:42
les îles anglo-normandes dont Guernsey et Sark
les îles anglo-normandes dont Guernsey et Sark

Une balade de santé à pieds sur les Anglo-Normandes en ce joli mois d'avril 2015 :

GUERNSEY la riche et SARK la féodale cette année, afin de permettre aux "Par-Cheminants" de renouer avec la tradition d'une île par an en guise de mise en jambes pour la saison "pédibus"

En mai cette année nous nous retrouverons sur le chemin de St Gilles (la Régordane).du Puy en Velay à St Gilles, par Nîmes.

Après les îles du Ponant des années précédentes, nous nous attaquons (!) aux anglo-normandes.

Guernsey plutôt que Jersey, Sark son île satellite "féodale" , un havre insulaire seigneurial d' une autre époque........et à la sauce anglaise.

Guernsey , d'une surface quasi-égale à celle de Belle-Ile (environ 70km2) mais à la densité de population phénoménale ( 65000 hab. contre 5000 hab. pour Belle Ile).

Tout y respire l'aisance (paradis fiscal trop bien connu) mais l'environnement est "too much anglois" .

Dépaysement immédiat pour nous "continentaux européens".

Guernsey n'est pas à l'évidence une île "piétonne", quelques sentiers mal balisés qui essayent difficilement de trouver un "passage" entre un habitat dense et luxueux....nous le savions avant de débarquer.

C'est le pourquoi de notre excursion vers l'île féodale de Sark, à quelques miles nautiques de St Peter, qui elle est un paradis pour les pieds de cheminants

Mardi 7 avril 2015,

Rendez-vous est convenu en la gare maritime du Naye à St Malo, afin d'embarquer à 18h sur le Condor Rapid (un monstre marin ! ) .

Retrouvailles chaleureuses pour nous cinq cette fois, habitué(e)s aux transhumances vers les îles depuis quelques années maintenant.

Dream team de "Par-cheminants" composée cette fois de Thérèse, René, Claude, Michel et Daniel votre serviteur. Nous quittons l'espace Schengen, après les formalités d'embarquement, il nous faudra satisfaire aux contrôles douaniers ( retour à l'ancienne).

Le "Condor Rapid" s'éloignera rapidement de St Malo, étincelante cité corsaire sous le soleil ce soir là.

Cap d'abord sur St Hélier à Jersey, escale de transition avant de rejoindre après transbordement St Peter, en l'île de Guernsey.

Arrivée de nuit, après deux heures de traversée grande vitesse.

L' Anglois (ainsi que le Portuguais, et oui, va savoir pourquoi ! ) vit avec un décalage d'heure (- 1h) sur les continentaux européens que nous sommes. Direction notre St Georges Hotel, tout poche du port. Installation confortable cette année, en chambres "cosy" . Un plus indéniable par rapport à nos séjours en gîtes quelquefois rustiquement chaleureux et conviviaux.

L'hébergement sur les Anglo-Normandes est plus onéreux. Il est difficile, voire impossible, d'y trouver des logements collectifs (gîtes ruraux ou municipaux, mobil-home....) que nous pratiquons d'habitude.

Le St Georges ( St George's Esplanade - St Peter Port) est idéalement situé pour une aventure sur l'île.

Mme Davina Sweet : O1481 721027.

English breakfast. Chambres simples mais"very cosy". Pubs et restos à proximité - lignes de bus. Nous en garderons un excellent souvenir et le conseillerons à l'évidence.

Le gîte étant assuré, nous rejoindrons le pub tout proche - the Piette Pub - afin de lever le verre de " Breda/Royal Lager " pour marquer " royalement " notre arrivée. Vive la Reine !

 

St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel
St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement  - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel

St Malo - le Grand Bé - Gare de Naye/embarquement - la Cité Corsaire - arrivée St Peter/Guernsey-St George's Hotel

Mercredi 8 avril, au petit matin, nous avions reculé d'une heure afin de nous conformer aux horloges "angloises" locales.

Dès potron-minet, à l'assaut d'un copieux English Breakfast nous prendrons ainsi des forces pour entreprendre l'aventure en terres féodales sur l'île de Sark.

Le "Sark Belle" un traversier performant nous promènera parmi le dédale des roches affleurantes et traîtresses des anglo-normandes.

( Souvenirs en ce lieu précis, pour ma part, d'un quasi-naufrage, en mai 1994, entre Herm et Jethou, sur "Hélène" mon Shipman 29 irlandais. Séquence émotions, je n'avais pas re-salué les "Roches Barbées" depuis ) .

Une petite heure plus tard, débarquement de la troupe sur l'île aux calèches et aux tracteurs:

Sark Island (ou Serck).Très rude montée à partir de Masseline Harbour pour rejoindre le village rustique et sa "Main Avenue". René, notre sage, aura profité du "tracteur-bus" (une spécialité locale) afin de nous attendre confortablement près du parc à calèches tout là-haut Calèches que nous ignorerons pour satisfaire à la pause-café du matin(so british, isn'it).

Cette île est un vrai plaisir, petits chemins, magnifiques petites ( et grandes) demeures. Climat insulaire toujours meilleur qu'ailleurs ! Balisage suffisant pour ne pas s'égarer.

Au programme: rejoindre " la Coulée " , le trait d'union qui relie la grande île de Sark à "Little Sark" , un couloir de pierres étroit, maçonné par l'autochtone ( et re-construit par les envahisseurs allemands restés prisonniers après 1945) .Un isthme en suspension au dessus de la mer

Un point de vue qui marque le visiteur, tellement il est rare. Nous y pique-niquerons gaiement.

le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street
le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur  le tracteur bus  - calèches/main street

le traversier "Sark Belle" - les Roches Barbées souvenirs glaçants datant de 1994- arrivée au Maseline Harbour - René sur le tracteur bus - calèches/main street

Nous gambaderons sur l'île jusqu'au départ du bateau (16h), arpentant petits chemins et petits ports déserts à cette époque de l'année, évitant les bouses et crottins oubliés.

Avons constaté que les marchands du temple attendent le chaland, la ruée touristique ne saurait tarder. Retour vers St Peter/Guernsey à 17h, par mer calme et soleil radieux.

L'équipage des "Par-Cheminants" est en extrême cogitation. Tou(te)s à la réflexion concernant le problème des marées: la question étant de savoir s'il fallait mesurer la hauteur du marnage (très important en ces lieux) en mètres, en pieds......ou en pneus (Michelin ou Dunlop, isn't it ? )

L'île de Sark est vraiment l'étape incontournable pour qui veut s'imprégner d' angloiseries.

Féodalité et seigneurie : un autre monde !

shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage
shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage

shit horse ! - le Seigneur du lieu ? - la Coulée /isthme - sentiers sarkois - attelage sarkois - Port Creux - Enorme marnage

Jeudi 9 avril :

Tout encore à l'envoûtement sarkois d'hier, nous allons aujourd'hui d'abord vénérer la mémoire de notre grand homme de lettres: Victor Hugo.

Celui-ci demeura à Guernsey, en sa maison de Hauteville House, acquise avec les royalties des Contemplations, en 1856, après un autre exil sur Jersey (chassé d'avoir insulté la reine Victoria).

Hauteville House :un moment fort pour nous tou(te)s.

Le lieu, la mémoire d'Hugo le républicain, la démesure du personnage dans ses choix et ses réalisations, nous avons dégusté les commentaires d'une guide passionnante, Charlène.

Nous en sortirons à midi "hugosiens confirmés" pour l'éternité.

du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,
du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,

du jardin de Hauteville House, sur le banc du Maître , le décor un rien kitch et démesuré, le belvédère écritoire, le puits de lumière,

Après un rapide en-cas et afin de découvrir l'île " around " ,

décision est prise d'en faire le tour en Tourism/Bus.

C'est ainsi que nous devrons faire la queue à la Bus Station, parmi de nombreuses Ladies emperlousées toutes fraîchement débarquées par navettes de luxe d'un Cruise Ferry, le Marco Polo ( genre Costa Bling-Bling).

Cinq places assises dans le troisième bus, au milieu des subtiles fragrances de duty-free, et les gling-gling délicats des boucles d'oreilles en or massif.

Non mais !

Deux heures par les petites routes saturées et very busy de Guernsey:

St Martin, la côte N-Est , Fort Hommet, Cobo Bay, Port Soif et Pembroke Bay

l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.
l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.

l'ancien Marché transformé en galerie commerciale, vue sur le St Peter Harbour, la Côte Nord-Est, la dream team en pause thé et/ou en attente et/ou en cogitation/reflexion.

Journée chargée, sera ce jeudi 8 avril:

d'abord Victor Hugo, ensuite Bus around the Guernsey Island. Nous sommes venu(e)s marcher, et aussi l'exercice pédestre reprendra le dessus.

Claude, notre spécialiste es-mégalithes et docteur en pierres dressées/levées/couchées, a repéré sur l'île la présence de quelques "exemplaires préhistoriques remarquables ".

La chasse aux cailloux d'époque est donc ouverte.

C'est d'un pas alerte et volontaire que nous trouverons la Gran' Mère du Chimquière, sise près de St Martin Church. Nous la caresserons du regard et des mains, étonné(e)s tout de même que nous sommes, de constater que ni informations ni balisages ne soient présentés aux nombreux visiteurs de l'île. (il en sera de même pour le Déhus, un cairn remarquable au N/E de l'île).

Mais que fait The Queen Lizbeth, le Prince Charles et leur descendance oisive ?

Le retour vers St Peter se fera par la côte S/E, Germain Bay et un magnifique sentier côtier sauvage. (le seul sans doute sur cette île saturée !)

René, notre vénérable et respecté sage attend quant à lui notre retour, près de la minuscule chapelle de Weigh Bridge, stratégiquement installé regard aligné dans l'axe de la déambulation des foules, observant et relevant les "meilleures cheminées à grand tirage" de ce paradis fiscal anglois. Il nous fera son rapport et ses commentaires à notre arrivée, si, si, si...

Ce soir là nous choisirons hélas une mauvaise restauration italienne où pensions-nous, nous attendaient quelques poissons frais guernesayiens.(les dits-poissons avaient du débarquer à Jersey, avons nous alors pensé).

Nous nous rattraperons au pub avec quelques larges gorgées de houblons subtilement mélangés.

la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,
la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,
la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,

la Gran'Mère de Chimquière à St Martin Church, miroir mon beau miroir...., Germain Bay,

vendredi 10 avril : tout ayant une fin n'est-il pas ?

Dernier English Breakfast au St Georges Hotel, pour le plaisir de tou(te)s.

Au programme ce dernier matin d'expédition anglo-normande, après s'être sustenté,nous attend la visite du "Déhus", un cairn situé près de Bordeaux Harbour, au N/E de l'île près de La Rochelle Road.

Nous éviterons un triste aller-retour pédestre à travers la seule zone industrielle et son furoncle, la centrale thermique, grâce à la ligne 11.

Quelques difficultés pour trouver le lieu (encore ce manque de balisage récurrent sur l'île). Pour cause d'obscurité persistante, à l'intérieur du Déhus cairn nous ne trouverons pas la gravure rupestre promise.

Un magnifique "ancient monument" attestant d'une occupation pré-historique de l'île.

Retour à St Peter, visite du centre-ville commercial et bancaire. Nous récupérons les luggages/backpacks laissés en garderie au St Georges Hotel.

Lente déambulation en centre ville en attendant l'heure de l'embarquement sur le Condor:

vue sur Banques (Crédit Suisse, HSBC, Lloyds, Barclay's...), vue su petits commerces so-british (Boots, Mark & Spencers...) et une pensée pour l'hospitalité anglo-normande !

English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,
English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,

English Breakfast at St Georges Hotel, the Déhus ancient monument, Hospitality: restez assis longtemps et parlez beaucoup ! ,

Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter
Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter
Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter

Boulangerie Victor Hugo, Sir René the Lloyds Manager, the Pollet Street at St Peter

vendredi 10 avril:

les Mangeurs de Grenouilles que nous sommes......

laisserons les "ânes de Guernsey" et les "crapauds de Jersey" sur leur archipel

( I am sorry, c'est ainsi qu'ils s'interpellent ! )

Deux heures à donf sur le Condor Rapid et nous reverrons St Malo.

les ânes de Guernsey, le Condor Rapid
les ânes de Guernsey, le Condor Rapid
les ânes de Guernsey, le Condor Rapid

les ânes de Guernsey, le Condor Rapid

Partager cet article

Repost 0
Published by danydarminichi
commenter cet article

commentaires