Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 16:08
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014

du 12 mai au 23 mai 2014 :

le Chemin de St Guilhem le Désert.

Ainsi que chaque année, nous nous retrouvons à quelques anciens pèlerins "compostellé(e)s" sur un chemin de France, afin de retrouver nos sensations de marcheurs sous les étoiles.

Cette fois-ci, en mai 2014 notre choix sera de réaliser ensemble le tout nouveau grand chemin en devenir :

le dit Chemin de St Guilhem.(quatre années d'existence à ce jour)

Un assemblage en fait de chemins, de drailles et de sentiers de transhumances au départ de Aumont Aubrac ( 48 ) par Aubrac et sa Domerie , Nasbinals, jusqu'à St Chély d'Aubrac (le GR65 ou la voie Podiensis chère aux pèlerins de Compostelle) puis le GR 7 pour le Rajas, St Germain, la Canourgue, Ste Enimie, Meyrueis, l'Espérou, le Vigan, Navacelles et St Guilhem (34) (par le GR 6 et GR 7).

240 kms de montées rudes ou tendres, et de descentes joyeuses ou casse-genoux. en 11 ou 12 étapes, selon la longueur des étapes retenues.

Pour notre part ce sera 12 étapes, privilégiant une distance moyenne pour chaque étape entre 18 et 25 kms, afin de ménager les montures et surtout de prendre le temps d'admirer les magnifiques paysages ( Margeride, Aubrac, les Causses Sauveterre et Mejean, le cirque de Navacelles et St Guilhem

Nous sommes en lourd (exceptée la tente) nos sacs affichent entre 11 et 14 kgs.

Le soir en gîtes, fermes auberges, ou petits hôtels

Une belle équipe de six randonneurs expérimentés: deux femmes et quatre hommes

dans l'ordre de la photo ci-dessous:

Rémi le Chevrotin, Nicole la Chatillonnaise bérrichonne, Claude le Saintrémois, Thérèse la Vendéenne de Nesmy, Dany le Rochefortais du Morbihan, et Michel l'Arpajonnais

Rendez-vous est donné à la troupe le dimanche soir 11 mai pour un départ matinal de Aumont-Aubrac le lundi matin 12 mai dès potron-minet

Hébergement à la Ferme du Barry à Aumont-Aubrac (que nous connaissons déjà depuis 2003 et 2004, lors d'un Camino de Compostelle). Vincent est toujours là pour servir son "aligot" . Nous habituons nos estomacs à la rudesse des étapes, les jambes ce sera pour demain. René de Nesmy, nous quittera le lundi matin pour rejoindre sa fille près de Perpignan.

Vincent de la Ferme du Barry et son aligot. La troupe au départ d'Aumont Aubrac
Vincent de la Ferme du Barry et son aligot. La troupe au départ d'Aumont Aubrac

Vincent de la Ferme du Barry et son aligot. La troupe au départ d'Aumont Aubrac

La première étape, courte, 18 kms, d'Aumont-Aubrac à destination de Rieutort d'Aubrac, au gîte d'étape l'Ange Gardien, chez l'autoritaire mais vraiment intéressante et passionnante Marie, nuitée en yourte et repas végétarien. Un beau témoignage sur la vie en Aubrac. Avant d'y parvenir en début d'après midi, nous ferons escale aux Quatre Chemins, chez l'incontournable Régine, une légende du chemin que nous avions déjà rencontrée en mai 2003, pour ma part. Le relais a brûlé il y a trois ans, il vient d'être reconstruit avec l'aide du Conseil Général, réputation oblige ( ! ). Incontournable photo du souvenir avec dame " Régine "

panneautage et balisage, chez et avec Régine, à table à l'Ange Gardien à Rieutort
panneautage et balisage, chez et avec Régine, à table à l'Ange Gardien à Rieutort
panneautage et balisage, chez et avec Régine, à table à l'Ange Gardien à Rieutort
panneautage et balisage, chez et avec Régine, à table à l'Ange Gardien à Rieutort

panneautage et balisage, chez et avec Régine, à table à l'Ange Gardien à Rieutort

la deuxième étape nous conduira de Rieutort à St Chély, en quelques 23 kms, une averse de neige à Aubrac, après la Domerie que nous avons rapidement visitée après nous être réchauffés à la Maison de Pays, ainsi qu'une halte à Nasbinals (le village de la transhumance/estive) où notre Thérèse croisera Louis une connaissance vendéenne.

 A St Chély nous gîterons au communal, tout refait à neuf depuis notre lointain et précédent séjour (2003).

Ambiance très "chemin de Compostelle" sur cette portion de la Voie Podiensis: agitations, exhibitions pèlerines, fébrilité surfaite, prétentions....Jacob qu'a-t-on fait de ton camino ?

le Camino est devenu un cirque médiatisé, précipitations de candidat(e)s à la poursuite du Saint Graal jacobiste....tout est permis pour arriver à Santiago et pouvoir caresser les reliques incertaines.

Aujourd'hui nous supportons ce cirque, car demain, mercredi 7, nous quittons le GR 65 caminesque pour nous engager sur le GR 6 vers la Croix de la Rode et le refuge des Rajas.

abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,
abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,

abreuvoir à Rieutort, croix de Ferluc, à Nasbinals défilé de "galinettes pèlerines", croix à gri-gris bénis, la Domerie d'Aubrac en plein dans le mille,

Mercredi 7 mai, troisième étape St Chély-Refuge des Rajas, 19 kms,

Au sortir de St Chély, après le pont sur la Boralde, nous laissons filer vers le sud-ouest les "compostel(le)s" vers les saints os de Jacques et prenons la direction symétriquement opposée vers les Enfrux et le Refuge des Rajas (1400m) par le GR 6.

Après une heure et demi de montée joyeuse, nous croisons une galinette perdue cherchant en vain le Chemin de Santiago, toute absorbée sans doute par sa foi elle ne retrouve pas le gr 65, son portable ne répondant pas ( le Seigneur n'émet pas ce matin).... tout s'écroule. A quoi cela tient la réussite d'un Camino quand même ?

Elle retrouvera certainemaint ses copains/pines de prières avant le soir.....qu'elle prie fort sainte Gisèle, si, si, si... c'est sa fête aujourd'hui !

Pour nous forêts et chaume puis quelques kms de goudron avant de bifurquer à la croix de Rode vers le Puech des Rajas.

Ce refuge est incontournable sur ce parcours. Un temps fort. Rustiquement glacial mais souvenirs chaleureux, le cadre d'abord et l'accueil remarquable de Mme Denise Pignol. Grand moment du chemin. Prévoir duvet chaud et au moins un grand slip enveloppant en laine épaisse de mouton pour la nuit....en général les filles supportent plus difficilement le froid que les garçons qui eux, enfin les anciens, ont l'entraînement du service militaire !

un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,
un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,

un groupir à St Chély, le refuge du Rajas, Mme Pignol, mécréant beurzouk,

La nuit au refuge fut froide, il est vrai, mais quel décor.

Le lendemain jeudi 15, quatrième étape, il nous faudra marcher 20 kms pour rejoindre des Rajas le village de St Germain du Teil, et le gîte privé, comme on les aime, de Corinne Blanc. Un intérieur comme chez soi, un petit jardin, un vieux four à pains.....un Huit à Huit à 80 mètres. Le bonheur sur le chemin !

Auparavant nous aurons franchi le col de Trébatut (1075m), observé le lointain à partir de la table d'orientation et dégusté un café chaud à l'Auberge du col, traversé la forêt de Baronte et celle de Combret......non mais !

Belle étape de liaison, située à quelques kms de La Canourgue. A ne pas négliger car elle permet de découper les étapes suivantes en meilleures sections.

Le gîte " Blanc " est vraiment sympathique et plaisant. A recommander.

table d'orientation de Trébatut, le gîte de St Germain...et le bal des chaussettes humides peut commencer
table d'orientation de Trébatut, le gîte de St Germain...et le bal des chaussettes humides peut commencer
table d'orientation de Trébatut, le gîte de St Germain...et le bal des chaussettes humides peut commencer

table d'orientation de Trébatut, le gîte de St Germain...et le bal des chaussettes humides peut commencer

la cinquième étape, nous permettra au départ de St Germain d'atteindre le Gazy, soit 21 kms.

Une ferme-auberge, idéalement située et remarquable au niveau de l'accueil. Mme Pradeilles, maîtresse fermière retraitée patronne une véritable ruche paysanne, idéalement aidée par Elisabeth, sa fille, à la culture paysanne et à l'intelligence remarquable des choses et des gens .

Une superbe étape en confort et accueil.

Nous quitterons l'endroit assez tôt le matin du samedi 17 mai, l'objectif est de rallier Ste Enimie, sur le Tarn.

Sixième étape de le Galy à Ste Enimie, 19/20 kms

Auparavant nous "escalerons" à La Canourgue après avoir pris un immense plaisir à traverser le Cham (Causse de Sauveterre).

Extraordinaires drailles parmi les murs de pierres multi-séculaires et les dolmens et menhirs,  à faire rêver un breton si, si, si...

La Canourgue, joli village que nous sillonnerons et où nous pique-niquerons le midi après avoir fait le plein d'informations et de tampons à l'Office du Tourisme vraiment accueillant.

le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014

Nous arriverons à Ste Enimie, sur le Tarn, en début d'après midi. Nous n'avons pu trouver ni gîtes, ni hôtels, tout est surbooké, week-end oblige. Nous irons à Caussignac près du Mas St Chély en Chambre d'hôtes - "Les Aires de la Carline" - un confort supplémentaire pour les randonneurs "gîtards" que nous sommes. C'est tout bon pour le moral. Superbe accueil de Catherine et Didier. Hors chemin, mais il est possible de rejoindre le GR 60 par une ancienne draille (GRP) qui remonte vers le Mas St Chély.

la septième étape, de Ste Enimie (Caussignac) à Meyrueis, soit 22 kms

par le Mas St Chély, le Mas du Val, le Buffre, Hures, Drigas ....avec toute la dimension du Causse de Méjean. Hormi deux villages, des paysages de Causses , à toujours au moins 1000 m d'altitude. Grandiose, un ciel qui plus est fait pour cela. Hélas, nous ne verrons pas les cheveaux préhistoriques de Przewalski (ils n'avaient peut-être pas été prévenus de notre passage ?). Journée extraordinaire en sensations, si, si, si....

Une "messe concélébrée" au passage dans la chapelle  de Hures, pour les pauvres pieds des "cheminant(e)s".....ces pieds qui souffrent de tous les maux....si, si, si....mais que l'on soigne non pas à l'eau bénite mais au beaume de St Bernard !

Des fleurs, encore des fleurs.....mais jamais rassasié(e)s nous serons:

un coup de coeur pour l'étrange "Carline"

Des moutons, encore des moutons.....nous arriverons à Meyrueis, au gîte de la Draille, chez MMme Doussière (à 600m du GR, rte de Floriac direction Ayres lorsque vous arrivez)

Incontournable. Confort, gentillesse, accueil, qualité pour tout, une trentaine de places. La soirée fut idéalement reposante. .....nous ne savions pas encore que les trois jours suivants seront consacrés à la pluie incessante et aux orages rugueux.

le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014

Huitième étape de Meyrueis à l'Espérou, 22 kms

Sept jours de soleil, de vent....les Dieux du Pataugas nous ont gâtés.

Aujourd'hui lundi 19 mai, la pluie et les orages entrent en scènes.....pour notre plus grand plaisir évidemment.

Course du matin au Vival de Meyrueis, puis grimpette sérieuse jusqu'au Bout de Côte, lorsque la pluie fait son entrée....elle ne nous quittera plus pendant 2/3 jours.

Au gîte de la Draille nous avions partagé la soirée étape avec deux groupes de randonneurs. L'un de la Nièvre, huit copains/pines qui marchent allégé(e)s mais qui connnaissent bien la "philosophie des sentiers" à l'évidence. L'autre groupe, un cheptel de onze galinettes cendrées et maquillées, accompagnées d'un " bélier ", qui marchent allégées et qui usent et abusent de leurs grosses valises pleines de crèmes de nuit et de jour, de petites culottes coquines (!) sans doute destinées à effaroucher les rustiques en pataugas que nous sommes. Elles se font livrer chaque soir par Transbagages ou La Malle Poste, une noria de vanity-cases et de sacs Vuitton, et remplissent les chambres et les couloirs de tout leur attirail de belles de nuit ! Lorsqu'il pleut (ce qui ne va pas tarder), le "bélier" sonne le taxi ou le mini-bus pour éloigner bien au sec le troupeau, des mauvaises pluies et des orages. Ces pratiquant(e)s provoquent souvent des réactions d'énervements et d'agacements de la part des marcheurs à l'ancienne, mais quel spectacle, du vrai théâtre de boulevard, si, si, si....

L'Espérou, notre objectif pour ce soir du 19 mai, est situé sous le Mont Aigoual, que nous ne verrons hélas pas, trop de brume et de pluie.

Des passages remarquables (Abîme de Bramabiau, Col de la Serreyde - voir photos) , de rudes montées et de sérieuses descentes sous la pluie......que du bonheur !

1 km à pied....ça use, ça use....1km à pied ça use les souliers !

L'arrivée au Gîte de la Grande Draille à l'Espérou chez Sylvie Maurin fut la bienvenue.

Dépoilage et douches immédiates, sècheries des chaussettes, des petits et des grands dessous, sèchage des pataugas à l'ancienne (papier journal), courses aux radiateurs et étendage à chaque clou disponible des capes, polaires, chaussettes, semelles saturées de pluie.....

Le repas du soir sera de très bonne facture ( potage, omelette aux ceps, ragout de sanglier, fromage et dessert). Encore une bonne adresse à retenir pour les candidats au Chemin de St Guilhem. Le gîte est à l'entrée du village sur le GR 7.

le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014

Neuvième étape, de l'Espérou au Vigan, 20 kms

Départ de l'Espérou sous la pluie, afin de réveiller le pèlerin encore endormi.

Quelques courses à la seule crèmerie ouverte ce matin, puis direction de la Grande Draille vers Pueylong et le col de la Broue. Un "coup de cul " nous attend . Il est préférable de ahaner dans les montées raides le matin et de garder les descentes casse-genoux l'après midi, dit-on.......ce mardi matin 20 mai  le programme est donc respecté !

Toujours aux alentours des 1100-1200 m le spectacle est grandiose, nous arriverons rapidement à Aulas pour redescendre au Vigan par un GR 7 merdeux fait de tours et détours  inutiles (entre Aulas et Le Vigan) .

Le confort simple de l'Hotel du Commerce nous accueillera. Ce sera douche ou bain, c'est selon. Nous satisferons à la " bière de l'arrivée " ( le régal du cheminant/randonneur en fin d'étape), au chaud à l'intérieur de la meilleure brasserie de la ville. Quelques cartes postales. Difficultés pour trouver une pizzeria, nous descendrons faute de choix au Café de l'Avenir (le mal nommé) où après moult négociations et attente nous dégusterons une entrecôte/frites en remplacement de tous les plats choisis qui manquaient au menu affiché.....non mais !

La nuit fut douce et tranquille pour tou(te)

le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014
le Chemin de St Guilhem le Désert - mai 2014

Dixième étape, mercredi 21 mai, du Vigan à Navacelles (le bas du cirque), 22 kms

Départ du Vigan, sous un ciel clair, nous longeons la vallée d'Avèze, jusqu'au raidillon sérieux qui nous attend, pour 400 m de dénivelé (souvenez-vous le dénivelé du matin c'est bon pour le pèlerin).

Rattrapés nous serons par l'équipe de la Nièvre, qui porte léger, une pause récupération à l'aire Ventouse, et le combat contre l'adversité reprend jusqu'à Montdardier, le seul et unique point de ravitaillement pendant deux jours. Nous investissons le Point Epicerie Communal afin d'organiser notre ravito pour quatre repas ( il faut porter ....donc juste répartition des en-cas). L'épicerie est mal renseignée (la municipalité lourdement rustique attend sans doute des fonds européens pour réaliser quelques pancartes indicatrices, ah l'administration ! )

A Montdardier, nous réduisons le parcours de deux kms en empruntant la D113, et retrouverons le GR 7, à Lavogne de Regos. La pluie est de retour.

Le ciel d'orages menace.

L'arrivée au dessus du cirque de Navacelles nous obligera à nous mettre à l'abri dans le chic Resto-Touristes, à l'aplomb du Belvédère de Navacelle.

Spectacle grandiose, échos des orages....un monde irréel. Nous n'attendons guère de temps avant de se décider à descendre dans le gouffre par le sentier piétons ( 2kms, pour 13 kms par la route)

Ce soir étape au Mas Guillou à Navacelles, gîte à l'ancienne en plein centre du vieux village. Douches, séchages divers et " une petite Leffe " pour les pieds meurtris, si, si, si...

Chaque soirée ( à l'exception de deux, celle de St Chély et la prochaine au Coulet) nous avons opté pour la "soirée dite étape" (logement/dortoir-repas du soir et petit déjeuner).

C'est l'occasion de connaître et goûter les spécialités locales et cela nous évite la fastidieuse opération de la préparation des repas du soir (les appros et la logistique ne sont pas toujours faciles sur ces parcours souvent dépourvus de commerces ).

Les 11 galinettes de Rodez et leur "bélier de service" arrivent à l'annexe du gîte, après avoir récupéré leurs bagages Vuitton, toutes " gueuroueux " qu'elles sont, elles exigent de l'Hospitalière le chauffage et le sèche-linge. ......non mais !

L'épicerie "communale " de Montdardier

L'épicerie "communale " de Montdardier

moutons en liberté entre Montdardier et Blandas

moutons en liberté entre Montdardier et Blandas

l'asphodèle règne en maître sur le Causse de Méjean

l'asphodèle règne en maître sur le Causse de Méjean

vu du Belvédère, le cirque de Navacelles, il nous faut descendre pour y dormir

vu du Belvédère, le cirque de Navacelles, il nous faut descendre pour y dormir

le vieux pont sur la Vis à l'entrée de Navacelles

le vieux pont sur la Vis à l'entrée de Navacelles

le Mas Guillou à Navacelles, sympathique et rustique gîte comme on les aime, si, si, si...

le Mas Guillou à Navacelles, sympathique et rustique gîte comme on les aime, si, si, si...

Onzième étape, de Navacelles au Coulet, 18 kms

Une superbe étape nous attend ce matin du jeudi 22, les méandres de la Vis, au sortir du cirque de Navacelles. Une longue rando, à flan de montagne, longeant la canalisation d'eau d'approvisionnement du barrage EDF en aval. Nous suivons les méandres encaissés....c'est magique. Au début le temps est encore clément, à la bifurcation un gros coup de cul est nécessaire pour atteindre le sommet ( de 300m à 602m). La pluie s'invite à la grimpette, les chaudières que nous sommes sous nos panchos usinent à plein gaz ( si, si, si, ....à plein gaz ! ).Nous retrouverons en haut l'équipe de la Nièvre (Jean Marc, François, Gérard, Joëlle, Marie....) , allégé(e)s mais bons grimpeurs, nous nous croiserons pour la dernière fois sur ce chemin (Bon chemin à vous).

MA-GNI-FI-QUE section, un vrai régal qui restera gravé longtemps dans le logiciel "pataugas". 

St Maurice de Navacelle, n'est pas loin, nous y serons avant midi pour sortir des sacs nos pique-niques......c'est alors qu'au détour du chemin une pancarte surprise nous invite à rejoindre la guinguette des Tilleuls : plat du jour : saucisse du pays/frites. Accord immédiat et unanime pour la dégustation .

Le gîte du Coulet est à 6 kms par la route (D 130). Nous serons à l'ancien gîte vraiment à l'ancienne vers 15h30. Occupation des lieux, la clef nous attendait sur la porte, au bonheur d'être installés confortablement s'ajoutera le passage du camion-épicerie ( pour les bières des guerriers ). Pour les gens intéressés sachez que nous avons volontairement quitté le GR 74 officiel, (le gîte des Natges était full up ) pour s'installer au Coulet chez Mme Pons et son frère Lucien. Bien nous en a pris, c'est l'ancien GR 74 qui passait par là avant d'être détourné pour les Natges ( intérêts privés commerciaux obligent ? ). Le merveilleux Lucien nous emmènera en camionnette déglinguée repérer une draille permettant de shunter quatre kms et de retrouver le GR 74 après le Mas Vieux. Que du bonheur n'est-il pas ?

Soirée riz/lardons/râpé/sauce tomate et saucisson sec goûteux. Repos bienvenu. La nuit sera courte.....départ matinal demain pour la dernière ligne presque droite du final.

les gorges de la Vis au sortir du cirque de Navacelles

les gorges de la Vis au sortir du cirque de Navacelles

saucisses/frites surprise à St Maurice de Navacelle

saucisses/frites surprise à St Maurice de Navacelle

le gîte du Coulet chez Mme Pons et Lucien - à recommander pour les seul(e)s vrai(e)s cheminant(e)s

le gîte du Coulet chez Mme Pons et Lucien - à recommander pour les seul(e)s vrai(e)s cheminant(e)s

Lucien, paysan roué et attachant, un bien bel homme, si, si, si...

Lucien, paysan roué et attachant, un bien bel homme, si, si, si...

à table ! au gîte du Coulet

à table ! au gîte du Coulet

adieu Auchan, Leclerc, ITM....vive le Camion/Epicerie

adieu Auchan, Leclerc, ITM....vive le Camion/Epicerie

Douzième étape, et non la moindre, du Coulet à St Guilhem le Désert, 16 kms au lieu de 20 kms, vendredi 23 mai 2014

Départ du Coulet à 6h30, ciel magnifiquement bleu, petit froid merveilleux du matin, la troupe à de l'allant.

St Guilhem n'est plus vraiment loin, le parcours est magique.

On touche presque tou(te)s la queue du Mickey ;

L'euro-curé "spécial st Guilhem" remis le premier soir à la Ferme du Barry va pouvoir pénétrer sans honte à l'abbaye de Gellone pour y recevoir l'onction bénite (!)

Le Mas Aubert à 10h, les Lavagnes à 10h30, la Combe d'Arnaud , le Cap de Ginestet à suivre. Superbes sentiers caillouteux à souhaits (!), paysages fabuleux, les pins maritimes de Salzmann, les roches dolomitiques......et l'Ermitage de Notre Dame de Belle Grâce.

Son ermite, Père ou Frère Christian, envoyé là depuis six ans par sa congrégation du St Esprit ( si, si, si....ça existe ). L'ermiet est un rien colère ce matin du 23 mai, pauvres mécréants que nous sommes nous ne reconnaissions pas Marie dite Vierge parmi les roches suintantes !

(péché mortel ou véniel ?). Tu parles d'un métier toi, expédier des prières vers le ciel incertain,sans accusé de réception, va savoir où elles terminent ces prières au final ! )

Nous pique-niquerons à l'aplomb de St Guilhem, près de la croix au dessus du cirque de l'Infernet et du Roc de Bissonne.

Une émotion intérieure étreindra les six cheminants que nous étions en arrivant à la porte-cadre du village emblématique, la lumière était dans tous les yeux, non pas d'avoir réussi à additionner 240 kms sous la semelle de chaque pataugas mais d'avoir pu vivre une petite aventure en communion (presque) parfaite. Si, si, si...

Allez-y, chaussez vos godillots, empoignez vos deux bourdons et à vous le bonheur de renifler toutes les plus belles fleurs du printemps.

l'Ermitage de ND de Belle Grâce, avant st Guilhem

l'Ermitage de ND de Belle Grâce, avant st Guilhem

le jeu des sept erreurs......cherchez la Vierge du Rocher qui suinte

le jeu des sept erreurs......cherchez la Vierge du Rocher qui suinte

la Forêt Domaniale de St Guilhem le Désert

la Forêt Domaniale de St Guilhem le Désert

tout en bas: St Guilhem le Désert

tout en bas: St Guilhem le Désert

de g à dr : Michel,Rémi,Claude,Thérèse,Nicole, Dany à l'arrivée de St Guilhem, le 23 mai 2014

de g à dr : Michel,Rémi,Claude,Thérèse,Nicole, Dany à l'arrivée de St Guilhem, le 23 mai 2014

un groupir "élargi" place de la Liberté (!) à St Guilhem

un groupir "élargi" place de la Liberté (!) à St Guilhem

glabres à Aumont.....barbus à St Guilhem (Michel,Rémi,Claude,Dany)

glabres à Aumont.....barbus à St Guilhem (Michel,Rémi,Claude,Dany)

les Carnets de Randonneurs/Cheminants

les Carnets de Randonneurs/Cheminants

dernier "groupir" place de la Comédie à Montpeule, le samedi 24 mai 2014

dernier "groupir" place de la Comédie à Montpeule, le samedi 24 mai 2014

Dany d'Ar Minic'hi vous salue toutes et tous.

Dany d'Ar Minic'hi vous salue toutes et tous.

Arrivé(e)s à St Guilhem le Désert à 12 h , ce vendredi 23 mai 2014, nous visiterons le lieu et attendrons le Bus du Conseil Général de l'Hérault, à 17h, qui nous transitera à Gignac pour Montpellier à 18h20 ( la Mosson) - 1,6 €/personne.

Nuit à l'Auberge de Jeunesse,de Montpeule, ouverte aux pèlerins/randonneurs, puis le lendemain matin, samedi, retour pour toutes et tous vers nos domiciles respectifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by danydarminichi
commenter cet article

commentaires

Marie 02/07/2014 12:16

Bonjour, récit très intéressant pour nous qui préparons la même randonnée pour la fin septembre. Pouvez-vous me dire combien environ vous a coûté ce périple, par jour, par personne ? Vous n'aviez fait aucune réservation de gite ? Merci !